ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 10 novembre 2011

Nantua rêve d’une desserte TER en regardant passer les TGV

Posted by ardsl sur 10 novembre 2011

Pas de quai à Nantua. Le bâtiment voyageurs est désormais occupé par l'office du tourisme. Photo : Vincent Chauvet.

La ligne ferroviaire du Haut-Bugey entre Bellegarde-sur-Valserine et Brion a rouvert le 12 décembre 2010. Ainsi la distance et le temps de parcours entre Paris et Bellegarde ont été réduits de manière significative. Mais aucun TER n’emprunte cette ligne.

La desserte locale est assurée par des cars du TER Rhône-Alpes. La fréquence est faible. Il n’y a que 3 allers-retours entre Brion et Bellegarde du lundi au vendredi. On ne compte que 7 allers-retours entre Brion et Nantua.

Face à la quasi-absence de transports publics, les habitants du secteur de Nantua sont contraints à se déplacer en voiture. Ils sont de plus en plus nombreux à travailler à Genève. Une partie d’entre eux se rend à la gare de Bellegarde pour y prendre un TER pour Genève. Les autres vont à Genève en voiture.

Sigurd Maxwell, fondateur d’ALPRAIL (association lémanique pour la promotion du rail) faisait la constation suivante dans les colones du Progrès : « Les Suisses sont envahis par les voitures françaises (800 à 1000 voitures par jour) qui viennent du Haut-Bugey et Bugey. Elles saturent les parkings de Genève et génèrent de la pollution ».  Il pousse même l’idée plus loin : « Il faut que la Suisse fasse pression sur la région Rhône-Alpes pour alimenter en TER, cette ligne des Carpates, neuve, que nous avons aussi financée ».

Nantua un désert ferroviaire

Nantua (3 800 habitants) est une sous-préfecture de l’Ain. Elle voit désormais passer près de 20 TGV par jour, mais aucun TER. Les quais de la gare de Nantua ont même été supprimés dans le cadre de la modernisation du Haut-Bugey !

Rien n’interdit la circulation des TER sur cette ligne. L’ARDSL et l’association Le Tr’Ain défendent la mise en place d’une relation ferroviaire TER Bourg-en-Bresse – Bellegarde via Nantua.

Publicités

Posted in Ain | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Lancement d’une pétition pour une desserte ferroviaire de qualité d’Oyonnax

Posted by ardsl sur 10 novembre 2011

Photo : Vincent Chauvet.

L’association Le Tr’Ain lance une pétition pour exiger une desserte ferroviaire de qualité pour Oyonnax. La ligne ferroviaire Bourg-en-Bresse – Oyonnax a rouvert le 12 décembre 2010. La ligne a été fermée pendant plus de 5 ans en raison des travaux nécessaires pour la modernisation de la ligne du Haut-Bugey. Désormais les TGV Paris – Genève et les TER Bourg-en-Bresse – Oyonnax circulent sur la même voie unique de Bourg-en-Bresse à Brion.

La desserte ferroviaire Oyonnax – Bourg-en-Bresse ne comprend qu’un seul aller-retour. Du lundi au samedi part d’Oyonnax à 6h44 et arrive à Bourg à 7h36. Le seul retour se fait à 17h17 au départ de Bourg. Il permet de regagner Oyonnax à 18h17 (sauf le samedi).

Avant la modernisation de la ligne, c’est-à-dire jusqu’en août 2005, la desserte ferroviaire  entre Bourg en Bresse et Oyonnax comprenait 8 allers-retours du lundi au vendredi, 5 le samedi et 6 le dimanche.

Les fiches horaires 2005

De 2006 à 2010, malgré la suppression des trains, remplacés par des cars plus lents et moins confortables, la fréquentation des TER entre Oyonnax et Bourg, n’a pas baissé. Sur la même période, la fréquentation des TER en Rhône Alpes a cru de plus de 50% et partout le nombre de trains a augmenté, sauf entre Oyonnax et Bourg.

Désormais la voie ferrée modernisée ne sert qu’à un seul aller-retour TER Oyonnax – Bourg et aux TGV. L’essentiel de la desserte locale est assurée par des autocars qui mettent 1h10 à 1h25 pour effectuer le parcours entre Oyonnax et Bourg quand le train n’en met que 52 minutes.

Oyonnax est pourtant la deuxème ville la plus peuplée du département de l’Ain avec 23 800 habitants.

Lien de la pétition http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N14892

La version papier de cette pétition a déjà recueilli 1500 signatures.

 

 

Posted in Ain | Tagué: , , | 1 Comment »

Grève SNCF : peu de trains autour de St Etienne les 11 et 12 novembre

Posted by ardsl sur 10 novembre 2011

Programmes des trains maintenus (ou supprimés) sur les lignes impactés par les mouvements locaux de grève.

Vendredi 11 novembre

Lyon – St Etienne – Firminy – Le Puy

Clermont-Ferrand – St Etienne

Roanne – St Etienne

Givors – Lyon

Clermont-Ferrand – Roanne – Lyon

Samedi 12 novembre

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Clermont-Ferrand – St Etienne

Roanne – St Etienne

Givors – Lyon

Clermont-Ferrand – Roanne – Lyon

Posted in Grèves | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : retards et suppressions constatés le 10 novembre

Posted by ardsl sur 10 novembre 2011

Un train en panne a provoqué de nombreux retards jeudi 10 novembre dans la matinée.

Trains supprimés

  • TER 884342/3 (Évian 17h34 – Genève Eaux-Vives 18h25). Supprimé entre Annemasse et Genève.
  • TER 886854/5 (St Étienne 18h18 – Ambérieu 19h52).
  • TER 886943 (Roanne 18h22 – St Étienne 19h34).
  • TER 889985 (Le Puy 18h41 – St Étienne 20h11).
  • TER 873337 (Clermont-Ferrand 18h23 – St Étienne 20h49). Mise en place d’un car de remplacement.

Trains retardés

1h15 de retard pour :

  • le TGV 6806/7 (Genève 6h41 – Marseille 10h17).
  • le TER 875728/9 (Clermont-Ferrand 19h06 – Perrache 21h37).

1h de retard pour :

  • le TER 96502/3 (Part-Dieu 8h34 – Genève 10h25 / Évian 11h23).
  • le TGV 6195 (Paris 17h46 – Miramas 21h58) en raison de la panne de la rame au départ en nécessitant le remplacement en gare de Paris.
  • le TGV 6923 (Paris 17h46 – Grenoble 20h50) en raison de la panne de la rame au départ en nécessitant le remplacement en gare de Paris.

50 minutes de retard pour :

  • le TER 884384/5 (Genève Eaux-Vives 16h30 – Évian 17h23).
  • le car TER 912310 (Perrache 17h45 – Givors 18h25).
  • le car TER 912314 (Perrache 19h45 – Givors 20h25).

47 minutes de retard pour le TER 886752/3 (Ambérieu 17h04 – Saint-Étienne 18h38).
40 minutes de retard pour :

  • le TER 884342/3 (Évian 17h34 – Genève Eaux-Vives 18h25).
  • le TGV 6580 (Genève 17h41 – Paris 20h52).
  • le TER 889673 (Roanne 17h47 – Perrache 19h25).
  • le TER 884392/3 (Genève Eaux-Vives 18h30 – St Gervais 19h52).
  • le TER 886856/7 (St Étienne 18h48 – Ambérieu 20h22).

25 minutes de retard pour :

  • le TER 17962/3 (Annecy 7h01 – Part-Dieu 8h55).
  • le TER 889672 (Perrache 19h34 – Roanne 21h07).
  • le TGV 6876 (Nice 17h25 – Dijon 23h40).
  • le TER 17365 (Romans 20h20 – Veynes 22h31).

20 minutes de retard pour :

  • le Téoz 4217 (Strasbourg 15h31 – Part-Dieu 20h28).
  • le TGV 6949 (Paris 17h50 – Annecy 21h30).
  • le TER 886620 (Part-Dieu 18h00 – Roanne 19h19) en raison de l’attente d’un membre du personnel.
  • le TER 884131 (La Roche-sur-Foron 18h08 – St Gervais 18h52).
  • le car TER 911116 (St Étienne 18h30 – Montbrison 19h09).
  • le TER 96514/5 (Part-Dieu 18h34 – Genève 20h25 / St Gervais 21h51).

15 minutes de retard pour :

  • le TER 96552/3 (Évian 5h34 / Genève 6h28 – Part-Dieu 8h22).
  • le TER 96554/5 (St Gervais 6h01 / Genève 7h28 – Part-Dieu 9h26).
  • le TER 884386/7 (Genève Eaux-Vives 17h00 – St Gervais 18h27).
  • le car TER 76988 (Ambérieu 17h06 – Genève 19h03).
  • le car TER 49724 (Ambérieu 17h17 – Bourg-en-Bresse 18h02).
  • le TER 875724/5 (Part-Dieu 17h40 – Clermont-Ferrand 19h57).
  • les TER 96566/7 et 96596/7 (St Gervais 18h01 / Genève 19h28 – Lyon 21h21).
  • le TGV 6581 (Paris 18h09 – Genève 21h25).
  • le TER 883680/1 (Part-Dieu 18h12 – Chambéry 20h07).
  • le TER 886289 (St Etienne 18h31 – Perrache 19h20).
  • le TGV 6984 (Annecy 18h32 – Paris 22h23).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les CFF ont besoin de 570M€ supplémentaires par an pour entretenir le réseau ferroviaire

Posted by ardsl sur 10 novembre 2011

Le président du conseil d’administration des CFF Ulrich Gygi estime avoir besoin de 500 à 700 millions de francs supplémentaires par an, soit de 400 à 570 millions d’euros, pour entretenir le réseau ferroviaire. Dans une interview au quotidien Blick, il espère que le nouveau Parlement prendra sa demande en compte, car le développement du réseau des CFF a été négligé jusque dans les années 1970 : « A l’époque, on construisait un réseau autoroutier », explique-t-il. Le retard a ensuite été rattrapé avec différents projets, « Rail 2000 » ou les nouvelles transversales alpines (NLFA). Mais « le Parlement a mis l’accent sur les nouvelles constructions ». De plus, ces 25 dernières années, plusieurs programmes d’économies ont fait que d’importants crédits aux CFF ont été supprimés. D’où ses besoins actuels supplémentaires pour financer l’entretien du réseau.

Posted in Suisse | Tagué: , | Leave a Comment »

La métropole lémanique sur les rails

Posted by ardsl sur 10 novembre 2011

Les gouvernements vaudois et genevois ont signé mercredi 9 novembre au Château de Prangins (VD) un accord portant sur le développement de la « Métropole lémanique ». Les deux cantons veulent resserrer leur collaboration afin de développer la compétitivité de la région et renforcer son influence à Berne.

Les deux gouvernements ont mis sur pied de nombreuses collaborations ces dernières années, a expliqué le président du Conseil d’Etat genevois Mark Muller. Il a cité le domaine de la santé, l’agglomération franco-valdo-genevoise et, en avril 2009, la signature de l’accord sur le rail, qui prévoit le préfinancement de la 4e voie CFF Lausanne-Renens.

Vaud et Genève n’en sont plus aux balbutiements en matière de coopération, a souligné Mark Muller. Le moment est venu de créer les bases d’une organisation métropolitaine. « Métropole lémanique » ne sera pas qu’un logo, mais aussi une convention politique.

Deuxième pôle économique du pays, la région est créatrice de richesses, a poursuivi le président du Conseil d’Etat vaudois Pascal Broulis. Elle connaît depuis dix ans une progression des emplois (+16,2%), des exportations (+88%) et de la population (+14%) nettement supérieure à la moyenne nationale.

Préparer le futur de la région

La communauté de destin n’est plus discutable, a relevé le conseiller d’Etat genevois en charge de l’économie Pierre-François Unger. Les frontières n’existent plus pour les quelque 165000 personnes qui pendulent chaque jour, mais aussi pour les entreprises.

L’accord signé mercredi par trois membres du gouvernement vaudois et trois du Conseil d’Etat genevois a pour but de préparer le futur d’une région, a relevé Pascal Broulis. Il ne constitue pas une fusion, car il n’y a de loin pas accord sur tout. Mais les deux cantons amélioreront leur force de frappe à Berne en parlant d’une seule voix.

L’accord engage aussi les deux cantons à développer dans une première étape des politiques publiques au plan métropolitain.

Selon Pascal Broulis, une extension à d’autres cantons ou entités n’est pas exclue ultérieurement. Mais il faut d’abord consolider l’accord, et avancer « à petits pas« .

Enjeux prioritaires

La mobilité (transports ferroviaires, autoroutiers et trafic d’agglomération) constitue un enjeu prioritaire. Le dynamisme économique et démographique a des effets positifs, mais aussi ses faiblesses, comme le faible taux de déplacement en transports publics (27% seulement), a relevé le chef du département vaudois des infrastructures François Marthaler.

Les deux cantons doivent rattraper leur retard dans le domaine. L’accord de collaboration a défini trois autres priorités : la recherche (hautes écoles, hôpitaux universitaires, recherche et développement), l’accueil des fédérations sportives et organisations internationales, ainsi que la promotion du pôle d’excellence dans le domaine de la santé.

Des mesures immédiates

Les deux gouvernements vont adopter différentes mesures immédiates, dont la création de la « statistique de la métropole lémanique« , a annoncé Mark Muller. Ils prévoient aussi une plateforme commune avec les partenaires publics et privés concernés.

L’objectif est la défense du développement des infrastructures routières et ferroviaires d’importance nationale. Dans une seconde étape, d’ici fin 2012, Vaud et Genève établiront un cadre juridique et institutionnel adapté à la « Métropole lémanique », a-t-il précisé. Ce cadre pourrait être une association.

(Source : ATS et tsrinfo.ch)

Posted in Genève, Vaud | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :