ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 11 novembre 2011

Depuis le 12 décembre 2011, il est possible d’effectuer en train l’aller-retour entre Oyonnax et Paris

Posted by ardsl sur 11 novembre 2011

Photo : Vincent Chauvet.

Avec les horaires 2011, il était impossible d’effectuer l’aller-retour de journée en train entre Oyonnax et Bourg. Cela a changé avec les horaires 2012, en vigueur depuis le 11 décembre 2011.

Le train TER (886402/3) part du lundi au samedi à 6h33 d’Oyonnax. Il vient de Saint-Claude et circule à destination de Lyon (arrivée à 8h26 à la Part-Dieu). Ce train desservira Nurieux à 6h52 et Bourg-en-Bresse à 7h27.

Ce train est en correspondance avec le TGV 9762 qui partira de Nurieux à 7h09 et de Bourg-en-Bresse à 7h36. L’arrivée à Paris se fait à 9h29. Ainsi Oyonnax est désormais à moins de 3h de Paris et même à 2h55 pour être exact !

Au retour le TGV 9777 qui circule du lundi au vendredi part de Paris à 16h11. Il arrive à Bourg-en-Bresse à 18h02. Ce TGV bénéficie d’une correspondance avec le train TER 886409 à destination de Saint-Claude. Ce TER part de Bourg-en-Bresse à 18h23 et arrive à Oyonnax à 19h20.

Publicités

Posted in Ain, Service 2012 | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Les problèmes s’accumulent sur la ligne Paray-le-Monial – Lyon

Posted by ardsl sur 11 novembre 2011

Le comité de ligne interrégional Paray-le-Monial — Lyon se réunissait jeudi 10 novembre soir à Chauffailles. L’occasion de faire le point sur cet axe qui suscite bien des critiques de la part des usagers.

Certes on parle rarement des trains qui arrivent à l’heure, n’empêche que, sur la ligne Paray-le-Monial — Lyon, les TER sont plus souvent en retard qu’ailleurs. Environ 80 % seulement de trains ponctuels depuis le début de l’année, selon les chiffres officiels de la SNCF. Et à écouter les témoignages des usagers, la réalité est encore bien plus sombre. Sur cette ligne archaïque, la vitesse des trains est régulièrement limitée pour des raisons de sécurité. Des ralentissements tels qu’il faut aujourd’hui presque deux heures pour relier la cité parodienne à la capitale du Rhône. De quoi rendre fou même le plus patient des voyageurs. « Ça fait un mois qu’on roule à 30 km/h » explique Éliane. « Un jour sur deux, les trains ne roulent même pas. Aujourd’hui, on a pris deux arbres ! Il faut des mesures d’urgence ».

Le député Jean-Marc Nesme allait dans le même sens insistant sur les investissements indispensables à réaliser. « L’axe Paray-Lyon est stratégique en terme d’aménagement du territoire. Sur cette ligne vieillissante, les travaux deviennent urgents. Il faut que des crédits soient inscrits dans le futur contrat de projet, c’est indispensable ».

Qui paie la facture ?

Conscients des problèmes multiples et récurrents, les représentants de Réseau Ferré de France (RFF), en charge de l’entretien et du développement des réseaux, plaident le manque de moyens. « Un kilomètre à rénover coûte 1 million d’euros précisait Romain Durand. Le réseau national est dans un état de vieillissement général et d’autres lignes, avec davantage de voyageurs, sont prioritaires ».

Comme l’expliquait Jean-Paul Pinaud, vice-président du conseil régional délégué aux transports, François Patriat a envoyé récemment un courrier à l’établissement public demandant « un effort important » sur cet axe. Un coup de pression suffisant ? Avec une dette qui se monte à plusieurs milliards d’euros, RFF semble dans l’incapacité de procéder aux aménagements nécessaires afin de fournir un service public digne de ce nom. Et ce n’est pas l’étude en cours qui permettra d’apporter des solutions rapides pour ces infrastructures totalement obsolètes.

(Source : Le Journal de Saône-et-Loire).

 

Posted in Bourgogne, Rhône | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :