ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 12 novembre 2011

Totalement obsolète, la ligne TER Paray-le-Monial – Lyon suscite la colère des usagers

Posted by ardsl sur 12 novembre 2011

Depuis plusieurs années, l’état de la ligne Paray-le-Monial-Lyon ne cesse de se dégrader. Les voyageurs sont aujourd’hui exaspérés.

C’est l’histoire d’un service public qui n’en a plus que le nom. L’histoire d’une ligne de train laissée à l’abandon. Près de 80 usagers de l’axe Paray-Lyon étaient présents jeudi 10 novembre au comité de ligne organisé à Chauffailles afin d’exprimer leur mécontentement. Premier grief : les retards presque quotidiens. La cause ? La vétusté de l’infrastructure qui entraîne de nombreux ralentissements pour éviter tout accident. Éliane, une habitante de Saint-Igny-de-Roche travaillant sur Lyon, était la première à prendre la parole. « Depuis un mois, on roule à 30 km/h. Une fois sur deux, il n’y a même pas de train. Quand vous arrivez au boulot à 10 heures, on croit que vous avez fait la grasse matinée alors que vous êtes partis de chez vous à 6 heures… ».

Pour elle, comme pour tous ceux qui utilisent le train quotidiennement afin de se rendre au travail, la situation n’est plus tenable. Amélia, qui va sur la région lyonnaise tous les jours, en a gros sur la patate. « Je reviens du Sri Lanka, les trains roulent plus vite que sur cette ligne. Il y a des jours où je mets plus de temps pour faire Paray- Lyon que pour faire Paris- Lyon. Cela montre bien les priorités de la SNCF ». Comme l’ensemble de ses compagnons d’infortune, elle avoue « en avoir marre. Il faut des mesures d’urgence » dit-elle.

Colère …

Surendetté, Réseau Ferré de France (RFF), en charge de l’entretien et de l’investissement sur les réseaux, ne peut pas mettre la main à la poche. Pas assez en tout cas. Les 215 millions inscrits dans le Contrat Projet État Région 2007-2013 permettront seulement de procéder à quelques aménagements. Pas de régler le fond du problème. « Mais on étudie la faisabilité de réaliser des travaux d’urgence pour 2012 » avançait Céline Félix de RFF Bourgogne. Ce qui avait le don d’agacer les voyageurs à l’image de Julien, usager régulier de La Clayette-Lyon. « Vous avez déjà pris la ligne ? Empruntez-la et vous comprendrez. Il n’y a pas besoin de faire une étude ».

Et les affaires risquent de ne pas aller en s’arrangeant puisqu’un troisième ralentissement sera mis en place dès le mois de décembre. « 60 km/h sur une distance de 37 km » précisait Muriel Nouzé, correspondante TER Bourgogne Ouest. « Cela va engendrer 7 à 12 minutes supplémentaires de temps de trajet. Une correspondance à Paray-le-Monial sera également impactée ».

… et inquiétude

De quoi susciter de nouvelles inquiétudes chez les usagers. Et leur faire regretter d’avoir choisi le rail comme moyen de transport. « On est venu habiter ici, à la campagne, car il y avait cette ligne de train. Aujourd’hui, qu’est-ce qu’on y gagne ? » s’interroge Éliane. « Je paie 160 € d’abonnement mensuel et je suis obligé de prendre ma voiture pour aller travailler. On aimerait bien rester positif mais c’est difficile ». À l’image de Jean-Paul Pinaud, vice-président du conseil régional délégué aux transports, le député Jean-Marc Nesme et le conseiller régional Gérald Gordat ont réclamé eux aussi des investissements indispensables sur cet axe « stratégique » en matière d’aménagement du territoire. Tout le monde semble donc d’accord. Il ne reste plus qu’à trouver l’argent.

L’argent, le nerf de la guerre ferroviaire

Dans ce nœud ferroviaire, les différents acteurs ne cessent de se renvoyer la balle. Chacun est conscient qu’il faut agir, personne ne sait comment. Avec plusieurs milliards d’euros de dettes, RFF, un établissement public à caractère industriel et commercial créé en 1997 par une scission de la SNCF, semble dans l’incapacité d’assurer sa mission de service public. Chargé de l’entretien, du développement, de la cohérence et de la mise en valeur du réseau ferré national. RFF ne peut plus financer aujourd’hui le renouvellement d’un réseau national en état de vieillissement général. Il est donc contraint de faire des choix et de fixer des priorités. Avec seulement 250 voyageurs quotidiens, la ligne Paray-Lyon n’en fait pas partie. Vice-président du conseil régional, Jean-Paul Pinaud avançait une solution. « Que l’État efface la dette de RFF d’un milliard d’euros ». Une proposition reprise par Sheila Mc Carron, présidente du comité de ligne Paray- Lyon. « On l’a fait pour la Grèce, pourquoi ne pas le faire pour RFF ? ».

(Source :  Le Journal de Saône-et-Loire).

Publicités

Posted in Bourgogne, Rhône | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Grèves SNCF : les perturbations prévues dimanche 13 novembre

Posted by ardsl sur 12 novembre 2011

Nouvelle journée de grève et nouvelle journée avec un programme restreint de trains autour de Saint-Étienne.

Lyon – Valence 1 seul train supprimé

Lyon – St Etienne – Firminy – Le Puy

Clermont – St Etienne

Roanne – St Etienne

Clermont – Lyon

Givors – Lyon

Grève également en Franche-Comté. Conséquence : 1 aller-retour supprimé entre Besançon et Lyon.

Ambérieu – Bourg-en-Bresse

Bourg-en-Bresse – Lyon

Lyon – Ambérieu

Besançon – Lons – Bourg

 

Posted in Grèves | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Loire : les agents SNCF grévistes reconduisent le mouvement jusqu’au 18 novembre

Posted by ardsl sur 12 novembre 2011

Depuis le 4 novembre, les trains se font rares dans la Loire et les usagers grondent de plus en plus au fur et à mesure que la grève s’allonge. La galère va continuer pour les usagers. Les conducteurs ont décidé de rester à quai au moins jusqu’en fin de semaine prochaine.

Ils n’en démordent pas. Les agents grévistes de SNCF ont, à l’unanimité, reconduit la grève hier lors de leur assemblée générale. Non pas pour une journée supplémentaire, mais bien jusqu’à vendredi prochain ! « On est déterminé à poursuivre le mouvement tant que la direction ne nous reçoit pas. Il n’y aura pas d’autre AG avant vendredi », a commenté Thierry Garnier, délégué du syndicat FO. « On prévoit des actions pour les jours qui arrivent. On ne veut pas se mettre à dos les usagers, ça n’a jamais été les cas. On essaie de leur faire comprendre notre position », poursuit-il.

Pas sûr pour autant que les milliers d’utilisateurs du département comprennent cette décision. Entre les trains annulés et les cars bondés, leur mécontentement risque de se faire entendre à nouveau.

De son côté, la direction de SNCF campe sur ses positions et s’en tient à un communiqué publié le 3 novembre. Comme depuis une semaine donc, la SNCF « met en œuvre un dispositif d’information et recommande à chaque voyageur de s’informer spécifiquement sur la circulation de son train ». La galère continue.

(Source : Le Progrès).

 

Posted in Grèves, Loire | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Trafic ferroviaire rétabli entre Genève et Bellegarde

Posted by ardsl sur 12 novembre 2011

La ligne de contact endommagée sur plusieurs centaines de mètres vendredi11 novembre après-midi à Russin (GE) a pu être réparée samedi 12 novembre à la mi-journée, indiquent les CFF.

Tous les trains peuvent à nouveau circuler normalement sur ce tronçon après presque 24 heures de perturbation.

Les CFF avaient mis en place un système de navette de bus et de trains pour acheminer les voyageurs entre Genève et la France.

Causes inconnues

Les causes de l’avarie ne sont toujours pas encore connues. Vendredi vers 14h15, un TGV qui venait de Paris avait été stoppé net à Russin. Les CFF avaient organisé le transbordement des 500 voyageurs de ce TGV dans deux autres trains afin de les acheminer à Genève.

Par la suite, les passagers qui devaient rejoindre Paris en TGV avaient été déviés sur Lausanne pour prendre un autre convoi.

Posted in Ain, Genève, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Trafic ferroviaire très perturbé entre Genève Bellegarde

Posted by ardsl sur 12 novembre 2011

Un problème de ligne de contact survenu vendredi 11 novembre en début d’après-midi perturbe considérablement le trafic ferroviaire entre Genève et la France.

Des navettes ont été organisées entre Genève et Bellegarde, dans le département français de l’Ain. De 21h00 à minuit vendredi, des navettes circulent sur voie unique entre Genève et Bellegarde.

Le système sera maintenu jusqu’à dimanche 16h00, a indiqué à l’ATS Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Les voyageurs désirant se rendre à Paris sont priés de passer par Lausanne.

Tous les trains régionaux Genève-Bellegarde (F) sont supprimés ainsi que les RER La Plaine-Genève et les TGV. Des trains font la navette entre Cornavin et Vernier, une vingtaine de bus entre Meyrin et La Plaine et des trains entre La Plaine et Bellegarde.

TGV bloqué à Russin

L’incident a eu lieu entre Vernier et La Plaine, a expliqué Frédéric Revaz. Un TGV qui venait de Paris a alors été arrêté à Russin.

Les CFF ont organisé le transbordement des quelques 500 voyageurs de ce TGV dans deux autres trains afin de les acheminer à Genève.

Depuis, les ouvriers s’affairent pour tenter de réparer la panne. Des passagers qui devaient rejoindre Paris en TGV dans l’après-midi ont été finalement déviés sur Lausanne pour prendre un autre convoi.

Posted in Ain, Genève, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :