ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Le réseau TPG a changé le 11 décembre

Posted by ardsl sur 15 novembre 2011

Depuis le 11 décembre, le réseau des transports publics genevois (TPG) présente un nouveau visage.

Information « Réseau TPG 2012 » (Pdf | 2.01 Mo)
Communication des TPG (Pdf | 1.39 Mo)
Image Réseau TPG changement 2012

Selon Michèle Künzler, conseillère d’État chargée de l’intérieur et de la mobilité, tous les scénarios démographiques prévoient que Genève sera, d’ici une vingtaine d’année, la ville-centre d’une agglomération de plus d’un million d’habitants. Cette certitude impose d’engager dès aujourd’hui des projets en faveur de la mobilité durable, qu’il s’agisse de la réalisation du CEVA ou de la planification de nouvelles lignes de trams, ou encore de l’extension de celles qui existent au-delà des frontières du canton (vers Annemasse, Saint-Julien-en-Genevois et le Pays-de-Gex).

Le nouveau réseau TPG, qui a été mis en service le 11 décembre, tient compte de ces futurs projets. Le nouveau système d’exploitation du réseau tramway, en particulier, est conçu pour pouvoir intégrer des nouvelles lignes et des extensions alors que son mode d’exploitation actuel avait atteint ses limites. Exploité désormais par lignes distinctes (les lignes 12, 14 et 15), le réseau devient au passage plus simple à lire et à utiliser, plus fiable (une perturbation sur une ligne n’a pas d’impact sur les autres) et plus adaptable – les fréquences et capacités peuvent être ajustées par ligne et selon les heures pour tenir compte de la demande. De nombreuses lignes d’autobus et de trolleybus sont aussi réaménagées pour tenir compte de ces changements, toujours dans le sens d’une amélioration du service aux usagers.

De nouveaux véhicules (trams Tango de Stadler et autobus Citaro de Mercedes-Benz) et de nouveaux automates vont équiper le réseau des TPG. 150 nouveaux distributeurs seront posés d’ici à la fin de l’année et 400 supplémentaires d’ici à l’été prochain.

Depuis le 11 décembre, Genève n’a plus que trois lignes de tram

CHAMBARDEMENT | Le TCOB redessine la carte du réseau public. De sept lignes de tram, on passe à trois. Les bus ont dû s’adapter.

Qu’est-ce qui a changé, le 11 décembre ? D’abord, le tram. Pour éviter les blocages, simplifier le système d’exploitation actuel et envisager les possibilités de croissance future avec sérénité, Genève dispose de trois axes (12, 14, 15), indépendants les uns des autres, au lieu des sept lignes.

Comme un métro
La révolution horaire et de desserte est entrée en vigueur le dimanche 11 décembre, au lendemain de l’inauguration du TCOB (tram Cornavin-Onex-Bernex). Cette hyperstructure marque en effet la fin des travaux d’extension du réseau ferré au centre-ville. Et représente par la même occasion un palier cardinal du nouveau projet d’exploitation des TPG, disposant dorénavant de 35 km de voies, dont 6,5 flambant neuves.

Chaque ligne de tram a vu sa cadence renforcée afin de ne pas réduire l’offre existante.

Performance accrue
Sur l’axe Moillesulaz, les lignes 12, 16 et 17 étaient synchronisées. Désormais, la ligne 12 circule seule, et trois fois plus fréquemment, jusqu’aux Palettes. Avec une telle cadence, et étant donné que le futur chantier du CEVA (ligne RER Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse) obstruera la boucle du Bachet, seule la moitié des trams va jusqu’aux Palettes. L’autre moitié s’arrête au rondeau de Carouge.

Ceci est valable de jour uniquement. De nuit, un tiers des trams se rendent aux Palettes, les deux tiers restants se concentreront entre Moillesulaz et les Augustins. Des navettes tramways desservent la gare de Chêne-Bourg depuis les Augustins.

Les lignes 13 et 15, quant à elles, circulaient ensemble sur l’axe Nations. Seul le tram 15 est conservé, mais avec une cadence quasi doublée, jusqu’au terminus Palettes.

Avec segments combinés
Le TCMC (tram Cornavin-Meyrin-CERN) s’est uni au TCOB. Ce qui permet de combiner deux départs (CERN et Meyrin-Gravière) et deux terminus (Bel-Air et P+R Bernex) sur le segment. Avant le 11 décembre, les lignes 14, 16 et 18 y circulaient. Seule subsiste la ligne 14 qui, entre la jonction Jardin-Alpin et Bel-Air, passe toutes les trois minutes et demie. Du centre-ville, le 14 bifurque en direction de la rue du Stand, au lieu de Plainpalais, pour emprunter la route de Chancy jusqu’à Bernex.

Ce chamboulement horaire et de circuit entraîne, par ricochet, toute une série d’ajustements au niveau des trolleybus, des tracés de bus urbains et de ceinture, ainsi que des véhicules de desserte régionale.

Les TPG attendent également la livraison de plus d’une centaine de nouveaux véhicules à «très forte capacité», en complément de la flotte existante et, dans une moindre mesure, pour remplacer progressivement les trams et les bus les plus vétustes.

Les TPG chamboulent une quinzaine d’itinéraires d’autobus et de trolleybus

Cette adaptation commence par le tracé du 2 et du 19 – modifié dans le quartier de la Jonction – qui ne passe plus par Bernex, mais dessert la cité d’Onex à la place du 10, dont le terminus est dorénavant Rive.

Les lignes 3 et 7 permutent.  La première passe sur le pont du Mont-Blanc (dans les deux sens), l’autre par celui de Bel-Air.

Le 5 change quant à lui complètement d’itinéraire, et part de Thônex pour aller à Rive au lieu de relier l’Hôpital à l’Aéroport.

Par conséquent, le 27 disparaît, et la ligne 9 reprend son tracé de Cornavin au Lignon.

Le 20, lui aussi, est supprimé. C’est le 21 qui reprend son itinéraire de Louis-Hubert à Cressy.

Le terminus du 1 n’est plus Rive. La ligne est prolongée jusqu’au Petit-Bel-Air (commune de Chêne-Bourg). Attention: depuis Plainpalais, le bus remonte directement sur Cornavin, sans passer par la Jonction.

Les TPG créent aussi la navette 47 pour desservir Bernex et assurer une correspondance avec les lignes 42, K et S. Au total, une quinzaine de trajets sont ainsi être réadaptés.

Le K et le L traversent désormais le village de Bernex, compensant ainsi la suppression des trolleybus dans cette zone.

Pour finir, le tracé de la ligne est modifié de sorte que les véhicules remplacent le L entre Sézenove Lully et Confignon.

Les nouveaux plans du réseau TPG

Plan noctambus

Plan agglomération

Plan Genève centre-ville

Les nouveaux horaires

Ligne 12 Ligne 14 Ligne 15

Ligne 1 Ligne 2 Ligne 3 Ligne 4 Ligne 5 Ligne 6 Ligne 7 Ligne 8 Ligne 9 Ligne 10 Ligne 11 Ligne 19 Ligne 21 Ligne 22 Ligne 23 Ligne 28 Ligne 31 Ligne 33 Ligne 34 Ligne 35 Ligne 36 Ligne 41 Ligne 42 Ligne 43 Ligne 44 Ligne 45 Ligne 46 Ligne 47 Ligne 51 Ligne 53 Ligne 54 Ligne 57

Ligne A Ligne B Ligne C Ligne D Ligne E Ligne F Ligne G Ligne K Ligne L Ligne O Ligne S Ligne T Ligne V Ligne W Ligne X Ligne Y Ligne Y Ligne Z

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ici les reportages de la TSR.

(Avec La Tribune de Genève)

2 Réponses to “Le réseau TPG a changé le 11 décembre”

  1. […] des TPG augmente dès le 11 décembre (les détails ici). À l’exception de la ligne Thonon-Genève, rien n’est prévu pour les transports […]

  2. […] des fréquence des bus transfrontaliers « ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman dans Le réseau TPG change le 11 décembrePas d’augmentation des fréquence des bus transfrontaliers « ARDSL Association Rail […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :