ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

« La France est le pays où le trafic ferroviaire international est le plus ouvert à la concurrence » : dixit SNCF

Posted by ardsl sur 16 novembre 2011

Bilan globalement positif. C’est ainsi que SNCF juge l’ouverture à la concurrence du marché ferroviaire français et l’application des règles européennes sur la libéralisation. La compagnie publique présentait le 16 novembre 2011 sa propre appréciation de l’évolution du marché hexagonal. Un exercice qu’elle répétera chaque année.

Le marché français est aujourd’hui « largement ouvert à la concurrence » selon le numéro 2, David Azema. Dans le fret, les nouveaux entrants possèdent 20% du trafic, chiffre d’autant plus important que les trafics de Fret SNCF se sont effondrés ces dernières années.

Côté voyageurs, « la France est le pays d’Europe où le trafic ferroviaire international est le plus ouvert d’Europe« , juge le directeur général délégué de SNCF.

« La part de la concurrence à la SNCF atteint 7,8% sur le marché grande ligne« , avance-t-il en citant l’entreprise ferroviaire Eurostar… qui n’est autre qu’une filiale à 55 % de la SNCF.

Satisfecit

Selon l’entreprise publique qui se place « au service de ses concurrents« , avec notamment la plateforme de services aux entreprises ferroviaire (PSEF) et la branche Gares & Connexions, l’organisation actuelle « est adaptée et transparente« . Une appréciation pas du tout partagée par ses concurrents du fret, plusieurs d’entre eux ayant même saisi l’Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf) à ce sujet.

Guerre des prix avant l’arrivée de Thello

Tandis que Thello – filiale de Veolia et Trenitalia – lancera ses trains de nuit le 11 décembre 2011 entre Paris et Venise, David Azéma espère « que la SNCF, elle-même concurrente d’opérateurs historiques sur les marchés étrangers, sera traitée aussi bien qu’elle traite les autres chez elle« . Une pique aux pouvoirs publics italiens.

« On permet à Thello d’arriver gare de Lyon et non à Bercy alors que les TGV franco-italiens que nous exploitons à seuls n’arrivent plus à la gare de Milan Centrale mais dans à Milan Garibaldi« , pointe le patron de la stratégie.

David Azéma indique que les trains de nuit franco-italiens n’ont « naturellement jamais été rentables pour la SNCF« . Peut-être que « le nouvel opérateur a trouvé un nouveau modèle économique, c’est l’intérêt de la concurrence« .

En attendant, avec ce vrai concurrent bientôt à bord, la guerre des prix fait rage. SNCF commercialise des places de TGV Paris – Milan au prix plancher de 25 euros, répliquant à Thello qui met en vente ses couchettes à partir de 35 euros. SNCF assurera 3 allers-retours entre Paris – Milan dès le 11 décembre en TGV.

Pour un régulateur fort

Enfin, concernant le découpage comptable de Gares & Connexions récemment épinglé par l’Araf, David Azéma concède par qu' »il y a des points à retravailler« , mais n’adhère pas à toutes les critiques formulées par l’Araf dans sa récente décision.

Ce qui n’empêche pas le dirigeant de demander un régulateur fort en France. Le président de l’Araf « Pierre Cardo fait son boulot, un peu comme nous il apprend en marchant« , poursuit David Azéma. « Il donne des coups de batons sur la tête du monopole, mais aussi sur celle du gestionnaire du réseau, c’est très bien que le régulateur soit là« .

(Avec mobilicites.com)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :