ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 18 novembre 2011

Circulation ferroviaire : retards et suppressions constatés le 18 novembre

Posted by ardsl sur 18 novembre 2011

Le trafic SNCF a été perturbé de 10h à 12h entre Lyon et Ambérieu en raison d’un incident à la gare de triage d’Ambérieu. Une odeur suspecte a été signalée, elle émanerait d’un train qui contient des matières dangereuses et des produits inflammables.

Trains supprimés

  • TER 887306 (Saint-André-le-Gaz 6h47 – Perrache 7h41).
  • TER 886822 (Saint-Étienne 10h18 – Ambérieu 11h52). Supprimé entre Lyon et Ambérieu.
  • TER 886730 (Ambérieu 12h04 – Saint-Étienne 13h38).
  • TER 883756/7 (Chambéry 17h26 – Grenoble 18h23).
  • TER 886143 (Mâcon 17h34 – Valence 19h51).

Trains retardés

1h30 de retard pour les TER 96582/3 et 96556/7 (Evian 8h25 / Genève 9h11 – Part-Dieu 11h07).

1h de retard pour :

  • le TER 886818/9 (Saint-Étienne 9h18 – Ambérieu 10h52).
  • le TER 96504/5 (Part-Dieu 10h34 – Genève 12h25).
  • le TET 4516/7 (Part-Dieu – Tours)

50 minutes de retard pour :

  • le TER 17984/5 (Part-Dieu 11h06 – Annecy 13h13).
  • le TER 17988/9 (Part-Dieu 14h06 – Annecy 16h00) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 883663 (Ambérieu 12h14 – Chambéry 13h26).
  • le TER 96506/7 (Part-Dieu 12h34 – Genève 14h25 / Evian 15h23).
  • le TGV 6664/5 (Part-Dieu 16h30 – Paris 18h33).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 17610 (Grenoble 6h46 – Dijon 10h24).
  • le TER 96558/9 (Genève 11h28 – Part-Dieu 13h20).
  • le TER 17986/7 (Part-Dieu 12h06 – Annecy 14h00).

15 minutes de retard pour :

  • le TER 17622 (Grenoble 9h46 – Dijon 13h24).
  • le TET 4480/1 (Bordeaux 10h48 – Part-Dieu 18h16).
  • le TER 886826/7 (Saint-Étienne 11h18 – Ambérieu 12h52).
  • le TER 17910 (Chambéry 12h01 – Part-Dieu 13h16).
  • le TER 886734/5 (Ambérieu 13h04 – Saint-Étienne 14h38).
  • le TER 17970/1 (Annecy 14h01 – Part-Dieu 15h54).
  • le TGV 6216 (Montpellier 16h20 – Paris 20h00).
Publicités

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: | Leave a Comment »

Les eurodéputés poussent le train de la libéralisation

Posted by ardsl sur 18 novembre 2011

Le Parlement européen a adopté le 17 novembre 2011 un texte visant à avancer plus rapidement dans l’ouverture des marchés ferroviaires nationaux et la création d’un espace unique européen. Une nouvelle étape vers la libéralisation complète du rail, décrié par les syndicats de cheminots européens.

Et de quatre. Après trois premiers paquets ferroviaires, l’Europe essaie de souffler un peu plus fort le vent du libéralisme pour relancer la machine ferroviaire. Selon l’eurodéputée socialiste Debora Serracchiani, rapporteur du texte, « actuellement, les parts de marché du fret ferroviaire dans l’Union européenne ne dépassent pas 6 à 7 %, et plafonnent à 11-12 % pour les services de passagers« .

Le texte adopté en première lecture par le Parlement de Strasbourg le 16 novembre 2011, est en-deçà des propositions initiales de la commission européenne. Il doit encore être avalisé par les représentants des Etats membres.

Un régulateur indépendant

Objectif, avancer plus rapidement dans l’ouverture des marchés nationaux et la séparation complète entre la gestion des infrastructures et leur exploitation. Sur ces sujets, les eurodéputés demandent à leurs collègues de Bruxelles de présenter des propositions avant fin 2012.

Ils appellent aussi les Etats membres à mettre en place un régulateur indépendant, pour mettre fin aux pratiques discriminatoires (accès aux gares, vente de billets, allocation des sillons, installations de maintenance et d’entretien des trains).

Une position saluée par l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP) qui vient de rendre un avis sur la gouvernance disant exactement la même chose (lire l’interview de son président, Michel Bleitrach)

Le texte voté à Strasbourg demande aussi une stricte séparation comptable entre gestionnaires du réseau ferroviaire et opérateurs de transport qui font partie d’une même structure intégrée (holding) afin de « garantir que les fonds publics ne puissent pas être détournés vers d’autres activités commerciales« .

Strasbourg va moins loin que prévu

Le Parlement a rejeté le souhait de la Commission – et de Debora Serracchiani- d’une séparation complète entre gestionnaires des infrastructures et opérateurs ferroviaires. Il n’a pas non plus souscrit à sa demande d’un service minimum dans les transports.

L’adoption de la directive sera le prélude à une libéralisation plus complète du secteur ferroviaire. Le commissaire européen aux Transports Siim Kallas ayant confirmé mi-novembre son souhait de présenter fin 2012 de nouvelles propositions pour ouvrir à la concurrence le marché intérieur du transport de voyageurs, et faciliter l’entrée de nouvelles entreprises ferroviaires sur les marchés nationaux.

La Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) avait déjà manifesté son hostilité à ces projets en invitant les cheminots européens à faire grève le 8 novembre. La veille du vote au parlement de Strasbourg, ils ont accueilli bruyamment les députés européens à leur descente du train.

(Source : mobilicites.com)

 

Posted in Politique | Tagué: | Leave a Comment »

Ouest Lyonnais : la position de l’AEDTF

Posted by ardsl sur 18 novembre 2011

Afin d’être juste et équilibré dans le traitement de l’information concernant le bras de fer opposant la SNCF et certains syndicats dans l’Ouest de Lyon, nous (re)publions ici le communiqué de presse de l’AEDTF.

L’Association Européenne pour le Développement du Transport Ferroviaire (AEDTF) avait participé à l’élaboration et à la conception d’un véhicule pouvant circuler indifféremment sur les voies ferroviaires et les voies de tramways. Il s’en était suivi les réalisations des réseaux de trams-trains de Carlsruhe (Karlsruhe) et de Sarrebruck – Sarreguemines. Par la suite, nous avons vu la création de nouvelles dessertes sur Aulnay-Bondy, Mulhouse-Thann, Nantes-Châteaubriand. Ces services ne sont pas des TER.

Par ailleurs, nous avions avalisé les dessertes ferroviaires en zone rurale ou en périurbain (Esbly Crécy-la-Chapelle) sans contrôleurs avec notamment les autorails X 73500 dans le Morvan, etc. Pour nous, mieux vaut un autorail sans contrôleur qu’un autocar, de toute façon sans contrôleur. Dans le cas d’un service mixte trams-trains et X 73500, comme sur Mulhouse-Thann-Kruth, C’est le même principe qui est adopté et n’a rencontré aucune opposition depuis sa mise en service jusqu’à ce jour.

Pour les deux cas de figures, le principe en avait été accepté par les différents interlocuteurs : Collectivités Territoriales, Direction SNCF et Personnels concernés et tout cela est conforme à la règlementation en vigueur qui autorise la circulation des trains sans accompagnement systématique. Aussi, nous ne comprenons pas pourquoi ce qui est fait et accepté, ailleurs dans l’hexagone, ne peut il pas être fait sur l’Ouest Lyonnais.

Concernant la sécurité des  voyageurs, nous avions proposé la vidéo surveillance et l’action de la police ferroviaire, cette dernière devant être renforcée en service de soirée ou sur des lignes difficiles. La police ferroviaire a reçu une formation spécifique à cet effet et possède la carrure physique nécessaire.

Le contrôle des billets doit se faire, comme dans les services urbains, sporadiquement par une équipe de contrôleurs. Ce système s’est montré bien plus efficace que la vérification des titres de transport par un agent isolé.

L’AEDTF demande donc instamment que ce qui est admis partout ailleurs en France puisse l’être aussi sur l’Ouest Lyonnais avec la conduite à agent seul, comme le préconise la SNCF.

Posted in Ouest Lyonnais, Retards / Suppressions, Rhône, SNCF | Tagué: , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :