ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 22 novembre 2011

Les nouveaux horaires des TGV Lyria qui relient la Suisse à Paris

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Les horaires des TGV Lyria entre Paris et la Suisse ont été modifiés à compter du 11 décembre 2011.

Paris – Zürich

  • La desserte comprend désormais 6 allers-retours (au lieu de 5).
  • Les TGV empruntent la nouvelle LGV Rhin-Rhône au lieu de passer par Strasbourg d’où une réduction du temps de parcours de près de 30 minutes.
  • 3 allers-retours s’arrêtent à Dijon.
  • Départs et arrivées à Paris gare de Lyon (au lieu de la gare de l’Est).
Paris – Genève
  • Maintien des 9 allers-retours du lundi au jeudi.
  • Départs de Paris à la minute 11 : 7h11 (sauf le week-end), 8h11, 9h11 (sauf le dimanche), 11h11, 12h11, 15h11, 16h11 (sauf le week-end), 18h11, 19h11 et 20h11 (le dimanche).
  • Départs de Genève à 6h12, 7h42 (sauf le week-end), 9h42, 12h29 (sauf le week-end), 13h42 (le week-end), 14h29 (sauf le week-end), 15h42 (sauf le samedi), 16h29, 18h29 et 19h42.

Paris – Lausanne

Paris – Berne

  • Le TGV partant de Berne à 7h29 arrive à 12h18 à Paris.
  • Le soir, le départ de Paris est à 17h57. Arrivée à Berne à 22h30.

Paris – Aigle – Brigue (desserte saisonnière)

  • Les TGV Paris – Lausanne sont toujours prolongés en hiver et en été dans les Alpes.
  • Le vendredi, c’est le TGV partant de Paris à 15h57 qui va jusqu’à Brigue. Le TGV partant de Paris à 7h57 sera prolongé à Brigue le samedi et à Aigle le dimanche.
  • 2 TGV partent de Brigue le samedi.
  • Le dimanche soir, un TGV partira d’Aigle à 17h35.

Les horaires complets des TGV Lyria

L’axe Paris-Bâle/Zurich représente 25% du chiffre d’affaires international de Lyria, contre 45% pour l’axe Paris-Genève, 26% pour l’axe Paris-Lausanne et 4% pour la liaison Paris/Neuchâtel-Berne.

Publicités

Posted in Genève, Service 2012, Suisse | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Grèves SNCF : les pertubations prévues mercredi 23 novembre

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Divers mouvements locaux entraînent une réduction du trafic SNCF mercredi 23 novembre. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Lyon – Valence

Le Puy – St Etienne – Lyon

Clermont – St Etienne

Roanne – St Etienne

Givors – Lyon

Clermont – Roanne – Lyon

Dijon – Lyon

Lyon – Ambérieu

Besançon – St Claude

Besançon – Lons – Bourg

Posted in Grèves | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Fonds frontaliers : l’Ain et la Haute-Savoie vont toucher 189M€

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Le montant de la compensation financière franco-genevoise 2011 est désormais connu. Les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie vont recevoir un chèque de 189 millions d’euros (234 millions de francs suisses) signé du canton de Genève, au titre de l’imposition à la source des frontaliers. Depuis 1973, un accord a été mis en place pour reverser aux départements et aux communes une partie des sommes récoltées par le canton de Genève.

L’Ain touchera 45,59 millions d’euros. Le jackpot sera de 143 millions ‘euros pour la Haute-Savoie.

La hausse du nombre de frontaliers couplée à celle du franc suisse permet d’augmenter la somme reversée par le canton de Genève. En 2010, le canton de Genève a versé aux collectivités de l’Ain et de la Haute-Savoie 168M€ (219 millions de francs suisses).

Comme chaque année, cette manne sera partagée à raison de 76% pour la Haute-Savoie et de 24% pour l’Ain. Une partie ira vers les départements, et l’autre vers les communes, selon le décompte précis du nombre de frontaliers vivant sur leur sol. Nul doute que le périmètre géographique des communes frontalières s’élargira encore puisque l’on vient de plus en plus loin travailler à Genève.

Rappelons que cet argent vient de l’impôt à la source perçu sur les revenus des frontaliers, Suisses et binationaux travaillant dans le canton et ayant leur résidence principale chez nous. Elle correspond à environ 3,5 % de la masse salariale brute de ces travailleurs. Ce système a été créé par la convention de janvier 1973 signée à Paris et qui est unique dans le système français, puisque la redistribution est totalement locale, sans passer par les caisses du ministère des Finances.

L’ARDSL espère qu’un meilleur usage des fonds frontaliers sera décidé par les Conseils généraux de l’Ain et de la Haute-Savoie. Cette somme record (21 M€ de plus qu’en 2010) devrait être utilisée principalement pour améliorer les dessertes de transports publics et pour financer les infrastructures servant aux transports collectifs.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Ain, Bassin annecien, Chablais, Genève, Genevois, Politique | Tagué: , , | Leave a Comment »

Ligne Bourg-en-Bresse – Saint-Claude : les questions ne manquent pas

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Jeudi 24 novembre à 18h30 à Oyonnax se tiendra le comité de ligne Bourg-en-Bresse-Saint-Claude. Les représentants d’usagers invités à cette réunion de concertation ne devraient pas manquer de s’exprimer. Tour d’horizon des thèmes qui devraient être débattus.

Combien de trains ?

À l’initiative de l’association Le tr’Ain, une pétition a été lancée voilà plusieurs semaines. Elle vise à réclamer davantage de trains entre Saint-Claude et Bourg-en-Bresse. Depuis la remise en service de la ligne du Haut-Bugey en décembre 2011, seulement un aller-retour est proposé :

  • Saint-Claude 6h07 – Oyonnax 6h44 – Bourg-en-Bresse 7h36 (sauf le dimanche).
  • Bourg-en-Bresse 17h17 – Oyonnax 18h17 – Saint-Claude 18h54 (sauf le samedi).

Il y avait 8 allers-retours ferrovaires (et 4 allers-retours en cars) entre Oyonnax et Bourg-en-Bresse en 2005 avant les travaux.

Dès le 11 décembre 2011, l’offre ferroviaire sera renforcée. Elle comprendra les trains suivants :

  • Saint-Claude 5h56 – Oyonnax 6h33 – Bourg-en-Bresse 7h27/37 – Lyon Part-Dieu 8h26 (sauf le dimanche).
  • Saint-Claude 7h07 – Oyonnax 7h44 – Bourg-en-Bresse 8h36 (sauf le dimanche).
  • Saint-Claude 17h42 – Oyonnax 18h21 – Bourg-en-Bresse 19h22 (le dimanche).
  • Lyon Part-Dieu 16h34 – Bourg-en-Bresse 17h16/21 – Oyonnax 18h19 – Saint-Claude 18h57 (sauf le samedi).
  • Bourg-en-Bresse 18h23 – Oyonnax 19h21 – Saint-Claude 19h59.
Il se fera enfin possible d’effectuer un aller-retour de journée à Lyon ou à Paris.
« Il y a des progrès« , note Anne-Marie Ghémard de l’association le tr’Ain. « Il y aura deux allers Saint-Claude-Oyonnax. Bourg le matin, dont un direct pour Lyon, et deux retours le soir, dont un qui viendra de Lyon. Il y aura aussi un train direct pour Lyon le dimanche soir, ce qui sera apprécié des étudiants. Mais c’est encore insuffisant. Il est impossible de venir à Oyonnax ou Saint-Claude pour la journée par exemple. »

Quelle fréquentation ?

Actuellement 600 personnes voyagent entre Oyonnax et Bourg-en-Bresse chaque jour en transports publics. Et malgré la suppression des trains (liée à la construction de la ligne des Carpates) de 2005 à 2010 remplacés par des cars, la fréquentation entre Oyonnax et Bourg n’a jamais baissé selon les associations d’usagers. Pourtant, Bernadette Laclais, vice-présidente de la Région chargée des transports a affirmé que la mise en place de trains supplémentaires entre Bourg-en-Bresse et Oyonnax dépendra de la fréquentation de la ligne. En clair, si elle n’augmente pas, il n’y aura pas de nouveaux trains. Et c’est sans parler de l’aspect financier. « Pour trois allers-retours, la facture s’élève à 2,4 millions d’euros », affirme Bernadette Laclais. Dans cet esprit, difficile d’imaginer le retour des huit allers-retours.

Va-t-on rénover la voie en direction de Saint-Claude ?

C’est la question que se posent bon nombre d’usagers. Si la partie entre Oyonnax et Bourg-en-Bresse a fait l’objet de récents travaux de modernisation, la section Oyonnax – Saint-Claude est en très mauvais état. RFF (Réseau ferré de France) estime à 5 millions d’euros le montant des travaux pour rénover la voie. Sur le tronçon Dortan-Oyonnax, les trains sont contraints de réduire leur vitesse à 50 km/h.

Pourquoi des bus et pas de trains ?

Pour assurer la liaison entre Bourg-en-Bresse, Oyonnax et Saint-Claude, la région Rhône-Alpes a mis en place des autocars lors des travaux. La fin des travaux aurait dû permettre le remplacement des cars par des trains.

La desserte actuelle Bourg – Oyonnax comprend du lundi au jeudi 1 seul aller-retour ferrovaire et 10 allers-retours en autocars. Les associations d’usagers n’en veulent plus car les bus n’offrent pas le confort nécessaire pour travailler. Les autocars mettent de 1h10 à 1h25 pour effectuer le trajet entre Oyonnax et Bourg quand le train met moins d’une heure.

(Avec Le Progrès).

Posted in Ain, Service 2012 | Tagué: , , , , | 5 Comments »

Ouest Lyonnais : les usagers des TER entre colère et lassitude

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

La grogne continue à monter sur la ligne Sain Bel-Saint Paul. Entre la suppression du TER L’Arbresle 6h59 –  Lyon Saint-Paul 7h39 qui dessert notamment Charbonnières à 7h19, les retards et les incidents, les utilisateurs ne savent plus à quel saint se vouer. Rencontrée hier soir à Charbonnières, Marie emprunte le train chaque jour pour se rendre à son travail et trouve que la situation devient intolérable : « Notre patience est mise à rude épreuve. On ressent un manque total de respect de la part de la SNCF ». Même son de cloche chez Denis qui lui avait commencé à utiliser la navette SYTRAL mise en place début septembre entre Marcy et Charbonnières (la ligne Gare Express 6) : « L’absence de fiabilité des horaires des trains va m’obliger à utiliser à nouveau ma voiture. Je trouve cela dommage ». Quant aux scolaires, ils ne sont pas logés à meilleure enseigne, comme en témoigne Quentin, lycéen : « Je prenais le train de 7h19 pour me rendre au lycée à Saint-Paul. Depuis sa suppression, je suis obligé de prendre celui de 7h04 (c’est-à-dire le TER Sain-Bel 6h37 – Saint-Paul 7h24) si je ne veux pas arriver en retard. Je dois donc partir de la maison 20 minutes plus tôt, j’arrive très en avance à Saint-Paul et de plus, le train est souvent bondé ».

« Le service est assuré à 100 % depuis ce lundi sur l’Ouest lyonnais », indique un porte-parole de SNCF, même si quelques bémols sont à émettre : un « déshuntage » -incident technique lié au courant électrique- s’est produit lundi 21 novembre et a provoqué « 10 à 15 minutes de retard ». Sans oublier que les travaux menés sur la ligne perturbent toujours le réseau. Au lieu des 150 trains par jour qui sont théoriquement en service, 72 TER sont affectés aux lignes de l’Ouest.

Ligne Sain-Bel – Saint-Paul : tous les trains circulent matin et soir du lundi au vendredi. Service assuré en car le week-end.

Ligne Lozanne – Saint-Paul : tous les trains circulent du lundi au vendredi matin et soir (sauf problèmes techniques). Service assuré en car le week-end.

Ligne Brignais – Saint-Paul : aucun train avant décembre 2012. Service assuré en car.

(Avec Le Progrès).

Posted in Ouest Lyonnais | Tagué: , , | Leave a Comment »

« Si l’A47 est réaménagée, le projet de l’A45 serait abandonné », dixit la préfète de la Loire

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Le Progrès a publié une interview le 19 novembre de Fabienne Buccio, préfête de la Loire. Désormais la possibilité d’un aménagement de l’A 47 (l’ autoroute gratuite existante entre Saint-Étienne et Lyon) redevient d’actualité après le refus des élus du Rhône d’une seconde autoroute (l’A 45) débouchant à proximité immédiate de Lyon.

Fabienne Buccio affirme que le préfet de Région, Jean-François Carenco va désormais proposer un aménagement de l’A 47. Elle affirme : « si la solution A 47 est retenue, le projet de l’A 45 serait abandonné ».

En revanche la préfète de la Loire n’évoque pas les améliorations possibles de la ligne ferroviaire reliant Saint-Étienne à Lyon.

Posted in Autoroutes, Loire, Rhône | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le Grand Lyon valide la création du pôle métropolitain

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Le Grand Lyon a voté lundi 21 novembre sa participation au pôle métropolitain qu’elle va constituer avec la métropole de Saint-Étienne, l’agglomération viennoise et le Nord Isère berjallien. Seule l’UMP a voté contre, estimant que ce n’était pas « le bon outil ».

Le pôle métropolitain pourrait voir le jour à l’été 2012. Ses buts seront de « favoriser l’emploi, améliorer et faciliter la mobilité, garantir la qualité de vie et proposer une offre culturelle d’excellence ».

Il devrait déboucher sur « un syndicat métropolitain des transports qui coifferait les différents syndicats, chacun restant maître de ses réseaux » a précisé le vice-président Jean Yves Sécheresse. « Le but est d’arriver à une carte qui permette d’utiliser tous les moyens de transport, avec différentes zones tarifaires » a précisé Gérard Collomb. « On pourrait aboutir sur ce dossier mi 2013 ».

Le Grand Lyon sera le principal financeur de ce pôle métropolitain, à hauteur de 730 000 euros la première année. Le siège sera à Givors et Gérard Collomb a annoncé qu’il en sera le premier président, avant de passer la main à Saint-Étienne en 2014 dans le cadre d’une présidence tournante.

(Source : Le Progrès).

Posted in Isère, Loire, Politique, Rhône | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Pas de trains les 22 et 23 novembre entre Lozanne et Lyon Saint-Paul

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

En raison d’un incident technique entre Tassin et Lozanne, la circulation ferroviaire est interrompue mardi 22 et mercredi 23 novembre.

Les trains Lozanne – Lyon Saint-Paul sont remplacés par des autocars entre Lozanne et Gorge-de-Loup. Les cars ne desservent ni Les Flachères, ni Tassin, ni Saint-Paul.

Horaires des cars Lozanne – Gorge de Loup

Posted in Ouest Lyonnais, Retards / Suppressions | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Haute-Savoie : la pollution perdure, les mauvaises habitudes aussi

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Malgré les messages de prévention sur les routes et les arrêtés municipaux, les automobilistes ne lèvent pas tous le pied et les écobuages se poursuivent dans les vallées polluées.

Cela fait maintenant près de deux semaines que la Haute-Savoie est en alerte pollution, à cause de la concentration en poussières dans l’atmosphère. Les conditions anticycloniques automnales empêchent en effet l’évacuation des poussières engendrées par le trafic routier, les combustions (chauffage, écobuages) et l’industrie. La qualité de l’air est actuellement médiocre et devrait le rester dans les prochains jours.

D’après les recommandations préfectorales, pendant un épisode de pollution au niveau “alerte”, l’usage de la voiture doit être limité, la vitesse est obligatoirement réduite de 20 km/h, les écobuages sont interdits et les pratiques sportives intenses déconseillées.

Des interdictions… mais trop peu de sanctions

Mais après 10 jours d’alerte, force est de constater qu’aucune compétition n’a été annulée pour cause de pollution, que trop d’automobilistes roulent encore allègrement à 130 km/h sur autoroute (et à 90 km/h sur route…) et qu’il suffit de rouler quelques kilomètres pour apercevoir, ici où là, de gros panaches de fumée provenant d’écobuages… sans que cela semble inquiéter outre mesure les pouvoirs publics.

Concernant la vitesse, la préfecture a cependant indiqué que les contrôles allaient se multiplier, mais les amendes pour écobuage illégal sont encore rares dans les communes.

Et la situation devient critique. L’épisode de pollution dure aujourd’hui bientôt 15 jours. Et si l’on reprend les chiffres depuis le début de l’année, la cote maximum pour les poussières fines (50 microgrammes par mètre cube d’air en moyenne par jour) a été dépassée 53 fois à Passy, 51 fois à Annecy, 47 fois et 45 fois à Gaillard.

L’Europe n’admet que 35 jours de dépassement par an. Et l’année n’est pas finie. Pour changer d’air, il faudra nécessairement développer les transports publics.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Bassin annecien, Genevois, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , | Leave a Comment »

L’enquête publique sur la partie française du Lyon – Turin commencera le 16 janvier 2012

Posted by ardsl sur 22 novembre 2011

Jean-François Carenco, le préfet de région, a profité jeudi 10 novembre de la réunion des éxécutifs locaux (départements, grandes villes) au conseil régional à Lyon pour annoncer la nouvelle : l’enquête publique pour la portion française du TGV Lyon-Turin commencera le 16 janvier 2012. 71 communes sont concernées entre Saint-Exupéry et Saint-Jean-de-Maurienne.

Après l’accord intervenu en septembre entre la France et l’Italie pour le financement du tunnel de base (57,9 % pour l’Italie et 42,1 % à la charge de la France), cette décision est de bon augure selon Jean-Jack Queyranne, le président du conseil régional. D’autant que l’Europe vient de porter sa contribution probable à 40 % non seulement pour le tunnel de base mais également pour les percées de la Chartreuse, de Belledonne et du Glandon.

Au total, le montant de la facture pour les accès français s’élève à 7,7 milliards d’euros, dont 923 millions à la charge des collectivités territoriales, la Région prenant à son compte 646 millions. « Des milliers d’emplois sont en jeu dans notre région » explique Jean-Jack Queyranne qui voit dans ce chantier gigantesque « outre son aspect global, européen, une opportunité d’aménagement du territoire pour l’Est de Rhône-Alpes ». Ce sera toujours ça de pris…

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Rhône, Savoie | Tagué: , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :