ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 26 novembre 2011

Chambéry : la gare modernisée et le pôle bus déplacé

Posted by ardsl sur 26 novembre 2011

Le pôle multimodal de la Gare

L’actuelle gare va être transformée en pôle multimodal, favorisant la desserte des différents modes de déplacement : trains, cars, bus, voitures, piétons, vélos. Doté d’accès côté Cassine et côté centre-ville, ce pôle multimodal intègre cinq équipements complémentaires : une passerelle piétons au dessus des voies, un parking côté Cassine, une gare routière partagée entre un parvis ouest (place de la Gare) et un parvis est côté Cassine, un hall multimodal et une vélostation agrandie.

Le pôle multimodal de la gare réalisé sous maîtrise d’ouvrage de Chambéry métropole renforcera ce secteur comme le point focal des déplacements au sein de l’agglomération, la principale porte d’entrée de Chambéry métropole, au coeur de Chambéry.

Coût

Un protocole d’accord a été signé le 29 juin 2011, confirmant l’engagement financier de l’État, de la Région, du Département, de SNCF, de RFF, de la Ville de Chambéry et de Chambéry métropole pour la réalisation de cet ouvrage estimé à 41 M€. Les partenaires financiers contribueront à plus de la moitié du financement de ce projet porté par l’agglomération.

Calendrier

Les premiers travaux sont programmés pour 2013-2014 .

Pour en savoir plus, télécharger le dossier de presse

Le centre d’échanges des bus

Le nouveau centre d’échanges des bus prendra place quai du Jeu de Paume, sur la dalle de couverture de la Leysse, après avoir quitté son emplacement actuel du boulevard de la Colonne. Sur ce nouveau site, et avec la nouvelle organisation de l’axe de la Leysse, il renforcera et valorisera l’usage des transports collectifs dans l’agglomération.

Le futur centre d’échanges des bus comprendra 16 quais, dont 2 de réserve. La presque totalité des 28 lignes régulières du réseau STAC y feront halte.

Publicités

Posted in Savoie | Tagué: , | Leave a Comment »

Avis de tempête sur le train de nuit Paris – Briançon

Posted by ardsl sur 26 novembre 2011

Une réunion houleuse s’est déroulée vendredi 25 novembre à Briançon.Les élus et les représentants du monde touristique s’en sont pris vertement aux directeurs régionaux de SNCF et de Réseau ferré de France. Leur colère est liée aux carences autour des réservations du train de nuit Briançon-Paris. Les directeurs régionaux de RFF et de SNCF ont été la cible des critiques en provenance des élus et des professionnels du tourisme du grand Briançonnais concernant le train de nuit.

Le langage technocratique des cadres de la SNCF et de RFF, ils en ont assez ! Élus et professionnels du tourisme du grand Briançonnais ont laissé éclater leur colère. Ils ont aussi et surtout réclamé des propositions concrètes concernant la circulation et la réservation du train de nuit Briançon-Paris.

Pourtant, Marc Svetchine, directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur de RFF croyait calmer les esprits courroucés en début de réunion.

Sourire aux lèvres, il annonçait fièrement que les créneaux horaires des sillons (et donc des trains) allaient très prochainement être calés pour la saison d’hiver, à l’exception faite des dimanches de janvier. « Mais vous vous rendez compte de ce que vous dites ? C’est catastrophique ! Tous les jours, nous sommes inondés de messages de vacanciers qui refusent de venir chez nous cet hiver parce qu’ils ne peuvent toujours pas réserver leurs billets de train et parce qu’ils ne savent même pas s’il y aura un train tout simplement. Vous pouvez faire ce que vous voulez à présent : c’est trop tard » s’est emporté François Badjily, le directeur de l’office de tourisme de Serre Chevalier Vallée, présent dans l’assistance.

Et même si Marc Svetchine a tenté de faire bonne figure en annonçant que RFF allait faire « son maximum », il est clair que personne dans la salle n’a semblé convaincu par ce discours, trop convenu. À commencer par le maire de Briançon, Gérard Fromm, passablement agacé par la récurrence des problèmes ayant trait à ce train : « Ça fait un an que RFF a signé un contrat qu’il ne respecte pas. Ça suffit maintenant. On veut du concret, vite. Pour cet hiver mais aussi pour l’été prochain. On veut également des certitudes pour les deux années de contrat restantes ».

Face à la fronde collective, Marc Svetchine s’est avancé à communiquer dans les plus brefs délais les sillons horaires disponibles pour que SNCF ouvre les réservations sur toute la période hivernale le 9 décembre au plus tard.

Une bonne nouvelle pour Philippe Bru, directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur SNCF, qui a eu le courage de reconnaître « d’énormes difficultés sur le train de nuit Paris-Briançon »… À cause de RFF. « Je n’ai pas envie de me défausser mais il n’est pas possible d’ouvrir un train à la réservation si RFF ne nous a pas communiqué les horaires des sillons. »

Pour sa défense, Marc Svetchine a argué du fait que « 1 000 chantiers étaient en cours en ce moment en France sur les voies ferrées. Dans le même temps, nous avons modifié 85 % de nos grilles horaires. Il faut se rendre compte du travail que ça représente. »

Le sénateur des Hautes-Alpes Pierre Bernard-Reymond a rencontré récemment le PDG de SNCF, Guillaume Pépy. « Je lui ai fait part d’un certain nombre de dysfonctionnements graves du service ferroviaire et j’ai décidé de créer un comité de ligne Paris-Briançon-Paris » annonce le sénateur qui tiendra sa réunion constitutive le 5 décembre à Briançon.

Dans un courrier adressé au président du conseil général des Hautes-Alpes Jean-Yves Dusserre, le directeur régional de SNCF a confirmé « la pérennité du train de nuit Paris-Briançon »… Pendant encore deux ans. Mais qu’en sera-t-il en 2013 quand la convention des trains d’équilibre du territoire sera caduque ?

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud, Drôme, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :