ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 28 novembre 2011

Circulation ferroviaire : retards et suppressions constatés le 28 novembre

Posted by ardsl sur 28 novembre 2011

Trains supprimés

  • TER 886710/1 (Ambérieu 7h34 – Saint-Étienne 9h08) en raison du retard du 886804/5.
  • TER 880685 (Romans 17h40 – Veynes 19h59) en raison de l’absence d’un membre du personnel.

Retards constatés

30 minutes de retard pour le TER 886804/5 (Saint-Étienne 5h48 – Ambérieu 7h26) en raison d’un incident technique sur la ligne Lyon – Ambérieu.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 96500 (Part-Dieu 6h34 – Genève 8h36 / Saint-Gervais 9h51) en raison de l’attente d’un membre du personnel à Lyon.
  • le TER 883618 (Chambéry 12h34 – Ambérieu 13h47).
  • le TER 886618 (Part-Dieu 17h13 – Roanne 18h36) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886748/9 (Part-Dieu 17h21 – Saint-Étienne 18h08).
  • le TER 882190/1 (Part-Dieu 17h34 – Bourg-en-Bresse 18h23) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 886854/5 (Saint-Étienne 18h18 – Part-Dieu 19h06).

20 minutes de retard pour :

  • le TGV 6664 (Part-Dieu 16h30 – Paris 18h33) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 886191 (Part-Dieu 16h25 – Avignon 19h13) en raison d’arrêts supplémentaires.
  • le TER 96646/7 (Genève 16h41 – Grenoble 19h02).
  • le TER 883680/1 (Part-Dieu 18h12 – Chambéry 20h07) en raison d’un dérangement d’installation.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 5118/9 (Lille Europe 14h54 – Perpignan 21h42).
  • le TER 887142 (Vienne 17h04 – Villefranche 18h15).
Publicités

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , | 1 Comment »

Grèves SNCF : les pertubations prévues mardi 29 novembre

Posted by ardsl sur 28 novembre 2011

Divers mouvements locaux entraînent une réduction du trafic SNCF mardi 29 novembre. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Lyon – Valence

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Clermont – Noirétable – St Etienne Moins de trains supprimés

Roanne – St Etienne Moins de trains supprimés

Givors – Lyon

Clermont – Roanne – Lyon

Dijon – Lyon 1 aller-retour supprimé

Ambérieu – Lyon 4 allers-retours omnibus supprimés

Veynes – Grenoble un train supprimé entre Veynes et Clelles

Besançon – Lons très peu de trains supprimés

Besancon – St Claude 2 trains supprimés

 

Posted in Grèves | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

TER Bourg – Oyonnax : les usagers maintiennent la pression

Posted by ardsl sur 28 novembre 2011

Le comité de ligne Bourg – Oyonnax – Saint-Claude – Bellegarde a eu lieu jeudi 24 novembre à Oyonnax, dans une ambiance toujours tendue.

« Une ligne en perte de vitesse dans une région où la fréquentation augmente« . C’est la présentation choisie par le représentant SNCF Philippe Andagnotto,  lors du comité de ligne Bourg – Saint-Claude. « Il s’agit d’un simple constat », a tenté de nuancer Eric Saliou, au nom de la région Rhône-Alpes face à la réaction indignée de certains usagers. La chronique de mort annoncée n’est pas d’actualité mais le discours, peu optimiste, ne passe pas auprès des usagers toujours mobilisés pour obtenir un meilleur service. Membre de l’association Le tr’Ain, Anne-Marie Ghémard a ainsi énuméré le nombre de signatures, plus de 1 700, réunies sur la pétition lancée voilà quelques semaines.

« Il existe un potentiel d’utilisateurs. Ça ne m’étonne pas qu’il y ait une baisse de la fréquentation avec si peu de trains et des bus pas pratiques », commenta l’Oyonnaxienne.

Trop d’autocars, pas assez de trains, les revendications sont toujours les mêmes.

Et ce ne sont pas les explications avancées par RFF qui sont de nature à rassurer les intéressés. « Après Oyonnax en direction de Saint-Claude, il faut entre 4 et 5 millions d’euros pour une remise en état correcte d’une partie de la voie. Il y a 8 km environ », a précisé Damien Berlier, reconnaissant au passage que les investissements réalisés se limitent au strict nécessaire. « Malgré la hausse des coûts de péages, pour l’heure nous n’avons pas l’argent pour rendre la ligne performante. De plus, la réglementation en matière de signalisation ne nous autorise pas à dépasser seize circulations. Nous en sommes à quinze actuellement, d’Oyonnax à Andelot. » Il faudra patienter donc pour retrouver les huit allers-retours supprimés en 2005. « Ce sont des choix financiers« , assure Albane Colin, conseillère régionale EÉLV et présidente du comité de ligne. « La ligne coûte aujourd’hui, avec deux trains, autant d’argent qu’en 2005. »

Télécharger la présentation du comité de ligne du 24.11 à Oyonnax

Lire aussi notre article précédent sur ce sujet

(Avec Le Progrès).

Posted in Ain, Jura, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

SNCF : Maurice Vincent souhaite une concertation et la fin du conflit

Posted by ardsl sur 28 novembre 2011

La grève de certains personnels de la SNCF à la gare de Saint-Étienne Châteaucreux, perturbe le trafic depuis plusieurs semaines. Ce lundi 28 novembre constitue la 26 e journée de grève consécutive.

Face à cette situation, que la directrice régionale de la SNCF qualifie « d’inacceptable », le sénateur-maire de Saint-Étienne rappelle son attachement « à la présence à Saint-Étienne d’un établissement multifonctions de la SNCF avec ses conséquences positives en termes d’emplois pour notre territoire ». Maurice Vincent (PS) souhaite vivement « qu’une concertation efficace conduise rapidement à la fin du conflit actuel, les conditions de transport particulièrement pénibles des usagers ne pouvant durer plus longtemps ».

(Avec Le Progrès).

Posted in Grèves, Loire | Tagué: , , | Leave a Comment »

Le premier TGV Lyon – Marseille arrivant à 8h16 gare Saint-Charles dessert désormais Valence TGV à 7h

Posted by ardsl sur 28 novembre 2011

Réseau Ferré de France a imposé une nouvelle organisation de l’utilisation des lignes à grande vitesse à compter du 11 décembre 2011. Tous les horaires des TGV ont été modifiés. Le plus souvent les modifications sont de l’ordre de + ou – 5 minutes. Mais sur certaines dessertes, SNCF a profité de l’occasion pour réorganiser son offre TGV.

Au service 2011, le premier TGV reliant Lyon Part-Dieu à Marseille quittait la capitale des Gaules à 6h35 et gagnait la cité phocéenne à 8h17. C’était le TGV 6815 qui circulaiy du lundi au vendredi (sauf fêtes) avec l’horaire suivant : Part-Dieu 6h35 – Avignon TGV 7h38/41 – Aix-en-Provence TGV 8h02/05 – Marseille 8h17. Il était utilisé par de nombreux voyageurs pour se rendre à leur travail à Marseille.

Le week-end, le premier TGV reliant Lyon à Marseille était le 6805. Il circulait avec l’horaire suivant le samedi : Part-Dieu 7h46 – Valence TGV 8h24/27 – Marseille 9h25. Le dimanche, il avait l’horaire suivant : Part-Dieu 7h37 – Valence TGV 8h13/16 – Marseille 9h17.

Pour le service 2012, SNCF souhaitait retarder le départ de Lyon en semaine. Elle avait donc commandé et obtenu auprès de RFF le sillon suivant pour le TGV 6815 : Part-Dieu 7h06 – Avignon TGV 8h08/11 -Marseille 8h46.

Ce nouvel horaire a soulevé la colère des utilisateurs du TGV arrivant à Marseille à 8h17. Une arrivée à Marseille à 8h46 a été jugée trop tardive par une partie des voyageurs. Les clients d’Aix-en-Provence TGV se sont indignés de la suppression de l’arrêt.

Face à cette fronde, SNCF a demandé en dernière minute à RFF d’étudier un départ plus matinal de Lyon. Un départ à 6h36 n’a pas été pas possible en raison du positionnement d’un train de fret.

Finalement, le TGV 6815 a, au service 2012,  du lundi au vendredi l’horaire suivant : Lyon Part-Dieu 6h15 – Valence TGV 6h57/7h00 – Avignon TGV 7h33/36 – Aix-en-Provence TGV 8h00/03 – Marseille 8h16/31 – Toulon 9h11/14 – Saint-Raphaël 9h59/10h02 – Cannes 10h26/31 – Antibes 10h42/45 – Nice ville 11h03. 

Un nouvel horaire défavorable pour les correspondances à Lyon Part-Dieu

Avec un départ dès 6h15 de Lyon, il faut se lever aux aurores pour attraper ce TGV. Il devient même inaccessible depuis une partie de la Région Rhône-Alpes.

Depuis Grenoble, il faut emprunter le TGV partant à 4h28 et arrivant à Lyon Part-Dieu à 5h40. Depuis le Nord-Isère, il faut prendre le nouveau car Saint-André-le-Gaz 4h00 – Perrache 5h40 (qui dessert Bourgoin à 4h35), puis le TGV 6602 (Perrache 5h51 – Part-Dieu 5h59). Depuis d’Ambérieu, il faut prendre le car de 4h30 qui arrive à 5h33 à Lyon Part-Dieu.

En revanche, il est impossible de prendre le TGV 6815 à 6h15 à Lyon Part-Dieu depuis :

  • Villefranche-sur-Saône (puisque le premier car arrive à Vaise à 6h00), 
  • Saint-Étienne (puisque le premier train arrive à la Part-Dieu à 6h06, hors le délai de correspondance est de 10 minutes), 
  • Mâcon (puisque le premier car arrive à la Part-Dieu à 6h15), 
  • Roanne (puisque le premier train arrive à la Part-Dieu à 6h20) et 
  • Bourg-en-Bresse (puisque le premier train arrive à la Part-Dieu à 6h35).

Pas de correspondance à Valence TGV depuis Grenoble

Le premier TER (17500/1) partant de Grenoble à 6h02 arrive à Valence TGV à 7h08 alors que le TGV pour Marseille part à 7h00.

Une amélioration considérable pour Valence

Au service 2011 du lundi au vendredi, le premier TGV pour Marseille desservant Valence TGV était à 8h15. Il arrivait gare Saint-Charles à 9h20. Les voyageurs devant être avant 9h à Marseille étaient contraints de prendre le TER 886171 (Valence ville 5h55 – Marseille 8h37) qui mettait 2h42 pour faire le trajet. Ce TER a été conservé avec un horaire quasi identique en 2012 (Valence ville 5h55 – Marseille 8h38).

Mais désormais l’arrêt à Valence TGV (à 7h00) du premier TGV reliant Lyon à Marseille permet aux Valentinois d’être à Marseille dès 8h16. Ils peuvent même venir à Valence TGV avec l’autocar 69602 (Valence ville 6h25 – Valence TGV 6h47) pour prendre le TGV 6815. La durée totale du trajet est inférieure à 2h (1h51 pour être précis).

Ce TGV permet aussi de rendre à Aix-en-Provence TGV, Toulon et la Côte d’Azur.

Posted in Drôme, Provence, Rhône, Service 2012 | Tagué: , , , , | 4 Comments »

Josiane Beaud, directrice régionale SNCF : « la grève est perverse »

Posted by ardsl sur 28 novembre 2011

Josiane Beaud, directrice Rhône-Alpes SNCF

« Cette grève à Saint-Étienne a des répercussions sur le trafic et notamment celui de la ligne Lyon-Ambérieu « sursaturée », donc soumise aux aléas. L’audit de ligne malade le dit clairement : avec un train toutes les quatre minutes, il n’y a aucune respiration en Rhône-Alpes. Mais il ne faut pas exagérer ! Ceux qui voyageront sans abonnement seront contrôlés par les contrôleurs. Comme tous les jours. La directrice que je suis se retrouve face à une grève incompréhensible car j’ai décidé de maintenir un service public dans la Loire avec un siège. Alors que j’aurais parfaitement pu ramener tous les services à Lyon. La concertation sur ce dossier a duré un an et deux syndicats (CFDT et Unsa) soutiennent cette décision de regrouper l’ensemble des services et les 500 emplois au même endroit (établissement d’exploitations, tractions et contrôleurs). Dix postes vont même être créés. En plus, la méthode employée est perverse : leur temps de grève n’est que de 59 minutes… Juste ce qu’il faut pour que rien ne soit retiré de leur solde. »

Les cheminots ont voté la poursuite de la grève. Quelle est votre position face à ce choix ?

« Depuis le début, notre position est clairement établie. On ne négocie pas pendant la grève car la grève ne paye pas. Surtout qu’on a déjà passé une année à discuter avec eux de ce projet de fusion. Avec cette fusion, on a dix emplois supplémentaires au siège, contre vingt de moins si on était rattaché à Lyon. On ne fait pas grève quand on gagne des emplois, c’est incompréhensible. »

Vous ne comprenez donc pas les raisons de ce mouvement ?

« Non ! Et d’ailleurs tout le monde s’interroge. Je veux maintenir une direction départementale dans la Loire, je rajoute des salariés au siège et des contrôleurs en réserve et j’ai des syndicats qui sont en grève ? Cherchez l’erreur ! »

On vous sent passablement agacée par la situation…

« J’ai deux syndicats, la CFDT et l’Unsa, représentant 40 % des effectifs, qui sont des gens sensés et qui défendent le projet. Alors que les autres utilisent des méthodes plus que limites. En faisant grève 59 minutes, ils déstabilisent toute la production sans sortir un seul sou de leur proche. Mais on ne va pas se plier à des gens dont on ne comprend pas l’objectif. C’est inacceptable. Ce qui devait être donné a été donné, on a fourni toutes les garanties possibles. »

Comment sortir de cette grève alors ?

« C’est à eux qu’il faut poser cette question, pas à moi. J’ai une conviction. Le territoire de la Loire mérite mieux que d’être piloté par Lyon. Après, je privilégie ceux qui construisent à ceux qui détruisent. Car mon confort à moi, ce serait de tout ramener sur Lyon, ça me coûterait moins cher. Mais la Loire et la communauté d’agglomération de Saint-Etienne valent beaucoup mieux que d’être considérés comme la banlieue de Lyon. »

(Source : Le Progrès).

Posted in Ain, Grèves, Loire, Rhône, Service 2012, SNCF | Tagué: , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :