ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Veolia va se retirer du secteur des transports

Posted by ardsl sur 6 décembre 2011

Le patron de Veolia Environnement a confirmé le 6 décembre la vente « sans précipitation » de Veolia Transdev, sa filiale commune de transports publics avec la Caisse des dépôts. Des contacts avec des repreneurs sont déjà en cours. Objectif, désendetter le groupe et le recentrer sur ses trois autres métiers, eau, propreté, services énergétiques. Au total, Veola Environnement compte céder cinq milliards d’actifs d’ici à fin 2013.

Officiellement marié le 4 mars 2011, le couple Veolia Transdev divorce déjà. Dans un point presse organisé le 6 décembre 2011, Antoine Frérot a confirmé l’abandon de l’activité transport pour se « désendetter significativement et recentrer les activités du groupe sur trois métiers : l’eau, la propreté et l’energie« . La dette du groupe représente 15 milliards d’euros.

« Veolia n’est pas le mieux placé pour assurer un bel avenir à Veolia-Transdev« , a commenté le patron de Veolia Environnement. Pour rappel, le groupe avait finalisé l’opération de fusion de son activité transports publics avec Transdev de la Caisse des dépôts, mi-2011 pour devenir le géant des transports publics fort d’un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros.

« Nous avons revisité l’ensemble de nos activités et avons décidé de céder celles qui ne sont pas essentielles à notre transformation et à notre avenir, nous avons donc pris la décision stratégique de rechercher de nouveaux actionnaires pour l’activité transport« , a-t-il ajouté, observant que cette activité a « moins de synergies » avec ses autres métiers.

Quel repreneur ?

L’abandon par Veolia de son activité transport se fera « soit par vente, soit par dilution » progressive, et doit être effective d’ici à fin 2013, date à laquelle le groupe veut avoir terminé son recentrage.

Alors, qui pourrait racheter les 50% de parts détenus par Veolia? « Il y a trois types d’actionnaires qui peuvent être intéressés par cette activité : notre partenaire actuel, la Caisse des Dépôts (CDC), mais également des investisseurs financiers intéressés par l’activité transport voire même des investisseurs industriels« , a répondu laconiquement Antoine Frérot.
« Des premiers contacts ont déjà été pris« , a t-il ajouté, se refusant à citer lesquels. Keolis, le candidat malheureux quand la décision de fusionner Transdev avec Veolia a été prise en 2009 ? Ratp Dev qui avait aussi échoué à prendre les commandes de Transdev et avait décidé de vendre les 25% de parts que possédait la RATP dans Transdev ?
Avec une dette de près de 5 milliards, et un nouveau plan d’investissement en Ile-de-France de 1,8 milliards d’euros le morceau serait trop gros à avaler pour le groupe. Des Britanniques comme First qui n’a pas réussi à entrer en France par croissance externe ? Ou la CDC qui resterait seule aux manettes du géant des transports publics ?

(Source : mobilicites.com)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :