ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 12 décembre 2011

Fin de la grève aux VFD

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

La grève du transporteur SEM VFD a été levée. Les réseaux Transisère et TAG fonctionneront normalement à compter du mardi 13 décembre 2011.

Posted in Grèves, Isère | Tagué: , , | Leave a Comment »

Grèves SNCF : les perturbations prévues mardi 13 décembre

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

Divers mouvements locaux entraînent une réduction du trafic SNCF mardi 13 décembre. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Valence – Lyon

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Le Puy – St Etienne

Clermont – Noirétable – St Etienne

Roanne – Lyon

Roanne – St Etienne

Mâcon – Lyon

Bourg-en-Bresse – Lyon

Lyon – Ambérieu

Valence TGV – Aubenas

Dole – St Claude

Bourg – Besançon

Posted in Grèves | Tagué: , , , | Leave a Comment »

SNCF fait de la pub pour le train de nuit Paris – Briançon

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

La forte mobilisation des élus locaux et des socioprofessionnels pour la défense du train de nuit Paris-Briançon finirait-elle par porter ses fruits ?

Deux téléconférences entre le cabinet du maire Gérard Fromm, Réseau Ferré de France et SNCF ont été organisées les 2 et 9 décembre derniers, apprend-on d’un communiqué du maire de Briançon.

L’opérateur aurait admis que les problèmes liés à la réservation des trains de nuit avaient porté préjudice aux acteurs du tourisme local. La SNCF affiche donc actuellement en page d’accueil de son site web une bannière aux couleurs de Briançon avec un aller simple depuis Paris au prix de 32€. La commune de Briançon a également demandé qu’une communication radio soit faite à ce sujet.

(Avec ledauphine.com).

Posted in Alpes du Sud | Tagué: , | Leave a Comment »

Modernisation du Mont-Blanc Express : duel au sommet entre Rhône-Alpes et RFF

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

2 rames du Mont-Blanc Express en gare de Vallorcine

Le projet avait été lancé fin 2006 par la signature d’un protocole d’intention réunissant la communauté de communes de la Vallée de Chamonix, le Conseil général de la Haute-Savoie, la région Rhône-Alpes, RFF, SNCF et le canton du Valais. Portant sur un total de 52 millions d’euros, il a été validé le 29 janvier 2011 aux Houches par la signature d’une convention de financement dans le cadre du plan de transport pour les Jeux olympiques d’Annecy, en 2018. Mais ce projet, antérieur à la candidature de la ville, restait indépendant des grands travaux ferroviaires voulus pour ces JO.

Rebondissement le 11 octobre dernier : une radio locale annonce que RFF se retire du projet Mont-Blanc Express. Information immédiatement démentie par RFF Rhône-Alpes-Auvergne, qui parle plutôt d’un rejet par plusieurs partenaires des deux scénarios de travaux proposés le 6 octobre lors d’un comité de pilotage à Annecy. En cause : un surcoût d’environ 10 millions, découlant des appels d’offres et consultations d’entreprises candidates. Le gestionnaire invite dès lors les partenaires à se retrouver le 18 octobre pour étudier un scénario moins coûteux.

Éric Fournier, le maire de Chamonix a défendu avec passion la modernisation de la ligne du Mont-Blanc Express lors du comité de ligne à Chamonix le 7 décembre

Éric Fournier, maire de Chamonix (Nouveau Centre), conseiller régional à la commission transports depuis près de dix ans, fustige une remise en cause du financement. Il ouvre sur Facebook un groupe nommé « Sauvons notre train » qui fédère en moins de 12 heures près de 2 400 membres. Les soutiens arrivent de partout en France mais aussi de l’étranger. Bernard Accoyer, maire d’Annecy-le-Vieux et président de l’Assemblée nationale y adhère. Éric Fournier assume le nom « dramatisé » choisi pour ce groupe : « Sauvons notre train », donc. Il explique que remettre les travaux en question pour des raisons financières c’est condamner à terme cette ligne, car si elle n’était plus performante, les partenaires risqueraient de s’en désintéresser.

Le 12 octobre, Éric Fournier est reçu en urgence au Conseil de la présidence de la République, à Paris, puis par le préfet de région et par le cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani. À son retour, il donne des nouvelles encourageantes : « Il me semble clair que les parties rencontrées s’attacheront au respect des engagements pris au titre de la convention. […] RFF a donc jusqu’à mardi pour revoir sa copie. » Mais, en fin de journée, Bernadette Laclais, la vice-présidente de Rhône-Alpes, chargée des transports, s’exprimait au nom des partenaires, jugeant « inacceptables » les propositions faites par RFF. Elle ajoutait que les collectivités n’ont pas vocation à financer la régénération d’infrastructures avec les 35 millions qu’elles ont consentis pour le volet « développement des services et cadencement ».

Si, pour Éric Fournier, les mauvais calculs sont dans les choix techniques de réalisation du chantier, RFF refuse catégoriquement tout surcoût et estime in fine que, « dans ces conditions, la probabilité que des travaux puissent débuter en 2012 est faible ». Chacun se renvoie donc la balle. Le 17 octobre, Éric Fournier a fait éditer un communiqué expliquant au public la situation et son point de vue. Il y dénonce entre autres que, en « voulant intégrer dans les opérations des travaux de régénération de la ligne qui relèvent de sa compétence exclusive, RFF fait encourir le risque le plus dramatique qui soit à ce projet » : un abandon pur et simple. Le document évoque des surcoûts réels de 70 % pour la réalisation des travaux de la ligne (soit 23 millions) et de 54 % pour la rénovation du tunnel des Montets, passant de 17 à 26 millions.

Finalement, la réunion du 18 octobre a été annulée, et les partenaires se sont rencontrés début novembre, à Paris, au secrétariat général de RFF, en présence du préfet de région pour trouver une solution. Mais, en vallée de Chamonix, on a préparé, au cas où, un plan B. « On peut accepter un délai d’un an maximum mais pas plus, on peut même être plus rapide mais il faut aller vite, vite, vite », commente Éric Fournier. Et l’ensemble des partenaires semble déterminé à attendre quelques mois, mais surtout pas des années.

Éric Fournier, maire de Chamonix : « Un plan B est possible s’il y a une réelle volonté de l’étudier »

Un plan B parle de laisser la partie travaux de voie du projet aux agents de l’établissement pour faire baisser les coûts, est-ce réaliste ?

Éric Fournier. « Lorsque je vois des coûts sensiblement inférieurs sur la partie valaisanne de la ligne TMR (Transports Martigny et région, exploitant Châtelard-Frontière – Martigny) et des propositions ne s’appuyant pas sur la ressource et les cheminots locaux qui ont pourtant un savoir-faire en matière de maintenance, je m’interroge. J’ai fait passer quelques lignes au préfet de région sur ce sujet, en expliquant qu’il y a une technicité existante, avec près de 17 km de RVB déjà faits au fil des ans. Pour moi, ce plan B est possible s’il y a une réelle volonté de l’étudier. Confier les travaux de voie à l’unité opérationnelle voie de l’ÉMB (Établissement Mont-Blanc SNCF, exploitant multifonctionnel de la ligne Saint-Gervais – Vallorcine) est sans doute la piste la plus sérieuse et la plus solide. Je relayerai cette proposition. »

Le projet : une restauration de la ligne de fond en comble

Pour la ligne 

  • Un renouvellement voie et ballast de 17 km
  • la (re)création d’une voie d’évitement au Buet
  • la réfection de trois ponts-rail
  • l’installation d’aiguillages motorisés dans certaines gares
  • l’automatisation de la signalisation
  • la création de deux nouvelles sous-stations électriques
  • le cadencement à un train toutes les 30 minutes
  • l’amélioration des gares et des services en ligne.

Pour le tunnel des Montets

  • le confortement de la structure du tunnel
  • le ripage et l’enrobage de la voie pour créer une plateforme routière plus large
  • l’aménagement et la sécurisation de la traversée routière avec automatisation de l’alternat pour supprimer les escortes par la gendarmerie et les services de secours et d’incendie. C’est le Conseil général de la Haute-Savoie qui finance cette partie précise.

(Source : Ville, Rail & Transports).

Note : Cet article a été publié par Ville, Rail & Transports avant la tenue du comité de ligne le 7 décembre à Chamonix. Lire le compte-rendu.

Posted in Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La gauche veut fermer l’aéroport de Metz-Tessy / Meythet

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

Christian Jeantet (à gauche) au côté de Josiane Beaud (directrice régionale SNCF) lors de la pose de la première pierre de la gare multimodale d'Annecy

Lundi 12 décembre, lors du vote du budget primitif du conseil général de la Haute-Savoie, le conseiller PS de l’opposition Christian Jeantet a souhaité ni plus ni moins que la fermeture de l’aéroport de Metz-Tessy / Meythet.

« Air France l’a laissé à une autre compagnie connue pour ses vols privés et qui n’affrêtera plus que des avions publics de 19 places. Pas grand-chose comparé aux nuisances qu’il génère pour 20 000 riverains!« , a affirmé Christian Jeantet.

Pas question, ont répondu en substance le président du conseil général (DVD) Christian Monteil, et le maire d’Annecy, également conseiller général et président de la communauté d’agglomération (C2A), Jean-Luc Rigault (NC), qui sont aux commandes du dossier.

Il faut rappeler qu’Air France vient d’abandonner la desserte aérienne régulière de la Haute-Savoie. C’est désormais Chalair qui propose deux allers-retours pour Orly à des tarifs très élevés. Lire notre billet sur ce sujet.

Christian Jeantet est également premier adjoint au maire de Meythet. Il sera le candidat du PS pour les législatives dans la première circonscription de la Hayte-Savoie. Il défiera le député sortant, Bernard Accoyer. Le maire UMP d’Annecy-le-Vieux est également premier vice-président de la C2A et le quatrième personnage de l’État par sa fonction de président de l’Assemblée Nationale.

(Avec ledauphine.com).

Posted in Aéroports, Bassin annecien | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Cars en Ardèche : des services supprimés mardi 13 décembre en raison d’une grève

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

Plusieurs lignes de bus, assurées en Ardèche par la société les Autocars Charrière, ne seront pas desservies ce mardi 13 décembre. Selon la CGT, 44 des conducteurs sur 46 seront en grève. Les lignes concernées sont :

  • Aubenas – Privas – La Voulte – Guilherand-Granges – Valence
  • Valence-Privas
  • Privas – Chomérac – Saint-Lager
  • Montélimar – Pierrelatte – Bagnols-sur-Cèze
  • Veyras-Privas.

Seule la ligne 20, entre Montélimar et Pont-Saint-Esprit, est assurée pour le transport scolaire.

Les revendications des conducteurs grévistes portent sur les salaires et la sécurité. La CGT dénonce notamment « l’utilisation d’autocars obsolètes et mal entretenus« . Ils se rassembleront ce mardi matin devant le dépôt de Privas avant d’aller manifester dans les rues de la ville-préfecture de l’Ardèche. « Les salariés sont ouverts à toute négociation afin d’envisager la reprise du travail« , précise la CGT.

(Source : ledauphine.com).

Posted in Ardèche, Grèves | Tagué: , , | Leave a Comment »

Hausse des tarifs CFF : mouchoirs pour les voyageurs

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

L’Association transports et environnement (ATE) a distribué des mouchoirs lundi 12 décembre dans les gares pour essuyer les larmes des voyageurs, dénonçant la politique tarifaire des CFF. 

La politique tarifaire des CFF est « triste à faire pleurer« . L’Association transports et environnement (ATE) a donc distribué des mouchoirs aux voyageurs de 19 gares de Suisse. L’ATE craint des hausses de tarifs allant jusqu’à 27% dans les six prochaines années. Cette politique tarifaire est dissuasive et triste à faire pleurer, affirme l’ATE.

Le changement d’horaire de dimanche 11 décembre s’accompagne d’une augmentation du prix du billet de train de 1,2%. Mais cette hausse modérée restera pour longtemps une exception, estime l’ATE. Le Conseil fédéral, pour financer le développement des chemins de fer, va augmenter indirectement les tarifs. Les CFF eux-mêmes envisagent des hausses supplémentaires.

En cumulant les données, le renchérissement pourrait se situer à 27% ces six prochaines années, craint l’ATE. Cette hausse est excessive et aura un effet dissuasif, au détriment des entreprises ferroviaires et de l’environnement. De plus, les CFF suppriment des prestations, comme la possibilité d’acheter son billet dans le train.

Huit mille paquets de mouchoirs

L’ATE, en juillet dernier, avait adressé à la ministre des transports Doris Leuthard une pétition munie de 10600 signatures protestant contre les hausses de tarifs. Lundi 12 décembre, l’ATE a distribué les 8000 paquets de mouchoirs dans les principales gares de Suisse.

Sur les emballages figure l’adresse du site internet sur lequel les voyageurs pourront s’informer sur les hausses de tarifs envisagées et sur l’initiative de l’ATE « pour les transports publics » qui demande une répartition plus équitable des recettes de la taxe sur les huiles minérales, ce qui permettrait de financer les extensions urgentes du réseau ferroviaire sans nécessiter des augmentations excessives des tarifs. Le site www.a-faire-pleurer.ch propose aussi un sondage d’opinion sur les augmentations des tarifs, ainsi qu’un concours.

(Source : AP).

Posted in Suisse, Tarification | Tagué: , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés le 12 décembre

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

Nous publions les retards constatés dans la circulation ferroviaire lundi 12 décembre en Rhône-Alpes. N’hésiter à compléter nos observations en commentant cet article.

Trains supprimés

  • TER 887343 (Perrache 17h19 – Gières 19h26) : supprimé entre Grenoble et Gières.
  • TER 885382 (Gières 19h35 – Perrache 21h41) : supprimé entre Gières et Grenoble.
  • TER 886856/7 (Saint-Étienne 20h20 – Ambérieu 21h54) : supprimé entre Saint-Étienne et Lyon en raison d’un accident de personne à Rive-de-Gier.

Trains retardés

2h de retard pour :

  • le TER 886744/5 (Part-Dieu 19h24 – Saint-Étienne 20h11) supprimé entre Saint-Étienne et Lyon en raison d’un accident de personne à Rive-de-Gier.
  • le TER 886748/9 (Part-Dieu 20h24 – Saint-Étienne 21h11) même motif.

1h45 de retard pour le TER 886852/3 (Saint-Étienne 18h50 – Ambérieu 20h26) en raison d’un accident de personne à Rive-de-Gier.

1h30 de retard pour le TER 886742/3 (Ambérieu 18h07 – Saint-Étienne 19h41) en raison d’un accident de personne à Rive-de-Gier.

1h de retard pour :

  • le TGV 5314/5 (Toulouse 16h50 – Part-Dieu 20h50) en raison de la présence d’un cheval sur les voies entre Castelnaudary et Bram.
  • le TER 886624 (Part-Dieu 20h12 – Roanne 21h30).

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 9248 (Milan 16h10 – Paris 23h21).
  • le TER 18507 (Part-Dieu 17h40 – Modane 20h19). Ce train a été détourné par Ambérieu. Les arrêts à Pont-de-Beauvoisin et Lépin n’ont pas été desservis.

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 5148/9 (Metz 6h11 – Nice 15h34) en raison de l’attente d’un membre du personnel à Metz. Ce TGV devait être reçu sur le nouveau quai K de la gare de Lyon Part-Dieu.
  • le TER 18528/9 (Part-Dieu 10h34 – Bourg-Saint-Maurice 13h44) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Chambéry.
  • le TER 886746/7 (Ambérieu 19h07 – Saint-Étienne 20h41) en raison d’un accident de personne à Rive-de-Gier.

32 minutes de retard pour le TER 886750/1 (Part-Dieu 21h24 – Saint-Étienne 22h11).

30 minutes de retard pour :

  • le TER 887343 (Perrache 17h19 – Grenoble 19h10).
  • le TER 885678 (Gap 17h29 – Grenoble 19h43).

25 minutes de retard pour :

  • les TGV 6208/2924 (Montpellier 10h24 – Paris 13h53) en raison d’un ostacle aux abords des voies à Lunel.
  • le TGV 5404/5 (Strasbourg 11h10 – Marseille 17h18) en raison d’incident technique sur la rame à Strasbourg.
  • le TER 883663 (Ambérieu 12h13 – Chambéry 13h25).
  • le TER 96568/9 (Genève 15h29 – Part-Dieu 17h22) en raison de l’attente d’un membre du personnel.
  • le TGV 9776 (Genève 15h42 – Paris 18h49).
  • le TGV 6880/1 (Toulouse 17h42 – Part-Dieu 21h54) en raison de la présence d’un cheval sur les voies entre Castelnaudary et Bram.
  • les TGV 6696/7 et 6630 (Saint-Étienne 18h13 / Part-Dieu 19h04 – Paris 21h03) en raison de l’attente d’un membre du personnel.
  • le TER 17633 (Part-Dieu 18h14 – Grenoble 19h34) en raison de l’attente d’un membre du personnel.
  • le TGV 9785 (Paris 19h11 – Genève 22h19).

22 minutes de retard pour le TER 886734/5 (Ambérieu 16h08 – Saint-Étienne 17h42).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 885366 (Gières 12h35 – Saint-André-le-Gaz 13h50).
  • le TGV 9828/9 (Bruxelles 12h18 – Marseille 17h46) en raison d’un arrêt exceptionnel à Valence TGV.
  • le TGV 6876 (Nice 17h27 – Dijon 23h40).
  • le TGV 9846/7 (Bruxelles 19h18 – Part-Dieu 23h24).
  • le TER 17594/5 (Valence 20h14- Annecy 23h17).

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 96562 (Genève 11h29 – Part-Dieu 13h22).
  • le TER 883768/9 (Chambéry 18h58 – Saint-Marcellin 20h56).
  • le TER 886858/9 (Saint-Étienne 21h20 – Part-Dieu 22h06) en raison d’un accident de personne à Rive-de-Gier.

En raison d’un train en panne, le trafic a été perturbé sur les lignes Saint-Étienne – Roanne et Saint-Étienne – Montbrison.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , | Leave a Comment »

Un automate TER en gare de Genève Cornavin pour Noël !

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

Après plusieurs années de demande régulière, l’ARDSL a obtenu la mise en place d’un automate TER Rhône-Alpes en gare de Genève-Cornavin.

Celui-ci sera mis en place avant Noël et permettra d’acheter avec des cartes bancaires des billets et abonnements au tarif  TER. Régulièrement, les usagers TER de Genève devaient acheter leur billet à l’avance, négocier avec le contrôleur au départ de Genève ou allaient même prendre le train à Bellegarde.

Voici la photo de l’automate TER Alsace en gare de Bâle qui nous a permis de convaincre la direction Rhône-Alpes du groupe SNCF.

Posted in ARDSL, Genève, Suisse, Tarification | Tagué: , | Leave a Comment »

Grève aux VFD le 12 décembre : réseaux Transisère et TAG perturbés

Posted by ardsl sur 12 décembre 2011

La société de transports en commun VFD est impacté par une grève illimitée lancée le 5 décembre.

En conséquence certains services ne sont pas assurés ce lundi 12 décembre.

Transisère

Des courses sont supprimés sur les lignes 2990, 1980, 1981,  2900, 2960, 6020, 6070 et 7140.

Télécharger la liste des services supprimés

Réseau TAG

  • Ligne 41 : la desserte vers Domène Les Bourelles n’est pas assurée. 1 bus toutes les 45 minutes environ entre 7h et 19h sur le reste de la ligne.
  • Navette Le Rabot : service assuré à 66%.

Posted in Grèves, Isère | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :