ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Plan de protection de l’atmosphère : un démarrage en douceur

Posted by ardsl sur 24 décembre 2011

“La lutte contre la pollution atmosphérique est l’affaire de tous, chaque citoyen doit réduire les émissions de polluants qu’il génère ». Voilà pour le principe. Une fiche de route ambitieuse et complexe a rappelé le préfet Philippe Derumigny, lundi 19 décembre à Bonneville, à l’Agora, lors de la réunion plénière de présentation des conclusions de l’enquête publique. 

Conforté par l’avis favorable du commissaire enquêteur, assorti cependant de remarques, il prendra un arrêté d’ici la fin de l’année fixant le cadre général de ce Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA). Ce dispositif unique en France au regard du périmètre fixé -41 communes- sera évolutif et progressif. On espère une réduction de 25 % de la pollution d’ici 5 ans. La France étant dans un contentieux européen, en clair, un bien mauvais élève dans la lutte contre la pollution, -elle a été condamnée pour manquement – « on a une obligation de résultats » notait Martial Saddier en tant que président du conseil national de l’air.

Limiter les pics de pollution

Mais que la population se rassure on ne va pas mettre un gendarme derrière chaque pollueur potentiel. Et de renchérir que « la vallée de l’Arve n’est pas la seule concernée par la pollution, 46 % de la population française subie les effets néfastes des particules fines entre autres. »

Face à cette problématique de santé publique, le préfet et ses services ont donc proposé les premières mesures pérennes, temporaires et écartées aux membres des cinq collèges du comité de suivi. Les conclusions ont confirmé l’impact du chauffage au bois et mis en évidence qu’il était la source principale d’émission de particules et de HAP. Sur ce point, le préfet mise beaucoup sur la sensibilisation, et l’information pour limiter ces pics de pollution afin que les actions mises en œuvre soient comprises par le public concerné. Un fonds d’aide pourrait être créé.

Enfin, lundi 19 décembre, la montagne a accouché d’une souris, on en était aux mêmes propositions qu’en avril dernier à l’exception qu’elles avaient été validées par le commissaire enquêteur. Enfin au cours de cette grand-messe pas un élu ne manquait à l’appel. Certains élus évoquant qu’une absence aurait été perçue comme un désaveu.

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :