ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 29 décembre 2011

Grèves SNCF : les perturbations prévues dimanche 1er janvier

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

Divers mouvements locaux entraînent une réduction du trafic SNCF dimanche 1er janvier. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Clermont – Noirétable – St Etienne

Roanne – St Etienne aucun train

Clermont – Roanne – Lyon

Lyon – Ambérieu

Publicités

Posted in Grèves | Tagué: , , | Leave a Comment »

Grèves SNCF : les perturbations prévues samedi 31 décembre

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

Divers mouvements locaux entraînent une réduction du trafic SNCF samedi 31 décembre. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Clermont – Noirétable – St Etienne

Roanne – St Etienne aucun train

Clermont – Roanne – Lyon

Lyon – Ambérieu

Posted in Grèves | Tagué: , , | Leave a Comment »

Grèves SNCF : les perturbations prévues vendredi 30 décembre

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

Divers mouvements locaux entraînent une réduction du trafic SNCF vendredi 30 décembre. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Avignon – Valence

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Clermont – Noirétable – St Etienne

Roanne – St Etienne

Clermont – Roanne – Lyon

Lyon – Ambérieu

Posted in Grèves | Tagué: , , | Leave a Comment »

Grèves SNCF : les perturbations prévues jeudi 29 décembre

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

Divers mouvements locaux entraînent une réduction du trafic SNCF jeudi 29 décembre. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Pierrelatte – Lyon : le TER 886172 (Pierrelatte 5h13 – Perrache 7h20) est supprimé entre Pierrelatte et Valence.

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Clermont – Noirétable – St Etienne

Roanne – St Etienne

Clermont – Roanne – Lyon

Lyon – Ambérieu

Posted in Grèves | Tagué: , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : retards constatés jeudi 29 décembre

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

1h45 de retard pour le TGV 5324/5 (Rennes 12h06 – Part-Dieu 16h30) en raison d’un accident de personne entre Le Mans et Laval. La circulation a été interrompue totalement de 12h20 à 14h35 dans ce secteur afin de permettre l’intervention des secours.

1h15 de retard pour :

  • le TGV 9244 (Milan 11h10 – Paris 19h07) en raison de la panne d’un TER près de Chambéry. Ce train ne dessert pas Lyon Saint-Exupéry. Les voyageurs à destination de cette gare empruntent un TER à Chambéry. Ceux en provenance de Lyon Saint-Exupéry empruntent la rame TGV 6126 (Marseille 16h36 – Paris 19h41) qui marquera un arrêt exceptionnel.
  • le TGV 5198/9 (Nice 13h26 – Metz 22h44) en raison d’un accident de personne. Un TER a heurté une personne à Saint-Cyr-les-Lecques près de Toulon. La circulation a été interrompue sur une voie de 15h20 à 16h30 afin de permettre l’intervention des secours.

40 minutes de retard pour le TGV 5346/7 (Rennes 16h07 – Marseille 22h16).

20 minutes de retard pour :

  • le TGV 5184/5 (Nice 14h27 – Lille Europe 21h57) en raison d’un accident de personne. Un TER a heurté une personne à Saint-Cyr-les-Lecques près de Toulon. La circulation a été interrompue sur une voie de 15h20 à 16h30 afin de permettre l’intervention des secours.
  • le TGV 6976/7 (Annecy 15h31 – Paris 19h15) en raison de la panne d’un TER près de Chambéry.
  • le TER 883506 (Chambéry 17h15 – Saint-André-le-Gaz 18h06) en raison d’un incident technique sur le train.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 18542 (Bourg-Saint-Maurice 15h10 – Part-Dieu 18h20).
  • le TER 17988/9 (Part-Dieu 17h08 – Annecy 18h59).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , | Leave a Comment »

Ain : un TER percute une voiture coincée sur la voie

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

À Revonnas mercredi 28 décembre au petit matin, une voiture a dérapé et s’est immobilisée au milieu d’un passage à niveau. La conductrice a pu sortir de son véhicule alors que les barrières se refermaient et qu’arrivait un TER.

Heureusement, on ne déplore aucun blessé après le spectaculaire accident survenu entre un train express régional et une automobile au passage à niveau n° 20 situé sur la D 979, à la limite des communes de Revonnas et Villereversure, près de Bourg-en-Bresse. Vers 7h15, une voiture conduite par une habitante de Bohas a dérapé et s’est immobilisée sur les rails.

La conductrice a alors eu la présence d’esprit de quitter le véhicule et de contacter SNCF à l’aide du téléphone de secours présent à côté du passage à niveau. Malheureusement, il était trop tard. Les barrières se sont abaissées, et le TER 886402/3 (Saint-Claude 5h56 – Part-Dieu 8h26) a percuté la voiture, la traînant sur une centaine de mètres.

Les pompiers et les gendarmes de Ceyzériat et Bourg-en-Bresse ont constaté qu’aucune victime n’était à déplorer dans le train. Seule une peur rétrospective bien naturelle a envahi les esprits.

La quinzaine de voyageurs a été transférée par route à la gare de Bourg-en-Bresse, et le trafic ferroviaire a été détourné par Culoz. Quatre TER et six TGV ont subi jusqu’à deux heures de retard. Le TER 886405 (Saint-Claude 7h07 –  Bourg-en-Bresse 8h34)  a dû être supprimé entre Bourg et Oyonnax. La circulation routière a également été perturbée une bonne partie de la matinée.

Le train, dont l’avant était endommagé, a été poussé par une motrice de secours jusqu’à Bourg.

Il s’agit du premier accident entre un train et un véhicule, dans le canton de Ceyzériat depuis la remise en service de la ligne du Haut-Bugey. Mais les riverains et les communes qui avaient alerté en son temps sur la dangerosité des passages à niveau en tireront certainement quelques nouveaux arguments à charge.

(Source : Le Progrès).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Cointrin : la fréquentation s’envole

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

Avec ses 13 millions de passagers, la fréquentation de l’aéroport de Genève aura augmenté de 1,1 million de passagers cette année.

Et en 10 ans, il a doublé son trafic et renouvelé ses structures d’accueil.

Nous avons eu une très bonne saison d’hiver et un été exceptionnel, a précisé, le 16 décembre dernier, Robert Deillon, directeur général de l’aéroport international de Genève. Les compagnies low costs détiennent 40 % de part du marché, ce qui est considérable. Un exemple ? Easy Jet et Star Alliance (28 compagnies) représentent plus de 70 % du marché !

« C’est une croissance extraordinaire pour un petit aéroport », a commenté R. Deillon. Parmi les passagers, 50 % voyagent pour des activités professionnelles, 25 % pour des visites familiales et 25 % pour le tourisme. La grande majorité des passagers est constituée par les directeurs et les cadres, même en compagnie low cost, surtout entre la Suisse et l’Angleterre mais aussi avec la France.

Avec 14 vols par semaine outre Atlantique et 28 vers Moscou, l’aéroport de Genève est très performant pour un petit aéroport. Sans compter qu’un « potentiel est encore possible », a annoncé R. Deillon, avec des longs-courriers vers le Japon et Bangkok. Mais chaque nouvelle ligne demande beaucoup de prudence et de calculs prévisionnels… « Si une compagnie décidait, après une période d’essai, de renoncer à la destination Genève, l’image de marque de l’aéroport en serait égratignée pour longtemps », a précisé le directeur.

(Source : Le Messager).

 

Posted in Aéroports, Fréquentation, Genève | Tagué: , , | Leave a Comment »

SNCF veut maîtriser sa facture d’électricité

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

Pour SNCF, la sécurisation de l’approvisionnement en électricité à des prix convenables est une question cruciale. La compagnie ferroviaire a un besoin annuel proche de 9 térawattheures, notamment pour faire circuler ses TGV. Ce qui en fait le deuxième consommateur français, le premier aux heures de pointe. Et c’est justement aux heures de pointe que les besoins de SNCF sont les plus forts et que les prix sont les plus élevés. D’où sa décision de participer au consortium mené par Vattenfall.

Cette volonté de contrôler ses ressources énergétiques n’est pas nouvelle. La société a même possédé jusqu’en 2006 la Société Hydroélectrique du Midi (SHEM), qui exploitait une cinquantaine de centrales hydrauliques. Mais cet actif a été vendu cette année-là pour financer le plan fret.

Fin d’un tarif favorable

À l’époque, l’entreprise bénéficiait encore du tarif réglementé transitoire d’ajustement de marché (Tartam), favorable aux consommateurs industriels. Mais ce tarif a disparu le 1 er juillet 2011 avec l’entrée en vigueur de la réforme du marché de l’électricité. La traduction a été quasi immédiate sur les coûts : le projet de budget SNCF pour 2011 (périmètre établissement public), élaboré fin 2010, anticipait une hausse de 20,2 % du prix de l’énergie électrique de traction. Soit un surcoût de 92 millions d’euros et une addition totale évaluée à 574 millions sur ce poste. Et ce n’est pas fini : selon des éléments évoqués plus récemment par la direction en conseil d’administration devant les représentants des salariés, la facture électrique globale de l’établissement public devrait afficher une hausse d’environ 40 % au total entre 2008 et 2012, alors même que la consommation serait en baisse de 5 %. Confrontée ces dernières années à une forte hausse des péages pour utiliser le réseau et à une inflation des prélèvements de l’État, l’entreprise doit donc impérativement maîtriser ses coûts énergétiques. Interrogée, la direction SNCF s’est refusée à commenter ces informations. De son côté, SUD-rail s’est félicité dans un tract que SNCF se rende compte qu’il est utile de maîtriser de la production « d’électricité verte », en déplorant dans ce cadre la vente de la SHEM il y a cinq ans.

(Source : Les Échos).

Posted in SNCF | Tagué: | Leave a Comment »

Saint-Jean-de-Soudain (Isère) : 400 passagers d’un TGV bloqués 2 heures

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

Mardi 27 décembre, aux alentours de 9h20, les services de SNCF ont été alertés d’une chute d’arbre sur la voie ferrée qui relie Grenoble à Lyon, au niveau de Saint-Jean-de-Soudain. L’incident, mineur, a eu des conséquences majeures, provoquant retards et annulations de trains.

Jusqu’à 11h47, heure à laquelle la situation est revenue à la normale, 35 convois ont connu des ralentissements (18 TER, 15 trains de voyageurs et 2 de marchandises). En effet, à partir de 10h45, les trains circulant dans le sens Lyon/Grenoble ainsi que ceux se déplaçant dans la direction inverse ont dû se partager une seule voie, l’autre étant inutilisable. Dans le sens Grenoble/Lyon, un TGV et ses 400 voyageurs sont ainsi restés bloqués pendant plus de deux heures. Les infortunés passagers se sont vus offrir des plateaux-repas, distribués lors d’un arrêt supplémentaire effectué à Lyon/Saint-Éxupéry pour le ravitaillement.

Deux autres convois ont été supprimés et plusieurs détournés. Des lignes de car ont également pris le relais sur certaines lignes.

Une erreur d’élagage à l’origine de l’incident

L’arbre à l’origine de ces chamboulements se situait sur le terrain d’un particulier, aux abords des voies. À la suite de travaux d’élagage, il est tombé sur une caténaire, sans pour autant l’endommager.

Les équipes techniques SNCF sont intervenues sur les lieux afin de sécuriser l’alimentation électrique et superviser le retrait de l’arbre, en collaboration avec le bûcheron à l’origine du dérangement occasionné. Les gendarmes de La Tour-du-Pin se sont également rendus sur place, afin de procéder aux vérifications d’usage.

 (Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Sécurité des trains de marchandises : l’OFT rappelle les chargeurs à l’ordre

Posted by ardsl sur 29 décembre 2011

La plupart des graves défaillances qui compromettent la sécurité des courses des trains de marchandises sont dues à des erreurs de chargement. C’est ce que prouvent les contrôles d’exploitation effectués par l’Office fédéral des transports (OFT) en 2011. L’an prochain, l’OFT rappellera donc à l’ordre les services responsables du transbordement sur les terminaux, dans les gares de marchandises et sur les voies de raccordement.

En 2011, l’Office fédéral des transports (OFT) a contrôlé 247 trains de marchandises totalisant 4554 wagons de 9 entreprises de chemin de fer. C’est le plus grand nombre de trains de marchandises jamais contrôlés en un an. Au cours de ses contrôles, l’OFT a découvert différents défauts graves résultant d’erreurs de manutention lors du transbordement des marchandises dans les terminaux, dans les gares de marchandises ou sur les voies de raccordement. Il a trouvé entre autres des wagons-citernes dont le couvercle n’était pas fermé ou des wagons porte-conteneurs dont les parties mobiles n’avaient pas été correctement fixées. Ces parties peuvent se détacher pendant la course et causer des dommages considérables. Dans l’ensemble, le nombre de défaillances constatées n’a pas baissé par rapport à aux années précédentes.

Comme de telles erreurs de manutention compromettent la sécurité de la circulation ferroviaire et peuvent entraîner de graves accidents, l’OFT a l’intention de rappeler les chargeurs à l’ordre l’année prochaine. Et comme les graves erreurs décelées relevaient du trafic tant national qu’international, une approche à grande échelle est nécessaire. L’OFT et l’Association suisse des propriétaires d’embranchements particuliers et de wagons privés (VAP) ont convenu de sensibiliser davantage les chargeurs suisses en les informant et en leur proposant une formation. De plus, l’OFT va demander aux chargeurs de faire un effort supplémentaire pour la sécurité. Puisque nombre d’entre eux se trouvent à l’étranger, l’office intensifiera en même temps la collaboration avec les autorités de surveillance étrangères et les organisations internationales de chargeurs, et il abordera le problème dans les instances internationales. L’an prochain, l’OFT contrôlera autant de trains de marchandises par contrôle d’exploitation qu’en 2011.

Posted in Fret, Suisse | Tagué: , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :