ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for janvier 2012

Vague de froid : les CFF en état d’alerte

Posted by ardsl sur 31 janvier 2012

Le vague de froid attendue en Suisse en fin de semaine est classée « alerte maximale » par les CFF. Cela signifie que 360 personnes supplémentaires seront mobilisées pour assurer la bonne marche du trafic ferroviaire.

« Elles seront affectées au déblaiement des quais, à briser la glace s’étant formée dans des tunnels ou à dégripper des aiguillages à l’aide d’un chalumeau« , a expliqué Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Ce froid ne contraint pas à reporter de gros chantiers de réfection de voies car ceux-ci ne sont pas programmés durant l’hiver.

Le matériel roulant et les infrastructures ferroviaires sont conçus pour résister à des températures très basses, jusqu’à -20 degrés. Le réseau compte plus de 10000 aiguillages dont 6800 sont chauffés.

L’horaire cadencé permet de lutter contre les effets des chutes de neige ou le risque de formation de glace sur la caténaire. « Comme les trains passent souvent, cela réduit fortement le risque« , précise Frédéric Revaz.

Les températures devraient descendre jusqu’à -17°C samedi 4 février au matin en plaine !

(Avec tsrinfo.ch).

Publicités

Posted in Suisse | Tagué: , , | 1 Comment »

Grève SNCF : les perturbations prévues jeudi 2 février

Posted by ardsl sur 31 janvier 2012

Mouvement de grève d’une partie du personnel SNCF en région PACA. En conséquence, quelques trains seront supprimés jeudi 2 février.

Avignon – Lyon : suppression du TER 886178 (Avignon 7h01 – Part-Dieu 9h40) entre Avignon et Valence. Télécharger la liste des trains maintenus entre Pierrelatte et Marseille

Romans – Briançon : suppression du TER 17357 (Romans 14h22 – Briançon 18h46) entre Romans et Crest ainsi qu’entre Veynes et Briançon.

Télécharger la liste des trains maintenus et des cars ajoutés sur l’étoile de Veynes

 

Posted in Alpes du Sud, Drôme, Grèves, Provence | Tagué: , , | Leave a Comment »

La neige perturbe les transports urbains mardi 31 janvier

Posted by ardsl sur 31 janvier 2012

Le fonctionnement des transports urbains est perturbé en Rhône-Alpes et dans le bassin lémanique par les chutes de neige, ce mardi 31 janvier. Tour d’horizon à 17h.

Albertville : aucune info.

Annonay (babus) : aucune perturbation.

Thonon-les-Bains (BUT)

Ligne A. La desserte des arrêts Hôpital de Thonon, Bellevue, Morillon, La Citadelle, Les Harpes, Marmottés, Patinerie Hôpital, La Combaz, Dessus Crête et Place de Crête est rétablie.

Ligne B. Les arrêts Fontaine Couverte et La Martégale ne sont pas desservis. Les arrêts Route de Tully, Sur les Crêts, Clos d’armoy, Tully, Tissottes, Espace Tully et La Doie sont à nouveau desservis.

Ligne D. Les arrêts Ronsuaz bas, Salles, Jouvernex, La Scierie, Zusinges, La Croix, Ecole de Margencel, Margencel, Dursilly, Agri sud est, Pré Biollat et Sport 2000 sont à nouveau desservis.

Ligne H. La ligne fonctionne à nouveau en fin d’après-midi.

Ligne N. Aucun service.

Ligne J. Les arrêts Montigny, Etrivaz, Cimetière de Maxilly, Maxilly, Village et  Bennevy sont à nouveau desservis.

Ligne P. Les arrêts Lavoir de Moruel, Moruel, Marinel, La Douille, Rouchaux, Le Crêt et Marin ne sont pas desservis.

Chamonix : aucune info.

VRD

Romans-sur-Isère (Citébus) : aucune perturbation.

Citéa : aucune perturbation.

Valence (CTAV) : aucune perturbation.

Cluses : aucune info.

Oyonnax (Duobus) : aucune info.

Vienne (L’va) : aucune info.

Les Transports du Grésivaudan

Retards possibles.

Ce mardi soir, les services scolaires suivants n’ont pas lieu :

  • ligne PREVA pour l’école de Revel
  • ligne PLAVA pour l’école de Laval
  • ligne PFROA pour l’école de Froges
  • ligne PADRA pour l’école des Adrets
  • ligne PAGNA, le service à destination du Mas n°2 ne fonctionnera pas
  • ligne VIB01 au départ du collège et du lycée de Villard-Bonnot et à destination des hauteurs de Froges
  • ligne VIB03, le service à destination de Prabert ne fonctionnera pas entièrement, les élèves seront acheminés vers la Mairie de Laval.
  • ligne TOU04 au départ du collège du Touvet vers Sainte Marie du Mont
  • ligne SMA01 desservant la commune de Sainte Marie du Mont.

Villefranche-sur-Saône (Libellule)

De nombreux retards ont été constatés dans la matinée.

Seul Surchamp n’est pas desservi car ce secteur n’est pas accessible.

Loire Forez : aucune info.

Montélimar (Montélibus) : aucune info.

Aix-les-Bains (Ondéa)

Toutes les lignes fonctionnent normalement depuis 15h45.

Le reste de la journée :

  • la ligne 5 n’a pas desservi la Montée du Four (Bouvard Dessus / Bouvard Dessous).
  • la ligne 8 a été limitée à l’arrêt « Les Dîmes » (Jacquiers et Méry Fournet non desservis).
  • la ligne 11 a été limitée au rond-point de Fresenex, en restant sur la route départementale (Clarafond et Sérarges non desservis).
  • la ligne 6 ne fonctionne pas jusqu’à nouvel ordre.

Bourgoin-Jallieu (RUBAN) : trafic normal.

Saint-Jean-de-Maurienne : aucune info.

Annecy (Sibra)

Certaines lignes de bus connaissent actuellement quelques perturbations :

  • Ligne 2 : terminus à « Campus » non garanti (report possible à « Vignières »)
  • Ligne 4 : terminus à « Campus » non garanti (report possible à l’arrêt « IUT »)
  • Ligne 14 : terminus à « Sur les Bois » non garanti (report possible à l’arrêt « Lanches »)
  • Ligne 62 : terminus à « Grands Esserts » non garanti (report possible à l’arrêt Bulloz » et/ou « Gelinotte »).

Une partie de la journée les lignes 3, 4, 5, 7, 9, 13, 16 et 33 ont été perturbés. Certains arrêts n’ont pas été desservis.

Chambéry (STAC)

Lignes interrompues

  • Ligne 17 : Grillon <> Ecole Louis Pergaud
  • Ligne 19 : Pragondran <> Boulodrome

Ligne perturbée

  • Ligne 15 : Les Venats <> Cognin. L’Hodié non desservi.

Roanne (STAR) : trafic normal.

Saint-Étienne (STAS)

Trafic normal sauf sur la ligne 5.

Annemasse (TAC)

Réseau très perturbé.

Grenoble (TAG)

Trafic à nouveau normal.

Ambérieu-en-Bugey (TAM) : aucune info.

Tarare : aucune info.

Lyon (TCL)

Trafic assuré à 100% en fin d’après-midi.

Aubenas (Tout’ en bus) : aucune perturbation.

Genève (TPG)

Les intempéries ont provoqué des retards. La circulation des bus a été très difficile dans la matinée.

Bellegarde (TUB) : aucune info.

Bourg-en-Bresse (TUB) : aucune info.

Voiron

Ligne 1 : fonctionnement normal

Ligne 2 : fonctionnement normal

Ligne 3 : fonctionne à nouveau, néanmoins l’arrêt rue des Marmottes n’est pas desservi actuellement.

Ligne D : la commune de Miribel n’est pas desservie.

Posted in Bassin annecien, Chablais, Genève, Genevois, Isère, Loire, Rhône, Savoie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La neige perturbe le fonctionnement des transports interurbains mardi 31 janvier

Posted by ardsl sur 31 janvier 2012

Les chutes entraînent des perturbations dans le fonctionnement des transports interurbains, mardi 31 janvier. Le point à 17h

Loire

La circulation des transports TIL a été difficile sur l’ensemble du département dans la matinée

Lignes régulières

  • La ligne 204 La Gresle – Roanne a repris son service.
  • Les autres lignes TIL ont pris du retard dans la matinée.

Services de transport scolaires

Les transports scolaires TIL ont été assurés dans la mesure du possible dans la matinée. Quelques services ont été supprimés dans les secteurs suivants : MONTS DU FOREZ SUD, FOREZ, EST ROANNAIS, OUEST ROANNAIS, PILAT.

Pour les sorties de classe, toutes les dessertes sont assurées.

Par décision du Préfet du Puy-de-Dôme, la ligne 306 St-Anthème – Montbrison, organisée par le Conseil général 63, n’a pas circulé. Les correspondances à Montbrison pour le lycée professionnel de Verrières-en-Forez n’ont pas été assurés.

Isère

Le réseau Transisère a été perturbée en matinée.

En fin d’après-midi, seule la ligne SLP02 (Saint-Laurent-du-Pont – Miribel-les-Échelles) était perturbée.

Autres départements

Aucunes infos communiquées par les CG 01, 05 , 07, 26, 69, 73 et 74.

Posted in Isère, Loire | Tagué: , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés mardi 31 janvier

Posted by ardsl sur 31 janvier 2012

En raison de risque de projections de glace sur les rames, la vitesse des TGV a été  réduite par mesure de sécurité (220km/h au lieu de 300 ou 320 km/h) sur la Ligne à Grande Vitesse sud est entre Le Creusot et Roquemaure de 7h à 13h.

Le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h41) a été limité à Turin en raison du retard pris entre Paris et Modane. Cette rame est normalement réutilisée pour le TGV 9248 (Milan 16h10 – Paris 23h24). Les passagers en provenance de Milan ont été acheminés en car à Turin, d’où le 9248 est parti avec 2h de retard. Ce TGV devrait arriver vers 22h15 à Chambéry. Il ne poursuivra pas son trajet, en raison de la fermeture de la LGV pour la nuit. Les passagers sont replacés dans le train de nuit Lunéa 5706 (Chambéry 23h48 – Paris Austerlitz 6h18). Pour les voyageurs au départ de Chambéry et Saint-Éxupéry, un TGV de remplacement est mis en place depuis Chambéry avec un départ retardé de 30 minutes.

Le Mont-Blanc Express ne circule pas entre Argentière et Le Châtelard. Deux trains ont été bloqués au Buet.

Le tramway du Mont-Blanc ne fonctionne pas mardi 31 janvier en raison des chutes de neige et de la chute d’un arbre sur la voie.

La voie entre Yverdon-les-Bains et Estavayer-le-Lac sur la ligne Yverdon-les-Bains – Fribourg est interrompue pour le trafic ferroviaire depuis 19h20. Les trains R Yverdon-les-Bains – Fribourg / Romont sont supprimés entre Yverdon-les-Bains et Estavayer-le-Lac. Des bus de remplacement circulent Yverdon-les-Bains – Estavayer-le-Lac. Veuillez prévoir une durée de voyage plus longue. Raison: Collision avec une voiture

Trains supprimés

  • TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h45) : supprimé entre Turin et Milan.
  • ICN 614 (Bâle 9h03 – Genève aéroport 11h56) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin.
  • TER 18909 (Saint-Gervais 10h06 – Vallorcine 11h25) : supprimé uniquement entre Argentière et Vallorcine.
  • TER 18912 (Vallorcine 10h35 – Chamonix 11h07).
  • TER 886816/7 (Saint-Étienne 10h50 – Part-Dieu 11h36) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 886714/5.
  • TER 18538 (Bourg-Saint-Maurice 10h55 – Part-Dieu 14h20) : supprimé entre Saint-Pierre-d’Albigny et Lyon.
  • TER 18914 (Vallorcine 11h35 – Saint-Gervais 12h54) : supprimé uniquement entre Vallorcine et Argentière.
  • TER 891810 (Bourg-en-Bresse 11h42 – Dijon 13h26) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 883174 (Bourg-Saint-Maurice 12h41 – Chambéry 14h29) en raison d’un incident technique sur le train. Mise en place d’un car de remplacement.
  • TER 18915 (Saint-Gervais 13h06 – Vallorcine 14h25).
  • TGV 9248 (Milan 16h10 – Paris 23h24) : supprimé entre Milan et Turin ainsi qu’entre Chambéry et Paris.
  • TER 886030 (Part-Dieu 17h46 – Mâcon 18h25) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 884213 (Annecy 18h32 – Annemasse 19h27) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 886196 (Avignon 19h01 – Part-Dieu 21h40) même motif.

Trains et cars retardés

2h de retard pour le TGV 9248 (Turin 17h36 – Chambéry 20h17).

1h15 de retard pour :

  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h45) en raison des intempéries. Le train est limité à Turin.
  • le TER 17767 (Bercy 17h31 – Part-Dieu 22h40) en raison d’un incident technique sur le train. Train limité à Dijon. Un train de remplacement circule selon l’horaire entre Dijon et Lyon.

1h de retard pour :

  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h26) en raison d’une panne à Modane et des intempéries.
  • l’EC 32 (Milan 8h25 – Genève 12h18) en raison de travaux.
  • le car TER 39518 (Annecy 9h00 – Part-Dieu 10h52) en raison des intempéries.
  • le TGV 5318/9 (Rennes 9h07 – Montpellier 15h30) même motif.
  • le TGV 5326/7 (Nantes 9h08 – Montpellier 15h30) même motif.
  • le TGV 6936/7 (Paris 9h49 – Annecy 13h30) en raison des intempéries et d’une panne au départ qui a nécessité un changement de rame.
  • le TER 884258 (Annemasse 12h30 – Annecy 13h29).
  • le TER 18531 (Part-Dieu 14h40 – Bourg-Saint-Maurice 17h44) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 18533 (Part-Dieu 18h40 – Bourg-Saint-Maurice 21h45).
  • le TER 886195 (Perrache 17h40 – Avignon 20h29) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 9284 (Berne 7h29 – Paris 12h22) en raison d’un incident technique et des intempéries.
  • le TGV 9264 (Lausanne 8h22 – Paris 12h22) mêmes motifs.
  • le TGV 6692/3 (Saint-Étienne 10h13 – Paris 13h06) en raison des intempéries.
  • le TER 18538 (Bourg-Saint-Maurice 10h55 – Saint-Pierre-d’Albigny 12h39) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6614 (Part-Dieu 11h04 – Paris 13h06) en raison des intempéries.
  • le TER 893902/3 (Part-Dieu 18h08 – Nevers 21h43) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 18544 (Bourg-Saint-Maurice 18h16 – Part-Dieu 21h20) en raison de la réutilisation de la rame du 18531.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 18907 (Saint-Gervais 9h06 – Vallorcine 10h25) en raison des intempéries.
  • le TGV 9765 (Paris 9h11 – Genève 12h16) en raison des intempéries.
  • le TGV 5116/7 (Marseille 9h14 – Lille Europe 13h57) même motif.
  • le TGV 4854/5 (Montpellier 10h03 – Strasbourg 15h45) même motif.
  • le TGV 5430/1 (Marseille 10h42 – Strasbourg 16h49) même motif.
  • le TER 18542 (Bourg-Saint-Maurice 15h10 – Part-Dieu 18h20) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5314/5 (Toulouse 16h10 – Part-Dieu 20h50) en raison d’obstacle sur ou aux abords de la voie à Nîmes.
  • le TER 885382 (Gières 19h35 – Perrache 21h41).

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 6602 (Part-Dieu 6h04 – Paris 8h16) en raison des intempéries.
  • le TGV 6230 (Montpellier 6h24 – Paris 9h56) en raison des intempéries.
  • le TGV 9763 (Paris 8h11 – Genève 11h27) en raison des intempéries.
  • le TGV 5462/3 (Metz 8h15 – Montpellier 14h58) même motif.
  • le TGV 5472/3 (Strasbourg 9h16 – Montpellier 14h58) même motif.
  • le TGV 6612 (Part-Dieu 10h04 – Paris 12h10) en raison des intempéries.
  • le TGV 6908 (Grenoble 10h23 – Paris 13h22) même motif.
  • le TGV 9245 (Paris 10h41 – Milan) même motif.
  • le TGV 6611 (Paris 10h57 – Part-Dieu 12h56) même motif.
  • le TGV 9769 (Paris 11h11 – Genève 14h16) même motif.
  • le TER 96518/9 (Part-Dieu 17h38 – Saint-Gervais 20h57).
  • le TGV 6950/1 (Paris 18h45 – Annecy 22h30) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17994/5 (Part-Dieu 19h08 – Annecy 21h00).
  • le TER 884594 (Évian 20h34 – Bellegarde 22h04) en raison de la réutilisation de la rame du 96516/7.

28 minutes de retard pour le TER 895828/9 (Part-Dieu 9h41 – Belfort 13h24).

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 6601 (Paris 5h53 – Part-Dieu 7h56).
  • le TGV 6690/1 (Saint-Étienne 6h13 – Paris 9h06).
  • le TER 884201 (Annecy 6h32 – Annemasse 7h27).
  • le TGV 6604 (Part-Dieu 7h04 – Paris 9h06).
  • le TGV 5312/3 (Nantes 7h05 – Marseille 13h14) en raison des intempéries.
  • le TGV 5358/9 (Rennes 7h07 – Marseille 13h14) en raison des intempéries.
  • le TER 18525 (Part-Dieu 7h35 – Bourg-Saint-Maurice 10h43).
  • le TER 17974/5 (Part-Dieu 9h08 – Annecy 11h07).
  • le TER 18910 (Vallorcine 9h35 – Saint-Gervais 10h54) en raison des intempéries.
  • le TGV 6233 (Paris 10h07 – Montpellier 13h34) en raison des intempéries.
  • le TER 886868/9 (Saint-Étienne 11h20 – Ambérieu 12h53) en raison d’un incident affectant la voie.
  • le TER 884209 (Annecy 14h32 – Annemasse 15h27).
  • le TGV 5118/9 (Lille Europe 15h26 – Toulouse 22h48) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17627 (Part-Dieu 16h44 – Grenoble 18h13) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 895812/3 (Part-Dieu 17h34 – Lons-le-Saunier 19h02).
  • le TGV 6638 (Part-Dieu 18h36 – Paris 20h36) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886194 (Avignon 19h31 – Perrache 22h20).

20 minutes de retard pour :

  • l’EC 35 (Genève 5h42 – Milan 9h35) en raison de travaux.
  • le TGV 6194 (Miramas 6h28 – Paris 11h14) en raison des intempéries.
  • le TGV 6904 (Grenoble 7h20 – Paris 10h26) en raison des intempéries.
  • le TGV 6962/3 (Annecy 7h31 – Paris 11h18) même motif.
  • l’EC 37 (Genève 7h42 – Venise 14h40) en raison de travaux
  • le TGV 6906 (Grenoble 8h23 – Paris 11h22) en raison des intempéries.
  • le TER 18908 (Vallorcine 8h35 – Saint-Gervais 9h54) même motif.
  • le TER 96502/3 (Part-Dieu 8h38 – Genève 10h27) en raison des intempéries.
  • le TGV 5100/1 (Lille Europe 9h02 – Marseille 13h48) même motif.
  • l’ICN 614 (Bâle 9h03 – Genève aéroport 11h56) en raison d’un dérangement à la locomotive.
  • le TER 883162 (Moûtiers 9h12 – Chambéry 10h27).
  • le TER 886606 (Part-Dieu 10h12 – Roanne 11h30).
  • le TER 18528/9 (Part-Dieu 10h34 – Bourg-Saint-Maurice 13h43).
  • le TER 17520/1 (Annecy 10h44 – Valence 13h46).
  • le TER 17620 (Grenoble 12h26 – Part-Dieu 13h46).
  • le TER 18518 (Modane 13h25 – Part-Dieu 16h20).
  • le TER 884621 (Bellegarde 14h09 – Saint-Gervais 15h57).
  • le TER 17628 (Grenoble 16h26 – Part-Dieu 17h46) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 886618 (Part-Dieu 17h12 – Roanne 18h30) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 883137 (Chambéry 17h32 – Bourg-Saint-Maurice 19h17).
  • le TER 96516/7 (Part-Dieu 17h38 – Évian 20h27).
  • le TGV 6628 (Part-Dieu 18h04 – Paris 20h14) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886147 (Mâcon 18h35 – Valence 20h52).
  • le TER 875744/5 (Part-Dieu 18h40 – Clermont-Ferrand 21h05).
  • le TER 885386 (Gières 20h35 – Saint-André-le-Gaz 22h01).

18 minutes de retard pour le TER 886714/5 (Ambérieu 9h07 – Saint-Étienne 10h40).

17 minutes de retard pour le TER 895824/5 (Belfort 7h36 – Part-Dieu 11h26) en raison de l’attente d’un personnel.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 5302/3 (Nantes 4h56 – Part-Dieu 9h38) en raison des intempéries.
  • le TGV 9764 (Genève 7h42 – Paris 10h52) même motif.
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h56) même motif.
  • le TER 886264/5 (Firminy 8h38 – Perrache 9h57).
  • le TGV 5112/3 (Lille Europe 9h02 – Montpellier 13h57) en raison des intempéries.
  • le TGV 6610 (Part-Dieu 9h04 – Paris 11h06) en raison des intempéries.
  • le TER 17922/3 (Part-Dieu 9h34 – Chambéry 10h53).
  • le TGV 9768 (Genève 9h42 – Paris 12h52) en raison des intempéries.
  • le TER 884662 (Saint-Gervais 10h03 – Bellegarde 10h51).
  • le TER 18909 (Saint-Gervais 10h06 – Vallorcine 11h25).
  • le TER 884509 (Bellegarde 10h09 – Évian 11h30) en raison de la correspondance avec le 96502/3.
  • le TER 884609 (Bellegarde 10h09 – Saint-Gervais 11h57) même motif.
  • le car TER 39907 (Bellegarde 10h10 – Divonne 11h10) même motif.
  • le TER 17570/1 (Valence 10h14 – Annecy 13h17).
  • l’IR 1720 (Brigue 10h57 – Genève aéroport 13h36) en raison d’un dérangement technique à un véhicule.
  • le TER 96562/3 (Genève 11h29 – Part-Dieu 13h22).
  • le TER 96612/3 (Grenoble 11h55 – Genève 14h00).
  • le TER 886726/7 (Ambérieu 13h07 – Saint-Étienne 14h40) en raison de la réutilisation de la rame du 886868/9.
  • le TGV 6946/7 (Paris 16h45 – Annecy 20h32).
  • le TGV 6866/7 (Montpellier 17h28 – Genève 21h16).
  • le TER 96520/1 (Part-Dieu 18h38 – Genève 20h27).
  • le TGV 9785 (Paris 19h11 – Genève 22h19) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Modane 22h17).
  • le TER 884682 (Saint-Gervais 20h03 – Annemasse 21h09).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : retards constatés lundi 30 janvier

Posted by ardsl sur 30 janvier 2012

1h30 de retard pour :

  • le TGV 5318/9 (Rennes 9h07 – Montpellier 15h30) en raison d’un problème d’alimentation électrique au Mans à la suite de la panne d’un train (dysfonctionnements des pantographes). La circulation dans ce secteur est très perturbée sur une voie depuis 8h10. Des difficultés de circulation et des retards sont à prévoir pour tous les trains en provenance de la Bretagne. Certains trains empruntent un autre itinéraire via Nantes et Redon afin de limiter leur retard. La circulation reprend progressivement depuis 14h45.
  • le TGV 5326/7 (Nantes 9h08 – Montpellier 15h30) même motif.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: | Leave a Comment »

De plus en plus de voyageurs dans les transports urbains, et pourtant les recettes baissent

Posted by ardsl sur 30 janvier 2012

Selon les chiffres de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP), le nombre de voyageurs dans les réseaux de transport urbain a augmenté de 1,8% en moyenne en 2010 et poursuivi sa progression en 2011 à +4,3% sur les neuf premiers mois de l’année. Seul point noir, de taille, les recettes accusent une forte baisse. Un « effet ciseau » qui inquiète la profession.

Après une pause en 2009 la fréquentation dans les transports urbains est repartie à la hausse en 2010 et s’accélère en 2011.

Cette croissance de la fréquentation, après une légère stagnation en 2009, s’est faite dans un contexte qui n’était pourtant pas très favorable : le chômage et la crise qui impactent la mobilité, mais aussi les intempéries de l’hiver 2010 et le soutien à la filière automobile, qui a dopé les ventes et l’utilisation de la voiture particulière.

« On sent bien que nous sommes à une période charnière : le transfert modal de la voiture vers le transport public est entamé et la prise de conscience des Français du caractère écologique et économique de ce mode de transport est réelle. Ca devrait accélérer la « bascule » si bien-sûr on s’en donne les moyens« , commente Stéphanie Lopes D’Azevedo, chargée de mission de l’UTP.

Le transport public urbain français est dans une situation paradoxale. La fréquentation augmente régulièrement depuis 10 ans (+ 25%), mais les recettes par voyage baissent. Un mouvement imputable à la fois à la croissance du nombre de bénéficiaires de tarifs sociaux et à la réticence de certains élus d’augmenter leurs tarifs au moins au niveau de l’inflation.

Un nouveau modèle

Ce contexte inquiète de plus en plus les opérateurs de transport adhérents de l’UTP, mais aussi les élus du Groupement des autorités responsables de transport (GART), qui réfléchissent ensemble depuis plusieurs mois à un nouveau modèle économique du transport urbain. « Comment dans ce contexte (de baisse des recettes), espérer maintenir le niveau d’offre que les voyageurs attendent ? Combien de temps une telle situation est-elle tenable ?« , s’interroge Bruno Gazeau, délégué général de l’UTP.

En 2010, la fréquentation a augmenté en moyenne de 1,8% dans les réseaux urbains. « Ces dernières années, on voyait bien la dichotomie entre les réseaux des grandes agglomérations ou la fréquentation était dopée par la mise en service de modes lourds, comme le tramway, et les plus petites villes qui peinaient parfois. C’est encore le cas pour 2010, mais on note également des variations importantes suivant les politiques plus ou moins volontaristes menées par les collectivités« , souligne Stéphanie Lopes d’Azevedo.

Volonté politique

Ainsi dans les agglomérations de province de plus de 250 000 habitants qui sont, pour la plupart, dotées de transport en commun en site propre (TCSP), la fréquentation a augmenté de 2,1 %. Mais la plus forte croissance est à mettre au compte des agglomérations de 50 000 à 100 000 habitants : + 3%. Ces réseaux ont accru leur attractivité soit en augmentant leur offre, ce qui est le cas le plus fréquent, soit en diminuant leurs tarifs analyse l’étude.

Pour les agglomérations de taille intermédiaire (entre 100 000 et 250 000 habitants), la fréquentation n’a augmenté que de 0,2%, ces réseaux étant en pleine mutation, selon l’analyse de l’UTP. Brest, Dijon ou le Havre par exemple, ont lancé les travaux de leurs tramways et Avignon projettent de le faire. L’effet TCSP devrait s’y faire sentir dans les prochaines années.

En 2011 l’embellie s’accentue. Pour les neuf premiers mois de l’année comparé aux neuf premiers mois de 2010, les chiffres de l’UTP montrent une augmentation du trafic de 4,3%.

(Source : mobilicites.com).

Posted in Fréquentation, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Loi handicap: « à 3 ans de l’échéance, seulement 15% des autocars sont équipés »

Posted by ardsl sur 30 janvier 2012

Un car Lisha non accessible aux handicapés

Le représentant des autocaristes français, Michel Seyt, tire la sonnette d’alarme : en 2015, date butoir pour rendre accessibles les autocars scolaires et interurbains, « nous ne serons pas prêts, le temps perdu est irrattrapable« , lance le président de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV). Il dénonce l’attitude de certaines départements au moment des appels d’offres. Interview.

La loi handicap pose, entre autres, le principe de l’égalité de tous les citoyens pour l’accès aux services publics, y compris bien sûr les transports.

Le 12 février 2015, les autocars interurbains et de ramassage scolaire doivent théoriquement être 100% accessibles aux personnes à mobilité réduite, sauf pour les personnes lourdement handicapées. Sera-t-on prêt ?

Michel Seyt : Non, parce que les capacités de production industrielles ne sont pas suffisantes pour atteindre les objectifs dans trois ans. Nous avons interpellé François Fillon et Thierry Mariani en proposant des solutions alternatives. À ce jour, nous n’avons reçu aucune réponse.

Entre la promulgation de la loi sur l’Égalité des chances (dite loi Handicap), en 2005 et 2015, il se sera écoulé dix ans, ce n’était pas suffisant pour adapter le parc de véhicules à cette nouvelle obligation ?

Début 2005, avant la publication de la loi, nous avions alerté les différents ministères concernés sur les aberrations du dispositif, on nous avait alors répondu que la loi ne concernerait que les autocars de lignes régulières, pas les circuits scolaires. Nous étions rassurés, le calendrier nous semblait raisonnable, sachant que l’outil industriel européen ne peut pas produire plus de 4000 à 4500 autocars par an. A ce rythme, c’était tout à fait faisable de renouveler le parc d’autocars interurbains (soit environ 4 000 en dix ans). Finalement, au moment de la promulgation de la loi, nous avons appris qu’elle concernait « les transports collectifs de voyageurs« , donc aussi le transport scolaire. Et dans un arrêté de mai 2007, l’autocar scolaire y est clairement mentionné. Le transport scolaire n’est pas hors champ et devra être 100% accessible.

Où est le problème par rapport à un autocar de ligne interurbaine ?

Ce qui pose problème, c’est l’UFR, l’unité fauteuil roulant. Car la personne handicapée doit pouvoir monter dans le car avec son fauteuil dès lors que c’est une ligne régulière, scolaire ou interurbaine. Il faut donc un système de levage spécifique et un espace réservé à bord de l’autocar. Or, on ne peut pas faire de rétrofit, c’est-à-dire réamanéger des véhicules existants pour pouvoir prendre des UFR à bord. Il faut remplacer les autocars et donc renouveler un parc énorme (environ 65 000 véhicules). Et pour contenter les besoins, les chaînes de production des constructeurs européens ne pourront pas suivre. C’est absurde car sur les circuits scolaires, les transporteurs et les établissements scolaires peuvent connaître à l’avance le nombre d’écoliers ou étudiants concernés. Il suffirait d’organiser leur transport avec des véhicules spécifiques au lieu de dimensionner toute une ligne avec des cars de 50 places, équipés en accessibilité.

Quel est le surcoût d’un autocar 100% accessible ?

Entre 10 000 et 15 000 euros selon les dispositifs, certains constructeurs proposant un système de plateforme élévatrice un peu moins cher (un autocar scolaire classique coûte entre 100 000 et 150 000 euros). Les autocaristes vont automatiquement répercuter ce surcoût sur le prix des services de transport.

Et quel est le taux de véhicules équipés début 2012 ?

Entre 10 et 15%, on est donc loin du compte et ce retard n’est pas rattrapable d’ici à la date butoir de 2015. Nous essayons de convaincre le gouvernement pour obtenir une dérogation, mais ça semble compromis. Au dernier salon des Maires fin novembre 2011, Nicolas Sarkozy a rappelé qu’il ne reviendrait pas sur les normes concernant les personnes handicapées (normes sur le cadre bâti et les transports). Nous allons maintenant interpeller les principaux candidats à a présidentielle. Nous proposons aux départements qui ont déjà leur schéma d’accessibilité (SDA) ou qui sont en train d’en adopter un (soit 80% des conseils généraux) de créer des services de transports scolaires dédiés pour une prise en charge des élèves handicapés à domicile, avec des véhicules spécifiques, de plus petit gabarit. Ou bien d’équiper une ligne dans la mesure où l’élève handicapé se déclare utilisateur, au préalable. Cela me semble être une réponse intelligente. C’est le sens de notre courrier adressé au premier ministre et au ministre des Transports, resté lettre morte.

Les conseils généraux, compétents pour le transport interurbain et scolaires, exigent-ils des véhicules 100% accessibles dans les appels d’offres pour des marchés ou des délégations de service public qui vont au-delà de 2015 ?

Dans le contexte actuel de tensions budgétaires, les collectivités locales ne sont pas disposées à dépenser davantage, et les prix des contrats de transport sont très serrés. Il y a des départements vertueux qui jouent le jeu, anticipent l’obligation de 2015 et spécifient dans leurs cahiers des charges qu’ils veulent des véhicules accessibles aux PMR. C’est très rare… D’autres départements, et ce sont les plus nombreux, ne précisent rien. Pire, d’autres indiquent dans une annexe qu’ils ne veulent pas d’autocars 100% accessibles, pour éviter une augmentation des prix du transport ! La concurrence se fait sur le dos de cette future obligation : des autocaristes remportent des marchés parce qu’ils vendent des services de transports moins chers mais avec des véhicules qui seront hors la loi dans trois ans. Ces dernières années, bon nombre de nos adhérents ont donc répondu aux appels d’offres avec des véhicules équipés… ou non.

Certaines associations de personnes handicapées, comme l’APF, ont prévenu qu’elles porteraient plainte contre les collectivités locales dans des « cas criants de mauvaise volonté » de leur part. Mais qui est responsable : le transporteur ou la collectivité locale ?

L’arrêté concernant l’équipement des autocars stipule clairement que c’est de la responsabilité du transporteur. Mais des associations risquent en effet de se retourner contre les conseils généraux, et à terme, c’est la sécurité juridique des marchés qui risque d’être mis en cause. Les autorités organisatrices doivent jouer le jeu et imposer les équipements d’accessibilité dans les cahiers des charges, au moment du renouvellement des contrats. Nous avons écrit au Gart et à l’ADF (1) en ce sens. La situation est ubuesque, la solution la plus raisonnable serait de faire évoluer le calendrier de loi.

(1) Groupement des autorités responsables de transport et Association des départements de France.

La loi du 11 février 2005

Le 14 juillet 2002, Jacques Chirac, alors président de la République, annonçait sa volonté de faire de l’insertion des personnes handicapées, l’un des trois grands chantiers de son quinquennat. En février 2005, date de l’adoption de la loi sur l’Égalité des chances, dite loi Handicap, on recensait en France plus de cinq millions de personnes handicapées (près de 10% de la population).

Toute personne handicapée a le droit « à la solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale« , précise le texte.

Ce qui doit se traduire entre autres par l’accessibilité généralisée pour tous les domaines de la vie sociale : éducation, emploi, cadre bâti et transports d’ici à février 2015.

(Source : mobilicites.com).

Posted in Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : retards constatés dimanche 29 janvier

Posted by ardsl sur 29 janvier 2012

40 minutes de retard pour l’IC 4406/7 (Nantes 14h26 – Part-Dieu 21h20) en raison d’un incident technique sur le train à Roanne.

39 minutes de retard pour le TER 873279 (Clermont-Ferrand 18h59 – Saint-Étienne 21h05) en raison de l’attente d’un personnel.

30 minutes de retard pour le TGV 9248 (Milan 16h10 – Paris 23h24) en raison de l’intervention de la police en Italie.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 6216 (Figueres 14h20 – Paris 19h56) en raison d’enfants sur les voies entre Montpellier et Lunel.
  • le TGV 6066 (Perpignan 14h51 – Paris 19h56) en raison d’enfants sur les voies entre Montpellier et Lunel.
  • le TGV 5386/7 (Montpellier 16h28 – Rennes 22h54) en raison d’enfants sur les voies entre Montpellier et Lunel.
  • le TGV 5380/1 (Montpellier 16h28 – Nantes 23h08) en raison d’enfants sur les voies entre Montpellier et Lunel.
  • le TER 887341 (Perrache 16h49 – Saint-André-le-Gaz 17h47).

20 minutes de retard pour le TER 883496 (Modane 19h38 – Part-Dieu 22h20) en raison de la correspondance à Modane avec le TGV 9248.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 6212 (Béziers 13h31 – Paris 17h56) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 6052 (Montpellier 14h24 – Paris 17h56) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 883437 (Part-Dieu 17h40 – Modane 20h25).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , | Leave a Comment »

SNCF à l’écoute des doléances des usagers de Givors

Posted by ardsl sur 28 janvier 2012

Organisée à l’initiative de Martial Passi, le maire de Givors, une réunion a rassemblé samedi la directrice régionale SNCF, Josiane Beaud, le directeur SNCF du Rhône-Alpes, Pascal Delaitre et une centaine d’usagers de la ligne Saint-Étienne – Lyon.

Les usagers, durement éprouvés par une longue grève – 77 jours – avaient également à se plaindre de retards répétés, de conditions de confort déplorables et de du flou entourant les procédures de dédommagement des abonnés. Si le ton de ce débat fut, parfois, vif, l’échange a néanmoins été constructif.

Gabriel Exbrayat, le président de la FNAUT Rhône-Alpes et Olivier Longeon (conseiller régional EÉLV), président du comité de ligne Lyon – Firminy, ont participé à cet échange.

(Avec leprogres.fr).

Posted in Rhône, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :