ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 15 janvier 2012

Loire : la direction nationale SNCF va rencontrer les cheminots grévistes

Posted by ardsl sur 15 janvier 2012

Le directeur général de SNCF Proximités, Jean-Pierre Farandou, rencontrera lundi 16 janvier à Lyon les représentants de SUD Rail et de FO, dont la grève dans la Loire entrera dans son 75ème jour.

Pour la première fois depuis le début du conflit, le 3 novembre, trois représentants de ces deux syndicats participeront à une réunion de négociations avec un membre de la direction nationale, Jean-Pierre Farandou, qui dirige notamment le réseau des TER.

«Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte pour espérer la fin du conflit, notamment le désir des conducteurs de trains de rester rattachés à l’échelon régional», a déclaré dimanche 15 janvier un représentant de l’intersyndicale.

Les cheminots grévistes de la Loire ont voté vendredi 13 janvier la poursuite de leur mouvement illimité qui, pour la 11ème semaine consécutive, perturbe la circulation des trains empruntés quotidiennement par plus de 20000 voyageurs dans la Loire et les départements limitrophes.

(Source : leprogres.fr).

Publicités

Posted in Grèves, Loire, SNCF | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Grèves SNCF : les perturbations prévues lundi 16 janvier

Posted by ardsl sur 15 janvier 2012

Le mouvement de grève des cheminots stéphanois entraîne une réduction du trafic SNCF lundi 16 janvier. Télécharger les informations pour les lignes impactées.

Le Puy – Firminy – St Etienne – Lyon

Clermont – Noirétable – St Etienne

St Etienne – Roanne

Clermont – Roanne – Lyon

Lyon – Ambérieu

Posted in Grèves | Tagué: , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés dimanche 15 janvier

Posted by ardsl sur 15 janvier 2012

Les retards liés à l’accident entre un TER et une voiture au Grand-Lemps sont recensés dans un billet spécifique.

2h45 de retard pour le TGV 6467 (Paris 7h11 – Saint-Gervais 11h32) en raison d’une panne à Pont-de-Veyle. Les voyageurs ont été replacés dans une autre rame au départ de Bourg-en-Bresse afin de terminer leur parcours.

2h de retard pour le TGV 6482 (Saint-Gervais 12h47 – Paris 17h49) en raison de la réutilisation de la rame du 6467.

1h30 de retard pour le TER 885770 (Briançon 11h51 – Grenoble 15h43).

1h15 de retard pour le TGV 6880/1 (Toulouse 17h50 – Part-Dieu 21h54) en raison d’un changement de rame à Montpellier.

1h de retard pour le TER 885611 (Grenoble 14h10 – Gap 16h24).

40 minutes de retard pour le le TGV 9248 (Milan 16h10 – Paris 23h24) en raison d’un incident technique sur le train à Modane.

30 minutes de retard pour :

  • le TER 885615 (Grenoble 16h10 – Briançon 19h58).
  • le TER 885678 (Gap 17h29 – Grenoble 19h43).

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 6818/9 (Genève 12h42 – Nice 19h05).
  • le TGV 6615 (Paris 12h57 – Part-Dieu 14h56).
  • le TGV 6684/5 (Paris 12h57 – Saint-Étienne 15h47).
  • le TER 884620/1 (Bellegarde 14h09 – Saint-Gervais 15h55).

20 minutes de retard pour :

  • le TGV 6422 (Bourg-Saint-Maurice 11h26 – Paris 16h23).
  • le TGV 6065 (Paris 14h07 – Perpignan 19h08) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 6213 (Paris 14h07 – Figueres 19h40) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 884820/1 (Bellegarde 14h09 – Évian 15h30).
  • le TGV 9249 (Paris 14h41 – Milan 21h45) en raison d’un incident technqique sur le train.
  • le TGV 6127 (Paris 18h19 – Marseille 21h32) en raison de l’attente d’un membre du personnel.
  • le TER 883496 (Modane 19h38 – Part-Dieu 22h20).
  • le car TER 911229 (Roanne 20h00 – Saint-Étienne 21h40).
  • le TGV 6228 (Montpellier 21h24 – Paris 0h53) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 6435 (Paris 9h49 – Bourg-Saint-Maurice 14h54) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 885607 (Grenoble 12h10 – Gap 14h25).
  • le TER 96568/9 (Genève 15h29 – Part-Dieu 17h22).
  • le TGV 9776 (Genève 15h42 – Paris 18h49).
  • le TER 17361 (Romans 16h23 – Briançon 20h24) en raison de la correspondance à Valence TGV avec les TGV 6065 et 6213 retardés.
  • le TER 875718/9 (Clermont-Ferrand 17h56 – Part-Dieu 20h20).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Ligne Lyon – Paray-le-Monial : les élus de gauche interpellent Jean-Marc Nesme

Posted by ardsl sur 15 janvier 2012

Suite à la prise de position de Jean-Marc Nesme, député-maire de Paray-le-Monial, concernant la ligne du TER en direction de Lyon (lire ici), les conseillers généraux et régionaux de gauche (Philomène Baccot de Digoin, Christian Bonnot de Charolles, Jean-Paul Drapier de Bourbon-Lancy, Dominique Lotte de Gueugnon, Jacques Rebillard de Marcigny et Édith Gueugneau) précisent : « M. Nesme est aux affaires sur ce territoire depuis 1986, après 18 ans passés au conseil régional de Bourgogne, après 4 mandats de député et alors qu’il va encore se représenter aux législatives au printemps 2012, il s’inquiète enfin de l’état de cette ligne. La ficelle est un peu grosse. Il oublie de nous dire que cette situation est le résultat des politiques des gouvernements successifs qu’il a soutenus. » Et de rappeler ses différentes prises de position et votes passés à propos de cette ligne, lançant : « Il n’est jamais trop tard pour reconnaître ses erreurs […] Est-il intervenu pour alléger la dette de Réseau Ferré de France et pour que RFF ait les moyens financiers de rénover plus de lignes ? Est-il intervenu dans les débats à l’Assemblée nationale pour que la priorité soit mise sur les transports en commun ? Pourquoi ne négocie-t-il pas directement avec les présidents de la SNCF, de RFF, des régions Rhône-Alpes et Bourgogne qu’il peut rencontrer toutes les semaines à Paris à l’Assemblée nationale ou au Sénat, plutôt que de leur envoyer encore un courrier ? »

Et de mettre en avant l’investissement de la Bourgogne : « Depuis 2004, beaucoup a été fait, en particulier par le conseil régional de Bourgogne, dont le budget annuel pour les TER est passé de 85 millions d’euros en 2004 à 150 millions d’euros en 2011. Son action a permis le remplacement en totalité des rames, la rénovation de nombreuses gares, la mise en place de tarifs attractifs. RFF, avec ses maigres moyens, a entamé la rénovation des lignes de l’étoile de Paray, en 2013 la ligne entre Paray et Montchanin sera rénovée. Une étude est engagée sur les travaux à réaliser entre Paray et Lyon. Ca bouge avec les moyens que nous donne l’État ».

Enfin, les élus de gauche rejoignent le député-maire : « Il appartient à M. Nesme d’accélérer le mouvement en sollicitant du gouvernement des moyens supplémentaires pour RFF. Il évoque la possibilité d’inscrire cette voie en priorité dans le prochain contrat de progrès. Nous y sommes tout à fait favorables mais pour l’instant, il règne beaucoup d’incertitudes sur le renouvellement de ces contrats. »

(Source : Le Journal-de-Saône-et-Loire).

Posted in Bourgogne, Politique, Rhône | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Lyon-Turin : l’enquête débute lundi 16 janvier

Posted by ardsl sur 15 janvier 2012

L’enquête publique qui s’ouvre lundi 16 janvier ne concerne que les deux premières phases de réalisation des accès français, à savoir la ligne mixte entre Grenay et La Motte-Servolex, puis l’itinéraire fret jusqu’à Saint-Jean-de-Maurienne par les tunnels de Chartreuse, Belledonne et Glandon.

Source : RFF

L’enquête publique qui démarre lundi 16 janvier porte sur un projet de plus de 7,5 milliards d’euros. Les “accès français” de la liaison ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin, soit 140 kilomètres, sont donc d’un coût comparable aux 8,2 milliards de la section internationale. Celle-ci ne fait “que” 85 kilomètres entre Saint-Jean-de-Maurienne et l’entrée de la plaine de Turin, mais elle est presqu’entièrement en tunnel bitube.

Trois longs tunnels entre Avressieux et Saint-Jean-de-Maurienne

Les accès français comportent, dans un premier temps, deux éléments : une ligne mixte (voyageurs et marchandises) entre le contournement ferroviaire de Lyon (CFAL) et le nord de Chambéry, et une ligne dédiée au fret qui s’embrancherait sur la ligne mixte au niveau d’Avressieux, pour rejoindre à Saint-Jean-de-Maurienne la section internationale après avoir emprunté trois longs tunnels : Chartreuse, Belledonne, Glandon. Ces ouvrages seront à un seul tube. Dans une phase ultérieure, il est envisagé de les doubler, mais cela ne permettra pas d’y faire passer des voyageurs : le tunnel sous Chartreuse mesurant plus de 20 km, il faudrait y créer une gare souterraine, ce qui n’est pour l’heure pas prévu.

Les communes concernées par l’enquête publique sont 73, dans le Rhône, l’Isère et la Savoie. Pour certaines, l’impact est nul car le tracé de la ligne est entièrement souterrain sur leur territoire. Mais leurs habitants ont tout de même voix au chapitre et pourront donner leur avis sur les registres d’enquête, et rencontrer les commissaires enquêteurs aux cours des permanences qu’ils tiendront dans les mairies.

En revanche, certaines communes non concernées par le tracé, mais qui le seront par l’augmentation du trafic, ne figurent pas dans l’enquête, notamment au sud de Chambéry, ce qui a le don d’irriter certains élus comme David Dubonnet, le maire de Barberaz.

Le financement n’est pas acquis

Pour le reste, le projet fait l’objet d’un consensus, si l’on excepte le cas de La Motte-Servolex. L’enquête publique ouvre la voie à une déclaration d’utilité publique. Une fois celle-ci accordée, les travaux peuvent commencer. Les premiers pourraient intervenir en 2014, sous la forme d’une galerie de reconnaissance du tunnel de Dullin-L’Épine. On n’en sait pas plus pour l’instant, d’autant que rien n’est encore réglé sur le plan du financement. Il y aura, c’est sûr, du financement européen, mais il n’est pas acté pour l’heure que l’UE mette la main à la poche aussi généreusement que pour la section internationale (on dit plutôt, aujourd’hui, “transfrontalière”) à laquelle elle apporte 40 %.

Cette section transfrontalière est déjà, en France, d’utilité publique. Sur le tracé, à Saint-Jean-de-Maurienne, l’État a racheté quelques bâtiments, et en a détruit certains. Les premiers travaux préparatoires (déplacements de voiries, etc.) devraient intervenir en 2013, et le début du percement du tunnel de base entre Saint-Jean-de-Maurienne et Susa, en 2015. Si le calendrier est respecté, la LGV Lyon-Turin pourrait être une réalité en 2025. Les premières études en avaient été effectuées par SNCF en 1989…

À terme, 140 trains par jour

La liaison, prioritairement dédiée au fret, est un maillon du corridor européen entre Lisbonne et Kiev. Mais elle irriguera aussi la région. Outre à ses extrémités de Grenay et Saint-Jean-de-Maurienne, la LGV sera raccordée au réseau existant en quatre endroits : la LGV Paris-Marseille à l’aéroport Saint-Exupéry, à La Tour-du-Pin sur la ligne Lyon-Chambéry, à Chambéry-Nord sur la ligne Chambéry-Annecy, et à Laissaud sur la ligne Grenoble-Chambéry. Les lignes actuelles seront décongestionnées, et le trafic TER y gagnera en fréquence et en rapidité.

Les prévisions de trafic de Réseau Ferré de France font état, en 2020, de 50 trains de voyageurs et par jour et 24 trains de fret (plus la circulation sur la ligne existante), et en 2025, une fois le tunnel de base ouvert, de 60 trains de voyageurs et 80 de fret, dont 70 par le tunnel sous Chartreuse et une dizaine par Dullin-L’Épine.

Coûts

Phase 1 (de Grenay à Chambéry via le tunnel de Dullin-L’Épine) : 4 479 M€.

Phase 2 (itinéraire fret d’Avressieux à Saint-Jean-de-Maurienne) : 3 248 M€.

Calendrier

Phase administrative : enquête publique du 16 janvier au 5 mars. Déclaration d’utilité publique sans doute à la mi-2013.

Travaux : objectifs de mise en service 2020-2021 pour la ligne mixte Lyon-Chambéry, 2025 pour la liaison fret entre Avressieux et Saint-Jean-de-Maurienne (le tunnel de base franco-italien entre Saint-Jean-de-Maurienne et Susa devrait être terminé à cet horizon). Cet itinéraire sous Chartreuse et Belledonne pourrait ensuite être doublé à l’horizon 2030, comme la ligne mixte entre Lyon et Avressieux aux alentours de 2035.

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Isère, Rhône, Savoie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’accessibilité en transports publics de la station des Contamines-Montjoie

Posted by ardsl sur 15 janvier 2012

Dimanche 15 janvier, la station des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie, massif du Mont-Blanc) accueillait une manche de la coupe du monde de ski freestyle. L’occasion pour l’ARDSL d’analyser l’offre de transport public pour accéder à la station.

Cette commune compte 1200 habitants selon les dernières données disponibles de l’INSEE. En période hivernale, la station se remplit avec les vacanciers qui bénéficient d’un importain domaine pour la pratique du ski alpin ou du snowboard avec des pistes situées entre 1200 et 2500 mètres d’altitude. Reliée avec la station savoyarde de Hauteluce, le domaine skiable comprend 46 pistes (8 noires, 19 rouges, 11 bleues et 8 vertes) et  24 remontées mécaniques (4 télécabines, 4 télésièges débrayables, 4 télésièges, 12 téléskis). Les amateurs de ski de fond disposent d’un domaine de 23 kilomètres.

La gare SNCF la plus la proche est à 13 kilomètres (25 minutes environ par la route). Il s’agit de la gare de Saint-Gervais-les-Bains-le-Fayet.

Le Conseil général de la Haute-Savoie qui gère le réseau Lihsa (lignes interurbaines de Haute-Savoie) des cars départementaux organise une ligne régulière, la ligne 84, pour desservir les Contamines-Montjoie. L’offre de la ligne est renforcée jusqu’au 22 avril. Cette ligne circule entre la gare SNCF de Sallanches et Le Lay (départ des remontées mécaniques des Contamines). Elle dessert Domancy, la gare SNCF du Fayet, le centre-ville de Saint-Gervais et le centre-ville des Contamines. La desserte est assurée par la SAT.

Du lundi au vendredi, 7 cars circulent au départ des Contamines et 8 cars sont à destination des Contamines. Le samedi : 9 allers-retours sont assurés. Le dimanche : 7 allers-retours sont assurés. Malheureusement, certains services ne sont pas en correspondances avec les trains au Fayet.

Télécharger les horaires de la ligne Lihsa 84 Sallanches – Saint-Gervais – Les Contamines (valables jusqu’au 22 avril).

Se rendre en transport public à la coupe du monde de skicross dimanche 15 janvier

Les finales féminine et masculine ont lieu à 11h. L’accès du public à l’aire d’arrivée se fait gratuitement par la télécabine du Lay.

Seulement 3 cars réguliers permettent d’être avant 11h à la télécabine du Lay (terminus de la ligne 84) :

  • le car Sallanches 8h10 – La Fayet 8h25 – Le Lay 9h00.
  • le car Le Fayet 9h00 – Le Lay 9h35. Ce car est en correspondance avec le Lunéa venant de Paris et le TER 18906 (Vallorcine 7h35 – Le Fayet 8h54).
  • le car Sallanches 9h55 – Le Fayet 10h10 – Le Lay 10h45. Ce car est en correspondance avec le TER 18908 (Vallorcine 8h35 – Le Fayet 9h54).

Seulement 3 cars réguliers sont proposés pour les retours :

  • le car Le Lay 13h10 – Le Fayet 13h45 – Sallanches 14h00. Ce car est en correspondance avec les TER 18917 (Le Fayet 14h06 – Vallorcine 15h25) et 884668/9 (Le Fayet 14h03 – Bellegarde 15h51).
  • le car Le Lay 15h15 – Le Fayet 15h50 – Sallanches 16h05. Ce car est en correspondance avec les TER 884670/1 (Le Fayet 16h03 – Bellegarde 17h51) et 18921 (Le Fayet 16h06 – Vallorcine 17h25).
  • le car Le Lay 18h00 – Le Fayet 18h35 – Sallanches 18h50. Ce car est en correspondance avec les TER 884178 (Le Fayet 19h03 – Annecy 20h29) et 18929 (Le Fayet 19h06 – Vallorcine 20h25).

En revanche, les vacanciers résidants sur la commune des Contamines et les habitants des Contamines peuvent utiliser gratuitement les navettes internes à la commune qui relie le centre au pied des télécabines de manière fréquente et régulière.

Posted in Vallée de l'Arve | Tagué: | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :