ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Mise en consultation du projet de RER neuchâtelois

Posted by ardsl sur 18 janvier 2012

Le Transrun reliera directement La Chaux-de-Fonds à Neuchâtel

Le Conseil d’État neuchâtelois veut inscrire les villes de Neuchâtel, de La Chaux-de-Fonds et du Locle dans une agglomération desservie par un RER. Le coût de ce projet, dont la pièce maîtresse est le Transrun, qui doit relier Neuchâtel (33 000 habitants) à La Chaux-de-Fonds (37 800 habitants), s’élève à 560 millions de francs pour le canton et les communes.

«Le Conseil d’État est convaincu que c’est jouable», a déclaré le ministre des finances Jean Studer mardi 18 janvier lors de la présentation du rapport «Agglomération et RER neuchâtelois». «Oui, nous pouvons nous le payer si nous unissons nos efforts», a ajouté le conseiller d’État.

Le défi central de la constitution d’une agglomération porte sur le développement de son réseau de transports publics. Elle ne peut se créer sans la création d’un RER qui relie le Haut et le Bas du canton, a répété le Conseil d’État. Le Transrun permettra de passer de Neuchâtel à La Chaux-de-Fonds en 14 minutes à la fréquence du quart d’heure.

Cohésion cantonale

C’est le 23 septembre 2012 que le peuple se prononcera sur ce projet jugé vital pour la cohésion et l’avenir du canton de Neuchâtel. Le projet est mis en consultation jusqu’au 9 mars puis sera soumis au Grand Conseil.

Le Conseil d’État a souligné à maintes reprises l’importance et les atouts du développement du réseau des transports publics qui permettra de rapprocher le Haut et le Bas du canton et d’effacer ainsi des clivages. Le Transrun pourrait voir le jour à l’horizon 2020.

Chance unique

« C’est maintenant ou alors probablement pas avant longtemps, très très longtemps« , a averti Jean Studer. Le canton bénéficie en 2012 de circonstances favorables.

Les CFF sont prêts à transférer dans le RER les 240 millions de francs qu’ils devraient débourser pour assainir l’actuelle ligne Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds. A cela s’ajoute que le concept d’agglomération neuchâteloise, qui intègre les villes de Neuchâtel, du Locle et de la Chaux-de-Fonds, entre dans le cadre des projets soutenus à l’échelon fédéral.

Il recevra à ce titre plus de 100 millions de francs. Le coût du RER, Transrun compris, passerait de 919 à 560 millions à la charge du canton et des communes neuchâteloises.

Pas d’alternative

Pour le conseiller d’État Claude Nicati, on ne peut plus ignorer les défauts majeurs de l’actuel réseau des transports publics qui constitue un handicap à la mobilité. « Les infrastructures sont au bout du rouleau« , a expliqué le chef du Département de la gestion du territoire.

En améliorant la mobilité et l’accessibilité du canton, le Transrun pourrait permettre aux Neuchâtelois de gagner un million d’heures de déplacement par année. Le temps de parcours entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds diminuerait de moitié en passant de 29 à 14 minutes grâce à une liaison souterraine.

Selon les experts, le RER permettra de faire passer la part modale du rail entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds de 11% en 2009 à 25 % en 2020. En clair, il est question de 11000 à 13000 voyageurs par jour ouvrable entre ces deux pôles contre 4100 actuellement.

(Source : ATS).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :