ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

La troisième voie entre Lausanne et Genève n’est plus au programme

Posted by ardsl sur 20 janvier 2012

En réponse aux inquiétudes d’une députée, le gouvernement rappelle que la stratégie pour l’amélioration du trafic ferroviaire ne passe plus par la construction d’une troisième voie.

«La réalisation d’une troisième voie continue entre Lausanne et Genève, destinée à la circulation chaque heure de trains régionaux s’arrêtant à toutes les haltes, ne constitue plus une priorité», a rappelé le Conseil d’État dans sa réponse à deux interpellations de la députée libérale Catherine Labouchère.

Dans sa première interpellation, la députée s’inquiétait de voir des murs antibruit construits à proximité des voies de chemin de fer, sans laisser l’espace nécessaire à la construction d’une troisième voie, alors que dans la seconde elle s’étonnait d’apprendre que la troisième voie ne verrait pas le jour entre Allaman et Coppet. «Dans le cadre du Grand Conseil, les députés ont déposé à de très nombreuses reprises des objets parlementaires allant dans le sens d’une réalisation rapide de cette troisième voie attendue par tous

Si la troisième voie entre Lausanne et Genève n’est plus au programme, ce n’est pas que le canton de Vaud et la Confédération se désintéressent de la question, mais la stratégie adoptée a changé. «L’objectif prioritaire est de développer l’offre des trains RE (réseau express)». En 2004, ont été introduits des trains qui ne s’arrêtent qu’aux gares de Lausanne, Renens, Morges, Allaman, Rolle, Gland Nyon, Coppet et Genève rappelle le gouvernement vaudois. C’est en remplaçant les trains régionaux par ce réseau express que les autorités comptent améliorer le trafic ferroviaire circulant à La Côte. «La desserte locale est assurée par les lignes d’autobus régionales ou urbaines.»

«À court terme, soit au changement d’horaire de 2012, ces trains RE circuleront avec une cadence à la demi-heure. Ils disposeront d’un nouveau matériel roulant à deux étages. Cette nouvelle cadence à la demi-heure est réalisable sans infrastructures nouvelles grâce aux performances d’accélération et de freinage de ces nouveaux trains et à leur aménagement avec de larges portes d’accès permettant de diminuer les temps d’arrêt en gare», promet la communication du Conseil d’État.

Et le gouvernement rappelle que le projet va plus loin. «À l’horizon 2030, l’objectif est de doubler cette cadence avec un train tous les quarts d’heure.» Pour atteindre cet objectif, c’est un tronçon de quatre voies qu’il faudra construire sur une partie du trajet, au moins entre Rolle et Gland.

(Source : 24heures.ch).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :