ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 24 janvier 2012

Circulation ferroviaire : retards constatés mardi 24 janvier

Posted by ardsl sur 24 janvier 2012

40 minutes de retard pour le TGV 9248 (Milan 16h10 – Paris 23h24).

30 minutes de retard pour le TER 886240/1 (Perrache 19h11 – Saint-Étienne 19h57) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 5464/5 (Montpellier 14h02 – Metz 22h45).
  • le TER 18507 (Part-Dieu 17h40 – Modane 20h19).

24 minutes de retard pour :

  • le TER 886746/7 (Ambérieu 19h07 – Saint-Étienne 20h40).
  • le TER 886242/3 (Perrache 19h31 – Firminy 20h50).

20 minutes de retard pour :

  • le TGV 9261 (Paris 7h57 – Lausanne 11h44) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9828/9 (Bruxelles 12h18 – Marseille 17h46) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h46) même motif.
  • le TGV 6627 (Paris 17h53 – Part-Dieu 19h56) en raison d’un incident technique sur le train.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 96568/9 (Genève 15h29 – Part-Dieu 17h22).
  • l’IC 4416/7 (Tours 16h16 – Part-Dieu 21h20).
  • le TGV 6946/7 (Paris 16h45 – Annecy 20h32).
  • le TER 18533 (Part-Dieu 18h40 – Bourg-Saint-Maurice 21h45).
Publicités

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Une pionnière romande aux commandes de l’InterCity

Posted by ardsl sur 24 janvier 2012

Les CFF embauchent des mécaniciens à la pelle et draguent les mécaniciennes. Reportage.

Avec son gilet de sécurité orange, on la repère de loin. Slalomant entre les voies, Emmanuelle Rossi se dirige à pied vers «son» premier train de l’après-midi: l’ICN 28022. Derrière elle, la gare de Cornavin sous une pluie fine. La Genevoise doit «préparer» le convoi puis le conduire, vide, à l’aéroport de Cointrin. «Désolée pour vous ! Pas de Genève-Zurich aujourd’hui avec ses pointes à 200 kilomètres heures !» plaisante Emmanuelle Rossi.

La Genevoise, 42 ans, est l’une des rares mécaniciennes de locomotive aux CFF. En 1994, elle fut la première Romande à intégrer ce bastion masculin. «J’ai été bien accueillie, avec beaucoup de curiosité. J’étais un peu la mascotte !» Emmanuelle Rossi raconte en riant qu’il a fallu adapter toilettes et vestiaire pour «la» mécanicienne de Genève. Aujourd’hui encore, seules 71 femmes conduisent des trains en Suisse, soit 2% de la profession.

«Mon côté écolo»

Trente-deux minutes — pas une de plus — sont prévues pour la mise en service de l’InterCity à Genève. Emmanuelle Rossi s’installe dans la cabine de pilotage et teste le dispositif de sécurité, puis les freins au moyen des multiples boutons. Tout est électronisé. Rebelote dans la locomotive située à l’autre bout du train.

14 h 35, heure du départ. Jusqu’à l’aéroport, il faudra composer avec des travaux le long des voies tout en gardant un œil sur les signaux lumineux indiquant la vitesse à respecter ou les obstacles à venir. On atteint les 95 kilomètres heures. À Cointrin, Emmanuelle Rossi «parque» son train à la gare de l’aéroport. Et, tout doucement, le train arrivé de Saint-Gall se croche à son cousin romand. Le convoi rallongé est fin prêt pour repartir à l’autre bout de la Suisse.

«Ce que j’aime dans ce métier ? La variété des trajets, préparer un train, rouler dans de beaux paysages, énumère la mécanicienne. Quand j’ai le convoi plein de voyageurs, je suis contente qu’ils ne soient pas sur les routes ! C’est mon côté écolo !» Mère de trois enfants, Emmanuelle Rossi travaille à 60%. «Les horaires irréguliers sont fatigants, mais conciliables avec une vie de famille», commente-t-elle. Un travail physiquement pénible ? Plus, depuis que l’électronique a investi le métier.

Emmanuelle Rossi est devenue mécanicienne un peu par hasard. Maturité latine en poche, rien ne l’y prédestinait. «Après une année de voyage sac au dos, c’est mon âme de voyageuse qui a dû me pousser à postuler.» Pas trace de revendication féministe, en tout cas. Deux ans de formation plus tard, et c’est le grand saut dans ce métier solitaire.

Hantise des suicides

«Meyrin, Satigny, Pougny-Chancy…» Pour son deuxième trajet du jour, Genève – Bellegarde, Emmanuelle Rossi égraine les arrêts au micro. Le convoi se faufile au bord du Rhône, on longe les fortifications impressionnantes de Fort l’Écluse. «C’est magnifique. Il nous arrive de voir des biches, des sangliers.»

Jamais Emmanuelle Rossi n’a été confrontée à un suicide sur les voies. « C’est la hantise des mécaniciens« , glisse-t-elle l’air sombre. « Tous mes collègues de volée y ont déjà été confrontés. C’est traumatisant. Tout ce qu’on peut faire, c’est freiner et siffler. » Puis se boucher les oreilles et fermer les yeux, «pour garder le moins de souvenirs possibles.» Fonçant dans la nuit, de retour de Bellegarde, la mécanicienne avoue avoir toujours «une angoisse» lorsqu’elle aperçoit quelqu’un d’isolé au bord du quai. «Je me dis, ça y est, il va se jeter. Alors je siffle, et ouf, il recule.»

(Source : 24 heures).

Posted in Ain, Genève | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

2012, année de reconquête pour la SNCF en Rhône-Alpes

Posted by ardsl sur 24 janvier 2012

Josiane Beaud, directrice Rhône-Alpes SNCF

Après une année 2011 marquée par les retards et les grèves, SNCF souhaite redorer son blason et attend beaucoup de 2012, à commencer par l’arrivée des tram-trains.

La grève des cheminots de Saint-Étienne et son impact sur sa liaison avec Lyon est encore dans tous les esprits. Et pourtant, les chiffres pour l’année 2011 sont bien meilleurs que 2010, année déjà marquée par les problèmes sur les lignes de chemins de fer de la région. « Nous avons 90% de régularité pour les TER et 89% pour les TGV. C’est deux points de plus que l’année précédente« , affirme Josiane Beaud, la directrice régionale SNCF Rhône-Alpes, qui est aussi satisfaite de ses résultats sur les lignes dites « sensibles » ou « malades » : « La régularité a augmenté de trois points sur les lignes Lyon – Saint-Étienne, Lyon – Grenoble et Lyon – Ambérieu. » La fin de semaine sera d’ailleurs à enjeu pour ces lignes puisque vendredi 27 janvier, Guillaume Pépy, le président de SNCF, fait le déplacement à Lyon pour présenter un audit. Des propositions à court et à long terme pour améliorer la ponctualité et le service sont attendues par les associations d’usagers. Des usagers en colère (notamment ceux qui sont descendus sur les voies à Givors mardi 17 janvier) qui seront reçus samedi 28 janvier par les responsables régionaux pour clarifier la situation. Josiane Beaud doit leur confirmer le déploiement dès 2014 de nouveaux trains, dits « gros porteurs » : actuellement en construction, ces rames peuvent transporter plus de 1000 passagers, contre 800 actuellement pour les plus gros trains. Ils circuleront aux heures de pointe sur les lignes Lyon – Grenoble et Ambérieu – Lyon – Saint-Étienne.

Le tram-train dans l’Ouest lyonnais, enfin !

En attendant, il risque toujours d’y avoir quelques « aléas« , comme aime le répéter la directrice des trains de Rhône-Alpes, car leur nombre a encore augmenté en gare de Lyon-Part-Dieu : « Nous sommes passés de 670 à 816 trains par jour. » Et pas possible selon la responsable de reporter des trains en gare de Perrache, « qui est aussi surchargée que celle de la Part-Dieu en heure de pointe. » À l’Ouest, rien de nouveau donc, ou presque… SNCF espère lancer en septembre prochain (avec un an de retard) son tram-train sur les lignes de l’Ouest lyonnais, vers Saint-Bel et L’Arbresle. L’homologation doit être acquise au cours du printemps. Les derniers essais seraient en cours près de Nice et de Chambéry.

(Avec lyonmag.com).

Posted in Matériel, Ouest Lyonnais, Retards / Suppressions, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trains saturés : pas d’amélioration avant 2014

Posted by ardsl sur 24 janvier 2012

Josiane Beaud, directrice Rhône-Alpes SNCF

SNCF a présenté lundi 23 janvier des solutions pour désengorger les lignes rhônalpines saturées.

Des trains de plus grande capacité circuleront à partir de 2014 pour désengorger les lignes TER saturées. SNCF a indiqué que 40 rames « gros-porteurs » seraient mises progressivement en circulation en 2014 sur les axes Lyon-Grenoble et Ambérieu – Lyon – Saint-Étienne, qui sont les plus fréquentés de Rhône-Alpes.

Commandés par la région Rhône-Alpes pour un montant de 375 millions d’euros, ces trains à deux niveaux, dont la mise en service s’échelonnera jusqu’en 2015, offriront entre 150 et 200 places de plus qu’aujourd’hui. « Ils permettront de transporter un tiers de passagers supplémentaires », a précisé la directrice régionale SNCF Josiane Beaud.

Plus de liaisons en car ?

Mais ces nouveaux matériels ne suffiront pas à désengorger ces deux lignes, saturées en heure de pointe, tout comme le nœud lyonnais, emprunté aujourd’hui par 815 trains contre 650 l’an passé. « Nous n’avons plus de réserves de matériels, plus de nouveaux sillons« , explique Josiane Beaud. « La seule solution est d’augmenter les capacités de transport« . La directrice plaide ainsi pour « la complémentarité » et notamment le développement des voyages en cars « pas plus polluants qu’un train ». Sur des trajets très ciblés, comme les liaisons déjà proposées le week-end pour relier les fonds de vallée aux campus rhônalpins, ou en remplacement de trains peu fréquentés. Ou encore en complément de rames surchargées.

(Avec 20 minutes Lyon).

Posted in Matériel, Service 2012, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ouest Lyonnais : des week-ends sans trains jusqu’à fin juin

Posted by ardsl sur 24 janvier 2012

Sur les lignes Lozanne – Lyon Saint-Paul et Sain-Bel – Lyon Saint-Paul, le trafic TER sera assuré par des autocars tous les week-ends et jours fériés de janvier, à juin 2012.

Sur la ligne Sain-Bel – Lyon Saint-Paul, un service cadencé à la demi-heure est proposé le samedi. Le dimanche, une fréquence horaire est garantie.

Programme des circulations sur la ligne Lozanne – Lyon Saint-Paul

Du lundi au vendredi, l’ensemble des trains circulent sur ces deux lignes, conformément aux fiches horaires. Ces dernières ont été remises à jour. Elles comportent à la fois la desserte ferroviaire assurée du lundi au vendredi et la desserte routière des week-ends.

20 Paray – Lozanne – Lyon (24.01)

22 Sain-Bel – Lyon (20.01)

Posted in Ouest Lyonnais | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :