ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

SNCF prépare la création d’une filiale privée de BTP

Posted by ardsl sur 27 janvier 2012

RFF a fait ses comptes, les concurrents de SNCF qui réalisent des travaux sur les voies sont 25% moins chers. Sur un an, le gestionnaire du réseau aurait pu économiser 375 millions avec d’autres prestataires.

SNCF ne peut plus le cacher plus longtemps : sa branche Infra, qui réalise les travaux sur les voies de chemin de fer pour le compte de Réseau Ferré de France, n’est plus compétitive. Les 33000 salariés de ce mastodonte travaillent non seulement pour RFF, son principal client, mais aussi pour les régions, les ports et les concessionnaires de partenariats public privé.

Mardi 24 janvier, lors d’un comité central d’entreprise, l’entreprise publique a présenté le projet de création dès le mois de février d’une filiale de droit privé pour réaliser des travaux de voies, de maintenance et de caténaires qui emploiera des salariés dépendant de la convention ferroviaire, bien moins avantageuse que le statut de cheminot.

Une déclaration qui a mis le feu aux poudres : les représentants des syndicats de cheminots ont immédiatement quitté la séance plénière du CCE. La direction SNCF a affirmé que cela lui permettrait, par exemple, «de répondre à des appels d’offres de sociétés privées pour le raccordement d’une usine à un port», a rapporté Dominique Lagorio, le secrétaire du CCE. «Il s’agit plutôt d’apparaître à armes égales sur le champ concurrentiel lors d’appel d’offres, face à Colas Rail ou Vinci», rectifie-t-on à la SNCF.

Réduire les coûts des missions de sous-traitance

Mais les syndicats ont interprété cette initiative comme une volonté de pratiquer un «dumping social» : «ce que la direction veut surtout c’est réduire les coûts des missions de sous-traitance que lui confie RFF en les faisant réaliser par une filiale dont les salariés ne bénéficieront pas des mêmes conditions sociales que les cheminots», a ajouté Dominique Lagorio.

Il ne s’agit pourtant pas de filialiser l’activité travaux de SNCF. Loin de là. La société, dont le nom est encore secret, comptera une centaine de salariés la première année et devrait réaliser un chiffre d’affaires estimé à 17 millions d’euros. Par comparaison, Infra a réalisé 5,2 milliards d’euros en 2010. Cette future filiale, dont la création a été entérinée par la direction du groupe, va surtout permettre à SNCF de proposer des tarifs «dans le marché».

RFF confie en privé que lorsque des «prestataires extérieurs» à SNCF réalisent des travaux d’infrastructures, les prix pratiqués sont inférieurs de 20 à 25% à ceux de la branche Infra. Or, en 2011, RFF a versé 2,5 milliards d’euros à SNCF pour les prestations réalisées par la branche Infra telles que l’entretien et la rénovation du réseau.

Hubert du Mesnil, le président de RFF, a fait ses comptes : s’il avait pu abaisser ces coûts de 15%, il aurait réalisé 375 millions d’économies, ce qui aurait permis d’abaisser les péages de plus de 10% !

(Source : lefigaro.fr).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :