ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

La ligne TER Lyon-Grenoble en voie d’amélioration ?

Posted by ardsl sur 21 avril 2012

Les usagers de la ligne Lyon – Grenoble seront certainement très heureux d’apprendre que SNCF et RFF, en partenariat avec la Région Rhône-Alpes, en sa qualité d’autorité organisatrice, travaillent depuis plusieurs mois déjà à l’amélioration de la qualité du service. SNCF estime qu’il faut « rationaliser l’offre en fonction de l’intérêt général »

La ligne Lyon – Grenoble fait partie des douze lignes classées “sensibles” en France. Les problèmes réguliers et en particulier les annulations intempestives deviennent de plus en plus insupportables, au point que de nombreux voyageurs reprennent leur voiture.

Josiane Beaud, directrice Rhône-Alpes SNCF

Comment « améliorer le système » alors, quand on sait pertinemment, comme le rappelle la directrice régionale de SNCF, Josiane Beaud, que « le doublement du nombre de voyageurs en dix ans ne peut pas se traduire par le doublement immédiat des infrastructures » ?

« Pour régler toutes les difficultés liées à cette saturation, il faudrait des investissements et du temps, ce dont RFF ne dispose pas. En revanche, les pistes d’améliorations existent », assure Josiane Beaud. La direction régionale précise que son objectif est « d’augmenter le taux de ponctualité des trains au départ estimé aujourd’hui à 79 %« . « Il n’y aura pas un grand soir ni un grand matin, mais en agissant avec nos moyens à la fois sur l’exploitation, l’offre et les infrastructures, on devrait retrouver de la souplesse et donc de la fluidité », insiste Pascal Delaitre, directeur délégué du TER en Rhône-Alpes. Pour obtenir des résultats tangibles dans un contexte de trafic hyper tendu où chaque minute de retard a un impact, il est donc question de « rationaliser l’offre en fonction de l’intérêt général » et d’aller surtout « vers la standardisation des dessertes ». Or, sur la ligne Lyon-Grenoble, c’est 14 types de dessertes différents chaque matin entre 6 et 9 heures.

Côté infrastructures, la gare de Saint-André-le-Gaz sera la grande priorité avec un « schéma cible » qui intégrera évidemment le développement des trafics vers Chambéry et Grenoble tandis qu’à la gare de Grenoble justement, le projet d’une voie supplémentaire à quai vers Lyon devrait voir le jour en 2015.

Les responsables SNCF travaillent aussi à « l’amélioration de la réactivité opérationnelle et de l’information voyageurs en cas d’aléa ». Sans aucun doute la première préoccupation des usagers.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :