ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

SCOT de l’aire gapençaise : enjeu majeur pour les transports

Posted by ardsl sur 25 avril 2012

Le périmètre du SCOT de l'aire gapençaise

Le syndicat mixte du SCOT (schéma de cohérence territoriale) de l’aire gapençaise a tenu  à Veynes jeudi 19 avril une réunion de concertation publique. Le SCOT est un document d’urbanisme qui aménage notre territoire dans une perspective d’une vingtaine d’années. Il a pour objectif de mieux structurer notre espace de vie, de prendre en compte toutes les dimensions de la vie quotidienne des habitants.

En 2007, le projet du SCOT a été présenté aux élus. En 2010 et 2011, des réunions avec les élus des communes concernées ont abouti à un deuxième document : le projet d’aménagement et de développement durable (PADD), qui fixe les objectifs des politiques d’urbanisme. Le SCOT doit faire baisser les obligations de déplacements des habitants, notamment par le développement des transports collectifs.

Développer l’économie de façon réfléchie

Les cinq défis du SCOT sont :

  • protéger l’environnement comme source d’attractivité économique et sociale ;
  • protéger et valoriser l’agriculture ;
  • harmoniser et développer de manière équilibrée le territoire ;
  • pérenniser les activités touristiques
  • maintenir la qualité du cadre de vie.

Il doit respecter trois grands principes d’équilibre, de diversité des fonctions urbaines et de mixité sociale et de respect de l’environnement.

Cette présentation a suscité de la part des personnes présentes un questionnement sur le développement de l’emploi mais aussi des moyens de transports qui devraient être mis en œuvre. La directrice du SCOT Myriam Reynaud-Banus a rappelé que l’objectif du schéma n’était pas uniquement de protéger l’environnement et le cadre de vie mais aussi de le valoriser et de développer l’économie de façon réfléchie en fonction des spécificités du territoire. Des propositions portées par le SCOT en matière de transport sont en cours avec les Régions PACA et Rhône-Alpes, SNCF et RFF.

Actuellement le syndicat mixte du Scot travaille sur l’élaboration du document d’orientation et d’objectifs, qui définit les prescriptions réglementaires mettant en œuvre le PADD et précise les orientations d’organisation de l’espace. Il devrait se terminer d’ici novembre. Viendra ensuite l’enquête publique, afin de finaliser et de mettre en œuvre le projet.

Le SCOT et les transports

La dispersion de l’habitat et plus récemment de certains espaces économiques, la faible densité de population et les contraintes topographiques, l’existence de trois autorités organisatrices de transport non réunies dans une communauté de transport rendent très difficile la mise en place d’une offre de transports collectifs performante sur l’ensemble de l’aire gapençaise.

L’existence d’un réseau urbain sur la ville de Gap (Linéa), du réseau du Conseil général 05-Voyageurs, mais aussi l’offre en train et bus du Conseil régional PACA constituent des efforts importants des collectivités.

L’objectif affiché par le Grenelle 2 est de réduire les obligations de déplacement ou les besoins liés au transport en voiture particulière.

En outre, il est nécessaire d’anticiper la crise énergétique et la mobilité à « bon marché ».

Pour autant, le SCOT ne peut décider de l’évolution de l’offre de transports collectifs. Par contre, il peut créer les conditions favorables à son développement.

Les orientations du SCOT pour les transport :

  • Développement d’un tourisme sans voiture.
  • Rendre accessibles en transports collectifs les bourgs principaux et bourg relais depuis les communes du bassin de vie local.
  • Assurer des dessertes en transports collectifs de Gap entre les bourgs principaux et bourg relais.
  • Organiser en complément les transports alternatifs (covoiturage, transports à la demande) et l’intermodalité (à partir de la voiture et des modes doux).
  • Réaffirmer le niveau stratégique de la desserte ferrée entre Veynes et Chorges et réfléchir à l’utilisation optimale de la voie ferrée pour des dessertes de type cadencé.
  • Mettre en place des sites propres pour les transports collectifs et les modes de déplacement doux, ces derniers permettant une traversée/ desserte de Gap et une connexion à sa périphérie sur des topographies acceptables.
  • Harmoniser les offres des différentes transports collectifs en doublon car gérées par deux autorités organisatrices de transport (AOT) différentes.
  • Contenir l’attraction du pôle d’emploi de Gap sur l’aire gapençaise en proposant un développement économique mieux équilibré, pour que chaque territoire soit en mesure de proposer localement un volume d’emploi minimal et adapté aux besoins de la population et des entreprises locales.
  • Inciter l’activité économique à rejoindre en priorité les espaces urbanisés.
  • Limiter le développement et l’extension des espaces économiques périphériques, sauf si ceux-ci présentent un intérêt majeur et stratégique pour le territoire.
  • Proscrire le développement d’activités isolées (mitage) ou le long de voie de transit (qualité des entrées de villes et des fonds de vallée).
  • Conditionner l’ouverture à l’urbanisation des développements futurs à la présence (ou création préalable imposée) d’infrastructures de transport et desserte en transport collectif et modes doux (vélo, cheminement piéton…).

Le SCOT de l’aire gapençaise

  1. Le Scot de l’aire gapençaise c’est : 77 communes, 8 intercommunalités, 5 communes hors intercommunalité dont Gap, 77 000 habitants, 1 700 km ².
  2. Le syndicat mixte c’est : un conseil syndical composé de 82 élus (dont 6 représentants pour la ville de Gap), un bureau de 18 membres dont le président et 8 vice-présidents.
  3. Les personnes publiques associées : les conseils général et régional, les services déconcentrés de l’État, les chambres consulaires, le parc des Écrins.
  4. Les acteurs du territoire associés : le pays gapençais, la population, le conservatoire botanique national alpin, la direction régionale de l’environnement, les représentants du monde agricole.
  5. Des partenaires financiers : le Département des Hautes-Alpes, la Région PACA, l’État, le Pays gapençais.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :