ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 5 mai 2012

Oulx : la gare TGV de Briançon et Montgenèvre

Posted by ardsl sur 5 mai 2012

Depuis le 11 décembre 2011, 3 allers-retours (au lieu 2 auparavant) sont assurés au quotidien en TGV entre Paris et Milan. Ils desservent systématiquement Chambéry, Modane, Bardonecchia, Oulx et Turin Porta Susa. Du coup, chaque jour, ce sont six TGV qui se croisent entre la France et l’Italie, avec un arrêt à la gare d’Oulx. Idéal pour desservir le grand Briançonnais.

Sylvie Targa, directrice de la ligne TGV France-Italie s’est rendue à Montgenèvre samedi 17 mars pour présenter cette nouvelle offre de transport. Guy Hermitte, le maire de Montgenèvre, a assisté à cette soirée de lancement. Pour lui, « trois allers-retours par jour, c’est le moins que la SNCF puisse faire pour faire vivre l’économie touristique dans le nord des Hautes-Alpes. Car notre objectif à tous, c’est d’accueillir nos clients le plus rapidement et le moins cher possible ».

Le TGV indispensable pour le tourisme

Guy Hermitte en a également profité pour interroger Sylvie Targa sur la possibilité d’intégrer l’offre TGV dans les packages créés par la centrale de réservation de Montgenèvre. « L’intégration de l’offre TGV directement accessible depuis la centrale de réservation de Montgenèvre, que ce soit pour les clients professionnels (Tour operators) ou les individuels, permettrait d’offrir un service supplémentaire et la création réelle de packages tout compris. L’enjeu est important pour notre station, notamment au regard de la concurrence avec les stations de la Tarentaise ou de la Maurienne. » Sylvie Targa s’est réjouie de cette proposition qui ne demande qu’à être généralisée à tous les opérateurs touristiques du Grand Briançonnais.

S’il y en a bien un également qui s’est réjoui d’avoir récupéré un sillon horaire supplémentaire, c’est Joël Giraud, le député PRG, grand adepte du transport ferroviaire. Notamment pour se rendre à l’Assemblée Nationale à Paris. « La nouvelle offre TGV pour Oulx est de plus en plus empruntée par les touristes mais aussi par les Briançonnais qui préfèrent 4h40 de TGV direct à un changement à Grenoble, Valence ou Gap, mais surtout ceux déroutés par les très aléatoires réservations pour le train de nuit. L’enjeu est donc considérable » a fait savoir le député.

Correspondances à Oulx pour Briançon

Le Conseil général des Hautes-Alpes assure les liaisons en autocar entre Briançon, Montgenèvre et Oulx. Les horaires sont adaptés aux horaires des TGV desservant Oulx (notre article sur la ligne Briançon – Oulx).

À noter que les rames circulant entre Paris et Milan ont été dessinées par le designer Christian Lacroix et qu’elles sont équipées de prises électriques, en première comme en seconde classe.

Depuis le 11 décembre, SNCF opère seule sa liaison avec l’Italie après la fin de sa collaboration avec Trenitalia au sein d’Artesia, filiale commune des deux compagnies.

SNCF et Trenitalia ont décidé de ne plus poursuivre leur coopération en raison de la persistance des difficultés dans la gestion commune des trains et la prise de participation de la SNCF dans Nuovo Trasporto Viaggiatori (NTV), concurrent privé de Trenitalia sur son marché national, à hauteur de 20%.

La concurrence entre les deux groupes publics est désormais d’autant plus franche que Trenitalia, associé à Veolia Transdev, propose depuis le 11 décembre un service de nuit entre Paris et Venise, dans le cadre de la coentreprise Thello, premier opérateur privé à défier SNCF sur ses terres pour le transport des voyageurs.

Milan > Paris

  • 9240 Milan Garibaldi 6h07 – Novara 6h48/50 – Vercelli 7h03/05 – Turin Porta Susa 7h44/46 – Oulx 8h35/37 – Bardonecchia 8h45/47 – Modane 9h11/16 – St Jean-de-Maurienne 9h36/38 – Chambéry 10h15/19 – Saint-Éxupéry TGV 11h26/31 – Paris 13h26.
  • 9242 Milan Garibaldi 10h12 – Turin Porta Susa 11h38/40 – Oulx 12h34/36 – Bardonecchia 12h46/48 – Modane 13h10/15 – Chambéry 14h15/25 – Saint-Éxupéry TGV 15h25/28 – Paris 17h22 (le week-end).
  • 9244 Milan Garibaldi 11h10 – Turin Porta Susa 12h38/40 – Oulx 13h35/37 – Bardonecchia 13h46/48 – Modane 14h08/24 – Chambéry 15h48/16h06 – Saint-Éxupéry TGV 17h13/15 – Paris 19h10 (sauf le week-end).
  • 9248 Milan Garibaldi 16h10 – Turin Porta Susa 17h33/35 – Oulx 18h35/37 – Bardonecchia 18h46/48 – Modane 19h05/18 – Chambéry 20h17/24 – Saint-Éxupéry TGV 21h25/28 – Paris 23h24.

Paris > Milan

  • 9241 Paris 7h49 – Mâcon TGV 9h24/26 – Saint-Éxupéry TGV 9h47/49 – Chambéry 10h52/57 – St Jean-de-Maurienne 11h34/36 – Modane 11h57/12h02 – Bardonecchia 12h20 – Oulx 12h30 – Turin Porta Susa 13h25 – Milan Garibaldi 14h45.
  • 9245 Paris 10h41 – Saint-Éxupéry TGV 12h33/35 – Chambéry 13h35/50 – Modane 14h53/58 – Bardonecchia 15h16 – Oulx 15h26 – Turin Porta Susa 16h17 – Vercelli 16h57 – Novara 17h11 – Milan Garibaldi 17h46 (sauf le week-end).
  • 9247 Paris 12h45 – Chambéry 15h35/42 – Modane 16h40/50 – Bardonecchia 17h12 – Oulx 17h23 – Turin Porta Susa 18h22 – Milan Garibaldi 19h47 (le week-end).
  • 9249 Paris 14h41 – Saint-Éxupéry TGV 16h33/35 – Chambéry 17h35/43 – Modane 18h41/51 – Bardonecchia 19h11 – Oulx 19h21 – Turin Porta Susa 20h13 – Milan Gabaldi 21h45.

(Avec Le Dauphiné Libéré et AFP).

Publicités

Posted in Alpes du Sud, Italie, Loisirs, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plus de cars pour Montgenèvre

Posted by ardsl sur 5 mai 2012

La desserte de la station Montgenèvre et la desserte de la gare TGV d’Oulx sont désormais dissociées. Explications.

Depuis plusieurs années, le Conseil général des Hautes-Alpes organise une ligne régulière de cars reliant Briançon à Oulx (en Italie). Les horaires de cette ligne sont bâtis pour garantir les correspondances avec les TGV Paris – Milan. Le trajet coûte 10€.

Réservation impérative 36h avant le départ au 04 92 502 505.

Sens Briancon > Montgenèvre > Oulx

  • Le car Briançon 7h00Montgenèvre 7h30Oulx 8h00 est en correspondance avec le TGV 9240 (Oulx 8h37 – Bardonecchia 8h45/47 – Modane 9h11/16 – Saint-Jean-de-Maurienne 9h36/38 – Chambéry 10h15/19 – Saint-Éxupéry TGV 11h26/31 – Paris 13h26).
  • Le car Briançon 11h00Montgenèvre 11h30Oulx 12h00 (qui circule uniquement le week-end) est en correspondance avec le TGV 9241 (Oulx 12h30 – Turin Porta Susa 13h25 – Milan Garibaldi 14h45) et le TGV 9242 (Oulx 12h36 – Bardonecchia 12h46/48 – Modane 13h10/15 – Chambéry 14h15/25 – Saint-Éxupéry TGV 15h25/28 – Paris 17h22, qui circule uniquement le week-end).
  • Le car Briançon 12h00Montgenèvre 12h35Oulx 13h00 (qui circule uniquement du lundi au vendredi) est en correspondance avec le TGV 9244 (Oulx 13h37 – Bardonecchia 13h46/48 – Modane 14h08/24 – Chambéry 15h48/16h06 – Saint-Éxupéry TGV 17h13/15 – Paris 19h10, qui circule uniquement du lundi au vendredi).
  • Le car Briançon 14h05Montgenèvre 14h35Oulx 15h05 (qui circule uniquement du lundi au vendredi) est en correspondance le TGV 9245 (Oulx 15h26 – Turin Porta Susa 16h17 – Vercelli 16h57 – Novara 17h11 – Milan Garibaldi 17h46, qui circule uniquement du lundi au vendredi).
  • Le car Briançon 16h30Montgenèvre 17h10Oulx 18h00 est en correspondance avec le TGV 9248 (Oulx 18h37 – Bardonecchia 18h46/48 – Modane 19h05/18 – Chambéry 20h17/24 – Saint-Éxupéry TGV 21h25/28 – Paris 23h24).
  • Le car Briançon 18h05 – Montgenèvre 18h35 Oulx 19h05 est en correspondance avec le TGV 9249 (Oulx 19h21 – Turin Porta Susa 20h13 – Milan Gabaribaldi 21h45).

Sens Oulx > Montgenèvre > Briançon

  • Le TGV 9240 (Milan Garibaldi 6h07 – Novara 6h48/50 – Vercelli 7h03/05 – Turin Porta Susa7h44/46 – Oulx 8h35) est en correspondance avec le car Oulx 9h00Montgenèvre 9h23 Briançon 10h00.
  • Le TGV 9241 (Paris 7h49 – Mâcon TGV 9h24/26 – Saint-Éxupéry TGV 9h47/49 – Chambéry10h52/57 – Saint-Jean-de-Maurienne 11h34/36 – Modane 11h57/12h02 – Bardonecchia 12h20 – Oulx 12h30) et le TGV 9242 (Milan Garibaldi 10h12 – Turin Porta Susa 11h38/40 – Oulx 12h34, qui circule uniquement le week-end) sont en correspondance avec le car Oulx 13h05 Montgenèvre 13h28Briançon 14h05.
  • Le TGV 9245 (Paris 10h41 – Saint-Éxupéry TGV 12h33/35 – Chambéry13h35/50 – Modane 14h53/58 – Bardonecchia 15h16 – Oulx 15h26, qui circule du lundi au vendredi) est en correspondance avec le car Oulx 16h00Montgenèvre 16h23Briançon 17h00 (qui circule uniquement du lundi au vendredi).
  • Le TGV 9247 (Paris 12h45 – Chambéry15h35/42 – Modane 16h40/50 – Bardonecchia 17h12 – Oulx 17h23, qui circule uniquement le week-end) est en correspondance avec le car Oulx 18h00 Montgenèvre 18h23Briançon 19h00 (qui circule uniquement le week-end).
  • Le TGV 9249 (Paris 14h41 – Saint-Éxupéry TGV 16h33/35 – Chambéry 17h35/43 – Modane 18h41/51 – Bardonecchia 19h11 – Oulx 19h21) est en correspondance avec le car Oulx 19h40 Montgenèvre 20h03Briançon 20h40.

Les cars Briançon – Oulx desservent au passage la station de Montgenèvre. Or les horaires des cars Briançon – Oulx ne sont pas forcément adaptés aux besoins de desserte de Montgenèvre.

Face à cette situation, le Conseil général des Hautes-Alpes a décidé de créer des services supplémentaires entre Briançon et Montgenèvre.

Ces services ont été inauguré mercredi 15 février par Jean-Yves Dusserre (président du CG 05), Guy Hermitte (maire de Montgenèvre) et Gérard Fromm (conseiller général et maire de Briançon).

Cette nouvelle ligne régulière départementale répond à un réel besoin non seulement des touristes qui souhaitent rejoindre la station mais aussi ceux de la population locale comme les saisonniers et personnels qui y travaillent notamment en période hivernale.

Cette amélioration de la desserte de Montgenèvre fait suite à une démarche de la municipalité. Le coût des cars supplémentaires est pris en charge à part égale entre la commune et le département des Hautes-Alpes.

Ces cars supplémentaires circulent depuis le 10 décembre 2011. Ils ont déjà trouvé des usagers. Plus de 900 titres de transports ont été vendus en décembre 2011 et en janvier 2012.

Jusqu’au 1er mai, cinq aller-retours quotidiens étaient assurés entre la gare SNCF de Briançon et Montgenèvre. Le trajet Briançon – Montgenèvre coûte 3€.

Sens Briançon  > Montgenèvre (horaires valables jusqu’au 29 juin)

  • Briançon 6h45Montgenèvre 7h15 : du lundi au vendredi à partir du 21 mai (sauf fêtes ; sans réservation).
  • Briançon 7h00Montgenèvre 7h30 – Oulx 8h00 : quotidien.
  • Briançon 7h55Montgenèvre 8h35 : jusqu’au 20 mai (sauf fêtes ; sans réservation du lundi au vendredi).
  • Briançon 11h00 Montgenèvre 11h30 – Oulx 12h00 : les samedis et dimanches.
  • Briançon 12h00 – Montgenèvre 12h30Oulx 13h00 : du lundi au vendredi
  • Briançon 14h05Montgenèvre 14h35 – Oulx : du lundi au vendredi

Réservation impérative 36h avant le départ au 04 92 502 505.

Sens Montgenèvre > Briançon (horaires valables jusqu’au 29 juin)

  • Montgenèvre 7h15 Briançon 7h40 : du lundi au vendredi à partir du 21 mai (sauf fêtes ; sans réservation).
  • Montgenèvre 8h35Briançon 9h00 : jusqu’au 20 mai (sauf fêtes ; sans réservation du lundi au vendredi).
  • Oulx 9h00 – Montgenèvre 9h23Briançon 10h00 : quotidien.
  • Oulx 13h05Montgenèvre 13h28Briançon 14h05 : quotidien.
  • Oulx 16h00Montgenèvre 16h23 – Briançon 17h00 : du lundi au vendredi.
  • Montgenèvre 17h35Briançon 18h00 : sauf fêtes (sans réservation du lundi au vendredi).
  • Oulx 18h00Montgenèvre 18h23 Briançon 19h00 : les samedis et dimanches.
  • Oulx 19h40Montgenèvre 20h03Briançon 20h40 : quotidien.

Réservation impérative 36h avant le départ au 04 92 502 505.

Télécharger les fiches horaires :

Posted in Alpes du Sud, Italie, Loisirs | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Retour sur le comité de ligne Valence – Avignon

Posted by ardsl sur 5 mai 2012

Le comité de ligne Valence – Avignon s’est tenu mardi 3 avril à Valence, sous la présidence de la conseillère régionale Annie Agier (EÉLV).

Télécharger la présentation

SNCF a enregistré en 2011 une moyenne de 1500 voyageurs par jour sur la ligne Valence – Avignon (hors trajets internes à la Région PACA comme Orange – Avignon). C’est une progression du trafic de 6,7% par rapport à 2010.

Le trafic Valence – Montélimar connaît une baisse de 4,7% (672 voyages quotidiens). À l’inverse, le trafic connait une belle progression sur la relation Valence – Loriol avec une hausse de 25,4% (96 voyages quotidiens).

Les relations Valence – Pierrelatte et Valence – Avignon progressent de 10%. La hausse de la fréquentation atteint 12% sur la relation Montélimar – Pierrelatte.

Les cars TER Montélimar – Nyons ont une fréquentation moyenne de 38 voyages par jour.

Côté ponctualité, le résultat n’est pas parfait mais pas non plus catastrophique : 85,5% des trains arrivent à l’heure (c’est-à-dire avec moins de 5 minutes de retard au terminus). En 2011, 566 trains ont été supprimés sur les 21043 programmés. Ils l’ont été soit pour des motifs de mouvements sociaux (299) soit pour des raisons d’intempéries, pour des actes de malveillance ou des accidents.

Un point a été fait sur les aménagements de la gare de Pierrelatte (lire notre article).

Au service 2013, un aller-retour supplémentaire pourrait être mis en place entre Valence et Pierrelatte du lundi au vendredi (sauf fêtes).

Il n’y aucun train en direction de Montélimar, Pierrelatte et Avignon au départ de Valence entre 7h04 et 8h29. Il est envisagé de créer un départ de Valence pour Pierrelatte à 8h12.

De même, il n’y aucun TER au départ d’Avignon, Pierrelatte et Montélimar en direction de Valence entre les trains arrivants à Valence à 9h31 et 11h31. La création d’un TER omnibus Pierrelatte 9h43 – Valence 10h26 est en cours d’étude.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Comités de ligne, Drôme, Fréquentation, Provence, Retards / Suppressions, Service 2012, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Moins de classe de neige : la faute à SNCF ?

Posted by ardsl sur 5 mai 2012

« Entre 1994 et 2008 en Haute-Savoie, nous sommes passés de 610 000 nuitées en classes de découverte à 293 000 ! Et, en conséquence, de 515 centres à 380 ». Le constat dressé par Jean-Karl Deschamps, secrétaire national de la ligue de l’enseignement, éclairait bien le propos du colloque qui s’est tenu jeudi 27 avril à Grenoble dans le cadre de salon mondial de l’aménagement en montagne. Les classes (vertes estivales, rousses automnales ou de neige) sont en chute libre. À l’heure où les élus de montagne et de station tentent une relance d’envergure, ils étaient nombreux à dessiner les contours d’une dégringolade.

1 . Une réglementation contraignante

« Nous avons identifié les blocages », dit la maire UMP de Megève, Sylviane Grosset-Janin. « Ils sont d’ordre tarifaire et réglementaire ». « Un centre a failli fermer car les pompiers demandaient l’installation de détecteurs à incendies… dans les douches ! » poursuit M. Deschamps. « Un enfant ne peut ainsi plus effectuer de via ferrata en classe découverte mais rien ne l’interdit en colonie… De même, si 10 % des élèves d’une classe (soit deux à trois élèves) refusent de partir, « la classe n’a pas le droit de s’en aller dans son ensemble ! » rappelle Bernard Julliard.

2. Un prix prohibitif et la SNCF pointée du doigt

« Prendre un train, c’est un parcours du combattant » souligne Claude Comet, conseillère régionale EÉLV. « Nous ne pouvons satisfaire que deux à trois groupes sur dix », explique M. Niel pour la compagnie ferroviaire. « Et nous n’avons pas la capacité à faire des réservations six mois à l’avance ni à donner un prix fixe aussi loin de la date de départ« . « Il faut savoir aussi que le panier moyen d’un enfant en classe de neige, c’est 50€ par jour » analyse M. Vielon…

3. L’Éducation nationale est-elle frileuse ?

Absente du débat bien qu’invitée, l’Éducation nationale en a largement pris pour son grade. « Elle s’est focalisée sur les évaluations en maths, en français, sur la dictée… Cette pédagogie ne va pas dans le sens des classes de découverte » insiste M. Labaquère du SNUIPP (syndicat national des professeurs des écoles). « Et les enseignants n’y sont plus incités, encore moins formés« . « Découvrir le monde, c’est pourtant autre chose que de regarder un livre de géographie », ironise Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE. « Mais l’Éducation nationale n’est tellement pas favorable à ces classes qu’elle en a arrêté toute statistique depuis 2002 ! ».

Les enseignants « sont dépassés par la liasse administrative à fournir », explique le Savoyard Bernard Julliard. « Trois mois à l’avance, il faut le nom du chauffeur du car, le numéro de son permis de conduire, l’aval de l’inspection de son académie de départ et celle d’arrivée, qui ne sont pas toutes d’accord entre elles ! »

 (Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Loisirs | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ouverture d’une information judiciaire après le décès d’une jeune fille en gare de Veynes

Posted by ardsl sur 5 mai 2012

Le parquet de Grenoble a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire contre X après le décès d’une jeune fille de 21 ans, originaire de la région parisienne, en gare de Veynes le 12 janvier, a-t-on appris vendredi 27 avril. Deux juges d’instruction du pôle criminel de Grenoble ont été désignés par le président du TGI de Grenoble pour vérifier si toutes les règles de sécurité ont été respectées et déterminer une éventuelle responsabilité de SNCF.

(Source : ledauphine.com).

Posted in Alpes du Sud | Tagué: , | Leave a Comment »

SNCF lance une campagne de lutte contre les incivilités

Posted by ardsl sur 5 mai 2012

Après une année 2011 marquée par une recrudescence de problèmes techniques et une vague des violences à bord des trains, SNCF lance une campagne visant à éradiquer les comportements agressifs.

Intitulé « il n’y a pas de petite incivilité », la campagne de communication de la compagnie ferroviaire française a été lancé officiellement à Lyon. Fruit d’une étude menée dans les régions Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes, auprès d’une centaine de personnes (usagers et agents), SNCF tient à faire évoluer les comportements.

« Un travail sur le fond »

Loin de stigmatiser l’attitude des usagers ou de leurs personnels, SNCF a tenté de comprendre l’ampleur du phénomène en faisant appel à deux sociologues, Alain Mergier et Évelyne Brun. Selon Alain Mergier « c’est l’accumulation des petites incivilités qui dérange les clients ». En effet, cette enquête préalable met en lumière le fait que ces comportements sont devenus un véritable phénomène de société et non plus le fruit de dérapages individuels. Le problème, pour le sociologue, c’est que « tout le monde ne partage plus les mêmes règles du jeu » ce qui ne contribue pas à pérenniser le respect dans les interactions entre les individus. De plus il précise que SNCF est « sans doute l’organisation la plus exposée à ces comportements » du fait du nombre important de voyageurs (4 millions par jour en moyenne) et de l’énervement créée par de petits dysfonctionnements ponctuels. Il ajoute également que le que le « traitement de ces incivilités doivent devenir l’objet d’une compétence professionnel des agents ».

« Miser sur la formation et la compétence de nos agents »

Suite aux conclusions de l’enquête, un plan d’action a été mis en place avec comme axe principal la formation des agents. Pour Paul Goulène, directeur de l’établissement voyageurs Lyon, « il fallait donner aux agents l’envie de retrouver le contact humain», dans ce cadre, une formation test a été montée. Douze agents se sont portés volontaires pour cette dernière qui présente l’originalité d’être réalisé par des acteurs. Ces derniers mettent l’accent sur la « synchronisation entre la demande du client et l’agent » et surtout sur la nécessité de « vider sa corbeille émotionnelle » pour construire leur travail. En complément de cette formation, une entité spécifique baptisé Équipe d’Assistance Rapide (EAR) à été créée en Rhône-Alpes. Cette entité, formée de cinq équipes de neuf personnes, se distingue des agents lambda par la couleur de leur gilet (violet) et par la formation complémentaire qu’ils ont reçue. Quatre jours de formation sont nécessaires pour préparer les agents à intégrer ces équipes de façon à « mettre en avant la compétence de médiation des agents » nous précise la responsable, Geneviève Prunier. Le rôle principal de ces agents sera de prendre en charge les clients et de le convaincre, en cas de conflit, qu’une autre solution est possible.

En parallèle de ces engagements, des événements sont organisés pour se faire la vitrine de cette initiative. En plus de la campagne d’affichage en gare, il est possible d’admirer dans les gares de Lyon Part-Dieu et Lyon Perrache, deux sculptures géantes, un mégot de cigarette et un chewin-gum symbolisant « la répétition de ces incivilités ».

(Source : lyon.france-webzine.com).

Posted in SNCF | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés samedi 5 mai

Posted by ardsl sur 5 mai 2012

Collision entre une voiture et un TER

Le TER 875716/7 (Clermont-Ferrand 16h55 – Part-Dieu 19h20) a percuté une voiture sur un passage à niveau à Magnet (Allier), entre Vichy et Lapalisse. L’accident n’a fait aucun blessé.

Trains supprimés

  • TER 875716/7 (Clermont-Ferrand 16h55 – Part-Dieu 19h20) : supprimé uniquement entre Roanne et Lyon, en raison d’une collision avec une voiture à Magnet.
  • TER 875746/7 (Part-Dieu 20h40 – Clermont-Ferrand 23h08) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 875716/7.

Trains retardés

2h30 de retard pour l’IC 4506/7 (Part-Dieu 15h08 – Nantes 22h12) en raison de la panne d’un autre train.

2h de retard pour :

  • le TGV 6629 (Paris 18h57 – Part-Dieu 20h56) en raison d’une panne à la sortie de Paris gare de Lyon.
  • le TGV 6688/9 (Paris 18h57 – Saint-Étienne 21h47) même motif.

1h45 de retard pour le TER 875740/1 (Part-Dieu 16h40 – Clermont-Ferrand 19h05) en raison de la collision entre le 875716/7 et une voiture à Magnet.

1h de retard pour l’IC 4416/7 (Tours 16h16 – Part-Dieu 21h20) en raison de la collision entre une voiture et le 875716/7 à Magnet.

50 minutes de retard pour :

  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 6940/1 (Paris 10h41 – Annecy 14h31) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 875742/3 (Part-Dieu 17h40 – Clermont-Ferrand 20h05) en raison de la collision entre le 875716/7 et une voiture à Magnet.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 17702 (Marseille 5h06 – Part-Dieu 8h58) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9249 (Paris 14h41 – Milan 21h45) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 5462/3 (Metz 8h15 – Montpellier 14h58) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5472/3 (Strasbourg 9h16 – Montpellier 14h58) même motif.
  • le TER 17709 (Part-Dieu 9h18 – Marseille 12h59) en raison de la réutilisation de la rame du 17702.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 17755 (Bercy 7h38 – Part-Dieu 12h40) en raison d’un voyageur malade à bord.
  • le TER 887110 (Vienne 8h04 – Villefranche 9h19) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 17714 (Marseille 11h06 – Part-Dieu 14h58) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h46).
  • le TER 18542 (Bourg-Saint-Maurice 15h10 – Part-Dieu 18h20).
  • le TER 886856/7 (Saint-Étienne 20h20 – Ambérieu 21h53).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 886103 (Perrache 5h40 – Valence 6h54).
  • le TER 17705 (Part-Dieu 7h24 – Marseille 11h12) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886611 (Roanne 7h30 – Part-Dieu 8h48).
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h56) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 886613 (Roanne 8h30 – Part-Dieu 9h48) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 6616 (Part-Dieu 11h36 – Paris 13h36) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 17978/9 (Part-Dieu 12h08 – Annecy 13h59) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 17578/9 (Valence 14h14 – Annecy 17h25) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6622 (Part-Dieu 15h04 – Paris 17h06).

15 minutes de retard pour :

  • le TER 96502/3 (Part-Dieu 8h38 – Genève 10h27).
  • le TGV 6612 (Part-Dieu 10h04 – Paris 12h10).
  • l’IC 4480/1 (Bordeaux 10h44 – Part-Dieu 18h20).
  • le TER 17713 (Part-Dieu 11h18 – Marseille 14h54).
  • le TER 17910 (Chambéry 14h02 – Part-Dieu 15h20).
  • le TGV 9248 (Milan 16h10 – Paris 23h24).
  • le TGV 6627 (Paris 17h53 – Part-Dieu 19h56).
  • le TER 18533 (Part-Dieu 18h40 – Bourg-Saint-Maurice 21h45) en raison de la réutilisation de la rame du 18542.
  • le TGV 9846/7 (Bruxelles 19h18 – Part-Dieu 23h24).
  • le TGV 5136/7 (Lille Europe 20h02 – Marseille 1h20).

(Avec lamontagne.fr).

Posted in Auvergne, Passage à niveau, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :