ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 7 mai 2012

Victoire pour les usagers de la ligne TER Le Puy – Saint-Étienne

Posted by ardsl sur 7 mai 2012

« Enfin ! » Les usagers en grève de la ligne le Puy – Saint Étienne devraient être contents. L’association Adeplus a obtenu ce mercredi 2 mai 2012 une compensation à la hauteur de ce qu’ils attendaient.

C’est en novembre 2011 que le combat commençait pour ces altiligériens empruntant la ligne TER Le Puy-en-Velay – Saint-Étienne. Après 80 jours de grève et 30 euros de compensation, les usagers estimaient que cela ne suffisait pas.

En avril 2012 c’est un appel la grève du ticket de transport par les abonnés au nom de l’association Adeplus qui été lancé. L’association attendait avec impatience une réunion avec la direction SNCF ce mercredi 2 mai 2012, à la gare du Puy-en-Velay.

75% déjà mieux que rien

L’association Adeplus demandait le remboursement de la totalité de l’abonnement du mois de novembre 2011, or SNCF ne l’entendait pas de cette oreille. Les usagers qui en avaient fait la demande pouvaient obtenir une compensation financière de 30 euros. La réunion de ce mercredi 2 mai a débouché sur une compensation totale qui s’élève à 75% du montant de l’abonnement du mois de novembre. En plus des 30 euros, SNCF a proposé une remise de 50% sur l’abonnement du mois de juin 2012. Cette remise s’ajoutant aux 30 euros déjà versés, nous obtenons les trois quart du montant du mois de novembre. Françoise Dupuy, présidente d’Adeplus s’exclame : « c’est déjà mieux que rien non ? À un moment il faut dire oui. La SNCF a fait des concessions et nous devons en faire nous aussi. On voulait 100% mais 75% c’est bien« .

« On a eu l’impression d’être entendu« 

La réunion avait débuté vers 14h, mercredi 2 mai, dans une salle de la gare SNCF du Puy-en-Velay. C’est après deux heures et quart de débat que celle-ci s’est terminé. « Déjà le point positif« , explique Françoise Dupuy, « est qu’on a eu l’impression d’être vraiment écouté non pas comme les fois précédentes. Après même si les débats ont été longs, nous avons obtenu satisfaction. J’aimerais remercier Pierre Pommarel qui a joué le rôle de conciliateur. »

Pierre Pommarel est conseiller régional EÉLV en Auvergne.

Une longue conciliation

SNCF, lors de cette réunion, a tout d’abord proposé 20 euros de plus de compensation. Les quatre représentants d’Adeplus présents ont estimé le montant trop faible. SNCF, représentée par Alain Pontoise, directeur délégué régional du TER Auvergne, a concerté son supérieur Jacky Lion afin de proposer une nouvelle offre aux grévistes. Cette dernière s’élève à 40% de réduction sur l’abonnement du mois de juin 2012. Françoise Dupuy affirma que cette offre n’est pas assez conséquente : « 40% c’est loin de 100% alors nous avons aussi refusé, puis nous avons finalement accepté les 50% qui s’ajoute aux 30 euros. »

Adeplus concertée par SNCF ?

Lors de cette rencontre, SNCF aurait reconnu son manque de communication. Elle promet de faire un effort au sujet de l’information des clients. En revanche, l’association Adeplus serait dorénavant consultée en ce qui concerne les travaux, les changements de lignes et autres modifications. L’avis des usagers semble compter. « Nous répondrons présent« , s’enthousiasmait la présidente d’Adeplus, « le plan de transport 2013 ne se fera pas sans nous c’est sûr !« .

(avec zoomdici.fr).

Publicités

Posted in Auvergne | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bonson : le comité de ligne tourne court

Posted by ardsl sur 7 mai 2012

Le comité de ligne Saint-Étienne – Clermont-Ferrand était organisé jeudi 3 mai à Bonson (Loire) par la Région Rhône-Alpes.

À 3 jours du scrutin présidentiel, SNCF et RFF ont décliné l’invitation de la Région Rhône-Alpes en avançant « la neutralité du service public en période électorale« .

Les usagers présents n’ont pas apprécié les absences des représentants de SNCF et de RFF. Ils ont obtenu de la présidente du comité de ligne, Lela Bencharif (EÉLV), l’annulation pure et simple de la réunion.

Télécharger le relevé de conclusions

(Avec leprogres.fr).

Posted in Comités de ligne, Loire | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Patrick Kron, patron d’Alstom, va présider Fer de France

Posted by ardsl sur 7 mai 2012

Fer de France, l’organisme qui doit fédérer l’industrie ferroviaire française et dont la création a été décidée à l’issue des Assises du ferroviaire en décembre 2011, semble enfin sur les rails. Son président sera Patrick Kron, PDG d’Alstom, et son vice-président Guillaume Pépy, patron de SNCF.

La décision a été entérinée le 25 avril 2012 lors d’une réunion au sommet qui s’est déroulée au siège de SNCF, rue du Commandant Mouchotte à Paris, suivie d’un dîner à l’Opportun, un restaurant du quartier de Montparnasse.

Elle rassemblait plusieurs autres numéros 1 des grandes entreprises du secteur ferroviaire comme Pierre Mongin (RATP), Hubert du Mesnil (RFF), Jacques Gounon (Eurotunnel). Également présents, Louis Nègre pour la FIF (Fédération des industries ferroviaires) et pour le Groupement des autorités de transport (Gart), ainsi que Francis Grass au nom de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP).

Ces trois organisations ont vocation à être intégrées à Fer de France qui n’a pour l’heure pas encore d’existence effective. Ses contours et ses missions ont fait l’objet ces dernières semaines d’une mission confiée à un préfigurateur du Conseil général de l’environnement et du développement durable au ministère du Développement durable.

Une figure incontestable

Le gouvernement et l’Élysée souhaitaient que le président soit désigné avant l’élection présidentielle. Mais ce choix a été difficile. À l’origine, Nathalie Kosciusko-Morizet, l’ex-ministre de l’Écologie aurait voulu pouvoir être en mesure d’annoncer dès la séance finale des Assises du ferroviaire, fin décembre 2011, le nom de celui qui incarnerait Fer de France.

L’objectif du groupe de travail présidé par Bruno Angles était d’attirer une figure incontestable de l’industrie si possible extérieure à la filiale ferroviaire. Toutefois, Louis Gallois, Denis Ranque (ex Thales et Technicolor) ou Jean François Dehecq (Sanofi–Aventis) n’ont pas souhaité s’engager pour diverses raisons, alors que Guillaume Pépy proposait ses services.

Dialogue équilibré

Finalement, la direction de Fer de France va échoir aux deux principaux acteurs de la filière ferroviaire française, ce qui n’était pas forcément le but recherché initialement. Plusieurs acteurs soulignaient ces derniers mois la nécessité d’un dialogue et de rapports plus équilibrés entre les entreprises de différentes tailles du secteur.

Rappelons que le comité de filière a publié mi-avril 2012 ses recommandations pour la branche et qu’un fonds de modernisation des entreprises ferroviaires, doté de 40 millions d’euros, vient d’être créé (lire).

(Source : mobilicites.com).

Posted in Matériel | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés lundi 7 mai

Posted by ardsl sur 7 mai 2012

Trains supprimés

  • TER 884312/3 (Évian 8h06 – Chêne-Bourg 8h55) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 885473 (Rives 17h24 – Gières 18h09) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières.
  • TER 883752 (Gières 17h27 – Saint-Marcellin 18h26) : supprimé uniquement entre Grenoble et Saint-Marcellin.
  • TER 885492 (Gières 18h21 – Rives 19h06) : supprimé uniquement entre Gières et Rives, en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885473.

Trains retardés

1h30 de retard pour le TGV 9864/5 (Nice 11h27 – Bruxelles 19h42) en raison d’une panne au départ.

1h15 de retard pour le TGV 5016/7 (Nice 11h27 – Lille Europe 18h57) en raison d’une panne au départ.

1h de retard pour le TER 17724 (Marseille 17h04 – Part-Dieu 20h40) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

50 minutes de retard pour :

  • le TER 17946/7 (Annecy 7h52 – Part-Dieu 9h52) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6217 (Paris 18h07 – Perpignan 23h24) en raison d’un incident technqiue sur le train.
  • le TGV 4640/1 (Strasbourg 19h08 – Part-Dieu 23h14) en raison d’un incident technique sur le train.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 17354 (Briançon 4h46 – Romans 8h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 886744/5 (Part-Dieu 19h24 – Saint-Étienne 20h10) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Rive-de-Gier.
  • le TER 886856/7 (Saint-Étienne 20h20 – Ambérieu 21h53) en raison de la réutilisation de la rame du 886744/5.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 5100/1 (Lille Europe 9h02 – Marseille 13h48) en raison de la panne d’un autre train près de Mâcon TGV.
  • le TGV 5112/3 (Lille Europe 9h02 – Montpellier 13h57) en raison de la panne d’un autre train près de Mâcon TGV.
  • le TGV 6233 (Paris 10h07 – Montpellier 13h34) en raison de la panne d’un autre TGV près de Mâcon TGV.
  • le TER 17716 (Marseille 13h06 – Part-Dieu 17h32) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17725 (Part-Dieu 17h20 – Avignon 19h41) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9781 (Paris 18h11 – Genève 21h27) en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.
  • le TER 886242/3 (Perrache 19h31 – Firminy 20h50) en raison de l’intervention des forces de l’ordre dans le 886744/5.
  • le TER 96522/3 (Part-Dieu 20h38 – Genève 22h31) en raison de l’attente d’un personnel.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 9765 (Paris 9h11 – Genève 12h16) en raison de la panne d’un autre train près de Mâcon TGV.
  • le TGV 6609 (Paris 9h57 – Part-Dieu 11h56) même motif.
  • le TER 17572/3 (Grenoble 12h32 – Annecy 14h22) même motif.
  • le TER 17628 (Grenoble 16h26 – Part-Dieu 17h46).
  • le TER 884539 (Bellegarde 20h09 – Évian 21h27).
  • le TER 885680 (Gap 19h30 – Grenoble 21h47).
  • le TER 884638/9 (Bellegarde 20h09 – Saint-Gervais 21h57).
  • le TER 884543 (Bellegarde 22h09 – Évian 23h30) en raison de la correspondance avec le 96522/3.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 886175 (Valence 6h34 – Avignon 7h59) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5316/7 (Le Havre 7h54 – Marseille 14h18) en raison de la panne d’un autre train près de Mâcon TGV.
  • le TGV 6911 (Paris 9h37 – Grenoble 12h40) en raison de la panne d’un autre train près de Mâcon TGV.
  • le TGV 6937 (Paris 9h49 – Annecy 13h30) en raison de la panne d’un autre train près de Mâcon TGV.
  • le TER 873269 (Clermont-Ferrand 13h14 – Saint-Étienne 15h33) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 5198/9 (Cannes 13h57 – Metz 22h44) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 885611 (Grenoble 14h10 – Gap 16h24).
  • le TER 17718 (Marseille 15h06 – Part-Dieu 18h40) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17960/1 (Annecy 16h52 – Part-Dieu 18h52).
  • le TER 17633 (Part-Dieu 18h14 – Grenoble 19h33) en raison de la réutilisation de la rame du 17628.
  • le TER 17994/5 (Part-Dieu 19h08 – Annecy 20h59) en raison de la réutilisation de la rame du 17960/1.
  • le TER 96578/9 (Genève 19h29 – Part-Dieu 21h22) en raison des correspondances à Bellegarde.
  • le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Modane 22h19) en raison de travaux.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 886806/7 (Saint-Étienne 6h50 – Part-Dieu 7h36) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6964 (Annecy 8h31 – Paris 12h14).
  • le TER 884364 (Chêne-Bourg 9h34 – Annemasse 9h42).
  • le TGV 6616 (Part-Dieu 11h36 – Paris 13h36) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17811 (Dijon 11h40 – Part-Dieu 13h40) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 885607 (Grenoble 12h10 – Gap 14h26).
  • le TER 17404/5 (Marseille 12h35 – Briançon 17h13).
  • le TER 17418/9 (Briançon 12h50 – Marseille 17h21).
  • le TER 17366 (Briançon 15h08 – Romans 19h03).
  • le TER 17763 (Bercy 15h38 – Part-Dieu 20h40).
  • l’ICN 537 (Genève aéroport 16h05 – Saint-Gall 20h15) en raison de personnes à proximité des voies. Un train supplémentaire a été mis en place entre Olten et Zürich.
  • le TER 885473 (Rives 17h24 – Grenoble 17h55).
  • le TER 18507 (Part-Dieu 17h40 – Modane 20h19).
  • le TER 886193 (Valence 18h04 – Avignon 19h29) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9272 (Lausanne 18h10 – Paris 22h29) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5122/3 (Lille Europe 18h26 – Grenoble 22h56).
  • le TGV 5124/5 (Lille Europe 18h26 – Marseille 23h16).
  • le TGV 6950/1 (Paris 18h45 – Annecy 22h29).
  • le TER 886770/1 (Ambérieu 20h07 – Part-Dieu 20h48).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :