ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 14 mai 2012

19 mai : travaux sur la ligne classique Lyon – Marseille

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

D’importants travaux ont lieu dans la vallée du Rhône samedi 19 mai durant toute la matinée.

Les TER Lyon – Valence, Lyon – Avignon et Lyon – Marseille ne peuvent emprunter la rive gauche du Rhône entre Saint-Rambert-d’Albon et Chasse-sur-Rhône. Ces trains sont détournés par la rive droite. Ils ne desservent ni Vienne, ni Saint-Clair-les-Roches, ni Le Péage-de-Roussillon. Ils circulent sans arrêt entre Lyon et Saint-Rambert-d’Albon.

Des autocars de substitution sont mis en place.

Télécharger le plan de transport adaptée pour la matinée du 19 mai avec les trains supprimés, les trains détournés et les cars de remplacement.

Publicités

Posted in Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Remplacement d’aiguillages en gare de Chambéry du 20 mai au 17 juin

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

La gare de Chambéry

Les travaux pour le remplacement d’aiguillages en gare de Chambéry nécessitent l’interruption nocturne du trafic ferroviaire et donc la suppression de quelques trains.

Le TER 17939 (Part-Dieu 21h40 – Chambéry 22h58) est supprimé du 26 au 31 mai, du 2 au 7 juin, du 10 au 14 juin et le 17 juin. Il est remplacé par le car 86987 (Part-Dieu 21h40 – Pont-de-Beauvoisin 22h48 – Lépin 23h03 – Chambéry 23h28). Un car supplémentaire (86989, Part-Dieu 21h40 – Chambéry 23h10 direct) circule lundi 28 mai et les dimanches 3, 10 et 17 juin.

Le TER 17937 (Part-Dieu 20h40 – Chambéry 21h58) est supprimé du 29 au 31 mai, du 4 au 7 juin et du 11 au 14 juin. Il est remplacé par le car 86985 (Part-Dieu 20h40 – Bourgoin 21h25 – La Tour-du-Pin 21h45 – Pont-de-Beauvoisin 22h15 – Chambéry 22h55).

Le TER 883600 (Chambéry 5h36 – Aix-les-Bains 5h48) est supprimé du 29 mai au 5 juin. Les voyageurs doivent se reporter le TER suivant, 96600 (Chambéry 5h57 – Aix 6h07). Attention, ce TER ne dessert pas Viviers-du-Lac.

Le TER 886198/9 (Chambéry 22h24 – Annecy 23h17) est supprimé les dimanches 3, 10 et 17 juin. Les voyageurs doivent emprunter les trains précédents ou le car suivant 49879 (Chambéry 23h05 – Annecy 0h15). Attention ce car dessert uniquement Aix-les-Bains.

Ces travaux entraînent également la suppression des Lunéa Paris – Bourg-Saint-Maurice et Paris – Saint-Gervais certaines nuits (lire).

Posted in Savoie, Travaux | Tagué: , | Leave a Comment »

DB enfonce SNCF dans le fret ferroviaire

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

Alors que Fret SNCF continue sa lente descente aux enfers, la filiale de Deutsche Bahn, Euro Cargo Rail, premier opérateur de fret privé en France, se positionne comme un redoutable concurrent. Décryptage.

Fin avril, Euro Cargo Rail, la filiale française de transport de marchandises de la Deutsche Bahn, et Gefco, leader européen de logistique automobile, ont inauguré leur première gare de triage en France, située à Gevrey, près de Dijon (Côte d’Or). Cette plateforme sera entièrement dédiée au transport des 500000 voitures Peugeot-Citroën qui sortent chaque année des usines de PSA et sont expédiées partout en France et en Europe.

C’est ce maillage européen qui, aujourd’hui, rend la Deutsche Bahn imbattable en matière de logistique et de transport de marchandises : « le fret ferroviaire a toujours été un business européen : chaque jour, 60% de nos trains traversent au moins une frontière », explique Alander Hedderich, le président de DB Schenker. « En fait, c’est un business qui n’est pertinent que si les distances sont longues« .

20% de parts de marché du fret ferroviaire en France dès 2012

De fait, DB Schenker, leader du marché européen, avec 33000 salariés, est désormais le numéro 1 non seulement en Allemagne mais en Grande-Bretagne, en Pologne et aux Pays-Bas. En France, EuroCargoRail est n°2, juste derrière SNCF, avec 16% de parts de marché et 20% prévus en 2012.

Cette puissance, qui lui a permis de rafler le contrat Gefco en septembre dernier au nez de Fret SNCF, dont c’était le premier client, ne produit pas encore des effets tout à fait suffisants : « Nous sommes profitables, mais avec 32 millions d’euros de résultat net pour un chiffre d’affaires de 5 milliards, nous sommes encore très loin d’être satisfaits« , prévient Alexander Hedderich.

C’est un fait, le patron n’a pas l’intention de faire le moindre cadeau à SNCF. Mais il veut encore tenter d’avancer masqué, avec un manque total de conviction, que révèle la faiblesse de son raisonnement : « vous savez, si nous étions vraiment agressifs, nous nous appellerions DB Schenker France. Là, nous sommes Euro Cargo Rail, ce qui signifie que nous ne nous positionnons pas frontalement contre la SNCF, mais que nous nous concentrons sur la compétition avec les routiers…« .

« Des décisions vont être prises » a prévenu la patronne de Fret SNCF

En attendant, Fret SNCF continue sa lente descente aux enfers. Au dernier Comité central d’entreprise, le 17 mars dernier, les syndicats, découragés, ont rapporté une phrase révélatrice de la dirigeante de fret SNCF, Sylvie Charles : « le fret est insoutenable pour le groupe, des décisions vont être prises« . Depuis fin 2011, il y a moins de 10000 cheminots au fret, le trafic est en constante diminution et seules trois grandes gares de triage tournent encore à plein (Le Bourget, Sibelin dans le Rhône et Woippy, en Lorraine). Mais tant que Euro Cargo Rail ne s’appelle pas DB Schenker France…

 (Source : challenges.fr).

Posted in Fret | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chambéry : aucun bus STAC n’a circulé lundi 14 mai jusqu’à midi

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

Les bus STAC ne sont pas sortis du dépôt lundi 14 mai avant midi. Les conducteurs expliquent avoir utilisé leur droit de retrait suite au caillassage d’un bus survenu vendredi 11 mai (lire).

En réalité, il s’agit d’un mouvement de grève mené en toute illégalité. En effet l’exercice du droit de retrait est encadré strictement par le code du travail (article L4131-1) : « Le travailleur alerte immédiatement l’employeur de toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que de toute défectuosité qu’il constate dans les systèmes de protection. Il peut se retirer d’une telle situation. L’employeur ne peut demander au travailleur qui a fait usage de son droit de retrait de reprendre son activité dans une situation de travail où persiste un danger grave et imminent résultant notamment d’une défectuosité du système de protection. »

Ce qui est appelé « droit de retrait » par les conducteurs STAC est en fait une grève, mais sans en respecter les conditions légales. Un préavis aurait permis une négociation entre les syndicats et la direction. La déclaration préalable aurait d’établir un plan de transport adapté et de prévenir les usagers.

L’absence de services des urbains de l’agglomération chambérienne a contribué à aggraver les encombrements routiers et la pollution de l’air !

Seuls les bus scolaires ont circulé lundi 14 mai dans la matinée.

Une réunion est prévue lundi 14 mai en fin de matinée entre la direction, les syndicats et la ville de Chambéry. Il a été décidé de ne plus desservir la rue où a eu lieu le caillassage. La direction s’est engagée par écrit à autoriser les conducteurs à ne plus emprunter cette rue. Chambéry Métropole envisage l’embauche de 6 médiateurs

Les conducteurs ont repris leurs services à 12h. Le trafic STAC est donc rétabli depuis la mi-journée.

(Avec France Bleu Pays de Savoie et France 3 Alpes).

Posted in Grèves, Retards / Suppressions, Savoie | Tagué: , , , | 1 Comment »

L’extension de Genève Cornavin est nécessaire selon les CFF

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

D’ici 2030, les CFF doivent doubler la capacité de la ligne Lausanne – Genève et renforcer l’offre en trafic régional pour répondre à l’augmentation de la demande. Cet objectif nécessite le développement de la gare Cornavin. Les CFF ont rencontré à cinq reprises le «Collectif 500», qui propose d’y construire une gare souterraine. Après analyse de cette proposition et de toutes les alternatives, il apparaît clairement que la meilleure solution reste une extension en surface au nord de Cornavin.

D’ici 2030, les CFF prévoient de doubler la capacité en places assises de la ligne Lausanne – Genève et d’augmenter l’offre en trafic régional en direction de La Plaine. Pour réaliser ce développement capital pour l’Arc lémanique, deux voies et un quai supplémentaires doivent être construits en gare de Genève Cornavin. Cette stratégie permet d’absorber tous les scénarios les plus optimistes de progression de la demande jusqu’au-delà de 2050.

Deux variantes d’extension, dont les études sont financées par le canton de Genève, ont été analysées au nord de l’actuelle gare de Cornavin. Le projet ferroviaire, encore en phase d’études préliminaires, implique la démolition de 140 logements. En complément, des études d’urbanisme et de réaménagement du quartier, faisant de Cornavin un nouvel espace attrayant au cœur de la Ville, sont menées sous la direction de la Ville de Genève, en collaboration avec les CFF et le Canton. Ces études prévoient la démolition de 210 logements supplémentaires, portant le total à 350 logements, dont 300 seraient reconstruits, selon des modalités qui seront déterminées principalement par la Ville, propriétaire de la majorité des parcelles.

Dans tous les cas, aucune démolition n’est prévue avant l’horizon 2020. Des solutions de relogement seront mises en œuvre pour l’ensemble des habitants concernés.

Depuis le mois de mars 2012, les CFF ont rencontré à cinq reprises des membres du «Collectif 500». Un dialogue constructif a été mis sur pied pour les informer sur le projet d’extension de la gare Cornavin, l’objectif admis par tous étant de développer les capacités du transport ferroviaire à Genève. Les CFF ont en outre proposé au Collectif de participer activement aux réflexions concernant le remodelage de leur quartier.

Pas d’alternative à Cornavin, gare centrale

Les discussions avec le «Collectif 500» ont notamment porté sur de potentielles alternatives de développement en dehors de Cornavin. Elles ont démontré qu’il est impossible de déplacer la gare centrale à la Praille ou à Genève-Aéroport. Outre les problèmes de coûts et de démolitions de grande ampleur, elles impliqueraient une mise en service beaucoup trop tardive, ainsi qu’une forte perte d’attractivité du rail.

Le développement de la capacité devra donc être réalisé à Cornavin. À cet effet, le «Collectif 500» a remis aux CFF une proposition pour la construction d’une gare souterraine, sous les voies actuellement en exploitation. Cette alternative à l’extension en surface a été analysée en détail par les CFF. Quoique techniquement faisable, son financement et ses délais de réalisation posent problème. Le coût de la gare souterraine telle que proposée par le Collectif est en effet estimé à quelque 1,7 milliards de francs, soit environ 900 millions de plus que l’extension en surface.

Après étude rigoureuse de toutes les variantes de développement, il apparaît donc clairement que la meilleure solution est une extension de la gare Cornavin en surface, au nord des voies.

Genève Cornavin

La gare de Genève Cornavin accueille aujourd’hui quelque 500 trains par jour. Avec la mise en service du RER franco-valdo-genevois, après inauguration du CEVA, la gare atteindra le maximum de ses capacités. Tout développement ultérieur de l’offre ferroviaire nécessitera deux voies supplémentaires en gare, permettant de fournir 40% de capacité en plus et de proposer une offre attractive à tout le bassin genevois jusqu’au-delà de 2050.

Posted in Genève | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

Travaux de printemps sur la ligne Grenoble – Gap

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

4 séquences de travaux sont programmés sur la ligne Grenoble – Gap entre le 19 mars et le 29 juin.

Du 19 mars au 6 avril, les travaux ont concerné la section Aspres-sur-Buëch – Veynes.

Du 23 avril au 11 mai, les travaux ont concerné la section Veynes – Gap.

Ces travaux ont entraîné la suppression de certains trains du lundi au vendredi (sauf jours fériés).

Du 14 mai au 1er juin, aucun train ne circule entre Grenoble et Veynes. Télécharger les horaires valables du 14 au 31 mai

Du 2 au 29 juin, les trains circulent uniquement entre Grenoble et Vif.

Télécharger les horaires des cars de remplacement. Les cars réguliers sont maintenus selon les horaires habituels.

Télécharger les horaires valables du 1er au 29 juin

Posted in Alpes du Sud, Isère, Travaux | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le dernier TER Lyon – Grenoble supprimé certains soirs

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

D’importants travaux de régénération des voies auront lieu de juillet à septembre (lire). Des travaux préparatoires ont lieu certaines nuits. En conséquence, le TER 17645 (Part-Dieu 22h06 – Grenoble 23h33) est remplacé par le car 76929 (Part-Dieu 22h06 – La Verpillière 22h36 – Bourgoin 22h51 – La Tou-du-Pin 23h06 – Voiron 23h46 – Grenoble 0h16) :

  • du lundi au jeudi du 9 janvier au 5 avril.
  • du 1er au 3 mai.
  • du 8 au 11 mai.
  • du lundi au jeudi du 14 mai au 12 juillet.

Posted in Isère, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

D’importants travaux en Haute-Loire en 2012 et 2013

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

RFF va entreprendre de gros travaux sur les lignes de chemin de fer en Haute-Loire.

À l’occasion du comité de ligne de la Haute-Loire, qui s’est tenu lundi 5 mars au Puy-en-Velay, SNCF et RFF ont annoncé aux usagers les dates d’importants travaux qui vont fortement perturber la circulation des trains.

De quels travaux s’agit-il ?

Les travaux qui seront entrepris seront de très grande ampleur : ils consisteront notamment au confortement des parois d’un tunnel aux Estreys, au remplacement de neuf ponts métalliques, à la remise en peinture d’un viaduc, la réfection de l’étanchéité de trois ouvrages d’art, la sécurisation de parois ou tranchées rocheuses sur quinze sites… sans compter le remplacement de très nombreuses traverses tout le long du parcours.

Pourquoi de si gros travaux sont-ils nécessaires ?

Les infrastructures de ces lignes sont vieillissantes, les ouvrages d’art sont fatigués. Outre les risques de sécurité que cela peut occasionner pour les voyageurs et personnels, cela peut provoquer des ralentissements et pourquoi pas, à terme, être un argument pour fermer la ligne.

À quelles dates ?

  • Du 10 au 20 avril 2012 : sur la portion de voie entre Le Puy-en-Velay et Bas-Monistrol. Télécharger la fiche infos travaux du TER Rhône-Alpes qui comprend les horaires des cars de remplacement et la liste des trains maintenus entre Saint-Étienne – Firminy.
  • Du 23 avril au 4 mai 2012 : travaux entre Saint-Georges-d’Aurac – Clermont-Ferrand.
  • Du 23 avril au 15 juin 2012 : des travaux de nuit entre Le Puy et Firminy entraînent la suppression de 2 trains. Le TER 888968 (Firminy 22h12 – Le Puy 23h17) est supprimé du lundi au vendredi (sauf fêtes). Le TER 889951 (Le Puy 4h35 – Firminy 5h40) est supprimé du mardi au vendredi (sauf les 2, 9, 18 et 26 mai). Télécharger les horaires des cars de remplacement
  • Du 30 avril au 4 mai 2012 : travaux préparatoires entre Saint-Gerorges-d’Aurac et Le Puy-en-Velay.
  • Du 30 avril au 11 mai 2012 : travaux entre Arvant et Aurillac.
  • Du 4 mai au 7 décembre 2012 : coupure du trafic entre Saint-Georges-d’Aurac et Le Puy-en-Velay qui sera concernée (lire notre article).
  • Du 3 septembre au 31 octobre 2012 : la ligne Saint-Georges-d’Aurac – Langogne sera coupée.
  • Du 3 septembre au 7 décembre 2012 : la section Brioude – Saint-Georges-d’Aurac sera fermée.
  • Du 1er juillet au 14 décembre 2013 : l’axe Le Puy-en-Velay – Saint-Étienne sera fermé.

Pourquoi la circulation des trains sera-t-elle coupée totalement ?

Ce choix a été fait par l’État, la Région Auvergne et RFF. Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette décision : l’impossibilité de détourner les trains, la sécurité des ouvriers, la mobilisation de matériels très importants, mais aussi les très importantes économies que ce dispositif permet de réaliser, de l’ordre de 33 % sur la facture totale.

Combien ça coûte ?

Le montant total des travaux qui vont être entrepris sur la ligne entre Arvant et Le Puy-en-Velay cette année s’élève à 25,5 millions d’euros. Depuis le début du plan rail, ce seront ainsi près de 50 millions d’euros qui auront été investis dans la réfection et la sécurisation de l’axe Clermont-Ferrand – Le Puy-en-Velay.

Les gares seront-elles fermées ?

Si les gares situées sur les axes en chantier ne verront pas passer de train pendant la durée des travaux, elles resteront ouvertes pour assurer les services aux voyageurs, notamment la vente de titres de transport.

Comment faire pour voyager sans train ?

Un service de cars de substitution sera mis en place pour assurer le transport des voyageurs. Toutes les gares seront desservies. Mais naturellement, les voyages seront plus longs.

Combien de voyageurs seront concernés ?

La gare du Puy-en-Velay, la plus importante du département de la Haute-Loire, accueille en moyenne entre 500 et 1000 personnes par jour. Le trafic des gares de Brioude, d’Aurec et Bas-Monistrol se situe entre 200 et 500 voyageurs journaliers. Les gares d’Arvant, Vorey et Retournac sont utilisées par 100 à 200 par jour. On compte entre 50 et 100 usagers par jour dans les gares de Saint-Georges-d’Aurac et de Langeac.

La fréquentation des trains progresse en Haute-Loire

Au cours du comité de ligne, SNCF a présenté des données sur la fréquentation des TER en Haute-Loire en 2011 (par rapport à 2010) :

  • ligne Le Puy-en-Velay – Saint-Étienne : + 16,7%.
  • ligne Langeac – Le Puy-en-Velay : + 6,4%
  • ligne Clermont-Ferrand – Le Puy-en-Velay : + 1,6%.

Les horaires des TER en Haute-Loire

Le trafic devrait continuer à augmenter en 2012 (hormis l’impact négatif des grèves) en raison des améliorations apportées par les nouveaux horaires et l’ajout de circulations ferroviaires supplémentaires.

Bas-Monistrol – Saint-Étienne : 14 allers-retours du lundi au vendredi. 6 allers et 8 retours le samedi. 7 allers et 6 retours le dimanche.

Le Puy – Saint-Étienne : 10 allers et 11 retours du lundi au vendredi. 6 allers et 8 retours le samedi. 7 allers et 6 retours le dimanche. On note notamment l’ajout d’un train supplémentaire arrivant à 8h25 au Puy, un horaire idéal pour les employés ponots.

Le Puy – Lyon Part-Dieu : 3 allers et 2 retours du lundi au vendredi. 2 allers-retours le samedi. 2 allers et 1 retour le dimanche. 5 trains relient directement la Haute-Loire et Lyon Part-Dieu. Le train le plus rapide met désormais seulement 2h05 entre la Part-Dieu et Le Puy avec des arrêts intermédiaires uniquement à Châteaucreux, Carnot, Bellevue, Firminy, Aurec, Bas-Monistrol, Retournac et Vorey. Ces trains arrivent à 8h54, 14h54 et 19h54 à la Part-Dieu. Les départs de la Part-Dieu sont programmés à 12h06 et 17h06.

Le Puy – Lyon Perrache : 1 aller du lundi au vendredi (départ du Puy à 5h53, arrivée à Lyon à 8h18).

Brioude – Clermont-Ferrand : 12 allers et 14 retours le lundi. 13 allers et 14 retours du mardi au jeudi. 13 allers et 15 retours le vendredi. 10 allers et 8 retours le samedi. 7 allers et 8 retours le dimanche.

Clermont-Ferrand – Arvant – Neussargues – Aurillac : 7 allers-retours du lundi au jeudi. 8 allers et 7 retours le vendredi. 5 allers et 4 retours le samedi. 6 allers et 4 retours le dimanche.

Le Puy – Clermont-Ferrand : 4 allers-retours du lundi au vendredi. 3 allers et 2 retours le samedi. 2 allers-retours le dimanche.

Clermont-Ferrand – Brioude – Langeac – Nîmes : 3 allers-retours du lundi au vendredi. 3 allers et 2 retours le samedi. 2 allers et 3 retours le dimanche.

La Haute-Loire mieux reliée à Paris. Les correspondances à Saint-Étienne sur les 4 allers-retours TGV Paris – Saint-Étienne sont maintenues. 5 correspondances en 10 minutes sont mises en place entre les TER Le Puy – Part-Dieu et les TGV Part-Dieu – Le Puy. Ainsi, cela permet des arrivées à Paris à 9h06, 11h06, 13h06, 15h06, 17h06, 21h06 et 22h10. Les TGV partant de Paris à 6h57, 9h57, 12h57, 14h57, 16h57 et 18h57 ont des correspondances optimisées pour la Haute-Loire à Lyon ou à Saint-Étienne. Le meilleur temps de parcours entre Paris et Le Puy est désormais de 4h14.

Télécharger les fiches horaires :

Télécharger également :

(Avec La Montagne).

Posted in Auvergne, Comités de ligne, Service 2012, Service 2013, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Suppression partielle du TER 96550/1 (Genève 5h25 – Lyon 7h24)

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

Des travaux sont programmés jusqu’en décembre 2012 sur la ligne Genève – Bellegarde – Culoz. Ils entraînent la suppression du premier TER reliant Genève à Lyon.

En conséquence, le TER 96550/1 (Genève 5h25 – Part-Dieu 7h24) est supprimé uniquement entre Genève et Bellegarde :

  • du mardi au samedi entre le 6 et 31 mars.
  • du 3 au 5 mai.
  • du 10 au 12 mai.
  • du 11 juin jusqu’au 8 décembre.

Le TER 96550/1 part donc de Bellegarde à 5h52.

Les voyageurs au départ de Genève peuvent en remplacement :

  • prendre le RER 96714 (Genève 5h02 – Bellegarde 5h35), puis le TER 96550/1 (Bellegarde 5h52 – Part-Dieu 7h24).
  • prendre le RER 96720 (Genève 5h58 – Bellegarde 6h31).
  • prendre le TGV 6806/7 (Genève 6h42 – Marseille 10h16) qui dessert Lyon Part-Dieu à 8h30.

Le TER 96550/1 est supprimé uniquement entre Genève et Culoz du 29 mai au 9 juin. Le car de remplacement 86996 (Bellegarde 5h27 – Seyssel 5h47 – Culoz 6h07) est mis en place. Il assure la correspondance avec le TER 96550/1 (Culoz 6h17 – Part-Dieu 7h24).

Les voyageurs au départ de Genève peuvent en remplacement :

  • prendre le RER 96714 (Genève 5h02 – Bellegarde 5h35) ou le RER 96720 (Genève 5h58 – Bellegarde 6h31).
  • prendre le TGV 6806/7 (Genève 6h42 – Marseille 10h16) qui dessert Lyon Part-Dieu à 8h30.

Posted in Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nombre record de femmes dans la police ferroviaire

Posted by ardsl sur 14 mai 2012

Les CFF engagent toujours plus de femmes comme agent de sécurité. Elles ont notamment plus de facilité à calmer les passagers en colère que leurs collègues masculins.

Environ 60 femmes travaillent pour la police ferroviaire des CFF.

«Les fans sont moins agressifs avec moi qu’avec mes collèges masculins», raconte une jeune employée de la police ferroviaire qui souhaite rester anonyme. Le fait d’être une femme lui a souvent rendu service, surtout lorsqu’il s’agit de supporters de football. «Face à des personnes agressives, les femmes ont souvent un effet apaisant», confirme Heinz Buttauer, président de fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP). De manière générale, il a constaté que la gent féminine abordait les situations de manière très pragmatique, selon «der Sonntag».

Tendance à la hausse

Pour la première fois, le pourcentage de femmes engagées à la police ferroviaire à dépassé les 20% cette année. Il est actuellement à 23%, ce qui représente un record. Et la tendance est à la hausse. «De manière générale, les gens réfléchissent à deux fois avant d’attaquer une policière. Ils se retiennent plus qu’avec un homme», confirme Urs Wigger de la police lucernoise.

Ce dernier rappelle néanmoins que ça peut être tout le contraire. Surtout quand le prévenu vient d’un pays où les femmes ne sont pas considérées comme égales aux hommes. Une situation qu’a déjà vécu la jeune employée de la police ferroviaire. «Un homme a refusé que je le contrôle et m’a craché devant les pieds», se rappelle-t-elle. Elle a finalement dû se faire aider par ses collègues.

(Source : 20min.ch).

Posted in Suisse | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :