ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Le Panoramique des Dômes à l’arrêt pour plusieurs semaines

Posted by ardsl sur 2 juin 2012

Une réunion s’est tenue mardi 26 mai à la Préfecture du Puy-de-Dôme, après l’incident qui a stoppé le Panoramique des Dômes le week-end dernier (lire). Le concessionnaire réfute tout défaut de sécurité. Il attend le rapport des experts pour prendre les mesures nécessaires.

Après la mise hors service du Panoramique des Dômes, ce week-end, à la suite d’un orage, une réunion de crise s’est tenue mardi 26 mai à la Préfecture du Puy-de-Dôme, réunissant les acteurs du Conseil général du Puy-de-Dôme, du concessionnaire TC Dôme et de la Préfecture.

D’ores et déjà, les acteurs réunis mardi 26 mai ont assuré que « la sécurité du matériel et des infrastructures n’est pas en cause« , rappelant que les consignes de sécurité avaient été « respectées« . Le directeur de TC Dôme, concessionnaire du Panoramique des Dômes attend le rapport des experts pour prendre les mesures nécessaires.

Fermé « le temps qu’il faudra« 

Le panoramique des Dômes ne devrait en tout cas pas redémarrer avant plusieurs semaines, l’inauguration officielle étant toujours prévue le 23 juin prochain.

Huissier et experts sont déjà au chevet du panoramique des Dômes dont une portion de ballast a été emportée par un très violent orage.

« Toutes les questions qui seront posées trouveront une réponse ; et quoi qu’il en coûte, il faudra le faire« . Telle était la première réaction de Gilles Giuliani, sous-préfet de Riom. « À la suite de ça, l’État, comme l’exploitant, désignera des experts qui confronteront leurs conclusions. Ce sont elles qui dicteront les solutions nécessaires. Pour nous, une seule certitude : la sécurité prime sur tout le reste et c’est la mise en œuvre des solutions nécessaires et elle seule qui entrera en ligne de compte« .

Même discours du côté du groupe SNC-Lavalin (concepteur canadien du projet). « Notre seule préoccupation est la sécurité« , explique Jérôme Geoffray, « c’est la raison pour laquelle à cette heure, nous ne pouvons donner aucun calendrier sur la suite. Dans un premier temps, nous réalisons un bilan global des dégâts, viendra ensuite le diagnostic ». Là aussi, on affirme que toutes les questions devront être mises sur la table : y a-t-il eu trop d’arbres coupés ; comment la gare de départ a-t-elle pu être endommagée par la boue à la suite d’un orage, certes violent mais qui peut se reproduire ?

Seul élément positif : du côté des services de l’État comme de l’exploitant, on met en avant les dispositifs de sécurité et la bonne tenue du matériel. « Aucun matériel roulant n’a été endommagé ; le personnel a parfaitement réagi ainsi eu les services de secours. Ce qui s’est traduit par une absence totale de mouvement de panique parmi les passagers« , insistent Jérôme Geoffray et le sous-préfet de Riom.

Mais c’est un « exercice de sécurité » grandeur nature dont tout le monde se serait bien passé le premier jour de mise en route d’un projet qui se veut emblématique du tourisme auvergnat.

Jérôme Geoffray reste catégorique : « pour remettre en route, nous prendrons le temps qu’il faudra« .

Victime d’un orage exceptionnel ?

L’orage qui s’est abattu samedi 26 mai sur le Puy de Dôme, provoquant des dégâts sur l’infrastructure du train à crémaillère le jour de sa mise en service, est à la fois courant et exceptionnel pour le laboratoire de météorologie physique de de l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand (OPGC).

L’orage était « exceptionnel et localisé » selon le Conseil général du Puy-de-Dôme.

Mais le groupe socialiste et républicain du Conseil général, lui, estime qu’il s’agissait d' »un événement climatique non exceptionnel » et appelle à ce que « les pouvoirs publics diligentent, dans les plus brefs délais, une enquête sur l’ensemble des conditions de sécurité du Panoramique des Dômes« .

De son côté, Yves Pointin, chargé de recherche au laboratoire de météorologie physique (Lamp) de l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand (OPGC) tempère : « un caractère exceptionnel ? Oui et non. Non du fait que des orages avec des précipitations intenses, à savoir plus de 100 mm/h, il y en a 5-6 par an sur ce secteur. » En 2011, il a ainsi plu 37 mm de pluie en quelques minutes le 1er septembre ou encore 27 mm en quelques instants, le 26 juillet.

« Par contre, il est très rare que l’orage ne se déplace pas, comme dans ce cas-là. D’habitude les orages voyagent à plusieurs dizaines de kilomètres par heure » souligne le chercheur. Effectivement, images radar à l’appui, l’orage qui s’est formé à partir de 16 heures au sud du parc des volcans, est resté sur le Puy de Dôme de 16h42 à 17h39. Soit près d’une heure.

Reste à présent à connaître la véritable pluviométrie survenue lors de cet épisode orageux car à l’heure actuelle, ni Météo France, ni le Lamp n’ont de pluviomètre agréé sur zone. « Nous ne pourrons donner des valeurs significatives qu’après avoir désarchivé et analysé les données satellites et radar. Mais en aucun cas nous n’avons de données physiques de pluviométrie sur le Puy de Dôme« . La station météo au sommet, la plus vieille de France, est en effet fermée depuis le début des travaux du train à crémaillère.

Depuis sa mise à l’arrêt, samedi 26 mai, le Panoramique des Dômes commence déjà à coûter cher à son exploitant TC Dôme : sur les seuls tickets de transport, la perte est estimée à 25000 euros par jour.

(Avec lamontagne.fr).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :