ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

La vallée de l’Arve privée d’une arrivée à Paris avant 10h par le maire de Bourg-en-Bresse !

Posted by ardsl sur 5 juin 2012

Suite à des pressions exercées au plus haut niveau par le maire et conseiller régional socialiste de Bourg-en-Bresse, Jean-François Debat, SNCF a décidé d’une modification de dernière minute de l’horaire du premier TGV reliant Genève à Paris au service 2012. Il s’agit du TGV quotidien 9762 (Genève 6h12 – Bellegarde 6h41/44 – Nurieux 7h06/08 – Bourg-en-Bresse 7h33/36 – Paris 9h29). À Bellegarde aucune correspondance TER n’est assurée depuis la vallée de l’Arve. Explications.

Réseau Ferré de France impose depuis le 11 décembre 2011, une nouvelle organisation de l’utilisation de la LGV Sud-Est. Ainsi les TGV cadencés Genève – Paris arrivent à Paris à la minute 52 (10h52, 12h52, 15h52, 16h52, 17h52, 18h52, 19h52, 21h52 et 22h52) et quittent la capitale à la minute 11 (7h11, 8h11, 9h11, 11h11, 12h11, 15h11, 16h11, 17h11, 18h11, 19h11 et 20h11).

Au service 2011, le premier TGV Genève – Paris du lundi au vendredi était le TGV 6560 : Genève 5h52 – Bellegarde 6h16/18 – Nurieux 6h41/43 – Bourg-en-Bresse 7h08/10 – Paris 9h03. Ce TGV était en correspondance :

  • à Nurieux : avec des cars TER venant de Saint-Claude et Nantua.
  • à Bellegarde-sur-Valserine : avec un train TER venant d’Évian et avec un car venant de Divonne (uniquement le lundi).

Le maintien de l’arrivée à Paris à 9h03 pour le premier TGV Genève – Paris au service 2012 était impossible. Avec la réorganisation des sillons sur la LGV Sud-Est, cet horaire revient de droit à un TGV partant de Lyon Part-Dieu à 7h04.

Pourquoi pas de TGV Genève – Paris 8h52 ?

Pour arriver à Paris dès 8h52, un TGV aurait dû partir de Genève à 5h42 (avec un unique arrêt intermédiaire à Bellegarde à 6h10). Avec des arrêts à Bellegarde (à 6h06), à Bourg (à 6h57), le TGV aurait dû partir de Genève dès 5h38.

Ce scénario n’était pas du goût des CFF qui considèrent que cet horaire était beaucoup trop matinal pour la clientèle genevoise. «Les Genevois avaient demandé un départ plus tardif pour Paris», avait expliqué la directrice SNCF Rhône-Alpes, Josiane Beaud, lors d’une conférence de presse à Annecy le 9 décembre 2011. Autrement dit, les CFF estiment que le potentiel de clients est trop faible à cette heure pour rentabiliser un TGV partant dès 5h38 de Genève.

Il faut rappeler que la Confédération Helvétique a financé le tiers de la modernisation de la ligne du Haut-Bugey afin de réduire le temps de parcours entre Genève et Paris. Si cela n’a jamais officiellement été formulé ainsi, mais les Suisses souhaitaient ainsi retarder le départ du premier TGV pour Paris. Il faut dire qu’il partait à 5h35 de Genève pour arriver à Paris à 9h03.

Les CFF et SNCF, réunis dans Lyria, leur filiale commune qui gère la desserte TGV entre Paris et la Suisse, s’étaient mis d’accord pour que le premier TGV quotidien soit le numéro 9760 avec l’horaire suivant : Genève 6h29 – Bellegarde 6h57/7h00 – Nurieux 7h23/25 – Bourg 7h54/57 – Paris 9h52.

La correspondance avec la vallée de l’Arve devait être assurée, par  le TER 96552/3 (Saint-Gervais 5h03 – Part-Dieu 8h22) qui dessert Bellegarde à 6h50. Ainsi on pourrait pu être avant 10h à Paris depuis la vallée de l’Arve. Mais c’était sans compter l’intervention du maire de Bourg-en-Bresse …

Jean-François Débat juge une arrivée à Paris à 9h52 trop tardive

Mais le report de la première arrivée à Paris depuis Bourg-en-Bresse à 9h52 au lieu de 9h03 a été contesté vigoureusement par le maire socialiste de Bourg-en-Bresse.  Jean-François Debat a usé de tous ses réseaux pour obtenir un premier TGV arriver au plus tard vers 9h30 à Paris.

Retarder le départ de Genève ou avancer l’arrivée à Paris ?

«Il a fallu trancher entre les deux»,  a expliqué Josiane Beaud. SNCF a donc finalement positionné le premier TGV Genève – Paris avec une arrivée à 9h29 à Paris. Ce TGV desservant Bellegarde à 6h44, exit la correspondance le TER arrivant de Saint-Gervais à 6h50 ! Conséquence les habitants de l’Arve ne peuvent arriver à Paris avant 10h52 (en empruntant le TER 884650/1 Saint-Gervais 6h03 – Bellegarde 7h51, puis le TGV 9264 Bellegarde 8h10 – Paris 10h52).

Guillaume Pépy, président de SNCF est intervenu personnellement dans ce dossier. Il affirmait dans Libération du 11 décembre 2012 : « on a avancé aussi l’horaire du train du matin de Bourg-en-Bresse, qui arrivait trop tard à Paris. Cela va nous coûter 250 000 euros : ce que nous allons verser à nos homologues suisses qui vont déplacer un train de fret afin que le TGV Genève-Paris passe plus tôt à Bourg en Bresse. »

La vallée de l’Arve a donc été sacrifiée en raison de l’intervention du maire et conseiller régional de Bourg-en-Bresse qui n’a défendu que l’intérêt particulier des habitants de sa ville.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :