ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Chambéry – Montmélian : 6 TER supprimés en quasi catimini samedi 23 juin

Posted by ardsl sur 24 juin 2012

Les voyageurs souhaitant se déplacer samedi 23 juin en début de matinée entre Chambéry et Montmélian ont une mauvaise surprise.

Les TER 17507 (Chambéry 6h38 – Montmélian 6h48), 885106 (Montmélian 7h25 – Chambéry 7h36), 17511 (Chambéry 7h38 – Montmélian 7h48), 17554 (Montmélian 8h11 – Chambéry 8h21), 17512 (Chambéry 8h38 – Montmélian 8h48), 885864 (Montmélian 10h11 – Chambéry 10h21) n’ont pas circulé en raison de travaux.

Aucune substitution routière spécifique n’a été mise en place. Les voyageurs ont dû se rabattre sur les autocars travaux desservant la Maurienne et la Tarentaise.

De nombreux usagers se sont présentés samedi 23 juin à Chambéry et à Montmélian pour emprunter l’un des 6 trains supprimés. Ils ont été forts surpris de constater l’absence de leur train.

SNCF a communiqué très tardivement sur la suppression de ces 6 trains. L’information n’a été communiqué sur le site du TER Rhône-Alpes que vendredi 22 juin ! (Télécharger le document d’informations sur ces travaux publiés sur le site TER).

Cette information a également insuffisamment été diffusée entre les différences services SNCF. Des billets pour les trains supprimés ont été vendus vendredi 22 juin !

Que s’est-il passé pour aboutir à cette situation ? On peut supposer que SNCF a eu connaissance de manière très tardive de l’impossibilité de faire circuler ses six trains. Dans ce cas-là, le fautif serait alors RFF (gestionnaire du réseau ferré) qui n’aurait pas respecté les directives sur les suppressions de sillon en cas de travaux.

Si cette hypothèse est bien la bonne, on ne peut exempter SNCF d’une communication insuffisante. Une simple communication sur le site TER de la suppression d’un TER la veille pour le lendemain n’est pas suffisante pour toucher les voyageurs potentiellement impactés. Il aurait sans doute fallu relayer la suppression de six trains par un communiqué aux médias. La vente de billets pour ces 6 trains supprimés n’aurait pas dû être possible.

Ce dysfonctionnement semble une nouvelle fois illustrer le manque de concertation entre RFF et SNCF, dont les usagers sont les victimes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :