ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Philippe Bru, directeur SNCF en PACA : « on a plus de dégradations de matériels ou d’agressions d’agents »

Posted by ardsl sur 25 juin 2012

Philippe Bru, directeur régional en PACA de SNCF, répond à toutes les questions de Nice Matin. « Tout n’est pas parfait, mais la confiance de nos clients est de retour ». Extraits.

Le renforcement de la police ferroviaire a-t-il produit ses effets ?

« Aujourd’hui, ce sont 170 personnes sur la région, soit 13 de plus que l’an dernier, et 40% des effectifs sont déployés sur la Côte d’Azur. Cela nous a permis de progresser dans les interpellations rapides qui sont réalisées dans 90 ou 95% des cas. Mais on doit aussi faire face à une augmentation d’agressions, d’incivilités. Au premier trimestre, c’était plutôt calme et à partir d’avril, il y a eu une flambée qui a représenté 18 % d’agressions en plus sur nos agents pour ce début d’année et même 30 à 40% de plus sur la Côte d’Azur. »

Et pour les clients ?

« On a assez peu d’agressions mais pas mal de vols, d’insultes… De façon globale, par rapport au volume en hausse de clients, nous n’avons pas constaté de dérive. Aujourd’hui, on a plus de dégradations de matériels ou d’agressions d’agents de la SNCF. Clairement, on a aussi constaté des phénomènes d’une violence gratuite rare ces dernières semaines, qu’on ne comprend pas. »

Quels sont les points noirs géographiques qui subsistent ?

« Les grandes gares sont plus exposées de par leur volume et les deux départements les plus sensibles sont les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône qui représentent 75 % des actes, avec une cartographie de trains plus ou moins sensibles. Mais, je veux aussi qu’on relativise et qu’on rappelle que les TER en PACA, ce sont 100000 clients tous les jours… »

Que faites-vous pour lutter contre la fraude ?

« On a mis en place des opérations comme les bouclages de gare, ce qui crée aussi des tensions mais c’est notre volonté de bien se réapproprier le terrain. »

La Côte d’Azur reste pourtant championne en la matière ?

« On était sur un taux inacceptable, le plus fort au niveau national soit 16%. Pour la première fois, nous avons commencé à inverser la courbe pour la ramener à 13,2% ce qui reste énorme. Ceci grâce à la multiplication des opérations d’accueil-filtrage, le renforcement de nos opérations à bord des trains et aussi grâce à la politique du conseil régional qui a incité les gens à s’abonner. »

Quel manque à gagner ?

« Entre 17 et 20 millions d’euros par an sur PACA. C’est énorme. »

Où en est-on du déploiement de la vidéosurveillance ?

« Aujourd’hui, 40% de nos rames sont équipées et toutes les rames neuves futures seront équipées. Par ailleurs, toutes les gares quand on les rénove (Nice, Cannes, Cagnes, Toulon) sont équipées de vidéosurveillance. C’est une politique menée de concert avec les villes. Endiguer les problèmes de sûreté ne peut être le seul fait de la SNCF. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :