ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Le Conseil général de la Haute-Savoie vote des études pour des transports en site propre

Posted by ardsl sur 2 juillet 2012

Un car Lisha, le réseau de transports interurbains du Conseil général de la Haute-Savoie

La commission permanente du Conseil général a voté lundi 18 juin 2012 en faveur de plusieurs études pour la mise en place de transports en commun en sites propres (TCSP).

Les 21 présents (Christian Monteil, Raymond Mudry, Antoine de Menthon, Raymond Bardet, Françoise Camusso, Denis Duvernay, Denis Bouchet, François Mogenet, Christian Heison, Vincent Rabatel, Dominique Puthod, Jean-Marc Peillex, Jean-Paul Amoudry, Serge Pittet, Jean-Luc Rigaut, Frédéric Zory, Jean-Claude Martin, Pierre Losserand, Antoine Vieillard, Jean Neury et Jean-Loup Galland) ont tous voté les études en question.

Une étude d’un montant d’1M€ porte sur un TCSP entre Annecy et Doussard. Ces crédits sont budgétés sur 3 ans (200000€ en 2012, 400000€ en 2013 et 400000€ en 2014).

Le Conseil général a également délibéré sur le tracé du TCSP sur la commune de Sevrier. Il sera réalisé sur l’emprise de la D1508. Une première section devrait concerner le secteur compris entre Beau Rivage (à la limite avec Annecy) et Riant-Port (sur le côté opposé au centre de Sevrier) soit 2,75km.

L’emprise disponible est très limitée dans le secteur de Riant-Port avec seulement 9 mètres à l’endroit le plus étroit et 11 à 12 mètres en moyenne. Ailleurs, la largeur peut aller jusqu’à 30 mètres.

Ces dispositions vont être inscrites au PLU de Sevrier.

Le fonctionnement du mode de déplacement serait de type réversible, avec pour les mouvements pendulaires du matin l’utilisation de la voie créée à cet effet, les cars dans le sens retour empruntant la voie normale moins soumise à la congestion. Le soir au moment des retours, le mouvement serait inversé avec le même principe de fonctionnement. Ce type d’aménagement suppose au droit des arrêts de car une emprise permettant de supporter un arrêt dans chaque sens.

Les accès des propriétés riveraines seront garantis par un dispositif du type giratoire ou autre. L’emprise nécessaire pour ces équipements spécifiques est de l’ordre de 30 mètres selon la nature et la typologie des lieux.

Les dimensions, à minima, des différentes voies pour une plate forme en section courante de 13,5 mètres sont les suivantes : 3,5 mètres pour la voie réservée au TCSP situé en axe (partie centrale), 2 voies de 3,5 mètres pour les autres véhicules de part et d’autre du TCSP et 2 trottoirs de 1,5 mètres pour les piétons de part et d’autre. Le dispositif n’intègres pas les déplacements doux.

Au droit des arrêts, sur un linéaire d’environ 50 mètres, il conviendra de mobiliser 22,5 mètres pour formaliser de façon sécurisée les attentes, les montées et descentes des usagers du transport collectif.

Le TCSP devra être complété par la création d’un parking relais. Il pourrait être situé à Riant-Port.

Cette décision a pour effet de permettre d’opposer un sursis à statuer, valable 2 ans, à toute demande d’occupation du sol. Elle cesse de produire effet si, dans un délai de 10 ans à compter de son entrée en vigueur, l’exécution des travaux n’a pas été engagée.

Une étude d’un montant de 750000€ porte sur un TCSP entre Gillon (sur la commune d’Épagny) et La Balme-de-Sillingy. Ces crédits sont budgétés sur 3 ans (200000€ en 2012, 300000€ en 2013 et 250000€ en 2014).

Une étude d’un montant de 600000€ porte sur un TCSP entre Thonon-les-Bains et Genève. Ces crédits sont bugétés sur 4 ans (100000€ en 2012, 250000€ en 2013, 200000€ en 2014 et 50000€).

Publicités

2 Réponses to “Le Conseil général de la Haute-Savoie vote des études pour des transports en site propre”

  1. Grandcollot Benoit said

    Ne serait-ce pas rentrer en concurrence directe avec le développement du rail ? Déjà que les routes sont saturées, et la pollution à son max…. Incohérence, vous avez dit ?

    • ardsl said

      Il est clair que le choix d’un site propre sur la D1508 équivaut à une opposition à la réouverture de la ligne Annecy – Albertville.

      La solution ferroviaire pour La Balme-de-Sillingy avait été défendue par Jean-Luc Rigaut lors des municipales en 2008. Depuis le vent a tourné et Jean-Luc Rigaut privilégie clairement les projets routiers.

      Sur Thonon – Genève, il s’agit surtout de desservir correctement les communes du Bas Chablais, qui ne sont pas l’axe ferroviaire Thonon – Annemasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :