ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Vacances d’été : premier grand week-end de départ

Posted by ardsl sur 7 juillet 2012

Côté rail, 2034 TGV emmèneront plus d’un million de voyageurs et plus de 500 trains Intercités de jour et de nuit en feront voyager 220000 autres, annonce SNCF.

À Paris, c’est la gare de Lyon qui connaîtra la plus grande affluence avec 300000 voyageurs attendus. « L’ensemble des cheminots« , dixit SNCF, « est mobilisé pour accompagner les voyageurs tout au long de l’été« . Afin de les orienter dans les gares, plus de 1000 volontaires de l’information «gilets rouges» seront mobilisés tout l’été.

« Nous sommes en ordre de bataille. » Maurice Testu, le Directeur National des Opérations Ferroviaires de SNCF, se veut rassurant. Pour ce week-end de grands départs, SNCF est parée pour accueillir le million de voyageurs, dont les deux tiers en Île-de-France, qui vont transiter sur les quais.

Une cellule de crise

À Paris, toutes les gares ont prévu un dispositif spécial, piloté depuis une « salle de crise » dans le Xe arrondissement. Tout le week-end, six personnes vont s’y réunir pour gérer le trafic en temps réel. Des écrans retracent en direct le trajet des trains en circulation. Le moindre retard est consigné et relayé le plus rapidement possible. « Chaque train fait l’objet d’un suivi individualisé« , explique Maurice Testu, qui pilote « le QG ».

En plus de la cellule de crise, dans chaque gare, des « gilets rouges » sont prévus pour renseigner les voyageurs en direct. Deux équipes de « cheminots aguerris » vont venir en renfort sur les gares de Lyon et Montparnasse, qui accueilleront tout l’été plus de deux millions de voyageurs chacune.

Transports en commun renforcés en cas d’incident

SNCF a également mis en place avec la préfecture de police de Paris (PP), un plan spécial qui permet de renforcer, après 23 heures, les transports en commun et les taxis en cas d’incident. Objectif : éviter l’engorgement des gares avec les arrivées tardives et successives de plusieurs trains dans un intervalle de temps très court, après la fermeture des réseaux de transports en commun.

Selon SNCF, deux tiers des retards sont dus à des causes extérieures. « Ce qu’on redoute le plus, c’est un chevreuil qui s’aventure sur les voies en pleine période de pointe« , explique Maurice Testu. « Le train est obligé de s’arrêter au moins 30 minutes« . Et avec 2034 TGV au départ de Paris ce week-end, le moindre retard peut avoir des effets en cascade. Il ne vous reste plus qu’à boucler vos valises, en espérant éviter les chevreuils imprudents.

(Avec leparisien.fr et metrofrance.com).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :