ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Hydroélectricité : un groupe suédois, candidat à la reprise des barrages français

Posted by ardsl sur 25 juillet 2012

En France, d’ici 2015, une dizaine de concessions de barrages hydroélectriques arriveront à terme et devront être renouvelées.

Celle des barrages “Bissorte-Super Bissorte”, en Maurienne, prendra fin le 31 décembre 2014 et celle du “Doron de Beaufort”, comprenant La Girotte, Belleville, Hauteluce, Beaufort et Villard, fin 2015. Dans le cadre de l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité, ÉDF ne sera pas le seul candidat à postuler. Le groupe suédois Vattenfall, associé dans le cadre d’un partenariat avec des industriels français gros consommateurs d’électricité (Solvay, SNCF et ArcelorMittal), vise 2000 mégawatts (MW) sur les 5300 MW, concernés par les renouvellements de concession. Des ambitions qui s’accompagnent d’une véritable campagne de terrain en cours dans le département de l’Isère et à venir en Savoie. Rencontre avec Dorothée Coucharrière, directrice des affaires publiques et communication pour Vattenfall France et Claire Gabarrou, directrice de projet Vattenfall pour la région.

Qui est le groupe Vattenfall ?

« Il a été créé en 1909, en Suède, pour exploiter une centrale hydroélectrique. Le capital est détenu à 100 % par l’État suédois. Aujourd’hui, Vattenfall est le sixième énergéticien européen, mais son cœur de métier reste l’hydroélectricité

Quelle est votre stratégie en France ?

«Nous sommes présents depuis 2000 par la vente d’électricité aux grands industriels et au secteur tertiaire. Mais nous ne produisons pas d’électricité en France, alors que notre portefeuille de clients augmente. Il y a deux ans, nous avons décidé d’investir dans la production en France. Notre ambition est de produire 2000 MW

Où en êtes de vous de vos candidatures ?

«Même si les appels d’offres n’ont pas encore été lancés, nous travaillons déjà sur les dix concessions remises en jeu d’ici 2015. Nous n’avons pas accès aux installations mais nous faisons un travail de terrain en allant à la rencontre des parties prenantes, des élus, des associations de protection de l’environnement. Les nouvelles concessions seront signées pour environ 35 ans, c’est dans notre intérêt d’avoir de bonnes relations locales, d’instaurer un climat de confiance

Comment êtes vous reçus par les acteurs locaux ?

«L’histoire est longue avec ÉDF, le concessionnaire actuel. Les gens ne connaissent pas autre chose. Il y a parfois des craintes. Les élus nous réservent en général un accueil favorable. Ils nous questionnent sur l’emploi…»

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :