ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 2 août 2012

Dijon : test « à blanc » du tramway

Posted by ardsl sur 2 août 2012

Le 1er août 2012, le tramway de Dijon a commencé sa marche à blanc, sans passagers, dans des conditions normales de trafic.

240 agents seront formés à la conduite pendant tout le mois d’août. Ils vont parcourir les 8,5 kilomètres de la ligne T1 en respectant les horaires et les arrêts dans chaque station. Des essais nécessaires pour les derniers réglages techniques mais aussi pour habituer les piétons et les automobilistes au passage régulier des tramways.

Mercredi 1er août, cette dernière phase avant l’inauguration a débuté avec la circulation de 8 rames le matin (5 à blanc et 3 pour des essais techniques) et 10 rames l’après-midi.

Progressivement, ce dispositif va monter en puissance pour atteindre 14 rames simultanément. C’est avec ce nombre de tramways que Divia peut assurer le passage d’une rame toutes les 4’30 aux heures de pointe. (Le temps d’attente devrait être d’environ 7 minutes maximum aux heures creuses.)

Ces essais permettent notamment de terminer la formation des conducteurs, mais aussi de régler les feux de signalisation qui doivent laisser la priorité au passage des tramways.

Cette première ligne du tramway dijonnais relie la gare SNCF de Dijon (156100 habitants) au centre de Quetigny (10100 habitants). Elle compte 16 stations et dessert notamment l’Université de Bourgogne, la piscine olympique, le CHU, l’Auditorium et le Parc des Sports.

Chaque rame pourra accueillir jusqu’à 242 passagers.

L’ouverture au public aura lieu le 1er et le 2 septembre. L’accès sera alors gratuit pendant tout le week-end.

L’exploitation commerciale débutera le 3 septembre pour cette ligne T1.

Elle est prévue le 8 décembre pour la ligne T2 qui reliera Chenôve (14300 habitants) au Parc Valmy.

(Avec bourgogne.france3.fr).

Posted in Bourgogne, Tarification | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Veolia Transdev – Antoine Frérot : « je ne peux pas vous dire si ça se fera avant la fin de l’année »

Posted by ardsl sur 2 août 2012

Lors d’une conférence téléphonique le 2 août 2012, à l’occasion de la présentation des résultats semestriels de Veolia Environnement, Antoine Frérot a refusé de promettre que la vente de la part de 50% que détient le groupe dans sa filiale de transport public Veolia Transdev soit réalisée avant la fin de l’année.

« Je ne peux pas vous dire si ça sera d’ici la fin de l’année« , a déclaré Antoine Frérot, PDG du groupe qui souhaite se désengager de sa filiale de transport collectif fusionnée en 2011 avec la Caisse des Dépôts. « Je vous rappelle que notre programme de désendettement de 5 milliards d’euros pour la période 2012-2013 court sur deux ans. Au bout de sept mois, nous avons déjà effectué 3 milliards d’euros et nous avons donc 18 mois pour faire au moins les 2 milliards supplémentaires et je suis très confiant pour que nous dépassions ce chiffre« , a-t-il ensuite fait valoir.

Antoine Frérot a rappelé au passage que la Caisse des Dépôts, qui détient l’autre moitié de Veolia Transdev, s’était opposée au rachat de la part de Veolia par le fonds d’investissements luxembourgeois Cube Infrastructures, contrôlé par Natixis (lire).

La Caisse des dépôts ne montera pas à plus de 55%

« Nous sommes donc en discussions actives avec la Caisse pour élaborer une solution alternative qui permettrait à Veolia de récupérer la plus grande partie de l’investissement qu’elle a effectué dans le transport le plus rapidement possible« , a déclaré Antoine Frérot. « Notre objectif est de nous diluer à un niveau acceptable d’augmentation de capital nécessaire au renforcement du bilan de Veolia Transdev et de récupérer à cette occasion le solde de nos concours financiers« , a-t-il poursuivi.

Le PDG du géant des services aux collectivités locales a également affirmé qu’il envisageait une solution avec un ou des groupes tiers pour compléter le dispositif et que Veolia a des discussions dans les deux voies, même s’il a refusé de donner les noms d’éventuels nouveaux partenaires. Car la Caisse des dépôts (CDC) pourrait monter au capital, « mais pas à plus de 55%« , a récemment confirmé à mobilicites.com un représentant de la Caisse (lire).

Son nouveau dirigeant, Jean-Pierre Jouyet, espère faire avancer le dossier à la rentrée.

(Avec mobilicites.com).

Posted in Veolia | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Boucieu-le-Roi : le vélorail, il a tout d’un grand

Posted by ardsl sur 2 août 2012

Gare de Boucieu-le-Roi, le premier wagon dans lequel on grimpe est souvent celui de la déception. Il est réservé au touriste tout juste arrivé dans la région et se présentant, candide, pour se hisser dans le vélorail… Et là, Madame, souvent l’envoyée de la famille pour négocier avec le préposé à la caisse, revient contrariée : « ils m’ont dit qu’il fallait réserver plusieurs semaines à l’avance. » Le mari bougonne : « Ah… Mais pourquoi ils n’en mettent pas plus… »

Victime de son succès, la machine affole les compteurs

Parce qu’ils ne peuvent pas, lui souffle-t-on… Responsable du site boucicois, Charlotte Argod s’explique : « nous avons cinq rotations quotidiennes avec un taux de remplissage de 100%. Nous ne pouvons faire plus à moins de rouler la nuit. »

Victime de son succès, la machine affole les compteurs : lancée en 2011, elle a cumulé 18000 visiteurs. Depuis le printemps, déjà 14000 personnes (chiffre à la mi-juillet) s’étaient lancés dans les 12 km de la descente de la vallée du Doux. Soit la plus forte fréquentation pour un vélorail en France.

« Il faut réserver deux semaines à l’avance en moyenne, c’est pour cela que nous avons mis en place notre site internet. J’ai même déjà quelques réservations pour le mois de novembre, quand finira la saison… »

L’attrait pour ce vélorail, c’est d’abord un manque. Celui de toute une région pour son train légendaire, le Mastrou, arrêté en 2008 faute de rentabilité.

« On a l’impression d’être dans un manège »

Un repreneur – l’union des sociétés Kleber Rossillon et Courriers Rhodaniens – a en 2011 fait le pari de la relance. En rationalisant la gestion et le parcours (plus court). Le Mastrou devrait retrouver les voies en 2013, le temps de refaire une beauté aux locomotives.

En attendant, l’exploitant privé a donné naissance à ces vélorails. Et ce brillant élève est en passe d’approcher le maître train dans les cœurs ardéchois.

Par cette communion qu’il offre à la famille : « même les ados ne disent pas non pour venir ici », rigole Charlotte Arod. C’est dire… Car le plaisir bucolique délivré par les magnifiques paysages de la vallée du Doux côtoie celui grisant de la vitesse quand la machine s’emballe (si l’on se met à pédaler vertement). « On a l’impression d’être dans un manège », s’émerveille une midinette qui en sort. Sa place est déjà prise… Par un vacancier qui a pensé à réserver.

Le Mastrou revient en 2013

Sa future gare en construction à Saint-Jean-de-Muzols, le train légendaire le Mastrou devrait circuler à l’été 2013, cinq ans après son arrêt. Et ce sur la voie qu’emprunte aujourd’hui le vélorail. L’exploitant réfléchit toujours au meilleur moyen de faire cohabiter les deux, sachant que le train sera prioritaire puisqu’il compte en faire le plus fréquenté en France.

Boucieu, c’est à voir

Une journée au vélorail, c’est nécessairement une halte au village de Boucieu-le-Roi, estampillé village de caractère. Fondé par le roi de France Philippe le Bel, il est magnifiquement coiffé par la maison Pierre Vigne où vivent encore quelques sœurs. Le lieu a gardé son ambiance médiévale. Une exposition “Les arts à la cure” agrémente aussi ce voyage dans cette commune à 20 km de Tournon-sur-Rhône, direction Lamastre.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Ardèche, Loisirs | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Puy-en-Velay : la nouvelle gare prend forme

Posted by ardsl sur 2 août 2012

Le Pôle d’Échange Intermodal (PÉI) du Puy-en-Velay est lancé. Afin de « refaire le lien avec la ville », d’importants travaux sont engagés, comme l’aménagement de parkings ou la création d’une gare routière.

Jugée inepte, « tel un cul de sac piéton et routier » par Laurent Wauquiez, la gare SNCF du Puy-en-Velay va changer de visage. Les collectivités ont décidé de réorganiser le site, qui n’était même pas desservi par les transports en commun, en améliorant la liaison entre les quartiers et en diversifiant les modes de transport : trains, autos, taxis, vélos, voitures, cars, piétons…

Tout pourra être centralisé autour de la nouvelle gare SNCF qui se positionne de plus en plus comme un carrefour important du transport ferroviaire auvergnat. Plus de 222000 personnes empruntent chaque année (soit environ 600 personnes par jour) les trains réguliers en direction de Saint-Étienne, Lyon et Clermont-Ferrand.

Première étape avec la passerelle

Afin de faciliter l’accès aux transports en commun et au centre-ville pour les piétons, une passerelle métallique couverte à trois travées de 86,5 mètres va enjamber la voie ferrée. Des rampes seront déposées pour favoriser l’accès aux personnes handicapées.

L’édifice devrait être accessible via un escalier métallique et des ascenseurs vitrés prévus pour six à huit personnes. Les travaux ont débuté début juillet ; l’assemblage et la pose de la passerelle seront effectués en septembre, les ascenseurs en octobre.

Un parking de 180 places

Le parking Bertrand de Doue devrait être créé courant 2013 afin de faciliter le stationnement pour accéder aux plateformes de transport. Il n’y aura qu’une seule entrée/sortie, elle se fera depuis le boulevard Bertrand de Doue. Depuis le parking, on accédera à la gare SNCF par la passerelle. Enfin, un cheminement piéton devrait être aménagé.

Le parking devrait comprendre 180 places, dont 30 réservées au personnel de la gare. Les 150 autres places seront donc accessibles pour tout le monde, bien que payantes. Les travaux du parking débuteront fin novembre et devraient s’achever en mai 2013.

Déménagement des cars

La gare ponote se trouvait tellement enclavée que sa gare routière avait été transférée Place Michelet, ce qui ne manquait pas de générer d’importants bouchons et limitait encore un peu plus les places de stationnement. En déplaçant les cars jusqu’à la gare SNCF, les élus entendent bien libérer des places en centre-ville et favoriser une meilleure fluidité du trafic.

Autre avantage de ce déménagement des cars : avec le contournement, ils partiront aussitôt sur la 2×2 voies sans altérer la circulation en ville. Laurent Wauquiez explique que le centre ville ponot est pénalisé par la situation actuelle et estime que l’aménagement du Pôle d’Échanges Intermodal va permettre de le désengorger.

Calendrier des travaux

La première phase des travaux devrait être achevée en avril 2013. Elle comprend la réalisation de la passerelle, la création d’un dépose-minute Boulevard Bertrand de Doue et l’aménagement d’un parking de 180 places, dont 30 pour le personnel et le reste pour le grand public (payant).

Pour la seconde phase des travaux, il faudra attendre un peu plus, au moins jusqu’en 2014. Elle comprend la création d’une voie de désenclavement du site ferroviaire à partir du contournement, la réalisation d’une gare routière, une desserte du site par les transports en commun et l’aménagement d’un parking public et du parvis de la gare.

Le financement du projet (montants HT)

Le coût total du projet s’élève à 13 464 000 euros. Les financements sont répartis de la sorte :

  • 8,450 millions d’euros pour la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay ;
  • 1,2 million d’euros pour l’Europe (via le FEDER) ;
  • 986000 euros pour l’État (via le FNADT). L’obtention de cette participation n’a pas été acquise en 2011 et à nouveau sollicitée pour 2012. En cas de refus, ce pourrait être à la Communauté d’Agglomération de prendre en charge ce montant ;
  • 772000 euros pour le Conseil Régional Auvergne (hors aménagements périphériques);
  • 720000 euros pour l’État (via le contrat de projet État-Région) ;
  • 490 000 euros pour la SNCF ;
  • 466 000 euros pour RFF ;
  • 380 000 euros pour le Conseil Général de la Haute-Loire.

(Avec zoomdici.fr).

Posted in Auvergne, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : retards constatés jeudi 2 août

Posted by ardsl sur 2 août 2012

Accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans (Drôme)

Un accident de personne a eu lieu vers 12h30. Un piéton a été percuté par le TER 17574/5 (Valence 12h14 – Grenoble 17h29) au miveau d’un passage à niveau près de la zone commerciale de la commune de Saint-Paul-lès-Romans.

Le trafic ferroviaire a été interrompu pendant près de 2 heures entre Romans-sur-Isère et Saint-Marcellin.

Trains supprimés

  • TER 17605 (Part-Dieu 7h14 – Grenoble 8h40) en raison de travaux.
  • TER 885804/5 (Grenoble 12h08 – Valence 13h18) : supprimé uniquement entre Saint-Marcellin et Valence, en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.
  • TER 885820/1 (Grenoble 12h30 – Valence 13h46) : supprimé uniquement entre Saint-Marcellin et Valence, en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.
  • TER 17576/7 (Valence 13h11 – Grenoble 14h29) en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.
  • TER 885814/5 (Valence 13h41 – Grenoble 14h52) : supprimé uniquement entre Valence et Saint-Marcellin, en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.
  • TER 17578/9 (Valence 14h14 – Grenoble 15h29) en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.
  • TER 885369 (Saint-André-le-Gaz 16h08 – Gières 17h21) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 885896/7 (Valence 16h41 – Grenoble 17h52) en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.
  • TER 885374 (Gières 17h31 – Saint-André-le-Gaz 18h46) : supprimé uniquement entre Gières et Grenoble, en raison de l’absence d’un personnel.

Trains retardés

Retard non communiqué pour le TER 17574/5 (Valence 12h14 – Grenoble 13h29) en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.

1h15 de retard pour le TER 17702 (Avignon 6h18 – Part-Dieu 8h40) en raison de l’attente d’un personnel.

30 minutes de retard pour le TER 885830/1 (Grenoble 16h30 – Valence 17h46) en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 17709 (Part-Dieu 9h20 – Marseille 12h54) en raison de travaux.
  • le TER 883734 (Grenoble 15h13 – Saint-Marcellin 15h56) en raison de l’attente d’un personnel.

20 minutes de retard pour :

  • l’EC 32 (Milan 8h25 – Genève 12h18) en raison d’un dérangement d’aiguillage.
  • le TER 885668 (Gap 13h28 – Grenoble 15h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 885822/3 (Grenoble 13h30 – Valence 14h48) en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.
  • le TER 885824/5 (Grenoble 14h30 – Valence 15h46) même motif.
  • le TER 17580/1 (Valence 15h14 – Grenoble 16h29) même motif.
  • le TER 885163 (Saint-Marcellin 16h04 – Gières 17h14) en raison de la réutilisation de la rame du 883734.
  • le TER 17582/3 (Valence 16h14 – Grenoble 17h29) en raison d’un accident de personne à Saint-Paul-lès-Romans.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 885300 (Gières 5h30 – Perrache 7h41).
  • le TER 17718 (Marseille 15h06 – Part-Dieu 18h40).
  • l’EC 36 (Milan 17h25 – Genève 21h18) en raison de travaux.

(Avec France Bleu Drôme-Ardèche).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :