ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Boucieu-le-Roi : le vélorail, il a tout d’un grand

Posted by ardsl sur 2 août 2012

Gare de Boucieu-le-Roi, le premier wagon dans lequel on grimpe est souvent celui de la déception. Il est réservé au touriste tout juste arrivé dans la région et se présentant, candide, pour se hisser dans le vélorail… Et là, Madame, souvent l’envoyée de la famille pour négocier avec le préposé à la caisse, revient contrariée : « ils m’ont dit qu’il fallait réserver plusieurs semaines à l’avance. » Le mari bougonne : « Ah… Mais pourquoi ils n’en mettent pas plus… »

Victime de son succès, la machine affole les compteurs

Parce qu’ils ne peuvent pas, lui souffle-t-on… Responsable du site boucicois, Charlotte Argod s’explique : « nous avons cinq rotations quotidiennes avec un taux de remplissage de 100%. Nous ne pouvons faire plus à moins de rouler la nuit. »

Victime de son succès, la machine affole les compteurs : lancée en 2011, elle a cumulé 18000 visiteurs. Depuis le printemps, déjà 14000 personnes (chiffre à la mi-juillet) s’étaient lancés dans les 12 km de la descente de la vallée du Doux. Soit la plus forte fréquentation pour un vélorail en France.

« Il faut réserver deux semaines à l’avance en moyenne, c’est pour cela que nous avons mis en place notre site internet. J’ai même déjà quelques réservations pour le mois de novembre, quand finira la saison… »

L’attrait pour ce vélorail, c’est d’abord un manque. Celui de toute une région pour son train légendaire, le Mastrou, arrêté en 2008 faute de rentabilité.

« On a l’impression d’être dans un manège »

Un repreneur – l’union des sociétés Kleber Rossillon et Courriers Rhodaniens – a en 2011 fait le pari de la relance. En rationalisant la gestion et le parcours (plus court). Le Mastrou devrait retrouver les voies en 2013, le temps de refaire une beauté aux locomotives.

En attendant, l’exploitant privé a donné naissance à ces vélorails. Et ce brillant élève est en passe d’approcher le maître train dans les cœurs ardéchois.

Par cette communion qu’il offre à la famille : « même les ados ne disent pas non pour venir ici », rigole Charlotte Arod. C’est dire… Car le plaisir bucolique délivré par les magnifiques paysages de la vallée du Doux côtoie celui grisant de la vitesse quand la machine s’emballe (si l’on se met à pédaler vertement). « On a l’impression d’être dans un manège », s’émerveille une midinette qui en sort. Sa place est déjà prise… Par un vacancier qui a pensé à réserver.

Le Mastrou revient en 2013

Sa future gare en construction à Saint-Jean-de-Muzols, le train légendaire le Mastrou devrait circuler à l’été 2013, cinq ans après son arrêt. Et ce sur la voie qu’emprunte aujourd’hui le vélorail. L’exploitant réfléchit toujours au meilleur moyen de faire cohabiter les deux, sachant que le train sera prioritaire puisqu’il compte en faire le plus fréquenté en France.

Boucieu, c’est à voir

Une journée au vélorail, c’est nécessairement une halte au village de Boucieu-le-Roi, estampillé village de caractère. Fondé par le roi de France Philippe le Bel, il est magnifiquement coiffé par la maison Pierre Vigne où vivent encore quelques sœurs. Le lieu a gardé son ambiance médiévale. Une exposition “Les arts à la cure” agrémente aussi ce voyage dans cette commune à 20 km de Tournon-sur-Rhône, direction Lamastre.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :