ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Le train de sauvetage et d’extinction genevois en pleine action

Posted by ardsl sur 4 août 2012

Le mastodonte de 80 tonnes a vidé 22000 litres d’eau en dix minutes ! C’est jeudi 2 août que le seul train de sauvetage et d’extinction du canton de Genève a offert cette impressionnante démonstration dans la banlieue de Gland, en pleine campagne.

Les deux canons installés sur le dessus du train ont fait parler leur puissance en envoyant un jet jusqu’à 70 mètres. Dominique Emery, sapeur-pompier d’entreprise pour les CFF raconte que «le débit d’eau maximal pouvant être rejeté est de 4800 litres par minute lorsque les deux canons sont en activité, ce qui représente environ un tiers de la puissance totale de déjection du jet d’eau de Genève (150000 litres par minutes) !»

Un train multi-fonction

D’aspect extérieur le train n’a rien de surprenant, si ce n’est sa grosse citerne qui peut contenir jusqu’à 44000 litres d’eau. Tout se passe à l’intérieur. Après avoir quitté le quai de la gare de Cornavin à 14 heures, la visite du monstre permet de découvrir les différents compartiments qui le composent. Le premier wagon est destiné à l’extinction de feux de diverses natures et est muni de réserves de mousse et de poudre. On utilise ces matériaux afin, notamment, d’éteindre des feux de très grosse ampleur.

Le deuxième wagon sert à stocker tout le matériel nécessaire à la maintenance et à l’équipement des pompiers. On y trouve entre autres, des masques à oxygène et une caméra thermique, permettant de détecter des personnes en danger dans un épais nuage de fumée par exemple.

Finalement le troisième compartiment constitue le « wagon de sauvetage » et permet de mettre à l’abri les rescapés. «Ce wagon est totalement étanche et pressurisé, pour éviter l’entrée de fumée et ainsi préserver les blessés dans un espace sain et riche en oxygène. Tout l’équipement nécessaire aux soins de premiers secours est à disposition», explique Dominique Emery.

Un atout pour le «Grand Genève»

Ces fonctions font du train de sauvetage et d’extinction, un énorme atout pour le canton de Genève et sa périphérie, selon Dominique Emery. Ce train, qui est en fonction depuis 1997 à Genève, permet d’intervenir à des endroits impraticables pour les camions de pompiers, comme par exemple «sur les rails ou dans les tunnels». Il peut également intervenir sur les maisons longeant les rails et maîtriser un incendie. De plus il permet d’être rapidement sur les lieux, avec une vitesse de croisière atteignant les 80 km/h. Des interventions peuvent être effectuées de Rolle jusqu’à l’aéroport de Cointrin et même jusqu’en France voisine, à Bellegarde. « Ce qui est très prometteur« , continue Frédéric Revaz, « c’est qu’on pourra intervenir sur la ligne du CEVA« .

Peu de feu, mais beaucoup de pannes

Le train de sauvetage est surtout intervenu lors de pannes sur les rails. Le 4 juillet dernier, il est intervenu lors d’une panne près d’Allaman, alors qu’un train de voyageurs se dirigeait vers Genève. L’incident concernait une fuite d’huile et les pompiers des CFF se sont rendus sur place afin de pomper la substance dangereuse. Les incendies surviennent surtout durant la période estivale.

(Avec La Tribune de Genève).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :