ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Le beau bilan de l’été ferroviaire en Languedoc-Roussillon

Posted by ardsl sur 4 septembre 2012

L’été aura été plus qu’actif pour SNCF, avec 20 millions de voyageurs transportés en France sur les deux mois d’été dans 50000 trains, et des fins de semaines à 1,2 millions de voyageurs. Dans les gares du Languedoc-Roussillon, on a atteint 200 000 personnes par week-end.

« Nous avons eu 20 à 25% de voyageurs supplémentaires dans nos gares durant l’été« , note Céline Bochel, directrice de l’information à SNCF.

Flux massif

Un flux massif qui a donné lieu à quelques cohues, en particulier sur l’axe TER Toulouse – Narbonne, dont les trains sont insuffisamment fréquents. Mais dans de nombreux cas elles ont été atténuées par le renforcement de la capacité des trains et, précise Laurent Barou, responsable du bureau SNCF « transporteurs » à Montpellier, « par la réintroduction d’une ancienne pratique : la mise en place au dernier moment de trains TER supplémentaires, quelques minutes après le départ du train régulier lorsque ce dernier est plein« .

Ce système, qui demande beaucoup de souplesse, « est destiné à être reconduit« , dit-on à SNCF.

Au total, et bien que la ligne principale du réseau languedocien, Narbonne – Nîmes, soit saturée et ne dispose d’aucun itinéraire alternatif, les résultats de régularité sont exceptionnels en région cet été. Le pourcentage de TER à l’heure grimpe à 89,9%, soit 3 points de plus qu’à l’été 2011, 5 de plus qu’à l’été 2010 et même 10 de plus qu’à l’été 2003.

La ponctualité des TGV passe de 75% à l’été 2011 à 86% cet été

« Sans aucun doute la nouvelle organisation du cadencement a aidé à mieux gérer les flux, avec par exemple un TER à chaque heure vers Narbonne« , note Laurent Barou.

« Il en va de même pour les TGV, eux aussi cadencés, dont la ponctualité passe de 75% à l’été 2011 à 86% cet été« , ajoute le responsable. Laurent Barou se félicite aussi que « la régularité du délai entre l’arrivée d’un TER et le départ d’un TGV ou Intercités » permette aussi de mieux assurer les correspondances.

Parmi les soucis, un vol de batterie sur un passage à niveau le 17 juillet a retardé 38 trains sur 300 ce jour-là. L’événement le plus pénalisant est survenu le 2 août, avec ce capot de voiture jeté sur la voie à Baillargues. Il a retardé 52 trains sur 290 ! La panne d’un train de fret, le 4 août, a retardé un Intercités d’une heure, avec boissons offertes aux voyageurs. Le 25 août, une caténaire rompue à Valence TGV a retardé 20 TGV.

Pour répondre aux défis, SNCF alignait 75 personnes pour la seule gare de Montpellier, effectif porté à 85 les fins de semaine grâce à la mobilisation des cadres, pour assurer le service opérationnel et l’accueil-embarquement.

De plus, les agents SNCF de toutes fonctions, sur la base du volontariat et avec la seule contrepartie d’une récupération du jour travaillé, ont revêtu le gilet rouge dans les gares pour devenir « volontaires de l’information ». Un dispositif à l’échelle de ce transport de masse sécuritaire et économe en énergie qu’est le rail.

(Avec Midi Libre).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :