ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Fin de la gratuité des cars scolaires en Isère

Posted by ardsl sur 10 septembre 2012

Le Conseil général de l’Isère a décidé de mettre fin à la gratuité des transports scolaires. Cette réforme a pris effet à la rentrée 2012/2013. Les 43000 élèves transportés payent désormais en moyenne 5% du coût du transport. L’objectif : éviter le gaspillage lié aux cars qui circulent presque vides.

« Face à la situation budgétaire difficile des collectivités locales, nous menons depuis plusieurs années une politique de rigueur qui s’est déjà traduite par la hausse des tarifs des dessertes neige et la suppression de services peu fréquentés« , commente Nicolas Fontaine, directeur transport délégué à la direction des mobilités du Conseil général de l’Isère.

« Nous nous attaquons désormais au transport scolaire qui représente dans le budget 2012 pas moins de 80 millions d’euros, et qui surtout manque de souplesse, n’est pas équitable pour les familles, et est source de gaspillages. Nous allons proposer un système de participation financière basé sur le quotient familial et les zones de déplacement. En contrepartie, une forte contribution sera versée à la restauration scolaire« .

Chaque année, sur les 43000 élèves inscrits au transport scolaire, 5000 élèves ne l’utilisaient jamais. Une raison à cela : la gratuité du service. Du moins pour les familles car pour le Conseil général cette compétence représente 80 millions d’euros d’investissement et un coût par élève transporté de 1500 euros. Face à l’importance de cette dépense nécessitant la mobilisation de 1000 cars, les élus ont décidé en février 2012 de réformer l’accès à ce service public.

À compter de la rentrée 2012/2013, les familles contribuent en moyenne à hauteur de 5% par enfant. La nouvelle tarification tient compte à la fois du quotient familial avec quatre niveaux de réduction et de l’offre disponible dans les zones où circule l’enfant. Autrement dit, en milieu rural le tarif de l’abonnement est moins élevé qu’en zone urbaine ou périurbaine. «Toutes les familles bénéficieront de 70% à 94% de réduction de réduction sur l’abonnement Transisère», indique-t-on au Conseil général de l’Isère. Pour exemple, les collégiens les moins aisés paient 2,5 euros par mois s’ils habitent dans les zones les plus rurales où les transports non scolaires sont assez rares et 3,20 euros par mois s’ils habitent dans un secteur plus urbanisé. Les collégiens les plus aisés paient 12,50 euros par mois s’ils vivent à la campagne et 16,20 euros s’ils habitent en ville. Pour atténuer cette nouvelle charge pour les parents, le conseil général a inclus dans cette réforme deux nouveautés : d’une part les élèves qui habitent à moins de 3 kilomètres de leur école peuvent utiliser les transports scolaires avec ces conditions tarifaires ; d’autre part, l’accès au réseau départemental est désormais illimité tous les jours de l’année.

À Albertville, le tarif des transports scolaires a été revu à la hausse (lire). Une décision identique a été prise par le Conseil général de l’Ardèche (lire).

À l’inverse, le Conseil général de la Savoie a décidé de maintenir la gratuité des transports scolaires (lire).

(Avec mobilicites.com et Transport Public).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :