ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 20 septembre 2012

Contrôlée sans billet dans le train plus de 150 fois !

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Une jeune femme comparaissait mardi 18 septembre à Clermont-Ferrand pour « voyage habituel dans une voiture de transport en commun sans titre valable » au tribunal correctionnel. Un chef de prévention rarissime.

Si elle prenait toujours le train en règle, son budget SNCF s’élèverait à près de 10000 € par an.

Une Riomoise de 36 ans était appelée à la barre du tribunal correctionnel, mardi 18 septembre, pour « voyage habituel dans une voiture de transport en commun sans titre valable ». Le chef de prévention est rarissime. Il peut être appliqué à partir de dix trajets sans billet sur une année.

Des trajets à Vichy et à Thiers

En 2011, la prévenue a été contrôlée en défaut à plus de 150 reprises ! Avec un grand sourire, elle a expliqué au juge qu’elle allait voir sa famille à Vichy et à Thiers et qu’elle n’avait pas les moyens de prendre de billet. « Avec 1200€ par mois et deux enfants à charge, il y a des gens dans la même situation qui payent, eux », lâchait Claire Génissieux, pour le parquet.

« Elle doit aussi nourrir son conjoint », complétait Me Catherine Raynaud. « Ces faits s’apparentent plus à un vol alimentaire qu’à une réelle infraction », a estimé l’avocate de la défense.

Sa cliente a été condamnée à un mois de prison avec sursis et 780€ de dédommagements pour la SNCF.

(Avec La Montagne).

Publicités

Posted in Auvergne | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

voyages-sncf.com veut s’étendre en Europe

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

L’agence de voyages a annoncé vouloir déployer sa marque en dehors des frontières françaises et s’étendre aux autres marchés européens pour devenir “le leader de la distribution ferroviaire”. Elle remplace et s’affiche à compter du 20 septembre, sur les autres sites SNCF à l’étranger utilisés jusqu’à présent, tgv-europe.com en Europe, et raileurope.co.uk au Royaume-Uni.

Cette nouvelle dimension répond à l’ouverture des marchés en Europe, à l’évolution des modes de consommation et à l’influence des grands acteurs du digital qui transforment le marché du e-tourisme”, explique un communiqué. L’annonce a été faite par Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages, et Yves Tyrode, directeur général de voyages-sncf.com à l’occasion d’un salon spécialisé sur le transport ferroviaire à Berlin, InnoTrans.

Pour “devenir un acteur référent du e-travel face à une concurrence mondiale menée par des acteurs puissants”, voyages-sncf.com souligne pouvoir compter sur dix sites web, des applications mobiles en six langues, six boutiques et un service intégré de call center.

(Avec pros-du-tourisme.com).

Posted in Europe, SNCF | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

SNCF : les ventes en agences progressent de 2,8% au 1er semestre

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Après une hausse de 3,5% en 2011, les ventes SNCF dans les agences de voyages se maintiennent avec une nouvelle progression de 2,8% au premier semestre 2012. « Ce résultat provient de la bonne tenue des ventes affaires malgré un renforcement du contrôle des budgets par les entreprises« , analyse Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages.

La part de marché des agences dans le voyage d’affaires progresse. Les ventes SNCF ont notamment été dopées par l’ouverture de la LGV Rhin – Rhône qui a entraîné de fortes progressions sur Lyon – Strasbourg, Paris – Belfort, Paris – Zurich … À l’international, si Thalys sourit (+10% sur Amsterdam), Eurostar pleure (-4%) en raison de la crise qui touche les trafics dans le secteur bancaire entre Londres et le Vieux Continent. Enfin, les ventes de billets TGVAir sont à nouveau en forte progression après une hausse de 20% en 2011.

Les ventes aux tarifs Pro continuent toutefois de baisser, se situant à 71% (-1,3 point). Les ventes de billets de première classe sont également en retrait de 1 point à 42%. Si la vente de billetterie loisir demeure plus difficile, ne représentant plus que 15% des ventes, la part de marché des agences au global reste stable à 19% des ventes de la SNCF. Le cap de 1,3 milliard d’euros de volume d’affaires devrait être franchi contre 1,255 milliard en 2011. Effet d’un marché arrivant à maturité et de la crise en France, la progression des agences en ligne est pour sa part tombée à 10%.

(Avec pros-du-tourisme.com).

Posted in Fréquentation, SNCF, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SNCF prend la moitié du capital d’Europool

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Le groupe néerlandais Oranjewooud, spécialiste de l’ingénierie des infrastructures, a vendu 50% du capital de sa filiale Europool, propriétaire de la société d’inspection ferroviaire Eurailscout, à SNCF.

Eurailscout, qui a réalisé l’année dernière 17 millions d’euros de revenus, opère aux Pays-Bas, en Belgique, en Norvège, au Danemark, en Suisse et en Italie.

(Avec lerevenu.com).

Posted in SNCF | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Liaison ferroviaire Lyon – Turin : des décisions cruciales sont attendues en décembre 2012

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Dix-huit ans après avoir été désigné projet prioritaire de l’Union Européenne, le projet de nouvelle liaison ferroviaire Lyon – Turin attend de nouveaux signaux forts pour sa réalisation à l’occasion du prochain sommet bilatéral franco-italien de décembre 2012 à Lyon.

Réuni à Lyon le 13 septembre 2012 à l’occasion d’un Conseil d’administration extraordinaire, le Comité pour la liaison européenne Transalpine Lyon – Turin a émis ses souhaits en vue du prochain sommet bilatéral entre la France et l’Italie, qui doit se tenir à Lyon en décembre 2012.

Appel à la ratification

Il appelle les chefs d’État et de gouvernement à s’engager pour la réalisation du tunnel de base sous le Mont-Cenis dès que le budget européen consacré aux infrastructures sera approuvé mi-2013. Le comité demande donc une ratification dès que possible de l’accord signé le 30 janvier 2012 et des éléments concrets d’ici l’été 2013, comme la constitution de la société qui sera chargée des futurs travaux et la mise en oeuvre des premières mesures de report modal de la route vers le rail.

Le comité souhaite, par ailleurs, utiliser pleinement le financement européen déjà disponible, soit 671,8 millions d’euros, pour poursuivre les chantiers préparatoires en Italie et en France, en lançant, dès que possible, la nouvelle phase de percement au tunnelier, au droit de Saint-Martin-la-Porte, dans l’axe du tunnel.

Autre attente exprimée, celle de soutenir résolument le budget et le contenu du « Mécanisme pour l’interconnexion en Europe », notamment le financement à 40% des sections transfrontalières et la mise en oeuvre de « project bonds » lors des réunions du Conseil de l’Union Européenne sur le cadre financier 2014-2020. Ces 40%, s’ils sont obtenus, constitueraient une amélioration par rapport « au taux maximal pour les travaux qui est de 30% d’ici fin 2013« , indique Gunther Etil de la Commission européenne.

824 millions d’euros déjà investis

Présenté par Franck Riboud, président du Comité pour la Transalpine, comme « la locomotive du Lyon – Turin », le tunnel de base long de 57 km a déjà fait l’objet d’un investissement de 824 millions d’euros.

Trois descenderies ont d’ores et déjà été achevées côté français dont la dernière, celle de Saint-Martin-la-Porte (2400 mètres), en juin 2010. Une galerie est, par ailleurs, en cours de réalisation en Italie, le démarrage des travaux à l’explosif de la galerie de reconnaissance de La Manddalena (7500 mètres) ayant débuté à l’été 2012. L’objectif des promoteurs du projet est d’aboutir à un démarrage des travaux du tunnel de base fin 2013 et à une mise en service de l’ouvrage à l’horizon 2023.

Cette nouvelle infrastructure est censée permettre de transférer 700000 poids lourds sur le rail et d’accueillir 5 millions de voyageurs à grande vitesse. L’investissement est de 8,2 milliards d’euros avec une répartition prévisionnelle de 3,28 milliards pour l’Union Européenne, 2,85 milliards pour l’Italie et 2,07 milliards pour la France.

Signe de l’intérêt pour cette liaison présentée comme le seul axe Ouest-Est de l’Europe du Sud, la Région Languedoc-Roussillon vient de rejoindre les 80 adhérents du Comité pour la liaison européenne Transalpine Lyon – Turin. Elle devrait être suivie par la Communauté d’Agglomération de Nice.

(Avec wk-transport-logistique.fr).

Posted in Fret, Isère, Italie, Politique, Rhône, Savoie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le lobby pro Lyon – Turin se lance dans la bataille du rail

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Les partisans du projet de nouvelle ligne ferroviaire Lyon – Turin ont décidé de se faire entendre. Quelques semaines avant la tenue début décembre, à Lyon, d’un sommet bilatéral France – Italie, ils ont publié, jeudi 13 septembre, une « déclaration commune en faveur de la nouvelle liaison Lyon – Turin ».

Côté français, ces partisans sont réunis au sein du comité pour la Transalpine, présidé par Franck Riboud, PDG de Danone, et côté italien, de la Transpadana, présidé par Francesco Bettoni, président de la chambre de commerce de Brescia. Ces deux comités, crées en 1991, affirment rassembler « les principaux acteurs politiques et économiques de Rhône-Alpes et du Piémont ».

Tout en se disant « pleinement conscients des enjeux de redressement économique et budgétaire » qui se posent aujourd’hui à la France et l’Italie, « ils rappellent la nécessité de concentrer les investissements de croissance sur cet itinéraire à haute valeur ajoutée économique, environnementale et européenne ».

Ce projet de ligne nouvelle entre Lyon et Turin est relativement ancien puisqu’il est discuté depuis plus de vingt ans. Avantage : il permettrait de diminuer de moitié le trajet Lyon – Turin qui se ferait en 2 heures, et mettrait Paris à un peu plus de 4 heures de Milan contre plus de 7 heures actuellement.

Selon une analyse « coûts-bénéfices » élaborée sous la houlette de Mario Virano, commissaire spécial du gouvernement italien pour la ligne TAV rendue publique en avril, 4,5 millions de voyageurs pourraient emprunter ce couloir ferroviaire, dont 1,1 million d’anciens passagers de la route ou de l’avion. Côté fret ferroviaire, la nouvelle ligne devrait drainer une part importante (environ 55% contre 26% actuellement) du trafic de marchandises, permettant d’éviter le passage de 700000 camions par an.

Pendant la campagne présidentielle, François Hollande s’était déclaré favorable à cette liaison. En octobre 2011, il avait affirmé « concernant le Lyon – Turin, j’espère que le prochain président de la République fera le bon choix. Moi, je prends cet engagement car je considère que cette infrastructure correspond non seulement à l’intérêt de la région mais aussi à l’intérieur du pays, car le transport de marchandises doit s’effectuer sur la route mais aussi par le train ».

Las, en juillet 2012, le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac annonce que le gouvernement n’aura « d’autre choix que d’abandonner certains projets » de ligne à grande vitesse. « On a ressenti certaines inquiétudes », rappelait, jeudi 13 septembre, Jean-Jack Queyranne, le président PS de la région Rhône-Alpes, membre de la Transalpine.

Réunis le 4 septembre, à Rome, François Hollande et Mario Monti, son homologue italien, ont annoncé qu’ils aborderaient cette question. Le président du conseil italien ajoutant que ce sommet sera « un signe concret de la volonté de concrétiser le projet de train à très grande vitesse ».

Selon la Transalpine et la Transpadana, la liaison Lyon – Turin représente un investissement de 8,2 milliards d’euros partagés entre la France, l’Italie et l’Union Européenne.

Si ce projet suscite peu de vagues en France, il a donné lieu à de nombreuses manifestations de l’autre côté des Alpes, notamment dans le val de Suse. Selon un sondage du Corriere della sera, 62% des Italiens approuvent le Lyon – Turin tout en déclarant comprendre les motivations de ses opposants.

(Avec libelyon.fr).

Posted in Fret, Isère, Italie, Politique, Rhône, Savoie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés jeudi 20 septembre

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Trains supprimés

  • TER 889653 (Roanne 5h45 – Perrache 7h19) : supprimé uniquement Saint-Germain-au-Mont-d’Or et Perrache, en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 885117 (Saint-Marcellin 7h04 – Grenoble 7h48) en raison d’une absence de matériel.
  • TER 886602 (Part-Dieu 8h12 – Roanne 9h30) en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 887115 (Villefranche-sur-Saône 9h41 – Vienne 10h56) : supprimé uniquement entre Perrache et Vienne.
  • TER 886760/1 (Ambérieu 11h07 – Saint-Étienne 12h40) : supprimé uniquement entre Lyon et Saint-Étienne, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 887123 (Villefranche-sur-Saône 12h41 – Vienne 13h56) : supprimé uniquement entre Perrache et Vienne, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886824/5 (Saint-Étienne 12h50 – Part-Dieu 13h36) en raison de la réutilisation de la rame du 886760/1.
  • TER 887329 (Perrache 13h49 – Saint-André-le-Gaz 14h47) : supprimé uniquement entre Bourgoin et Saint-André-le-Gaz, en raison d’un dérangement d’installation.
  • ICN 624 (Bienne 14h19 – Genève aéroport 15h56) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin, en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement. Mise en place d’un train de remplacement.
  • ICN 530 (Saint-Gall 14h48 – Genève aéroport 18h56) : supprimé uniquement entre Nyon et Cointrin, en raison d’un dérangement technique.
  • TER 17763 (Bercy 15h38 – Part-Dieu 20h40) : supprimé uniquement entre Dijon et Lyon.
  • TER 96646/7 (Genève 16h42 – Grenoble 19h05) : supprimé uniquement entre Genève et Bellegarde.
  • TER 886195 (Perrache 17h40 – Avignon 20h29) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • ICN 643 (Genève aéroport 19h05 – Bâle 21h53) : supprimé uniquement entre Coitrin et Morges, en raison de la réutilisation prévue de la rame de l’ICN 530.

Trains retardés

1h15 de retard pour le TER 887329 (Perrache 13h49 – Bourgoin 14h28) en raison d’un dérangement d’installation.

1h de retard pour le TER 96512/3 (Part-Dieu 14h38 – Genève 16h27) en raison d’un dérangement technique.

50 minutes de retard pour :

  • le TER 18503 (Dijon 6h40 – Part-Dieu 8h40) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h46).
  • le TER 17763 (Bercy 15h38 – Dijon 18h30).
  • le TER 887357 (Perrache 20h49 – Saint-André-le-Gaz 21h47) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Vénissieux.

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 17805 (Dijon 7h40 – Part-Dieu 9h42) même motif.
  • le TER 886013 (Mâcon 8h25 – Part-Dieu 9h14).
  • le TGV 6607 (Paris 8h57 – Part-Dieu 10h56) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 886714/5 (Ambérieu 9h07 – Saint-Étienne 10h40) en raison de la réutilisation de la rame du 886808/9.
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05) en raison d’un problème de signalisation près de TGV Haute-Picardie.
  • le TER 18531 (Part-Dieu 14h40 – Bourg-Saint-Maurice 17h43) en raison de l’attente d’un personnel.

30 minutes de retard pour :

  • le TER 886609 (Roanne 7h10 – Part-Dieu 8h19) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 886011 (Mâcon 7h35 – Perrache 8h35) même motif.
  • le TER 887111 (Villefranche-sur-Saône 8h11 – Perrache 8h45) même motif.
  • le TER 886015 (Mâcon 8h35 – Perrache 9h35) même motif.
  • le TER 887113 (Villefranche-sur-Saône 8h41 – Vienne 9h56) même motif.
  • le TER 887115 (Villefranche-sur-Saône 9h41 – Perrache 10h15) même motif.
  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05) en raison d’un problème de signalisation près de TGV Haute-Picardie.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 886007 (Mâcon 7h25 – Part-Dieu 8h14) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55).
  • le TER 886615 (Roanne 9h30 – Part-Dieu 10h48).
  • le TER 887118 (Vienne 10h04 – Perrache 10h36) en raison de la réutilisation de la rame du 887113.
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48) en raison d’un problème de signalisation près de TGV Haute-Picardie.
  • le TER 889976/7 (Le Puy-en-Velay 12h41 – Part-Dieu 14h54).
  • le TGV 5372/3 (Marseille 14h44 – Nantes 20h48) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 883506 (Chambéry 17h15 – Saint-André-le-Gaz 18h09) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 96570/1 (Genève 17h29 – Part-Dieu 19h22).
  • le TER 895812/3 (Part-Dieu 17h34 – Lons-le-Saunier 19h02) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 18544 (Bourg-Saint-Maurice 18h16 – Part-Dieu 21h20) en raison de la réutilisation de la rame du 18531.
  • le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Modane 22h17).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 893901 (Paray-le-Monial 5h54 – Part-Dieu 7h52) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 17751 (Sens 6h18 – Part-Dieu 7h40) même motif.
  • le TER 886611 (Roanne 7h30 – Part-Dieu 8h48) même motif.
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h57) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 17809 (Dijon 9h40 – Part-Dieu 11h40) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43) en raison d’un problème de signalisation près de TGV Haute-Picardie.
  • le TER 887117 (Villefranche-sur-Saône 10h41 – Perrache 11h15).
  • le TGV 6940/1 (Paris 12h45 – Annecy 16h33) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17621 (Part-Dieu 14h14 – Grenoble 15h35).
  • le TGV 5370/1 (Marseille 14h44 – Rennes 21h01) en raison d’un incident technique sur le train et d’un incident affectant la voie.
  • le TER 887134 (Vienne 15h04 – Villefranche-sur-Saône 16h19).
  • le TGV 6923 (Paris 17h37 – Grenoble 20h43).
  • le TER 889440 (Part-Dieu 17h55 – Villars 18h34) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886620 (Part-Dieu 18h12 – Roanne 19h30) même motif.
  • le TER 887349 (Perrache 18h49 – Saint-André-le-Gaz 19h47).

15 minutes  de retard pour :

  • le TER 893903 (Nevers 5h30 – Part-Dieu 9h04).
  • le TER 18512 (Modane 5h41 – Part-Dieu 8h20).
  • le TER 886607 (Roanne 6h30 – Part-Dieu 7h48) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 889655 (Roanne 6h45 – Perrache 8h19).
  • le TER 886808/9 (Saint-Étienne 7h20 – Ambérieu 8h53).
  • le TER 875704/5 (Clermont-Ferrand 8h56 – Part-Dieu 11h20).
  • le TER 17613 (Part-Dieu 10h14 – Grenoble 11h33).
  • le TER 18528/9 (Part-Dieu 10h34 – Bourg-Saint-Maurice 13h43).
  • le TER 17978/9 (Part-Dieu 12h08 – Annecy 13h59).
  • le TER 887123 (Villefranche-sur-Saône 12h41 – Vienne 13h56) en raison de l’attente d’un personnel à Perrache.
  • le TGV 6917 (Paris 12h41 – Grenoble 15h43) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886726/7 (Ambérieu 13h07 – Saint-Étienne 14h40).
  • l’ICN 624 (Bienne 14h19 – Genève 15h49) en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.
  • le TER 883321 (Chambéry 15h04 – Modane 16h20) en raison de travaux.
  • le TER 887139 (Villefranche-sur-Saône 17h11 – Vienne 18h26).
  • le TER 886196 (Avignon 19h01 – Part-Dieu 21h40).
  • le TER 17637 (Part-Dieu 19h14 – Grenoble 20h37).
  • le TER 886860/1 (Saint-Étienne 22h41 – Part-Dieu 23h36).
  • l’IR 2548 (Berne 23h08 – Genève 1h05) en raison d’un dérangement technique à la locomotive.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

RFF : Hubert du Mesnil reconduit en intérim

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Le gouvernement reconduit Hubert du Mesnil à la tête de Réseau Ferré de France (RFF), mais à titre intérimaire, pour se laisser le temps d’élaborer son projet de réforme du rail avant de désigner définitivement le prochain patron de l’infrastructure ferroviaire. Le mandat d’Hubert du Mesnil était arrivé à échéance le 4 septembre, celui de Guillaume Pépy (SNCF) s’achève en février 2013.

Hubert du Mesnil, 62 ans, a été renommé à la présidence de RFF, « par intérim », selon une lettre du ministre des Transports Frédéric Cuvillier du 5 septembre, dont l’AFP a reçu copie.

« Le gouvernement n’a pas encore donné ses orientations sur la future réforme du rail, c’est pourquoi il a choisi le statu quo à la tête de RFF« , a expliqué à l’AFP une source proche du dossier.

Pour rappel, le gouvernement a annoncé pour 2013 un projet de loi réformant à la fois la gouvernance du système ferroviaire et le statut social des cheminots. Frédéric Cuvillier devrait aborder le sujet en Conseil des ministres dans les prochaines semaines pour donner les contours du futur texte.

Ingénieur général des Ponts et Chaussées et ancien élève de Polytechnique, Hubert du Mesnil avait été nommé en 2007, pour un mandat de cinq ans.

Il plaide aujourd’hui pour une plus grande séparation des compétences entre le gestionnaire de l’infrastructure et les opérateurs ferroviaires, SNCF préconisant elle d’intégrer les deux entités au sein d’une même holding.

Outre celui d’Hubert du Mesnil lui-même, plusieurs noms circulent pour un mandat à la tête de RFF parmi lesquels ceux de l’ex-secrétaire d’État au Budget de 2000 à 2002 Florence Parly (PS), du préfet de la Région Rhône-Alpes Jean-François Carenco, ancien directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo, ou de Élisabeth Borne, directrice générale de l’urbanisme à la mairie de Paris et ancienne directrice de la stratégie de SNCF.

(Avec mobilicites.com et daly-bourse.fr).

Posted in RFF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :