ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for 5 octobre 2012

T3 et Rhônexpress à l’arrêt jusqu’au 11 novembre

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Rhônexpress (à gauche) et T3 (à droite) cohabitent sur la même voie entre Part-Dieu et Meyzieu ZI.

En raison de travaux d’aménagement sur les voies, entrepris par le SYTRAL , les lignes T3 (Part-Dieu – Meyzieu) et Rhônexpress (Part-Dieu – Saint-Éxupéry) ne circulent pas entre le samedi 6 octobre et le dimanche 11 novembre inclus.

Des bus et des cars de remplacement sont mis en place.

T3

La desserte des stations est assurée par des bus relais entre Meyzieu ZI et Gare Part-Dieu Villette aux arrêts provisoires à proximité des stations du tramway T3.

Fréquences des Bus Relais

Du lundi au vendredi

  • de 4h à 6h30 toutes les 30 minutes
  • de 6h30 à 9h et de 16h30 à 19h toutes les 5 minutes
  • de 9h à 16h et de 19h à 21h toutes les 10 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Les samedis

  • de 4h à 7h30 toutes les 30 minutes
  • de 7h30 à 14h30 et de 19h à 21h toutes les 12 minutes
  • de 14h30 à 19h toutes les 7 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Les dimanches et jours fériés 

  • de 5h20 à 9h toutes les 30 minutes
  • de 9h à 21h toutes les 12 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Premiers et derniers départs

De Gare Part Dieu Villette

  • du lundi au samedi : 4h30 et minuit.
  • dimanche et jours fériés : 5h50 et minuit.

De Meyzieu ZI

  • du lundi au samedi : 4h et 23h40
  • dimanche et jours fériés : 5h20 et 23h40

La station GARE DE VILLEURBANNE est reportée à l’arrêt MONTCHAT PLACE RONDE de la ligne C9. La station BEL AIR LES BROSSES est reportée à l’arrêt VILLEURBANNE BEL AIR de la ligne C17. La station DECINES GRAND LARGE est reportée à l’arrêt DECINES ESPLANADE de la ligne 57.

Rhônexpress

Afin d’acheminer les voyageurs jusqu’à l’aéroport, le SYTRAL met en place une liaison directe Lyon Part-Dieu – Saint-Éxupéry par autocars.

Cette liaison par autocars de substitution est totalement indépendante du service Rhônexpress.

Le service est assuré par Keolis.

Horaires

Au départ de Part-Dieu

  • Un car toutes les 15 minutes de 4h30 à 21h aux min 00, 15, 30 et 45.
  • Un car toutes les 30 minutes de 21h à 0h aux min 00 et 30.

Accès à la station Lyon Part-Dieu : Gare routière Place de Francfort, Lyon 3ème.

Au départ de Saint-Éxupéry

  • Un car toutes les 15 minutes de 5h à 21h aux min 00, 15, 30 et 45.
  • Un car toutes les 30 minutes de 21h à 0h aux min 00 et 30.
  • Un dernier car à 0h40.

Accès à la station Aéroport Saint-Exupéry : Parvis de la gare TGV.

Le temps de trajet est de 45 minutes en heures creuses et de 60 minutes en heures de pointes, soumis aux aléas des conditions de circulation.

Les stations Vaulx-en-Velin La Soie et Meyzieu ne sont pas desservies.

Tarifs

  • Aller simple : 9€.
  • Supplément billet TCL avec aller simple : 1,40€.
  • Gratuité pour les moins de 12 ans accompagnés et l’accompagnateur d’une PMR.

LES BILLETS RHÔNEXPRESS NE SONT PAS VALABLES A BORD DES AUTOCARS. VOUS DEVREZ PAR CONSÉQUENT ACQUÉRIR UN TITRE SPÉCIFIQUE A CE SERVICE DE SUBSTITUTION.

Les billets sont en vente près des stations de départ des autocars, à Lyon Part-Dieu et  à Saint-Éxupéry.

Posted in Aéroports, Rhône, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les TPG testent de nouveaux réseaux

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

La régie publique investit les réseaux sociaux. Résultat : une communication interactive.

Les Transports Publics Genevois (TPG) ont accroché le wagon de la communication 2.0 sur les réseaux sociaux. Présent sur le site de microblogging Twitter depuis 2011, le compte @TPGeneva est à mille lieux de la communication institutionnelle à la papa. Exemple : un usager se plaint de la vitesse de parcours sur le réseau ? Les TPG approuvent. Leur message : «Si vous avez un truc pour donner la priorité aux TP à Genève comme dans d’autres villes, on vous offre une cart@bonus:)». De la réactivité alliée à l’information, le tout saupoudré d’une pointe d’humour, tels sont les ingrédients de base pour un cocktail communicatif estampillé 2.0.

Si le compte de la régie publique totalise à ce jour quelque 500 abonnés twitter, une paille eu égard aux 400000 usagers transportés quotidiennement, l’entreprise se positionne clairement sur les réseaux sociaux. « Nous sommes à un tournant« , relève Philippe Anhorn. « Depuis 2011, nous avons une présence exploratoire, mais je peux imaginer que dans deux ans le nombre de réclamations transmises via les réseaux sociaux sera aussi important que par les canaux traditionnels. »

Entre coups de gueule, interrogations et quelques félicitations, toute interpellation appelle une réponse personnalisée. La dimension sociale de dialogue dans toute sa splendeur. L’enjeu est de taille. Si une plainte par courrier passe inaperçue, la viralité d’un message cinglant sur Facebook ou Twitter peut fortement nuire à l’image d’une entreprise.

@TPG_Infotrafic

La régie publique dispose d’un deuxième compte twitter, @TPG_infotrafic. Il relaie les perturbations du réseaux des Transports publics genevois. Fonctionnant sur le principe du flux RSS, ce compte ne dialogue par avec les twittos.

(Avec tdg.ch).

Posted in Genève | Tagué: , | Leave a Comment »

François Hollande propose de renforcer le rôle des Régions

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Le président François Hollande a proposé le 5 octobre 2012 de nouveaux pas vers plus de décentralisation en France, préconisant notamment d’accroître le rôle des régions dans le cadre du projet de loi sur la décentralisation qui sera présenté début 2013.

Dans un discours, prononcé aux états généraux de la démocratie territoriale, le chef de l’État a aussi annoncé une loi sur la limitation du cumul des mandats au printemps, sans détailler ses modalités, et proposé le report d’un an, à 2015, des élections régionales et cantonales. 2014 serait réservée aux élections municipales, européennes et sénatoriales. Il a aussi fait comprendre que vu la situation financière du pays, « des efforts seront demandés à tous, aux collectivités aussi« .

La France est caractérisée par un « millefeuille administratif« : le pays compte ainsi 37000 communes (quatre fois plus qu’en Allemagne et en Italie), 35000 groupements de communes, 101 départements et 26 régions.

Le principe du « chef de file« 

Problème, chaque échelon exerce « une compétence générale » et peut agir dans tout domaine « d’intérêt local ». Régions, départements, bourgades financent souvent ensemble routes, autoroutes et lignes ferroviaires à grande vitesse.

Toutes les collectivités territoriales versent des subventions aux associations sportives et aux entreprises.

Selon François Hollande, « c’est ce principe du chef de file qu’il faut étendre à tous domaines de l’action locale : transports, logement, formation, et même pour la jeunesse« , de façon à fixer et à savoir qui fait quoi.

« À chaque grande politique correspondrait une seule collectivité« , a-t-il dit. La Région, dont le poids reste faible en France par rapport à la plupart des pays européens, serait ainsi seule compétente dans le domaine de l’emploi et de la formation.

Des Régions satisfaites

Dans un communiqué l’Association des régions de France se félicite de cette prise de position. L’ARF considère que « le chef de l’État a entendu les Régions« . Elles sont « convaincues que la désignation d’un pilote pour chaque politique publique est garante d’efficacité au service de nos concitoyens. »

Les Régions saluent également « l’engagement du président de la République de leur redonner une autonomie fiscale pour financer les nouvelles compétences qui leur seront transférées. »

(Avec mobilicites.com).

Posted in Politique | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Réseau ferroviaire : 280M€ de travaux en PACA en 2013

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Le président de SNCF, Guillaume Pépy, était jeudi 4 octobre à Marseille pour présenter les plus importants travaux qui seront consentis sur le réseau ferroviaire régional entre 2013 et 2015. Il s’est engagé haut et fort sur plusieurs points importants, comme sur le train de nuit Paris – Briançon.

Le but de sa rencontre avec une délégation d’élus régionaux était de leur présenter les « futurs grands travaux » qui débuteront en PACA dès le mois de décembre, s’intensifieront en 2013, pour se terminer normalement en 2015. « Le sens de notre réunion à Marseille était de bien expliquer tout ce qui se passera en 2013 sur le réseau ferroviaire régional » explique le président de SNCF, « et ce pour anticiper les conséquences des travaux sur les usagers et les collectivités locales. » Il précise « car il y aura en Provence-Alpes-Côte d’Azur autant de travaux de réaménagement qu’en Île-de-France sur un an. Exactement 280 millions d’euros seront consentis en 2013 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce qui représente une grande première dans la région en termes d’investissements, et par la même occasion un doublement du montant de nos investissements par rapport à 2012. »

Les travaux vont se concentrer sur la ligne entre Marseille et Aubagne et autour d’Avignon (liaison avec Avignon TGV et réouverture aux voyageurs de la ligne de Carpentras).

Paris – Briançon : tous les horaires avant le 15 octobre

Guillaume Pépy a voulu se faire le plus pédagogique possible, tout en écartant les nombreuses questions sur la LGV PACA. « Nous n’en avons pas parlé, ce n’était pas le but de la réunion » a-t-il déclaré. Il a, par contre, confirmé 20 kilomètres de renouvellement de voies entre la ligne Marseille – Briançon. Sur la ligne Paris – Briançon, il a promis que RFF (Réseau Ferré de France) « s’engagerait avant la date du 15 octobre à donner la totalité des horaires pour la liaison, afin de ne pas perturber l’ensemble de la saison touristique».

L‘expression « travail sans précédent dans la Région » a été plusieurs fois répétée par le président de SNCF, garantissant à l’avenir pour les usagers de Provence-Alpes-Côte d’Azur «des TER plus nombreux et plus fréquents, avec davantage de capacités et moins d’incidents, car le neuf réduit les pannes». Il a encore ajouté : « notre ambition déclarée est de pérenniser les lignes, comme celle de Briançon, notamment. Cette ligne a un avenir ! »

Guillaume Pépy n’a pas caché que les travaux engendreront de « nombreuses interruptions de circulation dans toute la région ». Pour prévenir les usagers, une grande campagne de communication sera menée entre RFF et SNCF. La Région PACA compte 100000 usagers quotidiens sur les TER, avec 50% d’abonnés et 50% d’occasionnels.

« Certaines lignes ont plus de 50 ans »

Le président de SNCF a encore promis que le financement de ces travaux prévus en 2013 « ne sera pas effectué en augmentant le prix des billets » pour les usagers. « Le financement sera assuré par les collectivités locales, l’État et RFF se remboursant par les péages ferroviaires » a-t-il garanti. Plusieurs gares devront être réaménagées dans toute la Région PACA pour mener à bien ces travaux. Dans les Hautes-Alpes, seule la gare de Veynes entrer dans ce cadre.

Trois ans de travail devraient être nécessaires, avec un budget total proche des 500 millions d’euros pour moderniser le réseau ferroviaire régional. « Celui-ci a trop vieilli » constatait jeudi 4 octobre le directeur régional de SNCF, Philippe Bru. « Certaines lignes ont plus de 50 ans. Les travaux sont devenus obligatoires car le trafic des TER a augmenté de 12% sur un an dans la région ».

La conclusion était pour Guillaume Pépy. « On s’est suffisamment plaint de l’état du réseau ferroviaire pour ne pas se plaindre maintenant que les travaux de rénovation arrivent ! » Le tout sera de prévenir suffisamment tôt les chers usagers, afin qu’ils puissent s’organiser en conséquence, sur « la succession de perturbations » que la rénovation entraînera…

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud, Fréquentation, Loisirs, Matériel, PACA, Provence, SNCF, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le « père » du TransRun sur un siège éjectable

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

L’assemblée du Parti libéral-radical neuchâtelois a décidé jeudi 4 octobre d’organiser des primaires auxquelles devront participer les ministres sortants, en vue des élections d’avril 2013. Le promoteur du TransRun, Claude Nicati a été prié de ne pas se représenter.

À une large majorité de 84 voix contre 17, l’assemblée générale du Parti libéral-radical neuchâtelois a choisi de ne pas reconduire automatiquement ses trois conseillers d’État sortants sur sa liste en vue des élections cantonales d’avril 2013.

Les sortants doivent « défendre leur bilan« 

Selon le président du PLR neuchâtelois Damien Humbert-Droz, il s’agit simplement de « permettre à des sortants de défendre leur bilan pour avoir la légitimité d’être reconduit« .

Thierry Grosjean, Claude Nicati et Philippe Gnaegi devront donc passer par des primaires s’ils veulent briguer un deuxième mandat à l’exécutif neuchâtelois. Les différentes sections du PLR présenteront leurs candidats qui tenteront d’intégrer le ticket des cinq champions qui seront désignés lors de la prochaine assemblée cantonale le 1er décembre.

Claude Nicati invité à suivre Gisèle Ory

Porteur du projet TransRun, le très contesté Claude Nicati a été prié par certains délégués d’imiter la socialiste Gisèle Ory qui a annoncé mercredi 3 octobre qu’elle ne se représenterait pas au Conseil d’État.

Par ailleurs, les délégués ont aussi décidé de ne pas ouvrir leur liste à d’autres partis. Il n’y aura donc pas de candidat UDC ou du PDC aux côtés des libéraux-radicaux.

(Avec ATS).

Posted in Politique, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le train gastronomique d’époque « La Dame du Léman » a été inauguré

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Il est désormais possible de dîner dans un train d’époque avec vue sur le Léman. L’automotrice « La Dame du Léman » a effectué son voyage inaugural vendredi 5 octobre entre Villeneuve (VD) et Genève. Elle pourra accueillir 40 convives.

L’automotrice « La Dame du Léman » a accompli vendredi 5 octobre son voyage inaugural, reliant Genève à Villeneuve (VD) et retour. L’engin rénové, construit en 1938 en partie aux ateliers genevois de Sécheron, proposera des voyages gastronomiques sur l’arc lémanique.

La vénérable automotrice revenait vendredi 5 octobre pour la première fois en terres genevoises après une carrière dans plusieurs compagnies alémaniques, a expliqué Alain Primatesta, initiateur de la Compagnie Ferroviaire du Léman (CFDL).

Une ligne très fréquentée

Celle-ci a récemment obtenu un accès au réseau ferré suisse émis par l’Office fédéral des transports (OFT). Roulant à 70 km/h en moyenne, la BDe 2/4 « La Dame du Léman (DDL) » parcourra la rive suisse du lac en un peu plus de trois heures aller-retour.

L’obtention d’un accès à la ligne CFF de l’Arc lémanique est d’autant plus remarquable que ce tronçon est un des plus chargés du pays, a souligné Alain Primatesta. Il n’existait pas en Suisse romande d’offre de restauration dans un ancien véhicule ferroviaire alors que le concept a beaucoup de succès en Suisse alémanique, relève le fondateur de la compagnie.

Exploitation confiée aux CFF

« La Dame du Léman » pourra accueillir jusqu’à 40 convives. La commercialisation a été confiée à Railaway, filiale des CFF. L’exploitation et la conduite du véhicule historique a également été confiée aux CFF, notamment par la création d’une équipe composée de jeunes mécaniciens.

Quant à la maintenance, elle sera effectuée par les ateliers ferroviaires de la compagnie vaudoise Travys à Yverdon-les-Bains (VD). « La Dame du Léman » sera stationnée sur une voie de garage à Genève-Aéroport.

(Avec ATS).

Posted in Genève, Loisirs, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une commission pour établir un Schéma de la mobilité durable

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Le gouvernement a annoncé la mise en place le 15 octobre 2012 d’une commission chargée de redéfinir les priorités pour la modernisation du réseau ferroviaire « soutenables financièrement« . Frédéric Cuvillier confirme le lancement du 3e appels à projets de transport collectifs en site propre au premier semestre 2013.

Une de plus ! La commission présentée par le ministre délégué aux Transports Frédéric Cuvillier, au conseil des ministres du 3 octobre, a six mois pour faire des propositions en vue d’un Schéma de la mobilité durable.

Composée de parlementaires et de personnalités qualifiées, elle devra « redéfinir les priorités, re-hiérarchiser les infrastructures pour voir comment moderniser le réseau ferroviaire« , a déclaré la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à l’issue du conseil des ministres.

Il faudra « faire en sorte qu’au moins 1000 kilomètres de voies ferrées par an puissent être rénovés pendant le quinquennat« , a ajouté la porte-parole qui présentait la communication du ministre délégué aux Transports.

« Trouver des formes de financement innovantes »

La Commission devra tenir compte « des impasses du Schéma national des infrastructures de transports (SNIT) » dont le gouvernement dit « hériter » et « qui prévoit 245 milliards d’euros d’investissements sur 20 à 30 ans« , a-t-elle prévenu.

« Nous allons mettre de la cohérence, de la crédibilité, nous allons proposer des formes de financements innovantes et travailler avec les collectivités territoriales », a précisé Frédéric Cuvillier à des journalistes à l’issue du conseil.

« Nous allons répondre à ce qui est à la fois la préoccupation des acteurs économiques mais aussi de la population, c’est-à-dire les transports du quotidien« , a-t-il ajouté. Prévu par la loi Grenelle 1, le SNIT estime à 245 milliards d’euros le montant des investissements nécessaires sur 25 ans, pour moderniser et entretenir les infrastructures existantes tout en développant de nouvelles installations.

Taxe poids lourds et 3e appel à projets TCSP

Najat Vallaud-Belkacema a d’ailleurs aussi confirmé que la taxe poids lourds s’appliquerait « comme prévue à partir de juillet 2013« . Calculée sur une base kilométrique, elle doit s’appliquer aux camions de plus 3,5 tonnes circulant sur le réseau routier national non-payant.

Son produit estimé à 400 millions d’euros par an servirait à financer les projets d’infrastructures et de favoriser le transfert du transport de marchandises de la route vers rail et le fluvial. Elle sera acquittée par les transporteurs qui devront la répercuter aux chargeurs. Ce mode de répercussion, jugé complexe et difficilement applicable par les fédérations de transporteurs, sera simplifié, a indiqué Frédéric Cuvillier, à la sortie du conseil.

Quant au troisième appel à projets de transport collectifs en site propre (TCSP), « il sera engagé au premier semestre 2013 et ne sera pas uniquement destiné à construire des tramways, mais aussi des bus à haut niveau de service ou encore des voitures électriques en libre service« , indique un communiqué du ministère.

Roland Ries, le maire de Strasbourg qui préside le groupement des autorités responsables de transport (Gart) avait laissé entendre que les téléphériques urbains feraient aussi partie de ce nouvel appel à projets, suite à son entrevue avec Frédéric Cuvillier début septembre 2012.

(Avec mobilicites.com).

Posted in Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés vendredi 5 octobre

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Accident de personne entre Gland et Nyon

Un accident de personne s’est produit à la mi-journée entre Gland et Nyon.

Les ICN ont été supprimés entre Morges et Contrin.

Les IC Saint-Gall – Cointrin et les IR Lucerne – Cointrin ont été supprimés entre Lausanne et Cointrin.

Trains supprimés

  • TER 894200 (Besançon Viotte 5h01 – Dijon 6h10) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 874002 (Vic-le-Comte 7h16 – Nevers 9h20) : supprimé uniquement entre Vic-le-Comte et Nevers, en raison d’une absence de matériel.
  • IR 1420 (Brigue 11h28 – Genève aéroport 14h13) : supprimé uniquement entre Cornavin et Coitrin, en raison d’un accident de personne. Mise en place d’un train de remplacement.
  • IC 724 (Saint-Gall 12h11 – Genève aéroport 16h24) : supprimé uniquement entre Lausanne et Coitrin, en raison d’un accident de personne.
  • TER 883728 (Chambéry 12h24 – Grenoble 13h23) en raison d’un incident technique sur le train.
  • IR 2529 (Genève aéroport 13h01 – Lucerne 16h00) : supprimé uniquement entre Cornavin et Bâle, en raison d’un accident de personne.
  • ICN 629 (Genève aéroport 13h05 – Bâle 15h53) : supprimé uniquement entre Cornavin et Bâle, en raison d’un accident de personne.
  • TER 17929 (Part-Dieu 13h40 – Chambéry 14h58) en raison d’un incident technqiue sur le train.
  • ICN 531 (Genève aéroport 14h05 – Saint-Gall 18h15) : supprimé uniquement entre Cointrin et Morges, en raison d’un accident de personne.
  • IC 735 (Genève aéroport 15h36 – Saint-Gall 19h53) : supprimé uniquement entre Cointrin et Lausanne, en raison d’un accident de personne.
  • TGV 9836/7 (Bruxelles 16h18 – Perpignan 23h41) : supprimé uniquement entre Montpellier et Perpignan, en raison d’un accident technique sur le train.
  • IC 737 (Genève aéroport 16h36 – Saint-Gall 20h53) : supprimé uniquement entre Cointrin et Cornavin.
  • TER 887343 (Perrache 17h19 – Gières 19h24) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières.

Trains retardés

2h15 de retard pour le TGV 9836/7 (Bruxelles 16h18 – Montpellier 21h57) en raison d’un incident technique sur le train.

1h de retard pour :

  • le TGV 5124/5 (Lille Europe 18h26 – Marseille 23h17) en raison de la panne d’un autre train et d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6672 (Part-Dieu 21h36 – Paris 23h37) en raison d’un incident technique sur le train.

50 minutes de retard pour le TGV 9270 (Paris 16h25 – Lausanne 20h21) en raison de la réutilisation de la rame du 9269.

45 minutes de retard pour le TGV 9269 (Paris 11h57 – Lausanne 15h44) en raison d’un dérangement d’installation.

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 5166/7 (Toulouse 7h18 – Lille Europe 14h35) en raison d’un incident affectant la voie.
  • le TER 884154 (Saint-Gervais 9h03 – Annecy 10h29) en raison de la réutilisation de la rame du 884101.
  • le TER 17761 (Bercy 13h38 – Part-Dieu 18h40) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 887343 (Perrache 17h19 – Grenoble 19h09) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 9260 (Lausanne 6h22 – Paris 10h11).
  • le TER 873260 (Saint-Étienne 6h30 – Clermont-Ferrand 8h50).
  • le TER 884150 (Saint-Gervais 7h03 – Annecy 8h29) en raison de la panne d’un autre train.
  • l’IC 5955 (Bercy 8h58 – Clermont-Ferrand 12h28) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 5385 (Dijon 17h21 – Perpignan 22h41).

25 minutes de retard pour :

  • le TER 894102 (Belfort 5h53 – Dijon 8h56).
  • le TER 895810/1 (Lons-le-Saunier 6h00 – Part-Dieu 7h31) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 883710/1 (Chambéry 7h24 – Grenoble 8h23) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 884654/5 (Saint-Gervais 8h03 – Bellegarde 9h51) en raison d’un incident affectant la voie.
  • le TER 884566 (Évian 8h34 – Bellegarde 9h51) en raison de l’attente du 884654/5 à Annemasse.
  • le TER 96502/3 (Part-Dieu 8h38 – Genève 10h27).
  • le TER 17948/9 (Annecy 10h54 – Part-Dieu 12h52) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17906/7 (Chambéry 11h23 – Part-Dieu 12h52) en raison d’un incident technique sur le train.
  • l’IR 1420 (Brigue 11h28 – Genève 14h06) en raison d’un accident de personne.
  • le TER 17620 (Grenoble 12h21 – Part-Dieu 13h46) en raison de travaux.
  • le TER 17764 (Part-Dieu 15h20 – Bercy 20h22) en raison de travaux et d’une alerte nécessitant une vérification technique sur le train.
  • le TER 884213 (Annecy 18h32 – Annemasse 19h27) en raison de l’affluence à Annecy.
  • le TER 889446 (Part-Dieu 18h55 – Villars 19h24) en raison de l’attente d’un personnel.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 889906 (Saint-Étienne 6h08 – Montbrison 6h44) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 884604/5 (Bellegarde 8h09 – Saint-Gervais 9h55).
  • le TER 17684 (Grenoble 8h44 – Part-Dieu 10h16).
  • le TGV 6610 (Part-Dieu 9h04 – Paris 11h03) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17804 (Part-Dieu 9h20 – Dijon 11h19).
  • le TER 884509 (Bellegarde 10h09 – Évian 11h30) en raison de la réutilisation de la rame du 884555.
  • le TER 884608/9 (Bellegarde 10h09 – Saint-Gervais 11h55) en raison de la  réutilisation de la rame du 884654/5.
  • le TGV 9828/9 (Bruxelles 12h18 – Marseille 17h47).
  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h47).
  • l’IR 1731 (Genève 14h36 – Brigue 17h02) en raison d’un accident de personne.
  • le TER 886616 (Part-Dieu 16h12 – Roanne 17h30) en raison de l’affluence à Lyon.
  • le TER 875716/7 (Clermont-Ferrand 16h55 – Part-Dieu 19h20).
  • le TER 886139 (Perrache 18h10 – Valence 19h22) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 17592/3 (Valence 19h14 – Annecy 22h23).
  • le TER 17816 (Part-Dieu 19h20 – Dijon 21h19) en raison de la réutilisation de la rame du 17761.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 96550/1 (Bellegarde 5h52 – Part-Dieu 7h24).
  • le TER 17940/1 (Annecy 6h00 – Part-Dieu 7h52).
  • le TGV 4822/3 (Strasbourg 6h11 – Marseille 11h46).
  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886706/7 (Ambérieu 7h07 – Saint-Étienne 8h40).
  • le TER 889909 (Boën 7h32 – Saint-Étienne 8h23).
  • le TER 884101 (Annecy 7h32 – Saint-Gervais 8h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17612 (Grenoble 8h24 – Part-Dieu 9h46) en raison de travaux.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43).
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48).
  • le TGV 9769 (Paris 11h11 – Genève 14h16) en raison de travaux.
  • le TER 96510/1 (Part-Dieu 12h38 – Genève 14h27).
  • le TGV 5322/3 (Nantes 12h52 – Marseille 19h19) en raison d’une correspondance avec un train retardé à Lyon.
  • le TER 17622 (Grenoble 13h19 – Part-Dieu 14h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’IR 1431 (Genève aéroport 13h47 – Brigue 16h31) en raison d’un accident de personne.
  • le TER 17366 (Briançon 15h08 – Romans-sur-Isère 19h03).
  • le TGV 9834/5 (Bruxelles 15h18 – Toulon 21h44).
  • le TGV 5022/3 (Lille Europe 16h02 – Toulon 21h44).
  • le TGV 5346/7 (Rennes 16h07 – Marseille 22h19) en raison de travaux.
  • le TER 886122 (Valence 16h08 – Mâcon 18h26) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 17812 (Part-Dieu 16h20 – Dijon 18h19) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6121 (Paris 16h37 – Marseille 19h53) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Paris et de travaux.
  • le TER 17426/7 (Briançon 16h46 – La Brillane 19h45).
  • le TER 886618 (Part-Dieu 17h12 – Roanne 18h30).
  • le TER 889438 (Part-Dieu 17h25 – Bourg-en-Bresse 18h29) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 886030 (Part-Dieu 17h46 – Mâcon 18h34) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 875718/9 (Clermont-Ferrand 17h56 – Part-Dieu 20h20) en raison de travaux.
  • le TER 893902 (Part-Dieu 18h08 – Nevers 21h43).
  • le TER 17814 (Part-Dieu 18h20 – Dijon 20h19).
  • le TER 889675 (Roanne 18h25 – Part-Dieu 19h50).
  • le TER 873112 (Montluçon 18h33 – Clermont-Ferrand 20h11) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886448 (Part-Dieu 18h50 – Bourg-en-Bresse 19h42) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5342/3 (Nantes 19h05 – Part-Dieu 23h30) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5344/5 (Rennes 19h07 – Part-Dieu 23h30) même motif.
  • le TER 17823 (Dijon 19h40 – Part-Dieu 21h40).
  • le TER 17598/9 (Valence 22h14 – Grenoble 23h29).

Retard non communiqué pour l’IC 718 (Saint-Gall 9h11 – Genève aéroport 13h24) en raison d’un accident de personne.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés jeudi 4 octobre

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Trains supprimés

  • TER 886868/9 (Saint-Étienne 11h20 – Ambérieu 12h53) : supprimé uniquement entre Lyon et Ambérieu, en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 885168/9 (Saint-Marcellin 17h04 – Chambéry 19h02) : supprimé uniquement entre Grenoble et Chambéry, en raison d’un incident technique sur le train.

Trains retardés

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 17937 (Part-Dieu 20h40 – Chambéry 21h58).

30 minutes de retard pour le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 9261 (Paris 7h57 – Lausanne 11h44) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17978/9 (Part-Dieu 12h08 – Annecy 13h59) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 6937 (Annecy 9h48 – Annecy 13h33) en raison d’un voyageur malade à bord.
  • le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Modane 22h17).
  • le TER 895899 (Lons-le-Saunier 21h02 – Bourg-en-Bresse 21h43) en raison d’un dérangement d’installation.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 96564/5 (Genève 13h29 – Part-Dieu 15h22) en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.
  • le TER 17929 (Part-Dieu 13h40 – Chambéry 14h58) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9215 (Paris 14h23 – Zürich 18h35) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17931 (Part-Dieu 15h40 – Chambéry 16h58) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 885154/5 (Grenoble 16h03 – Chambéry 17h02) en raison de la panne d’un autre train.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 886808/9 (Saint-Étienne 7h20 – Ambérieu 8h53).
  • le TGV 9763 (Paris 8h11 – Genève 11h27) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9219 (Paris 16h23 – Zürich 20h26) en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.
  • le TER 889432 (Part-Dieu 16h25 – Bourg-en-Bresse 17h29) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 8864398 (Part-Dieu 16h50 – Bourg-en-Bresse 17h42).
  • le TER 886441 (Bourg-en-Bresse 17h43 – Part-Dieu 18h25) en raison de la réutilisation de la rame du 889432.
  • le TER 18533 (Part-Dieu 18h40 – Bourg-Saint-Maurice 21h45).
  • le TER 17996/7 (Part-Dieu 21h08 – Annecy 22h59) en raison de l’attente d’un personnel.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Fête de la bio de Beaulieu : allez-y en TER !

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

La 12ème édition de la fête de la bio de Beaulieu (Haute-Loire) a lieu dimanche 7 octobre entre 10h et 18h. Cette année, l’accent est mis sur les techniques agricoles, les recettes qui font de bonnes assiettes et les transports en commun. Les organisateurs invitent le public à prendre le train pour venir à Beaulieu.

Près de quatre-vingt-dix exposants, quarante-cinq producteurs certifiés en agriculture biologique ou en conversion, des entreprises travaillant dans le domaine de l’habitat écologique, dans le domaine de la santé et des cosmétiques naturels, une dizaine d’artisans, une quinzaine d’associations, des animations ludiques et pédagogiques, la 12ème édition de la fête de la bio s’inscrit dans la lignée des précédentes. Cette année, l’association Haute-Loire biologique a choisi le thème « La Bio, du champ à l’assiette ». Pour l’illustrer, des agriculteurs bio, la FDCUMA (Fédération départementale des coopératives d’utilisation de matériel agricole) et la chambre d’agriculture participeront. Une parcelle agricole attenante au village de Beaulieu accueillera des démonstrations de matériels agricoles, des présentations de différents engrais verts, des observations des horizons du sol. Toujours en lien avec le thème, un atelier « cuisine bio » pour apprendre à réaliser des plats sains et équilibrés à base de produits de saison, avec l’aide d’une personne expérimentée. Comme toujours, il y aura la sortie nature matinale sur les bords de Loire avec SOS Loire vivante et la LPO qui proposera également aux enfants la fabrication de cent mangeoires pour les oiseaux.

La grande nouveauté c’est qu’on pourra emprunter le train pour se rendre à la fête. En partenariat avec SNCF, des arrêts exceptionnels du TER sont prévus à la halte ferroviaire de Lavoûte-sur-Loire, des navettes gratuites sont mises à disposition des voyageurs jusqu’à Beaulieu. « On a regardé les horaires qui pourraient coïncider. C’est un travail conséquent qui implique beaucoup de services », explique Alain Dancette, responsable transport TER Haute-Loire.

Le village de Beaulieu (900 habitants) se situe à 2 kilomètres de la halte ferroviaire de Lavoûte-sur-Loire (700 habitants).

Horaires des TER desservant Lavoûte-sur-Loire dimanche 7 octobre

  • 889954 : Saint-Étienne 8h46 – Lavoûte-sur-Loire 10h05/06 – Le Puy-en-Velay 10h16.
  • 889959 : Le Puy-en-Velay 10h38 – Lavoûte-sur-Loire 10h48/49 – Saint-Étienne 12h05.
  • 889976/7 : Le Puy-en-Velay 12h41 – Lavoûte-sur-Loire 12h50/51 –  Saint-Étienne 14h10/13 – Lyon Part-Dieu 14h54.
  • 889980/1 : Lyon Part-Dieu 12h06 – Saint-Étienne 12h46/52 – Lavoûte-sur-Loire 14h12/13 – Le Puy-en-Velay 14h23.
  • 889979 : Le Puy-en-Velay 17h35 – Lavoûte-sur-Loire 17h44/45 – Saint-Étienne 19h11/13 – Lyon Part-Dieu 19h54.
  • 889982 : Saint-Étienne 17h48 – Lavoûte-sur-Loire 19h02/03 – Le Puy-en-Velay 19h13.
  • 889965 : Le Puy-en-Velay 19h37 – Lavoûte-sur-Loire 19h46/47 – Saint-Étienne 21h06.

Renseignements au 04 71 02 07 18 ou http://foiresbio43.eklablog.net/ ou télécharger le document de présentation de la fête bio de Beaulieu

(Avec Le Progrès).

Posted in Auvergne, Loisirs | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :