ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for the ‘Auvergne’ Category

Guillaume Pépy : « il faut sauver les trains Intercités »

Posted by ardsl sur 13 octobre 2012

Les trains de nuits sont menacés de disparition. La liaison Genève – Hendaye pourrait disparaître au service 2013.

Auditionné le 10 octobre 2012 par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire du Sénat, le président de SNCF a lancé un cri d’alarme sur la pérennité des Trains d’équilibre du territoire (Intercités). Il faudrait mobiliser deux à trois milliards d’euros sur dix ans pour renouveler le matériel roulant. Le service 2013 pourrait être marqué par la suppression des lignes Lyon – Bordeaux, Genève – Hendaye et Marseille – Clermont-Ferrand.

Entre des TGV et les TER qui se sont modernisées ces dix dernières années, il y a les trains d’équilibre du territoire, aussi appelés Intercités – empruntés quotidiennement par 100000 passagers – qui continuent à chercher leur voie.

On pensait qu’ils l’avaient trouvé après la signature en décembre 2010 d’une convention de trois ans entre SNCF et l’État, qui devenait ainsi leur autorité organisatrice. Mais visiblement, de nombreux problèmes restent en suspens pour la quarantaine de lignes Intercités que compte le réseau français.

L’État a décidé de supprimer au service 2013 la liaison Lyon – Bordeaux (qui dessert Roanne). La liaison Marseille – Clermont-Ferrand va être supprimé sur le parcours le plus fréquenté entre Nîmes et Marseille. Le train de nuit Genève – Hendaye (qui dessert Lyon et Valence) est menacé de disparition. La relation Lyon – Tours (qui dessert Roanne) est maintenue, mais les temps de parcours sont revus à la hausse.

Guillaume Pépy, président de SNCF a déclaré aux sénateurs lors de son audition le 10 octobre 2012 : « les trains Intercités sont en fin de vie. C’est un sujet lourd puisque l’on parle de deux à trois milliards d’euros de matériel roulant à renouveler dans les dix ans« .

Une facture qui pourrait varier en fonction de la solution adoptée. Soit l’achat de matériel neuf qui pourrait, comme le suggéraient récemment Bombardier et Alstom, être puisé dans les méga-commandes Regiolis et de Regio 2N, trains régionaux qui moyennant quelques adaptations, pourraient être exploités sur de plus longue distance.

Soit la transformation des rames TGV de première génération. Une idée qui, selon l’AFP, serait sérieusement évoquée au sein de SNCF. Elle aurait l’avantage de doter à moindre coût certaines régions de TGV « Canada dry » comme les avait appelés Guillaume Pépy. Mais pas sûr que cela fasse rire les élus régionaux.

Augmenter la taxation des sociétés d’autoroute

Autre sujet d’inquiétude pour le patron de SNCF, le budget d’exploitation de ces trains Intercités qui est pour l’instant abondé à hauteur de 15%, soit 35 millions d’euros par les péages autoroutiers, et à 85% par une taxe sur les activités ferroviaires de SNCF. « Cette répartition doit pouvoir évoluer parce que la partie autoroutière est très faible, et plafonnée, ce qui veut dire que la partie ferroviaire augmente d’année en année« , a-t-il indiqué, ajoutant, « il me semble que cela mériterait de la part du Parlement un réexamen« .

Une proposition qui ne fait pas rire non plus les sociétés d’autoroute : dans un communiqué, elles ont soulignent qu’une telle mesure reviendrait « à augmenter encore la fiscalité pesant sur les utilisateurs d’autoroutes » et ont rappelé que « 38% des montants acquittés par les automobilistes sont reversés à l’État sous la forme de taxes et d’impôts divers« .

« La proposition du président de la SNCF, si elle était acceptée par le Parlement, viendrait à l’encontre du double objectif affiché par l’État de non augmentation de la charge fiscale pesant sur les Français, et de modération des tarifs des services publics« , ont-elles prévenu.

(Avec mobilicites.com).

Posted in Autoroutes, Auvergne, Drôme, Genève, Languedoc-Roussillon, Loire, Matériel, Politique, Provence, Rhône, Service 2013, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fête de la bio de Beaulieu : allez-y en TER !

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

La 12ème édition de la fête de la bio de Beaulieu (Haute-Loire) a lieu dimanche 7 octobre entre 10h et 18h. Cette année, l’accent est mis sur les techniques agricoles, les recettes qui font de bonnes assiettes et les transports en commun. Les organisateurs invitent le public à prendre le train pour venir à Beaulieu.

Près de quatre-vingt-dix exposants, quarante-cinq producteurs certifiés en agriculture biologique ou en conversion, des entreprises travaillant dans le domaine de l’habitat écologique, dans le domaine de la santé et des cosmétiques naturels, une dizaine d’artisans, une quinzaine d’associations, des animations ludiques et pédagogiques, la 12ème édition de la fête de la bio s’inscrit dans la lignée des précédentes. Cette année, l’association Haute-Loire biologique a choisi le thème « La Bio, du champ à l’assiette ». Pour l’illustrer, des agriculteurs bio, la FDCUMA (Fédération départementale des coopératives d’utilisation de matériel agricole) et la chambre d’agriculture participeront. Une parcelle agricole attenante au village de Beaulieu accueillera des démonstrations de matériels agricoles, des présentations de différents engrais verts, des observations des horizons du sol. Toujours en lien avec le thème, un atelier « cuisine bio » pour apprendre à réaliser des plats sains et équilibrés à base de produits de saison, avec l’aide d’une personne expérimentée. Comme toujours, il y aura la sortie nature matinale sur les bords de Loire avec SOS Loire vivante et la LPO qui proposera également aux enfants la fabrication de cent mangeoires pour les oiseaux.

La grande nouveauté c’est qu’on pourra emprunter le train pour se rendre à la fête. En partenariat avec SNCF, des arrêts exceptionnels du TER sont prévus à la halte ferroviaire de Lavoûte-sur-Loire, des navettes gratuites sont mises à disposition des voyageurs jusqu’à Beaulieu. « On a regardé les horaires qui pourraient coïncider. C’est un travail conséquent qui implique beaucoup de services », explique Alain Dancette, responsable transport TER Haute-Loire.

Le village de Beaulieu (900 habitants) se situe à 2 kilomètres de la halte ferroviaire de Lavoûte-sur-Loire (700 habitants).

Horaires des TER desservant Lavoûte-sur-Loire dimanche 7 octobre

  • 889954 : Saint-Étienne 8h46 – Lavoûte-sur-Loire 10h05/06 – Le Puy-en-Velay 10h16.
  • 889959 : Le Puy-en-Velay 10h38 – Lavoûte-sur-Loire 10h48/49 – Saint-Étienne 12h05.
  • 889976/7 : Le Puy-en-Velay 12h41 – Lavoûte-sur-Loire 12h50/51 –  Saint-Étienne 14h10/13 – Lyon Part-Dieu 14h54.
  • 889980/1 : Lyon Part-Dieu 12h06 – Saint-Étienne 12h46/52 – Lavoûte-sur-Loire 14h12/13 – Le Puy-en-Velay 14h23.
  • 889979 : Le Puy-en-Velay 17h35 – Lavoûte-sur-Loire 17h44/45 – Saint-Étienne 19h11/13 – Lyon Part-Dieu 19h54.
  • 889982 : Saint-Étienne 17h48 – Lavoûte-sur-Loire 19h02/03 – Le Puy-en-Velay 19h13.
  • 889965 : Le Puy-en-Velay 19h37 – Lavoûte-sur-Loire 19h46/47 – Saint-Étienne 21h06.

Renseignements au 04 71 02 07 18 ou http://foiresbio43.eklablog.net/ ou télécharger le document de présentation de la fête bio de Beaulieu

(Avec Le Progrès).

Posted in Auvergne, Loisirs | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des traverses de chemin de fer volées en Haute-Loire

Posted by ardsl sur 2 octobre 2012

Les gendarmes ont été avisés dimanche 30 septembre vers 18h35 que deux individus étaient affairés à arracher et charger des traverses de chemin de fer sur la commune de Saint-Eugénie-de-Villeneuve dans le but d’en faire des piquets de clôture !

Interpellés, les deux individus en question ont été entendus par les enquêteurs de la COB de Paulhaguet sur les faits reprochés et remis en liberté.

SNCF a déposé plainte et la procédure est en cours.

(Avec leprogres.fr).

 

Posted in Auvergne | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Encore des travaux sur la ligne Saint-Étienne – Clermont-Ferrand du 17 au 21 septembre et du 1er au 12 octobre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

Après la fermeture intégrale de la ligne entre Thiers et Saint-Étienne depuis le 2 juillet prolongée jusqu’au 31 août, des trains seront encore supprimés entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne du 17 au 21 août et du 1er au 12 octobre.

Les TER 873262 (Saint-Étienne 8h30 – Clermont-Ferrand 10h38), 873267 (Clermont-Ferrand 11h27 – Saint-Étienne 13h30), 873266 (Saint-Étienne 12h30 – Clermont-Ferrand 14h35) et 873269 (Clermont-Ferrand 13h14 – Saint-Étienne 15h33) ont été supprimés du 17 au 21 septembre. 3 allers-retours Clermont-Ferrand – Thiers ont été également supprimé à la même période.

Les TER 873262 (Saint-Étienne 8h30 – Clermont-Ferrand 10h38), 889910 (Saint-Étienne 12h08 – Montbrison 12h44), 873266 (Saint-Étienne 12h30 – Clermont-Ferrand 14h35), 873263 (Clermont-Ferrand 7h12 – Saint-Étienne 9h43), 889913 (Montrison 10h14 – Saint-Étienne 10h51), 889917 (Montbrison 13h14 – Saint-Étienne 13h51), 873267 (Clermont-Ferrand 11h27 – Saint-Étienne 13h30), 889921 (Montbrison 14h44 – Saint-Étienne 15h21) et 873269 (Clermont-Ferrand 13h14 – Saint-Étienne 15h33) sont supprimés du 1er au 12 octobre (sauf le week-end). Télécharger les horaires des cars de remplacement

Posted in Auvergne, Loire, Travaux | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Travaux sur la ligne Lyon – Saint-Étienne du 15 au 26 octobre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

Des travaux sont programmés du 15 au 26 octobre (sauf le week-end) sur la ligne Lyon – Saint-Étienne.

Les conséquences sur le trafic ferroviaire sont les suivantes :

  • TER 886758/9 (Part-Dieu 10h24 – Saint-Étienne 11h10) : supprimé.
  • TER 886216/7 (Perrache 10h31 – Firminy 11h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886716/7 (Part-Dieu 10h54 – Saint-Étienne 11h40) : supprimé.
  • TER 886718/9 (Part-Dieu 11h24 – Saint-Étienne 12h10) : supprimé.
  • TER 886218/9 (Perrache 11h31 – Firminy 12h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886760/1 (Ambérieu 11h07 – Part-Dieu 11h48/54 – Saint-Étienne 11h40) : supprimé uniquement entre Lyon et Saint-Étienne.
  • TER 889980/1 (Part-Dieu 12h06 – Le Puy-en-Velay 14h23) : supprimé uniquement entre Lyon et Saint-Étienne.
  • TER 886720/1 (Part-Dieu 12h24 – Saint-Étienne 13h10) : supprimé.
  • TER 886220/1 (Perrache 12h31 – Firminy 13h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886722/3 (Ambérieu 12h07 – Part-Dieu 12h48/54 – Saint-Étienne 13h40) : supprimé uniquement entre Lyon et Saint-Étienne.
  • TER 886724/5 (Part-Dieu 13h24 – Saint-Étienne 14h10) : supprimé.
  • TER 886222/3 (Perrache 13h31 – Firminy 14h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886824/5 (Saint-Étienne 12h50 – Part-Dieu 13h36) : supprimé.
  • TER 886272/3 (Firminy 12h38 – Perrache 13h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.
  • TER 886826/7 (Saint-Étienne 13h20 – Part-Dieu 14h06/12 – Ambérieu 14h53) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886828/9 (Saint-Étienne 13h50 – Part-Dieu 14h36) : supprimé.
  • TER 886830/1 (Firminy 13h38 – Perrache 14h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.
  • TER 889976/7 (Le Puy-en-Velay 12h41 – Part-Dieu 14h54) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886870/1 (Saint-Étienne 14h20 – Part-Dieu 15h06) : supprimé.
  • TER 886832/3 (Saint-Étienne 14h50 – Part-Dieu 15h36) : supprimé.
  • TER 886274/5 (Firminy 14h38 – Perrache 15h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.
  • TER 886836/7 (Saint-Étienne 15h20 – Part-Dieu 16h06/12 – Ambérieu 16h53) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886838/9 (Saint-Étienne 15h50 – Part-Dieu 16h36/42 – Ambérieu 17h25) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886276/7 (Firminy 15h38 – Perrache 16h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.

Télécharger les horaires des cars de remplacement

Posted in Ain, Auvergne, Loire, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Du 20 août au 14 octobre : travaux sur la ligne Lyon – Clermont-Ferrand

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

Des travaux sont programmés sur la ligne Lyon – Clermont-Ferrand jusqu’au 14 octobre.

Le TER 875704/5 (Clermont-Ferrand 8h56 – Part-Dieu 11h20) est :

  • supprimé du 20 au 31 août (sauf week-end). 3 cars de remplacement sont mis en place.
  • supprimé du 24 au 28 septembre uniquement entre Clermont-Ferrand et Roanne. Les voyageurs au départ de Clermont-Ferrand, Riom et Vichy sont acheminés par le car 41048 (Clermont-Ferrand 9h33 – Saint-Germain-des-Fossés 11h23) à Saint-Germain-des-Fossés où une correspondances est assurée avec l’IC 4412/3 (Saint-Germain-des-Fossés 11h33 – Part-Dieu 13h20).
  • supprimé du 1er au 12 octobre (sauf week-end) uniquement entre Clermont-Ferrand et Roanne.

Le TER 875708/9 (Clermont-Ferrand 11h56 – Part-Dieu 14h20) est :

  • détourné par Gannat du 20 au 31 août (sauf week-end). La desserte de Vichy est assurée par autocar.
  • supprimé du 24 au 28 septembre.

Le TER 875710/1 et l’IC 5528/9 (Clermont-Ferrand 13h56 – Part-Dieu 16h20) est :

  • détourné par Gannat les 20, 24, 27 et 31 août. La desserte de Vichy est assurée par autocar.
  • supprimé les 21, 22, 23, 28, 29 et 30 août.

Le TER 875712/3 (Clermont-Ferrand 14h56 – Part-Dieu 17h20) est détourné par Gannat du 20 au 31 août (sauf week-end). La desserte de Vichy est assurée par autocar.

Le TER 875720/1 (Clermont-Ferrand 19h56 – Part-Dieu 22h20) est détourné par Vaise les dimanches 7 et 14 octobre. Il ne dessert donc pas Lyon Part-Dieu, mais Lyon Perrache à 22h18.

Le TER 875734/5 et l’IC 5526/7 (Part-Dieu 11h40 – Clermont-Ferrand 14h05) sont :

  • supprimés intégralement du 17 au 21 septembre.
  • supprimés du lundi 1er au vendredi 11 octobre (sauf le week-end) uniquement entre Roanne et Clermont-Ferrand.

Le TER 875736/7 (Part-Dieu 14h40 – Clermont-Ferrand 17h10) est supprimé du 20 au 31 août (sauf week-end). 3 cars de remplacement sont mis en place.

Télécharger :

Posted in Auvergne, Loire, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Contrôlée sans billet dans le train plus de 150 fois !

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Une jeune femme comparaissait mardi 18 septembre à Clermont-Ferrand pour « voyage habituel dans une voiture de transport en commun sans titre valable » au tribunal correctionnel. Un chef de prévention rarissime.

Si elle prenait toujours le train en règle, son budget SNCF s’élèverait à près de 10000 € par an.

Une Riomoise de 36 ans était appelée à la barre du tribunal correctionnel, mardi 18 septembre, pour « voyage habituel dans une voiture de transport en commun sans titre valable ». Le chef de prévention est rarissime. Il peut être appliqué à partir de dix trajets sans billet sur une année.

Des trajets à Vichy et à Thiers

En 2011, la prévenue a été contrôlée en défaut à plus de 150 reprises ! Avec un grand sourire, elle a expliqué au juge qu’elle allait voir sa famille à Vichy et à Thiers et qu’elle n’avait pas les moyens de prendre de billet. « Avec 1200€ par mois et deux enfants à charge, il y a des gens dans la même situation qui payent, eux », lâchait Claire Génissieux, pour le parquet.

« Elle doit aussi nourrir son conjoint », complétait Me Catherine Raynaud. « Ces faits s’apparentent plus à un vol alimentaire qu’à une réelle infraction », a estimé l’avocate de la défense.

Sa cliente a été condamnée à un mois de prison avec sursis et 780€ de dédommagements pour la SNCF.

(Avec La Montagne).

Posted in Auvergne | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Les élus locaux défendent le projet de LGV Paris – Orléans – Clermont-Ferrand – Lyon

Posted by ardsl sur 19 septembre 2012

L’association TGV Grand Centre Auvergne a tenu son assemblée générale, vendredi 14 septembre à Vierzon.

Le projet va se faire. C’est ce qu’assure Rémy Pointereau, sénateur UMP du Cher et président de l’association TGV Grand Centre Auvergne. Au cours de l’assemblée générale de l’association, vendredi 14 septembre, à Vierzon, il l’a redit et le directeur du projet à Réseau Ferré de France (RFF), Thomas Allary, ne l’a pas démenti.

« Touche pas à mon POCL »

L’association qui compte 700 membres et qui réunit des élus de droite et de gauche, y croit ferme . « Le débat public a été le plus important après celui sur le Grand Paris et il a débouché sur un consensus fort, ce qui est rare », a insisté Rémy Pointereau. Le maire socialiste de Nevers a ajouté que « ce projet ne peut que contribuer à la croissance ». Et Thomas Allary a souligné que « malgré le contexte économique, RFF – en concertation avec l’État – a décidé de poursuivre les études ». Certes, c’était l’ancien gouvernement, et puisque le « nouveau a décidé de hiérarchiser les projets, et c’est à nous d’agir pour que le projet POCL soit retenu », a ajouté Rémy Pointereau.

L’association va lancer une pétition intitulée Touche pas à mon POCL pour maintenir la mobilisation. Elle va aussi poursuivre son lobbying auprès des nouveaux ministres, « notamment sur les thèmes de l’égalité des chances et des territoires, puisqu’il existe maintenant un ministère pour cela », et auprès de l’Union Européenne « où l’on pourrait bénéficier de 3 milliards d’euros ».

Courant octobre, le nouveau préfet coordinateur va réunir le nouveau comité de pilotage, dans lequel l’association souhaite entrer. Les études complémentaires dureront un an (pour un montant de 3M€ payé par les Régions, l’État et RFF) pendant lequel sera organisée une concertation. « L’été prochain, on connaîtra le résultat des études et, après 2013, on peut envisager l’enquête publique », espérait Rémy Pointereau.

Vendredi 14 septembre, le sénateur-maire de Châteauroux, Jean-François Mayet, s’est demandé « pourquoi on intègre le scénario médian dans ces études alors que le consensus portait sur le seul scénario Ouest ?», tandis que le président de l’agglomération de Bourges a souhaité que « l’avenir du Poitiers – Limoges, d’une part, et l’apport voyageurs du POLT soient enfin intégrés dans l’étude économique du POCL ».

Il faudra attendre les arbitrages gouvernementaux pour parier plus sûrement sur l’avenir du projet.

(Avec La Nouvelle République).

Posted in Associations, Auvergne, Bourgogne, Loire, Rhône | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

19 septembre : journée du transport public

Posted by ardsl sur 18 septembre 2012

De nombreuses initiatives sont mises en place à l’occasion de la journée du transport public prévue mercredi 19 septembre. Tour d’horizon des initiatives en Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, PACA, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon.

Auvergne

TER Auvergne

Retour à 1€ pour tout billet « aller » acheté au tarif normal ou réduit justifié. Offre valable durant toute la Semaine de la mobilité sur le réseau TER Auvergne uniquement.

Le billet à 1€ est en vente depuis lundi 10 septembre 2012, aux guichets des gares et boutiques SNCF d’Auvergne.

Il est valable pour un voyage s’effectuant à l’intérieur de la région Auvergne et donne accès à tous les trains et autocars TER, à l’exception des trains Intercités à réservation obligatoire.

L’aller (acheté aux conditions de votre tarif habituel) et le retour doivent avoir lieu dans la même journée (du 16 au 22 septembre 2012 inclus).

Le billet retour est délivré dans la même classe (1ère ou 2nde) que le billet aller (acheté aux conditions de votre tarif habituel).

Le billet retour à 1€ n’est ni échangeable ni remboursable. Conservez votre billet aller. Il vous sera demandé par le contrôleur pour valider votre retour à 1€.

Allier

  • Transport Départemental. Gratuité des titres de transports sur l’ensemble du réseau Trans’Allier.
  • Montluçon : 1 € le titre illimité valable 24h sur le réseau MAELIS.
  • Moulins : 1€ la journée sur le réseau Aléo.

Cantal

  • Aurillac : Jeu concours avec des abonnements à gagner sur le réseau TRANS’CAB.

Haute-Loire

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur l’ensemble des lignes départementales de la Haute-Loire.

Puy-de-Dôme

  • Clermont-Ferrand : Offrir à un abonné la possibilité de faire voyager gratuitement un ami, un proche ou collègue de travail.

Bourgogne

Côte-d’Or

  • Beaune : Gratuité sur le réseau Le Vingt pendant la Semaine de la mobilité.
  • Dijon : À gagner 3 abonnements annuels bus et tram pour les 18 /26 ans assortis de 3 cartes TER Bourgogne liberté -26 ans par tirage au sort parmi les visiteurs du Divia Bus Tour sur le Campus dijonnais de l’Université de Bourgogne.

Nièvre

  • Transport Départemental. 1€ la journée sur le réseau.
  • Nevers : 1€ la journée sur le réseau Taneo.

Saône-et-Loire

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur le réseau Buscéphale.
  • Le Creusot – Montceau : Gratuité du réseau urbain Mon Rézo (en dehors du transport à la demande Prétibus) pendant toute la semaine de la mobilité.
  • Mâcon : 1€ la journée sur le réseau TrémA (sauf transport à la demande périurbain « TrémA’Fil »).

Yonne

  • Auxerre : Ticket à 1€ pour un trajet sur le réseau Vivacité.
  • Sens : Ticket à 1 € la journée pour un trajet sur AS Réseau.

Franche-Comté

Doubs

  • Transport Départemental. Gratuité sur le réseau Mobidoubs.
  • Pontarlier : Gratuité la journée sur le réseau Pontabus.

Haute-Saône

  • Vesoul : Gratuité la journée sur le réseau VBus+.

Jura

  • Transport Départemental. Gratuité sur l’ensemble du réseau JURAGO.
  • Dole : Gratuité la journée sur le réseau Transport Grand Dole.
  • Lons-le-Saunier : Gratuité des lignes régulières TALLIS et du transport à la demande MALIS.

Territoire-de-Belfort

  • Belfort : Pour toute nouvelle demande de Pass Optymo un mois de trajet gratuit.

Languedoc-Roussillon

Gard

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur le réseau EDGARD. À l’occasion de cet événement le réseau ouvrira ses portes gratuitement. Objectif : offrir la possibilité aux non utilisateurs de transport en commun de découvrir le réseau Edgard.
  • Alès : Voyages illimités toute la journée avec un ticket à 0,80€ en zone 1, à 1€ en zone 2 et 1,50€ en zone 3. Les titres du réseau départemental EDGARD et du réseau de Nîmes seront valables la journée sur l’ensemble des 3 réseaux – les billets SNCF daté et validé du 19 septembre permettront à leur porteur de voyager sur tout le réseau NTECC. Les abonnements scolaires donnant droit à 2 voyages / jour scolaire seront valables pour des déplacements illimités durant toute la Semaine de mobilité.
  • Nîmes : 1€ la journée sur le réseau Tango. Stationnement gratuit sur le parking relais des Costières grâce au ticket. Possibilité de voyager gratuitement sur le réseau Tango avec un billet TER daté et validé du même jour.

Hérault

  • Transport Départemental. Gratuité sur le réseau Hérault Transport.
  • Agde : 1€ la journée sur le réseau CAP’BUS.
  • Béziers : Gratuité la journée sur le réseau Béziers Méditerranée Transports.
  • Montpellier : Forfait hebdo multimodale à 10€ pour essayer tous les modes de transport de Montpellier Agglomération (bus – tramway – parking relais + Tram – vélomagg et le service d’autopartage Modulauto).
  • Sète : 1€ la journée sur le réseau Thau Agglo Transport.

Lozère

  • Mende : Gratuité la journée sur le réseau Transport Urbain Mendois.

Pyrénées-Orientales

  • Amélie-les-Bains : Gratuité la journée sur le réseau Amélia.
  • Perpignan : Billet unitaire valable toute la journée sur le réseau CTPM pour tous les voyageurs. Réseau gratuit toute la journée pour les salariés des entreprises partenaires.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

TER PACA

Pass Journée à 5€ pour voyager sur tout le réseau TER de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Alpes-de-Haute-Provence

  • Digne-les-Bains : Gratuité toute la journée sur l’ensemble du réseau RTUD.
  • Manosque : Gratuité la journée sur le réseau Manobus.

Alpes-Maritimes

  • Transport Départemental et Nice : 1 € le ticket sur les Lignes d’Azur.
  • Antibes : Gratuité la journée sur le réseau Envibus.
  • Cannes : 1€ la journée sur le réseau Bus Azur.
  • Grasse : Gratuité la journée sur le réseau Sillages.

Bouches-du-Rhône

  • Arles : Gratuité la journée sur le réseau ENVIA.

Hautes-Alpes

  • Briançon : 1€ la journée sur le réseau TUB.

 Var

  • Draguignan : Gratuité la journée sur le réseau TED BUS.
  • Toulon : 1€ la journée et réduction tarifaire valable sur les bus et bateaux du réseau Mistral.

Vaucluse

  • Transport Départemental. Sur l’ensemble du réseau TransVaucluse : gratuité du ticket Roue libre aller-retour pour les abonnées scolaires et gratuité du voyage retour pour tous les voyageurs (sur présentation du ticket aller). Renseignements au 04 90 16 15 14 (Direction des Transports).
  • Carpentras. Gratuité la journée sur le réseau urbain.

Rhône-Alpes

Ain

  • Ambérieu-en-Bugey. Gratuité toute la journée sur le réseau TAM.
  • Bourg-en-Bresse : 1€ la journée sur le réseau TUB.

Ardèche

  • Transport Départemental : 1€ la journée sur le réseau Le Sept.
  • Annonay : Gratuité la journée sur le réseau b.a.bus.

Haute-Savoie

  • Transport Départemental : Gratuité la journée sur le réseau Lihsa.
  • Annecy : Gratuité sur le réséau Sibra (Bus et Vélonecy).
  • Annemasse : Gratuité sur le réseau TAC.

Isère

  • Bourgoin-Jallieu / L’Isle-d’Abeau : 1€ la journée sur le réseau RUBAN.
  • Grenoble : Distribution gratuite et ciblée de 75000 titres (1 journée d’essai) valable pendant la Semaine de la mobilité sur le réseau TAG.
  • Vienne : Gratuité la journée sur les lignes régulières et le transport à la demande du réseau L’va.
  • Voiron : Gratuité la journée sur les transports du Pays Voironnais.

Loire

  • Roanne : Gratuité la journée sur l’ensemble du réseau STAR.

Rhône

  • Transport Départemental. Gratuité la journée de la ligne Express 1 reliant Colombier-Saugnieu à Lyon.
  • Villefranche-sur-Saône : Gratuité la journée sur tout le réseau Libellule.

Savoie

  • Aix-les-Bains : Pass Mobilité à 1€ valable pendant la Semaine de la mobilité sur les réseaux Ondéa (Aix-les-Bains) et Stac (Chambéry).
  • Albertville : 1€ la journée sur le réseau Je prends le Bus.
  • Chambéry : Pass’mobilité à 1€ sur le réseau STAC valable pendant la Semaine de la mobilité : Intermodal – utilisable sur 2 agglomérations partenaires pour l’occasion. Il permet à la fois de prendre le bus et louer un vélo : – sur le réseau de bus Stac – sur le réseau de bus Ondéa (Communauté d’Agglomération du lac du Bourget) – sur le réseau interurbain Belle Savoie Express (dans le périmètre des 2 agglomérations) – pour louer un vélo dans les vélostations de Chambéry et Aix-les-Bains.
  • Saint-Jean-de-Maurienne : Gratuité la journée sur le réseau Coeur de Maurienne Bus.

Posted in Ain, Alpes du Sud, Ardèche, Auvergne, Bassin annecien, Bourgogne, Genevois, Haute-Savoie, Isère, Jura, Languedoc-Roussillon, Loire, PACA, Provence, Rhône, Rhône-Alpes, Savoie, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le Panoramique des Dômes, sur les bons rails, malgré tout

Posted by ardsl sur 12 septembre 2012

Lancé en mai 2012, le Panoramique des Dômes a atteint 206000 voyageurs fin août 2012. Et ce, malgré une mise en service délicate et des péripéties multiples et diverses sur les versants du Puy-de-Dôme.

En 1907, déjà, un petit train rejoint le sommet du Puy de Dôme : une belle aventure contrariée par la Grande Guerre. Relancé dans les années 1920, le projet meurt finalement en 1925, faute de rentabilité.

Démantelée, la voie ferrée est asphaltée et un premier autobus atteint le sommet en juin 1926. Un péage est ensuite mis en service et l’accès aux voitures autorisé, avec toutes les joies que l’on connaît : pollution, embouteillages, accrochage, impossibilité d’avancer vers le sommet du volcan…

Si bien qu’il faut réglementer tout cela, voire interdire les voitures au profit des navettes d’autobus. Une solution qui, une fois mise en place, ne fait que déplacer le problème puisque 7000 bus circulent chaque année !

Le Conseil général du Puy-de-Dôme examine d’autres solutions compatibles avec les exigences du lieu, classé Grand Site de France en 2008. Il faut satisfaire les besoins touristiques mais aussi scientifiques (station météo et physique du globe), militaires (centre de transmission de l’armée), sans oublier les très nombreux libéristes et randonneurs.

Rames pendulaires à récupération d’énergie

Envisagés un temps, les projets de funiculaire et de téléphérique sont écartés pour éviter l’implantation de pylônes à flanc de montagne. Un train à crémaillère est donc choisi. Il part du pied du volcan et suit le tracé de la route, autrement dit celui de l’ancien chemin de fer.

Leader mondial dans le domaine du train à crémaillère, la société suisse Stadler emporte le marché. Elle propose des rames pendulaires à récupération d’énergie. La voiture descendante utilise son freinage électrique en inversant les moteurs : ils deviennent générateurs d’alimentation et distribuent le surplus d’électricité à la rame montante.

À l’issue de trois ans d’études et deux ans de chantier, aggravé par les conditions météorologiques, le Panoramique des Dômes entre en service en mai 2012 avec trois semaines d’avance.

Il atteint le sommet du Puy-de-Dôme en 15 minutes, soit 5 minutes de moins qu’il y a 100 ans ! Mais la vitesse n’est pas le but recherché.

Loi des séries

Le 26 mai rencontre le succès avec 5000 passagers mais… il y a souvent un mais qui vient tout gâcher. En fin de journée, un violent orage arrose abondamment le voyage inaugural.

Le bilan est lourd : coulée de boue, voies ferrées détruites, gare inondée, passagers bloqués au sommet…

« C’est un phénomène météo exceptionnel« , précise la direction. Un arrêté de catastrophe naturelle est décrété. Au final, ce sont trois semaines d’arrêt et surtout un bide en matière d’image et de communication.

« Cela ne se reproduira pas« , ajoute la direction. « On a refait le mur de Berlin, et trouvé les causes« . En l’occurrence, une large friche qui n’aurait pas dû être déboisée.

Le pépin se chiffre quand même à 1 million d’euros, pris en charge par les assurances.

Mauvais aiguillage

Et la loi des séries se poursuit le 13 juillet à minuit, heure du dernier trajet. Inattention ? Fatigue ? Toujours est-il que le pilote ne respecte pas l’aiguillage.

L’engin déraille près du sentier des muletiers. Pas de victime mais une turbine détériorée et un aiguillage cassé. Il faut en commander un autre, le fabriquer, mais les Suisses sont en vacances ou en effectif réduit. Il a fallu attendre mi-août pour réparer les dégâts.

Résultat : un seul train a pu effectuer les allers-retours durant cette période. TC Dôme s’est adapté. « Il n’y a pas eu de bousculade au portillon, ni file d’attente« , affirme Jérôme Geoffray, le directeur. Un avis pas forcément partagé par tous les usagers.

Sécurité thermique

Dernier incident les 18 et 19 août à la suite d’une mise en route intempestive de la sécurité thermique qui a bloqué le train. On ne sait pas si la canicule est responsable de la surchauffe mais les passagers ont du attendre au sommet, voire redescendre à pied. Le problème, résolu en quelques jours, n’était « qu’une histoire de réglages ! »

Une consolation tout de même : « les victimes de dysfonctionnement sont remboursées si elles en font la demande« .

L’hiver

Le train est désormais passé à l’heure d’hiver, c’est-à-dire un aller-retour toutes les heures pour un voyage allongé de 2 minutes.

La neige et les grands froids, attendus dans quelques mois, ne semble pas effrayer Louis-Rolland Gosselin, le directeur général. « C’est une première ! Jusqu’à présent, l’accès au sommet était interdit en hiver. Nous avons les équipements appropriés : une fraise à neige très puissante et une lame sous le train. Nous ne redoutons pas les mois à venir même si l’on est jamais à l’abri d’un pépin« .

Rappelons au passage que le constructeur est suisse. Et en Helvétie, le froid est connu, comme en Auvergne d’ailleurs.

Optimisme

206000 montées enregistrées, chiffre jugé très satisfaisant par les responsables . « Nous avions fixé notre objectif annuel à 400000 personnes et en trois mois, nous avons fait plus de la moitié« .

Côté restauration au sommet (une cafétéria et un restaurant gastronomique), on risque même, à terme, de manquer de place. « Nous sommes victimes de notre succès. L’offre pourrait devenir insuffisante. Nous avons fait des propositions au Conseil général pour augmenter la capacité d’accueil. Sachant que nous n’avons pas le droit de construire, nous risquer très vite d’arriver à saturation« .

(Avec tourmagazine.fr).

Posted in Auvergne, Fréquentation, Loisirs, Matériel | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :