ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for the ‘Genevois’ Category

Annecy devrait rejoindre le Grand Genève selon Pierre Hérisson

Posted by ardsl sur 14 octobre 2012

Le sénateur UMP de la Haute-Savoie et conseiller municipal d’opposition à Annecy, Pierre Hérisson estime désormais qu’Annecy doit rejoindre le Grand Genève.

La Tribune de Genève, 8 octobre

 

Posted in Bassin annecien, CEVA, Genève, Genevois, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les horaires 2013 des TGV Lille – Saint-Gervais

Posted by ardsl sur 12 octobre 2012

Un TGV en gare de Saint-Gervais-les-Bains.

SNCF reconduit pour l’hiver 2012-2013 la desserte TGV directe entre Lille et Saint-Gervais durant les vacances de Noël et d’hiver (de la zone B à laquelle est rattachée l’académie de Lille.

Ce TGV dessert également TGV Haute-Picardie, Roissy, Marne-la-Vallée TGV, Annemasse, Cluses et Sallanches. Voici les jours de circulation et les horaires détaillés des TGV Lille – Saint-Gervais.

Le TGV 5108/9 (Lille Europe 8h24 – TGV Haute-Picardie 9h00 – CDG TGV 9h34 – Marne-la-Vallée TGV 9h48 – Annemasse 13h08 – Cluses 14h07 – Sallanches 14h34 –  Saint-Gervais 14h42) circule les samedis 22 et 29 décembre, 16 et 23 février via la ligne du Haut-Bugey.

Le TGV 5178/9 (Saint-Gervais 15h32 – Sallanches 15h49 – Cluses 16h08 – Annemasse 16h58 – Marne-la-Vallée TGV 20h15 – CDG TGV 20h33 – TGV Haute-Picardie 21h08 – Lille Europe 21h38) circule le 2 mars via Culoz.

Le TGV 5178/9 (Saint-Gervais 15h40 – Sallanches 15h49 – Cluses 16h08 – Annemasse 16h58 – Marne-la-Vallée TGV 20h15 – CDG TGV 20h33 – TGV Haute-Picardie 21h04 – Lille Europe 21h34) circule  les 29 décembre et 5 janvier via Culoz.

Le TGV 5178/9 (Saint-Gervais 15h40 – Sallanches 15h49 – Cluses 16h08 – Annemasse 16h58 – Marne-la-Vallée TGV 20h15 – CDG TGV 20h33 – TGV Haute-Picardie 21h08 – Lille Europe 21h38) circule le 23 février via Culoz.

Posted in Genevois, Loisirs, Service 2013, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cars complets : veuillez descendre !

Posted by ardsl sur 2 octobre 2012

Les cars TER sont de mieux en mieux remplis au départ de La Roche-sur-Foron et parfois même complets.

De plus en d’usagers pour les transports publics. Il n’est pas rare de voir désormais des cars TER ou des cars interurbains refuser des passagers ! Illustration avec deux cas de figures.

Vendredi 21 septembre 14h12 à La Roche-sur-Foron. C’est l’heure de départ du car TER 49887 à destination de Genève Eaux-Vives (via Annemasse). De nombreux voyageurs, dont des scolaires regagnant Annemasse ou le Chablais, chargent leurs bagages dans les soutes du car. Le conducteur du car laisse monter l’ensemble des passagers, avant de constater que 10 personnes n’ont pas trouvé de places assises. Il descend de car et part chercher un agent SNCF en gare. Les voyageurs restés debout sont invités à descendre et à attendre le train suivant prévu à 14h52. Le car peut alors prendre la direction d’Annemasse. Il est 14h22.

Christine Jalicot, chargée d’axe TER pour la Haute-Savoie, signale qu’une « vigilance particulière ainsi qu’un suivi » vont être mis en place. Elle ajoute que « ce car n’a pas été repéré comme sous capacitaire« . Ce car semble être de plus en plus utilisé par des voyageurs en correspondance à La Roche-sur-Foron avec le TER 884113 (Annecy 13h32 – Saint-Gervais 14h57) qui arrive à La Roche à 14h06.

Dimanche 30 septembre 18h55 à Lons-le-Saunier. C’est l’heure de départ du car 53512 à destination de Dole (via Sellières, Tassenières et Le Deschaux). La ligne Lons-le-Saunier – Dole fait partie du réseau Jura Go du Conseil général du Jura. Les voyageurs SNCF sont acceptés sur cette ligne en vertu d’une convention entre le CG39, la Région Franche-Comté et SNCF. Ce car arrive à 19h55 à Dole et assure la correspondance avec le TGV 9272 (Dole 20h09 – Paris 22h21) en provenance de Lausanne. Le transport est assuré par Monts Jura Autocars.

« Je suis monté dans le bus, j’ai payé ma place. Au bout d’un moment, comme il y avait trop de monde, le chauffeur a demandé aux gens qui n’avaient pas de correspondance TGV à Dole de descendre. Pour laisser la place à ceux qui avaient un train à prendre. On ne nous a pas remboursés, on nous a dit qu’un taxi allait nous récupérer », rapporte Jimmy Bresillon. Il fait partie des 7 personnes qui se sont retrouvées sur le quai, alors qu’il avait pris son billet pour rejoindre Dole par le bus de 18h55.

Ces personnes ont attendu en vain le taxi promis en compagnie de trois autres jeunes de 16 ans qui avaient payé leurs places. Finalement, c’est un autre conducteur de car, qui avait fini son service et devait rentrer à vide sur Dole, qui a accepté de les emmener. Une heure plus tard selon notre témoin, une vingtaine de minutes d’après le transporteur. « Le problème de ce dimanche, c’est qu’il n’y avait pas de taxi disponible », explique Marc-Olivier Chauvet, chef des centres de Lons et Dole de Monts Jura Autocars. « Nous n’aimons pas laisser des passagers à quai. Mais il est très difficile d’organiser ce service. Nos bus font cinquante-sept places et la SNCF ne nous donne pas d’élément pour nous permettre des prévisions. Ca n’est pas faute de les demander. On ne peut pas savoir à l’avance combien elle va nous envoyer de clients. La plupart du temps, ça va. Lorsque cela ne passe pas, nous faisons appel à des taxis et c’est nous qui payons. C’est ce qui s’est passé la semaine dernière, par exemple », se défend cadre de Monts Jura autocars. Il ajoute que « dans le cadre de la délégation de service public qui nous a été confiée par le département, nous mettons les moyens qu’il faut en face de la demande. »

Cette situation est aussi le résultat d’une mauvaise organisation du service TER par la Région Franche-Comté qui persiste à faire passer les usagers de Lons-le-Saunier se rendant à Paris par Dole, un trajet qui oblige à emprunter les cars du Conseil général du Jura entre Lons-le-Saunier et Dole, alors que le trajet le plus rapide pour aller de Lons-le-Saunier à Paris consiste à transiter par Bourg-en-Bresse. Mais délibérément, la Région Franche-Comté refuse de mettre en correspondance les TER Lons-le-Saunier – Bourg-en-Bresse avec les TGV Bourg-en-Bresse – Paris.

(Avec Le Progrès).

Posted in Fréquentation, Genève, Genevois, Jura, Matériel, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La problématique du financement des transports publics en zone frontalière

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Un débat public sur le Grand Genève s’est tenu mercredi 19 septembre à Gaillard. Parmi les sujets évoqués, l’épineuse question du financement des transports publics en zone frontalière.

Antoine Vielliard (conseiller général du canton de Saint-Julien-en-Genevois, MODEM) a défendu la nécessité de trouver un financement pérenne des transports publics en zone frontalière.

Le conseiller général de Haute-Savoie a souligné que la France finance les transports publics via un prélèvement sur la masse salariale, le versement transports. Or, à Annemasse, le versement rapporte à peu près la moitié moins de ce qu’elle rapporte à Annecy, parce que de tous les travailleurs frontaliers y échappent.

Antoine Vielliard a estimé que le financement des déplacements des usagers transfrontaliers devrait suivre la clé de répartition qui prévaut pour les impôts que Genève collecte à la source sur les salaires des frontaliers. Ainsi Genève devrait assumer 80% des charges de ces transports.

David Hiler (Les Verts), membre du Conseil d’État genevois a botté en touche.

(Avec La Tribune de Genève).

Posted in Ain, Chablais, Genève, Genevois, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Haute-Savoie : la CFDT réclame des discussions sur les transports

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Jean-Jacques Rivals demande un «plan d’urgence pour la Haute-Savoie».

Le secrétaire de la CFDT en Haute-Savoie veut s’atteler à un chantier de taille : provoquer le débat avec les acteurs départementaux, dont les responsables politiques.

La CFDT réclame l’ouverture de discussions. «Il faut des solutions de formation, de logement, de transport… Je ne comprends pas pourquoi on n’arrive pas à organiser ce type de rencontre, ni pourquoi nos élus ne s’occupent pas de ces questions», explique le secrétaire départemental.

La desserte du centre hospitalier Alpes Léman en ligne de mire

Malgré une feuille de route plutôt chargée, le syndicat n’en n’oublie pas de rester vigilant sur le quotidien de ses adhérents, et de l’ensemble des salariés. Il annonce d’ailleurs vouloir rester particulièrement vigilant sur la desserte en transport collectif jugée inadaptée du centre hospitalier Alpes Léman (CHAL) à Findrol, sur la commune de Comtamines-sur-Arve.

(Avec La Tribune de Genève).

Posted in Genevois, Haute-Savoie, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Lihsa : une tarification plus attractive depuis le 2 avril

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Les conseillers généraux de la Haute-Savoie se sont réunis en séance publique lundi 19 mars. Ils ont adopté une nouvelle grille tarifaire pour les lignes interurbaines.

Un car Lisha, le réseau de transports interurbains du Conseil général de la Haute-Savoie

Officiellement, le Département de la Haute-Savoie entend :

  • offrir une alternative modale de déplacement. Cela passe d’abord par une tarification lisible, avant une restructuration du réseau Lihsa.
  • lutter contre la congestion urbaine et périurbaine. Pour cela, il est prévu d’aménager des sites propres dédiés aux transports collectifs. Cela devrait se concrétiser dès 2015 pour la desserte de Sillingy et la Balme-de-Sillingy
  • développer les modes doux de déplacement.

Dans sa communication, le Conseil général de la Haute-Savoie indique que : « le développement des transports en commun est au cœur du dispositif mis au point par le département pour un développement durable des territoires. »

En modifiant profondément la tarification du réseau Lihsa, le Conseil général espère :

  • renforcer l’attractivité des transports.
  • gagner des nouveaux usagers et les fidéliser par des formules d’abonnement très incitatives.
  • convertir les automobilistes en clients des transports publics.

Autant dire que la tâche est immense vu la situation initiale. Le réseau Lihsa transporte seulement 3000 voyageurs par jour (en dehors de la clientèle scolaire).

La tarification en vigueur jusqu’au 1er avril

Il existait près de 300 tarifs différents sur le réseau Lihsa. Cela rendait les tarifs des cars départementaux opaques, incompréhensibles et parfois même dissuasifs.

Les tarifs n’étaient même pas mentionnées sur les fiches horaires (voir nos critiques sur le réseau Lihsa).

La nouvelle tarification à partir du 2 avril

Des tarifs simplifiés

Les usagers paient :

  • pour un trajet unique : 1,50€, 3,50€, 6€, 8€, 10,50€ ou 15€.
  • pour un abonnement mensuel : 30€, 70€, 120€ ou 160€.

Le trajet unique à 1,50€ et l’abonnement mensuel à 30€ sont appliqués sur les lignes suivantes :

Le trajet unique à 1,50€ et l’abonnement mensuel à 30€ sont également appliqués pour la plupart des courts trajets. Quelques exemples :

Le trajet à 3,50€ et l’abonnement mensuel à 70€ sont appliqués pour les trajets de moyenne durée. Quelques exemples :

Le trajet à 6€ et l’abonnement mensuel à 120€ sont appliqués pour les trajets de longue durée. Quelques exemples :

Le trajet à 8€ et l’abonnement mensuel à 160€ sont appliqués sur les trajets très longs. Quelques exemples :

Le trajet à 10,50€ est appliqué sur certains trajets vers Genève. Quelques exemples :

Trajets à 15€ :

La nouvelle tarification, ne s’applique pas à la ligne T74 (Saint-Gervais – Genève).

La communication du CG74 pour accompagner la réforme tarifaire du réseau Lihsa. Le Conseil général a même acheté des espaces publicitaires sur les urbains de la Sibra.

Des tarifs en baisse pour la plupart des usagers

Le Conseil général a fait des estimations sur les évolutions des tarifs payés par les usagers. Les abonnés doivent économiser en moyenne 43€ par mois. Les usagers occasionnels doivent bénéficier d’une baisse du prix du trajet d’environ 1€.

69% des usagers doivent payer moins cher leur utilisation du réseau Lihsa.

Pour 28% des usagers, les tarifs n’évoluent pas. Cela concerne essentiellement les lignes autoroutières et les dessertes des stations de ski.

Enfin 3% des usagers subiront à une hausse estimée à 10 centimes. Il s’agit essentiellement des trajets qui coûtaient moins d’1,50€ avec la tarification actuelle et qui passent à 1,50€, le nouveau tarif minimal du réseau Lihsa (pour un trajet plein tarif).

Des tarifs en baisse qui devraient attirer de nouveaux usagers

Les études menées par le Conseil général tablent sur 196 000€ de recettes supplémentaires générées par une probable hausse de la fréquentation.

Dans le même temps, la baisse des tarifs pour les usagers actuels devrait entraîner une baisse des recettes de 380 000€.

Les calculs du CG 74 montrent que la majorité des usagers bénéficiant des tarifs en baisse sont concentrés sur les lignes Annecy – Duingt – Albertville, Annecy – Talloires, Annecy – Thônes – Le Grand-Bornand / La Clusaz.

Le Conseil général prévoit de prendre en charge 100% des pertes de recettes subies par les transporteurs en 2012. Pour 2013, ce taux est fixé à 75%. Il descendra à 50% en 2014.

Si la nouvelle tarification se traduit par une hausse des recettes :

  • jusqu’à 20%, le transporteur conservera les recettes supplémentaires
  • entre 20% et 30%, le supplément de recettes sera réparti à part égale entre le transporteur et le Département
  • de plus de 30%, le transporteur et le Département décideront d’une adaptation du service.

Posted in Bassin annecien, Chablais, Genevois, Tarification, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Genève : le retour du tramway sur le pont du Mont-Blanc ?

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Un tram des TPG. Photo : Nathalie Teppe.

Le Conseil d’État genevois prépare les développements futurs des transports publics genevois. En ligne de mire, les financements fédéraux.

2020 en matière de transport, c’est déjà demain. Projets d’étude, financement et constructions prennent du temps. Pour ce faire, le Conseil d’État, réuni mercredi 19 septembre lors d’un point presse, a annoncé avoir adopté un projet de modification de la loi sur le réseau des transports publics. Le but : y inscrire les développements prévus pour 2020 et au-delà dans le canton de Genève et à en assurer le financement via notamment la manne fédérale.

Concernant les futurs axes genevois, au-delà de 2020, le Conseil d’État souhaite étudier les lignes de tramway en direction de Vésenaz, de Mon-Idée-Communaux d’Ambilly, du Lignon et de Vernier. Pour cela, il s’agit de réaliser une voie sur le pont du Mont-Blanc, afin de relier les deux rives de la cité Calvin. Autre axe envisagé, une ligne de moyenne ceinture empruntant le pont Butin. Ce projet permettrait de désengorger le centre-ville de Genève.

Plus concrètement, les développements prévus pour 2020 concernent les trois lignes de trams existantes. Il s’agit de raccorder la ligne 12 Palettes – Moillesulaz à son prolongement de Gaillard jusqu’au centre d’Annemasse. La ligne 14 Meyrin – Bernex P+R va se prolonger à Bernex-Vailly. À l’autre bout, la branche CERN va gagner la frontière, en vue du prolongement jusqu’à Saint-Genis-Pouilly.

Enfin, la ligne de tramway 15 Nations – Palettes va s’étendre jusqu’à la frontière franco-suisse à Perly. Le futur tronçon empruntera les routes de Base, de la Glaise et de Saint-Julien. À l’opposé, une extension est souhaitée depuis Nations jusqu’à la douane de Ferney et entre Grand-Saconnex et l’aéroport de Genève.

Le projet de modification de la LRTP vise à accrocher le wagon des financements fédéraux. Tout projet listé pourra en être bénéficiaire suite à l’examen par la Confédération des projets d’agglomération n°2 et 3.

(Avec tdg.ch).

Posted in Aéroports, Ain, Genève, Genevois | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Travaux sur les lignes Lyon – Genève, Chambéry – Genève et Bellegarde – Évian du 15 au 26 octobre

Posted by ardsl sur 29 septembre 2012

Des travaux sont programmés du 15 au 26 octobre (sauf week-end) sur les lignes Lyon – Genève et Bellegarde – Évian.

Ces travaux impactent les TER ci-dessous.

  • 96608/9 (Valence 6h41 – Genève 9h57) : supprimé uniquement entre Chambéry et Genève du 22 au 26 octobre.
  • 96634/5 (Genève 9h59 – Valence 13h18) : supprimé uniquement entre Genève et Chambéry du 22 au 26 octobre.
  • 96612/3 (Grenoble 11h55 – Genève 14h00) : supprimé uniquement entre Chambéry et Genève.
  • 96638/9 (Genève 11h59 – Grenoble 14h05) : supprimé uniquement entre Genève et Chambéry.
  • 96558/9 (Genève 9h29 – Part-Dieu 11h22) : supprimé. Mise en place de 3 cars de remplacement.
  • 96562/3 (Genève 11h29 – Part-Dieu 13h22) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Lyon. Mise en place de 2 cars de remplacement.
  • 96510/1 (Part-Dieu 12h38 – Genève 14h27) : supprimé. Mise en place de 3 cars de remplacement.
  • 96512/3 (Part-Dieu 14h38 – Genève 16h27) : supprimé uniquement entre Lyon et Bellegarde. Mise en place de 2 cars de remplacement.
  • 884674/5 (Saint-Gervais 12h03 – Bellegarde 13h51) : supprimé uniquement entre Annemasse et Bellegarde.
  • 884574 (Évian 12h34 – Bellegarde 13h51) : supprimé uniquement entre Annemasse et Bellegarde. Mise en place d’un car de remplacement.
  • 884326/7 (Évian 13h09 – Chêne-Bourg 13h55) : supprimé uniquement entre Évian et Annemasse. Mise en place d’un car de remplacement.
  • 884521 (Bellegarde 14h09 – Évian 15h30) : supprimé. Mise en place de 3 cars de remplacement.
  • 884620/1 (Bellegarde 14h09 – Saint-Gervais 15h55) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Annemasse.
  • 884678/9 (Saint-Gervais 14h03 – Bellegarde 15h51) : supprimé uniquement entre Annemasse et Bellegarde.
  • 884578 (Évian 14h30 – Bellegarde 15h51) : supprimé uniquement entre Annemasse et Bellegarde. Mise en place de 2 cars de remplacement.
  • 884525 (Bellegarde 16h09 – Évian 17h26) : supprimé. Mise en place de 3 cars de remplacement.
  • 884624/5 (Bellegarde 16h09 – Saint-Gervais 17h55) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Annemasse.
  • 884384/5 (Chêne-Bourg 17h05 – Évian 17h55) : supprimé uniquement entre Annemasse et Évian. Mise en place de 3 cars de remplacement.
  • 884680/1 (Saint-Gervais 16h03 – Bellegarde 17h51) : supprimé uniquement entre Annemasse et Bellegarde.
  • 884580 (Évian 16h34 – Bellegarde 17h51) : supprimé. Mise en place de 3 cars de remplacement.
  • 884338/9 (Évian 17h06 – Chêne-Bourg 17h55) : supprimé uniquement entre  Évian et Annemasse. Mise en place d’un car de remplacement.

Télécharger les horaires des cars de remplacement :

Posted in Ain, Chablais, Genève, Genevois, Rhône, Travaux, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les CFF recrutent aussi en France

Posted by ardsl sur 28 septembre 2012

Les CFF étaient pour la première fois présent à Annemasse les 20 et 21 septembre 2012 lors du forum de l’emploi transfrontalier.

Le Dauphiné Libéré, 20 septembre

Posted in CFF, Genevois | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La qualité de l’air doit s’améliorer en Pays de Savoie

Posted by ardsl sur 27 septembre 2012

L’Air de l’Ain et des Pays de Savoie officialise sa nouvelle organisation. Depuis le 1er janvier 2012, « toutes les associations départementales sont réunies de par la loi dite du Grenelle de l’environnement dans Air Rhône-Alpes » précise Jean-Paul Claret. Le président du Conseil d’administration du désormais Comité territorial de l’Air de l’Ain et des Pays de Savoie souligne cependant la volonté et les engagements maintenus de ce réseau de surveillance de proximité.

Ce réseau repose sur des “comités territoriaux” (constitué sous forme associative pour les Savoie), chargés d’identifier des besoins spécifiques de leur territoire de rayonnement, mais aussi de maintenir des liens perceptibles avec les acteurs territoriaux (État, collectivités territoriales, industriels et associations). Air Rhône-Alpes vise à suivre non seulement le volet réglementaire, mais à enrichir la connaissance de l’air.

« La plupart des grands axes routiers de nos départements dépassent les valeurs réglementaires »

« Notre comité territorial est basé à Savoie Technolac, dans de nouveaux locaux acquis par Air Rhône-Alpes » précise Jean-Paul Claret. Dirigé par Didier Chapuis, ce comité zone Est s’attache de fait à prévenir le risque sanitaire. Car il existe : « plus de 100000 habitants des Savoie sont exposés à des dépassements des valeurs réglementaires de seuils tolérables d’oxydes d’azote et de “micronparticules” (PM10) chaque année » observe Didier Chapuis.

En 2011, les mesures réalisées ont ainsi révélé que 21% de la population chambérienne (environ 6000 résidents) ont respiré 35 jours durant plus de 50 µg/m3. Près de 2500 habitants (8,6% de la population) ont inhalé des oxydes d’azote à plus de 40 µg/m3. « La plupart des grands axes routiers de nos départements dépassent les valeurs réglementaires » prévient le directeur. Et Didier Chapuis de conclure : « notre objectif vise, dans un plan d’actions d’ici 2015, à encourager la réduction des émissions, de 30% pour le transport et de 15% pour le chauffage. »

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Bassin annecien, Chablais, Etudes, Genevois, Haute-Savoie, Savoie, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :