ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for the ‘Ouest Lyonnais’ Category

De possibles blocages pour le tram-train de l’Ouest lyonnais

Posted by ardsl sur 24 septembre 2012

Photo : Edmond Luca.

La mise en service commerciale du tram-train entre Lyon et Sain-Bel a eu lundi 24 septembre. Sud-Rail a déposé un préavis de grève.

Le syndicat est en conflit avec la direction régionale SNCF, il déplore la situation des futurs conducteurs de tram-train qui ne bénéficient pas de la même formation que leurs collègues qui conduisent les trains classiques (plus légère avec quatre mois de formation au lieu de dix), ils seront moins bien payés et ils devront en plus s’accommoder de nouvelles taches qui ne font pas partie selon eux de leur métier, comme l’accueil des passagers ou encore la maintenance des trains. Une quarantaine de conducteurs de tram-train est concernée par ces mesures, ils seront entre 50 et 60 d’ici la fin de l’année 2012.

Une réunion entre Sud-Rail et la direction SNCF était programmée vendredi 21 septembre à 14h.

L’inauguration du tram-train a eu lieu samedi 22 septembre dès 9h30 à la gare Saint-Paul en présence de nombreux élus comme Gérard Collomb, le sénateur-maire (PS) de Lyon, le président du Conseil général du Rhône, Michel Mercier (DVD) mais également le préfet du Rhône, Jean-François Carenco.

Pour la journée du lundi 24 septembre, la direction régionale SNCF a décidé de maintenir toutes les circulations ferroviaires dans l’Ouest Lyonnais, sauf entre 9h et 16h où des cars de remplacement ont été mis en place.

Sud-Rail manifeste

Entre 400 militants de Sud-Rail, selon la police, et 700 selon les organisateurs, ont manifesté lundi 24 septembre à Lyon dans le cadre d’un rassemblement national pour dénoncer notamment la « casse » des emplois SNCF et la privatisation des TER.

Le rassemblement avait lieu devant la gare Saint-Paul de Lyon, qui dessert l’ouest lyonnais par un nouveau tram-train inauguré samedi 22 septembre.

« Cette gare est un lieu symbolique, car ici, c’est un laboratoire pour la SNCF« , a expliqué Sébastien Gillet, représentant régional du syndicat, selon lequel « il n’y aura plus de contrôleurs à bord » de ces tram-trains.

« On craint donc une dégradation de la sécurité à bord » autant pour les usagers que pour les conducteurs, qui « seront les seuls représentants de la SNCF » dans les rames, a ajouté Sébastien Gillet.

Sud-Rail redoute aussi « que ce modèle soit repris sur d’autres lignes de la région et même au niveau national« .

Le syndicat manifestait aussi contre « la casse » des emplois et une « déqualification de la filière agents de conduite« . Selon Sébastien Gillet, SNCF a créé un « nouveau grade de conducteur » pour ceux affectés au tram-train, avec un salaire inférieur à celui des autres agents de conduite.

(Avec lyonmag.com et AFP).

Publicités

Posted in Grèves, Ouest Lyonnais | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mise en service des premiers tram-trains le 24 septembre entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul

Posted by ardsl sur 24 septembre 2012

Photo : Edmond Luca.

C’est lundi 24 septembre que le tram-train a embarqué ses premiers voyageurs entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul.

À partir du 24 septembre, la desserte ferroviaire de la ligne Lyon Saint-Paul – Sain-Bel est en théorie assurée à 50% par du matériel tram-train. L’autre moitié des dessertes reste assurée en X73500. En décembre, tout le service devrait être assuré en tram-train. La desserte Brignais – Lyon Saint-Paul devrait aussi être assurée en tram-train dès décembre 2012.

Ce nouveau matériel, financé intégralement par la Région Rhône-Alpes pour un montant de 100 millions d’euros, devrait inciter les habitants de l’Ouest lyonnais (bassin de population de 230000 habitants) à préférer le train à la voiture.

La Région Rhône-Alpes espère ainsi doubler le nombre d’usagers (6500 actuellement) du TER en seulement deux ans dans l’Ouest lyonnais.

Le tram-train peut circuler avec une vitesse maximale de 100 km/h et des capacités de freinage et d’accélération plus performantes. Ce matériel assure l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (plancher bas) avec une meilleure fluidité de circulation à l’intérieur des rames.

L’ensemble du projet ferroviaire de l’Ouest lyonnais (l’aménagement des gares, la modernisation des voies et l’acquisition des 24 nouvelles rames) représente un investissement de 300 millions d’euros cofinancés par les 6 partenaires du projet (Région Rhône-Alpes 70%, Grand Lyon 7%, RFF 7%, État 5,5%, Département du Rhône 4,5%, SNCF 4,5% et 1,5% par d’autres collectivités).

La desserte jusqu’au 8 décembre 2012

Du lundi au vendredi (sauf fêtes)

  • Entre Sain-Bel – Lyon Saint-Paul, un train ou un tram-train toutes les 30 minutes.
  • Entre L’Arbresle et Lyon Saint-Paul, un train ou un tram-train toutes les 15 minutes en heures de pointe. Soit 73 trains et 9 cars par jour.
  • Entre Lozanne et Lyon Saint-Paul, un train toutes les 30 minutes en heures de pointe. Soit 35 trains et 1 car par jour.
  • Entre Brignais et Lyon Gorge-de-Loup, un car toutes les 30 minutes en heures de pointe. Soit 55 cars par jour.

Le week-end et les jours fériés

La desserte est réalisée en autocar, afin de finaliser les travaux en cours et d’assurer la formation pratique des nouveaux conducteurs.

Fiches horaires

20 Lozanne – Lyon du 3 septembre au 28 octobre et du 12 novembre au 8 décembre

20 Lozanne – Lyon du 29 octobre au 11 novembre

21 Brignais – Lyon

22 Sain-Bel – Lyon du 3 septembre au 28 octobre et du 12 novembre au 8 décembre

22 Sain-Bel – Lyon du 29 octobre au 11 novembre

La desserte à partir du 9 décembre 2012

Du lundi au vendredi (sauf fêtes)

  • Entre L’Arbresle et Lyon Saint-Paul : 84 tram-trains (entre 5h34 et 21h54) et 6 cars par jour. Service au ¼ d’heure en pointe et à la ½ heure en heures creuses.
  • Desserte de Sain-Bel toutes les 30 minutes toute la journée.
  • Entre Lozanne et Lyon Saint-Paul : 41 trains (entre 6h21 et 21h06) par jour. Service à la ½ heure heure en pointe et à l’heure en heures creuses.
  • Entre Brignais et Lyon Saint-Paul : 42 tram-trains (entre 6h30 et 21h32) par jour. Service à la ½ heure heure en pointe et à l’heure en heures creuses.

Le week-end et les jours fériés

  • Entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul : un tram-train chaque ½ heure jusqu’à 21h54. Service assuré à partir de 6h04 le samedi et de 7h04 le dimanche et fêtes.  3 autocars en soirée.
  • Entre Brignais et Lyon Saint-Paul : un tram-train toutes les heures en pointe et toutes les 2 heures en heures creuses jusqu’à 21h32. Service assuré à partir de 7h le samedi et de 8h le dimanche et fêtes.
  • Entre Lozanne et Lyon Saint-Paul : un train toutes les heures en pointe et toutes les 2 heures en heures creuses jusqu’à 21h06. Service assuré à partir de 6h21 le samedi et de 7h21 le dimanche et fêtes.

Temps de parcours

  • Sain-Bel – Lyon Saint-Paul : 42 minutes.
  • Brignais – Lyon Saint-Paul : 25 minutes.
  • Lozanne – Lyon Saint-Paul : 37 minutes.
  • L’Arbresle – Lyon Gorge-de-Loup : 31 minutes.
  • Brignais – Lyon Gorge-de-Loup : 21 minutes.
  • Lozanne – Lyon Gorge-de-Loup : 33 minutes.

Pour en savoir, télécharger le dépliant promotionnel du tram-train de l’Ouest Lyonnais

Posted in Matériel, Ouest Lyonnais, Service 2012, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Ouest lyonnais : le tram-train inauguré

Posted by ardsl sur 23 septembre 2012

Inauguration du tram-train en gare de Lyon Saint-Paul

Samedi 22 septembre 2012, le tram-train de l’Ouest lyonnais a été inauguré. La Région Rhône-Alpes a acquis 24 rames.

L’Ouest Lyonnais est un réseau ferroviaire de 55 kilomètres sur 4 branches et 23 gares ou haltes. C’est un secteur particulièrement attractif, mais qui souffrait jusqu’à présent d’une offre de transport public insuffisante et d’un réseau ferré vieillissant.

Résultat : sur les 270000 déplacements enregistrés quotidiennement dans ce bassin de vie, seulement 3% étaient réalisés en TER, soit l’équivalent de 6500 voyageurs par jour. D’où l’idée de la Région Rhône-Alpes d’innover en optant pour un tram-train. « Nous pensions qu’il fallait aller vers un type de matériel moderne, rapide et capacitaire pouvant à terme utiliser le réseau urbain lyonnais« , explique Jean-Jack Queyranne (PS). Ce qui n’était pas le cas avec les vieux autorails ou les X73500. « Cependant, la collectivité souhaitait s’inscrire dans cette perspective d’évolution« , précise le président du conseil régional.

Par conséquent, le choix s’est porté sur des rames Citadis Dualis, fabriquées par Alstom. Un matériel circulant à 100 km/h, pouvant transporter 250 personnes (100 places assises et 150 places debout), accessible aux personnes à mobilité réduite et doté d’une forte capacité d’accélération et de freinage. Ce marché a été conclu en partenariat avec la Région Pays-de-la-Loire (qui a acheté 16 rames) dans le cadre d’un groupement d’achats. « Non pas pour réaliser des économies d’échelle mais pour permettre à l’industriel de mettre en place une chaîne de fabrication« , précise Jean-Jack Queyranne. Ce qui a pris un peu de temps et repoussé d’un an la mise en service initiale du tram-train lyonnais. En cause : des problèmes de suspension et d’homologation (lire).

4 branches pour 230000 habitants

Ce tram-train, qui évolue dans un bassin de vie de 230000 habitants, est organisée autour d’un tronc commun (de la gare de Lyon Saint-Paul à Tassin) et de trois branches à voie unique à destination de Sain-Bel, Brignais et Lozanne. « Ce tram-train permet un accès rapide au cœur de Lyon car il est connecté au métro D à la station Gorge de Loup« , rappelle Jean-Jack Queyranne. Les 55 kilomètres de lignes sont ponctués de vingt-trois gares et haltes, dont une nouvelle halte à Lentilly. 18 arrêts sur 23 sont desservis par les TCL ou les Cars du Rhône.

L’objectif de la Région Rhône-Alpes est bien d’inciter au report modal. « Dans l’Ouest lyonnais, nous tablons sur un doublement de la fréquentation d’ici un an et espérons transporter 20000 voyageurs d’ici quatre à cinq ans« , note Jean-Jack Queyranne. Ce projet représente un investissement de près de 300 millions d’euros : 150 millions pour l’électrification des voies, 100 millions pour le matériel roulant, 30 millions d’euros pour la modernisation des gares et 20 millions pour la construction à L’Arbresle du centre de maintenance. « C’est un investissement colossal. Cependant, ce tram-train est un élément fort du développement des TER avec une offre plus qualifiée et un service amélioré« , explique Jean-Jack Queyranne. La Région Rhône-Alpes a financé ce projet à hauteur de 70%, aux côtés du Grand Lyon (7%), du Conseil général du Rhône (4,5%) et des communes concernées (1,5%). Par ailleurs, 17% ont été pris en charge par RFF, SNCF et l’État.

Pour en savoir plus sur le tram-train, télécharger le dossier de presse

(Avec mobilicites.com).

Posted in Fréquentation, Matériel, Ouest Lyonnais | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Alstom présente sa nouvelle version du transport ferroviaire au salon de Berlin

Posted by ardsl sur 19 septembre 2012

Photo : Edmond Luca.

InnoTrans, le salon mondial du ferroviaire, a ouvert ses portes mardi 18 septembre à Berlin. Alstom présente sur voies, le Citadis Dualis ainsi que le Coradia Nordic. Jérôme Wallut, directeur général d’Alstom Transport, affirme que l’usine de Belfort a de beaux jours devant elle, avec un plan d’embauches et des perspectives commerciales.

Même si Alstom mise aujourd’hui sur les trains urbains et de banlieue, elle ne néglige pas pour autant les locomotives et la grande vitesse. Les visiteurs d’InnoTrans, plus grand salon mondial de l’industrie ferroviaire, auront l’occasion de découvrir la gamme complète des produits, systèmes et équipements d’Alstom, à travers une maquette de grande taille où tous les trains du constructeur français circulent.

Il est également possible de découvrir en avant-première une nouvelle vision du transport ferroviaire grâce à un film en 3D qui présente le tout dernier Citadis Compact. Ce tramway a été spécialement conçu pour les villes moyennes.

Pour sa part Jérôme Wallut, directeur général d’Alstom transports France s’est dit heureux de voir que les autorités françaises et notamment les ministres s’intéressent au ferroviaire. Mardi 18 septembre, il a reçu le ministre des Transports Frédéric Cuvillier et lui a présenté le Citadis Dualis, nouveau matériel roulant d’Alstom.

Les Régions Pays-de-la-Loire et Rhône-Alpes ont acheté plusieurs dizaines de Citadis Dualis. Ce nouveau matériel sera d’ailleurs inauguré samedi 22 septembre entre Lyon et Sain-Bel. De plus, une commande pour l’Île de France, qui concerne le contournement de Paris vient d’être effectuée. « Le tram-train, c’est l’innovation qui permettra d’offrir des transports publics avec un meilleur coût, moins cher que les TER et qui représente 30% d’économie sur les coûts de maintenance. Et ce matériel est électrique donc moins polluant», affirme Jérôme Wallut. « Quand un bus est rempli de passagers il faut un deuxième bus, donc un deuxième chauffeur », observe-t-il.

« La logique d’Alstom est de développer des solutions qui améliorent l’économie du système ferroviaire, comme c’est le cas à Belfort avec les TGV Euro Duplex. Sur les deux niveaux, on met 20 à 30% de passagers en plus », ajoute le directeur général d’Alstom Transport.

« L’ouverture de la ligne LGV Rhin-Rhône a permis de mettre en exploitation des TGV de Marseille à Francfort. C’est le seul train interopérable qui passe les frontières, et c’est un TGV français fabriqué à Belfort qui porte le drapeau tricolore en Allemagne, et demain en Espagne à Barcelone et à Madrid. Cocorico », se félicite le directeur général.

« À Belfort, le plan de charge est assez contrasté, mais on embauche comme jamais nous ne l’avons fait depuis de nombreuses années », souligne Jérôme Wallut. « C’est grâce à notre savoir-faire des locomotives qui a permis de décrocher de gros contrats à l’export, malgré l’arrêt de fabrication des locomotives pour la SNCF, (puisque la 200e a été livrée fin juin). Alstom Transport Belfort a relevé la tête. La Prima II, en cours d’homologation va rouler pour les corridors de fret européen. Cette locomotive a de beaux jours devant elle. À la fin du mois, nous allons tester la Prima II, avec un train de 800 tonnes, sous la Manche. On y croit à l’avenir de cette locomotive. »

Quant au TGV, le directeur général parle du renouvellement du parc de la SNCF, car les TGV Sud-Est et ceux de l’Atlantique sont en fin de vie. On parle de 200 rames. Actuellement, Belfort produit 12 TGV par an, mais une augmentation de la cadence est envisageable.

Alstom va embaucher prés d’une centaine de salariés, ce qui représente 10% de l’effectif belfortain. 50 ingénieurs, achats et qualité, et une dizaine de salariés pour la production sont arrivés au sein de l’entreprise depuis le début de l’année.

Alstom Belfort a trouvé une bonne vitesse de croisière. Il y a trois ans, ses responsables n’auraient pas parié sur ce succès.

(Avec Le Pays).

Posted in Matériel, Ouest Lyonnais | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rhône : 1000 personnes pour assurer la maintenance des trains

Posted by ardsl sur 14 septembre 2012

Le technicentre de Lyon regroupe plusieurs sites de maintenance dédiés à différents matériels. Il compte trois sites TER à Vénissieux, La Mouche et Vaise, une unité de wagons fret à Sibelin et le site TGV de Gerland.

En Rhône-Alpes, les rames TGV sont entretenues au technicentre de Lyon Gerland.

Le technicentre TGV de Gerland peut se visiter les 15 et 16 septembre 2012, dans le cadre des Journées du Patrimoine.

Côté fret, sur la commune de Feyzin, au sud de Lyon, l’unité de production de Sibelin assure la maintenance et la visite des wagons transitant par Lyon ou formés au départ de Sibelin et du chantier fret de Vénissieux. Cette unité emploie 60 agents qui réparent plus de 4000 wagons par an et en visitent 75000. Sibelin dispose d’un Paloma, poste avancé de localisation de maintenance qui permet de réaliser de petites opérations de maintenance sur les locomotives fret de passage sur le site, soit 1200 par an. Aujourd’hui, le dépannage en ligne est possible. Depuis 2008, l’unité accueille la Coordination wagons Sud-Est, qui collecte les besoins de dépannage sur ce périmètre géographique et qui coordonne l’envoi d’équipes sur place.

Le technicentre de Lyon est l’un des rares établissements en France à disposer d’une voie de levage synchronisé capable de soulever en quelques minutes les 395 tonnes d’une rame à 3,40 mètres du rail.

En septembre, à L’Arbresle, une nouvelle unité dédiée au tram-train de l’Ouest lyonnais, complétera la capacité de maintenance à Lyon. Le Technicentre de Lyon comptera alors au total 1000 professionnels dédiés à la maintenance.

En moyenne, 260 rames de TGV transitent chaque jour par la région Rhône-Alpes et la moitié de ces trains s’arrêtent dans l’une des gares de cette région.

En 2013, des dessertes AVE (Alta Velocidad Espanola, rames techniquement identiques aux TGV Atlantique) entre Lyon et Barcelone sont mis en service (lire). Les rames AVE pourront être pris en charge au technicentre de Lyon.

(Avec lantenne.com).

Posted in Matériel, Ouest Lyonnais, Rhône | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés lundi 3 septembre

Posted by ardsl sur 3 septembre 2012

Ligne Saint-Étienne – Firminy

Suite à un acte de malveillance sur le système d’alimentation électrique, le trafic est perturbé entre Saint-Étienne et Firminy.

Des éléments métalliques ont été dérobés sur les caténaires près de la gare de Saint-Étienne Châteaucreux dans la matinée.

SNCF a mis en place des cars de substitution.

Ligne Lyon Saint-Paul – Lozanne

Suite à un incident technique entre Tassin et Lozanne, le trafic est très perturbé. Un service d’autocars de substitution est mis en place depuis 12h.

Télécharger les h0raires des cars Lozanne – Lyon Gorge-de-Loup

Trains supprimés

  • TER 885303 (Saint-André-le-Gaz 5h12 – Gières 6h25) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886172 (Pierrelatte 5h13 – Mâcon 8h25) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 885302 (Gières 6h35 – Saint-André-le-Gaz 7h54) : supprimé uniquement entre Gières et Grenoble, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 890109 (Sain-Bel 6h37 – Saint-Paul 7h24) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 886806/7 (Saint-Étienne 6h50 – Part-Dieu 7h36) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 890211 (Lozanne 7h32 – Saint-Paul 8h15) même motif.
  • TER 17610 (Grenoble 7h34 – Part-Dieu 9h16) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886208/9 (Perrache 7h41 – Firminy 8h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886212/3 (Perrache 8h31 – Firminy 9h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886015 (Mâcon 8h35 – Perrache 9h35) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886264/5 (Firminy 8h38 – Perrache 9h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 890223 (Lozanne 9h04 – Saint-Paul 9h45) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 886214/5 (Perrache 9h31 – Firminy 10h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886266/7 (Firminy 9h38 – Perrache 10h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 17687 (Part-Dieu 9h44 – Grenoble 11h13) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886216/7 (Perrache 10h31 – Firminy 11h50) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886268/9 (Firminy 10h38 – Perrache 11h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886218/9 (Perrache 11h31 – Firminy 12h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886270/1 (Firminy 11h38 – Perrache 12h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886220/1 (Perrache 12h31 – Firminy 13h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886272/3 (Firminy 12h38 – Perrache 13h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TGV 9866/7 (Marseille 13h10 – Bruxelles 18h42) : supprimé uniquement entre Roissy et Bruxelles, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886222/3 (Perrache 13h31 – Firminy 14h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886830/1 (Firminy 13h38 – Perrache 14h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886728/9 (Ambérieu 14h07 – Firminy 16h03) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886762/3 (Part-Dieu 14h24 – Saint-Étienne 15h10) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886224/5 (Perrache 14h31 – Firminy 15h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886274/5 (Firminy 14h38 – Perrache 15h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886120 (Valence 15h08 – Mâcon 17h25) : supprimé uniquement entre Valence et Perrache, en raison d’un problème de production.
  • TER 886836/7 (Saint-Étienne 15h20 – Ambérieu 16h53) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Lyon, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886226/7 (Perrache 15h31 – Firminy 16h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886276/7 (Firminy 15h38 – Perrache 16h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 888912 (Saint-Étienne 16h00 – Firminy 16h20) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886278/9 (Firminy 16h08 – Perrache 17h18) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 889994 (Saint-Étienne 16h15 – Bas-Monistrol 17h00) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 889963 (Le Puy-en-Velay 16h18 – Saint-Étienne 17h38) : supprimé uniquement entre Aurec et Saint-Étienne, en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886280/1 (Firminy 16h38 – Perrache 17h48) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886230/1 (Perrache 16h41 – Firminy 18h01) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 888931 (Firminy 17h08 – Châteaucreux 17h29) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886137 (Perrache 17h10 – Valence 18h22) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 889962 (Saint-Étienne 17h11 – Le Puy-en-Velay 18h42) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 888914 (Saint-Étienne 17h19 – Firminy 17h43) même motif.
  • TER 889997 (Bas-Monistrol 17h30 – Saint-Étienne 18h16) même motif.
  • TER 886284/5 (Firminy 17h38 – Perrache 18h48) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 888933 (Firminy 18h18 – Châteaucreux 18h39) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886288/9 (Firminy 18h38 – Perrache 19h48) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886130 (Valence 19h08 – Perrache 20h20) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 886145 (Perrache 19h10 – Valence 20h22) en raison d’un problème de production. En conséquence le TER 17729 (Part-Dieu 19h20 – Marseille 22h54) effectue des arrêts supplémentaires à Saint-Clair Les roches, Saint-Rambert-d’Albon et Saint-Vallier.
  • TER 17408/9 (La Brillane 19h10 – Gap 20h57) en raison d’une absence de matériel.
  • TER 889967 (Le Puy-en-Velay 19h13 – Saint-Étienne 20h42) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 890190 (Saint-Paul 19h45 – Sain-Bel 20h30) en raison de l’absence d’un personnel.

Trains retardés

6h de retard pour le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h10 – Marseille 12h16) en raison d’un incident technique sur le train.

2h15 de retard pour :

  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05) en raison d’un incident technqiue sur le train.
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05) en raison d’un incident technique sur le train.

2h de retard pour :

  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48) même motif.

1h45 de retard pour le TGV 5100/1 (Lille Europe 9h02 – Marseille 13h48) en raison d’un incident technique sur le train.

1h30 de retard pour :

  • le TGV 5112/3 (Lille Europe 9h02 – Montpellier 13h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9828/9 (Bruxelles 12h18 – Marseille 17h46) même motif.
  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h46) même motif.

1h de retard pour le TER 96608/9 (Valence 6h41 – Genève 9h57) en raison de l’attente d’un personnel.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 5154/5 (Grenoble 4h20 – Lille Europe 8h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9852/3 (Part-Dieu 5h50 – Bruxelles 9h42) même motif.
  • le TGV 5164/5 (Marseille 6h44 – Lille Europe 11h35) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 890207 (Lozanne 7h04 – Saint-Paul 7h44).
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h46) en raison d’un incendie aux abords des voies.
  • le TER 889982/3 (Part-Dieu 17h06 – Le Puy-en-Velay 19h11) en raison d’un acte de malveillance.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 17603 (Part-Dieu 6h44 – Grenoble 8h13) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6680/1 (Paris 6h57 – Saint-Étienne 9h47) en raison d’obstacles sur ou uax abords des voies.
  • le TER 17402/3 (La Brillane 9h59 – Briançon 12h44).
  • le TGV 9223 (Paris 18h23 – Zürich 22h26) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17613 (Part-Dieu 10h14 – Grenoble 11h33).

30 minutes de retard pour :

  • le TER 96550/1 (Bellegarde 5h52 – Part-Dieu 7h22) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5102/3 (Lille Europe 6h02 – Nice 13h33) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9761 (Paris 7h11 – Genève 10h16) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 5166/7 (Toulouse 7h18 – Lille Europe 14h30) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 889960 (Saint-Étienne 15h53 – Le Puy-en-Velay 17h17) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 6876 (Nice 17h27 – Dijon 23h40) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 880697 (Gap 21h25 – Briançon 22h38).

25 minutes de retard pour :

  • le TER 17354 (Briançon 4h46 – Romans 8h43).
  • le TGV 6603 (Paris 6h57 – Part-Dieu 8h56) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886778/9 (Part-Dieu 7h05 – Saint-Étienne 7h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 890114 (Saint-Paul 7h30 – L’Arbresle 8h10).
  • le TER 890117 (Sain-Bel 7h37 – Saint-Paul 7h24).
  • le TER 890116 (Saint-Paul 7h45 – Sain-Bel 8h30).
  • le TGV 5316/7 (Le Havre 7h54 – Marseille 14h18) en raison du déclenchement du signal d’alarme.
  • le TER 890215 (Lozanne 8h03 – Saint-Paul 8h44).
  • le TER 890123 (Sain-Bel 8h07 – Saint-Paul 8h54).
  • le TGV 6692/3 (Saint-Étienne 10h13 – Paris 13h03) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6614 (Part-Dieu 11h04 – Paris 13h03) même motif.
  • le TER 875708/9 (Clermont-Ferrand 11h56 – Part-Dieu 14h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5184/5 (Nice 14h27 – Lille Europe 21h57) en raison du déclenchement du signal d’alarme.
  • le TGV 6706 (Mulhouse 15h42 – Paris 18h37) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 886836/7 (Part-Dieu 16h12 – Ambérieu 16h53) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 873273 (Clermont-Ferrand 17h11 – Saint-Étienne 19h50) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873272 (Saint-Étienne 18h27 – Clermont-Ferrand 20h35) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873275 (Clermont-Ferrand 19h12 – Saint-Étienne 21h35) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873366 (Clermont-Ferrand 20h25 – Moulins 21h30) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 885409 (Perrache 5h49 – Gières 8h10) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 890121 (L’Arbresle 7h59 – Saint-Paul 8h39).
  • le TGV 6205 (Paris 8h06 – Béziers 12h32) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886013 (Mâcon 8h25 – Part-Dieu 9h14) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5116/7 (Marseille 9h14 – Lille Europe 13h57)  en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9269 (Paris 11h57 – Lausanne 15h44).
  • le TER 886272/3 (Saint-Étienne 13h03 – Perrache 13h57) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 9868/9 (Perpignan 13h18 – Bruxelles 20h42) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • l’IC 5978 (Clermont-Ferrand 16h27 – Bercy 19h57).
  • le TER 96514/5 (Part-Dieu 16h38 – Genève 18h27).
  • le TER 886230/1 (Perrache 16h41 – Saint-Étienne 17h38) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 887717 (Perrache 16h58 – Givors 17h24) même motif.
  • le TER 886232/3 (Perrache 17h11 – Saint-Étienne 17h57) même motif.
  • le TER 891814 (Seurre 17h40 – Dijon 18h24).
  • le TER 886284/5 (Saint-Étienne 18h03 – Perrache 18h57) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 6130 (Marseille 18h08 – Paris 21h03) en raison de la présence d’un bagage non identifié.
  • le TGV 5124/5 (Lille Europe 18h26 – Marseille 23h16) en raison d’un incident d’alimentation électrique.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 17600 (Grenoble 5h17 – Part-Dieu 6h46) en raison de travaux.
  • le TER 886700/1 (Ambérieu 5h35 – Saint-Étienne 7h10) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 890104 (Saint-Paul 6h15 – Sain-Bel 7h00).
  • le TER 17800 (Part-Dieu 6h20 – Dijon 8h19) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5104/5 (Lille Europe 6h22 – Montpellier 11h30) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886704/5 (Ambérieu 6h35 – Saint-Étienne 8h10) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 890108 (Saint-Paul 6h45 – Sain-Bel 7h30).
  • le TER 890113 (Sain-Bel 7h07 – Saint-Paul 7h54).
  • le TER 890112 (Saint-Paul 7h15 – Sain-Bel 8h00).
  • le TGV 6643 (Paris 7h27 – Part-Dieu 9h24) même motif.
  • le TER 890115 (L’Arbresle 7h29 – Saint-Paul 8h09).
  • le TER 889954/5 (Le Puy-en-Velay 8h41 – Saint-Étienne 10h05).
  • l’IC 5955 (Bercy 8h58 – Clermont-Ferrand 12h40) en raison de travaux.
  • le TER 884509 (Bellegarde 10h09 – Évian 11h30) en raison de la correspondance avec le 9761.
  • le TER 884608/9 (Bellegarde 10h09 – Saint-Gervais 11h55) même motif.
  • le TER 890231 (Lozanne 11h17 – Saint-Paul 12h01).
  • le TER 17758 (Part-Dieu 11h20 – Bercy 16h22).
  • le TER 886718/9 (Part-Dieu 11h24 – Saint-Étienne 12h10) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6782 (Chalon-sur-Saône 12h33 – Paris 15h11).
  • le TGV 4600/1 (Strasbourg 13h14 – Montpellier 18h56) en raison d’une correspondance avec un train retardé.
  • le TGV 5028/9 (Perpignan 13h18 – Lille Europe 19h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 886826/7 (Saint-Étienne 13h20 – Ambérieu 14h53) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 9834/5 (Bruxelles 15h18 – Marseille 20h46) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TGV 5118/9 (Lille Europe 15h26 – Toulouse 22h42) même motif.
  • le TGV 5022/3 (Lille Europe 16h02 – Marseille 20h46) même motif.
  • le TGV 9836/7 (Bruxelles 16h18 – Montpellier 21h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 890175 (L’Arbresle 17h29 – Saint-Paul 18h09).
  • le TER 887722 (Givors 17h35 – Perrache 18h01) en raison de la réutilisation de la rame du 887717.
  • le TER 889978/9 (Le Puy-en-Velay 17h35 – Part-Dieu 19h54) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 890177 (Sain-Bel 17h37 – Saint-Paul 18h24).
  • le TER 18507 (Part-Dieu 17h40 – Modane 20h19).
  • le TER 890179 (L’Arbresle 17h59 – Saint-Paul 18h39).
  • le TER 890182 (Saint-Paul 18h30 – L’Arbresle 19h10).
  • le TER 889964 (Saint-Étienne 18h45 – Le Puy-en-Velay 20h12) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 889999 (Bas-Monistrol 19h02 – Saint-Étienne 19h49) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 17994/5 (Part-Dieu 19h08 – Annecy 20h59) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886038 (Part-Dieu 22h20 – Mâcon 23h05) en raison d’une correspondance avec un train retardé.

(Avec lyonmag.com).

Posted in Loire, Ouest Lyonnais, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ouest Lyonnais : 14 trains supprimés les 21 et 22 juin

Posted by ardsl sur 21 juin 2012

La gare Saint-Paul, lors de la fête des Lumières 2011

En raison du dérangement de certaines installations techniques sur le secteur de l’Ouest Lyonnais, la circulation des trains est perturbée.

Jeudi 21 et vendredi 22 juin, 14 TER (soit 7 allers-retours) L’Arbresle – Lyon Saint-Paul sont supprimés.

Télécharger la liste des trains supprimés

Posted in Ouest Lyonnais, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Ligne Sain-Bel – Saint-Paul : le tram train homologué au forceps

Posted by ardsl sur 4 juin 2012

Les premières circulations ouvertes aux voyageurs du tram train entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul devraient avoir lieu en septembre 2012 .Photo : Edmond Luca.

La bonne nouvelle est tombée fin mai : le tram train a réussi au forceps les épreuves d’homologation sur la ligne Saint-Bel – Saint-Paul.

La Région Rhône-Alpes finance une très importante modernisation des lignes ferroviaires de l’Ouest Lyonnais. Les lignes Sain-Bel – Saint-Paul et Brignais – Saint-Paul ont été électrifiées pour permettre la circulation d’un nouveau matériel, le tram train.

D’importants retards empêchaient la mise en service des trams trains entre Sain-Bel et Lyon. Le constructeur n’a pas été en mesure de tenir les délais de livraison. Malgré tout, quelques trams trains devraient circuler à partir de septembre 2012 entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul. Le nouveau matériel a réussi fin mai les épreuves d’homologation sur cette ligne uniquement. Il avait auparavant été recalé lors des épreuves d’homologation sur le réseau ferré national. Ce qui signifie que le tram train sera cantonné à la ligne Sain-Bel – Lyon Saint-Paul jusqu’à nouvel ordre.

La desserte ferroviaire sur la ligne Brignais – Lyon-Saint-Paul ne reprendra qu’à partir de décembre 2012, si et seulement si le tram train est homologuée sur cette branche de l’Ouest Lyonnais. Un shunt de Tassin est en cours de construction. Cela permettra de réduire la durée du trajet entre Brignais et Lyon. Cet ouvrage devrait être mis en service en décembre 2012.

Les retards dans la livraison des tram trains entraînent une tension forte sur l’ensemble du matériel utilisé pour assurer la desserte du TER Rhône-Alpes. La direction régionale SNCF a donc décidé d’assurer la desserte Brignais – Lyon en autocar jusqu’en décembre 2012.

Posted in Matériel, Ouest Lyonnais, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Lyon – Vaulx-en-Velin : la ligne C3 sous tension

Posted by ardsl sur 22 mai 2012

Heure de pointe ou non, les trolleybus de la ligne C3 sont très souvent bondés. Les usagers sont excédés par les retards récurrents de la ligne principale reliant Vaulx-en-Velin à Lyon.

14h42. Le trolleybus C3, qui relie Saint-Paul à Vaulx-en-Velin, arrive aux Cordeliers avec déjà cinq minutes de retard affiché sur le tableau de bord du chauffeur. Pour gagner la Part-Dieu, ce véhicule mettra finalement vingt minutes, soit deux fois plus de temps que prévu. Chaque jour ou presque, ces retards se répètent sur cette ligne la plus fréquentée du Grand Lyon (55000 voyageurs par jour), suscitant la colère des usagers. Certains d’entre eux, excédés de voir « la situation empirée », ont organisé une réunion publique pour mobiliser les voyageurs.

Pas d’aménagement en vue

« Si on est nombreux à se fédérer en comité, on sera peut-être entendus par le SYTRAL » (autorité organisatrice du réseau TCL), indique Pascal Merlin, usager quotidien du C3, pour qui : « cette ligne, c’est une catastrophe. Les fréquences ne sont pas respectées. Résultat, lorsqu’un bus arrive en retard, il est bondé et on ne peut pas monter. » Un scénario dont Andrée a fait la malheureuse expérience, après avoir loupé de justesse plusieurs bus. « Il y a eu trois bus d’affilée et puis plus rien pendant vingt minutes. Qu’on attende aussi longtemps le dimanche, je veux bien, mais pas en pleine semaine, quand les gens travaillent », peste la dame. Pour réduire les difficultés sur cette ligne, les usagers réclament l’aménagement d’un couloir réservé aux bus. « C’est la seule solution pour améliorer la régularité« , acquiesce un chauffeur. « On ne serait plus retardé par les voitures en double file cours Lafayette (3e) ou cours Tolstoï (Villeurbanne). » Mais au SYTRAL, aucun aménagement de ce type n’est d’actualité. « Pour la solution miracle, il va falloir patienter« , lâche le président du SYTRAL. « Il y a beaucoup de travaux sur cette ligne. On ne peut pas en plus supprimer du stationnement ou réduire les voies de circulation pour faire un couloir de bus« , estime Bernard Rivalta, convaincu « qu’une meilleure discipline des usagers permettrait d’améliorer la situation. Lorsque deux bus se suivent, les gens s’entassent dans le premier. Cela retarde la montée et la descente aux arrêts et donc les bus suivants. »

Un dossier suivi de près par Villeurbanne

La mairie travaille depuis début 2011 avec le SYTRAL « pour améliorer le C3 ». « Des études techniques ont été réalisées. Mais ce travail est complexe et va prendre du temps », indique Didier Vullierme, adjoint aux déplacements.

Pourquoi la ligne C3 n’est pas transformée en tramway ?

Le projet de tramway sur cette ligne a été abandonnée en 2001 quand la mairie de Lyon, le Grand Lyon et le SYTRAL sont passés à gauche.  Un tramway pourrait remplacer les trolleybus de la ligne C3, mais cela relève d’une décision politique.

On pourrait commencer par la création d’une liaison par tramway entre la Part-Dieu et la place des Cordeliers en créant un barreau de 900 mètres entre la rue Servient et les quais du Rhône par le pont Wilson. Le T3 serait alors prolongé de La Villette aux Cordeliers en faisant le tour de la gare et en circulant en commun avec T1. Il faudrait accessoirement casser une nouvelle fois le carrefour Thiers-Lafayette (1999 pour T1, 2005 pour le raccordement T1 – T3, 2011 pour le doublement du raccordement pour T4). Ainsi avec une rame de 300 places toutes les 8 minutes, on aurait déjà 2400 places par heure soit le double de la capacité offerte par C3, qui serait maintenu pour la desserte du cours Lafayette.

Tôt au tard, il sera nécessaire de remplacer le C3 par un tramway. Il n’y a pas d’alternatives sérieuses autre que le tramway. De nombreux aménagements seraient indispensables :

  • sur le cours Lafayette : devrait être réservé aux tramways et aux riverains. Le transit automobile serait alors détourné par la rue de Bonnel. Il faudra aussi restreindre le stationnement des voitures pour éliminer toute possibilité de double-file.
  • sur le cours Tolstoï :  le tram pourrait ne bénéficier d’un site que dans un seul sens de circulation.
  • en presqu’île : il faudrait interdire la circulation automobile hors riverains rue Grenette, seul axe autorisant le passage du tram.
  • construction d’un pont sur la Saône : l’accès à Saint-Paul se ferait donc par Cordeliers – Grenette – Pont Maréchal Juin. Il faudrait alors reconstruire ce pont dans le cadre de la rénovation des berges de Saône et de la suppression des parkings des berges). Le tramway rejoindrait enfin Saint-Paul par le quai Romain Rolland et Saint-Paul.

Si cette ligne de tram était faite au gabarit 2,65 mètres, on pourrait faire l’interconnexion avec les trams-trains de l’Ouest Lyonnais. Ainsi l’Ouest lyonnais bénéficierait d’un accès direct à la Part-Dieu par cet itinéraire, d’une façon bien plus économique que le tunnel envisagé depuis 10 ans par le Grand Lyon, et qui est chiffré à un demi-milliard pour 3 km, c’est-à-dire le prix de la ligne de tramway de Saint-Paul jusqu’à Vaulx-en-Velin et la bretelle Préfecture – Cordeliers réunies …

Télécharger les horaires de la ligne C3

(Avec 20 minutes Lyon).

Posted in Ouest Lyonnais, Rhône | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SNCF : la sécurité en question en Rhône-Alpes

Posted by ardsl sur 26 avril 2012

Deux morts en à peine un mois. Les drames se succèdent sur les voies de la SNCF.

Le 29 mars, un ouvrier a été mortellement percuté par un train à la hauteur de la tranchée de la Guillotière, alors qu’il travaillait de nuit à un déchargement de gravier. Selon metrofrance.com, l’opération devait se produire la veille, bloquant les deux voies de circulation des trains. Mais elle aurait été reportée au lendemain, à cause d’une panne d’outillage. Une seule voie de circulation était alors fermée. Dans le bruit et la poussière, le cheminot n’a pas entendu l’alerte de ses collègues ni vu le train arriver.

Cet accident fait suite à un drame d’ampleur similaire survenu un mois auparavant, le 29 février, à hauteur de Saint-Rambert-d’Albon (Drôme). Dans ce cas, SNCF privilégie la thèse du suicide.

Pour la CGT, c’est la sécurité des chantiers qui est en cause. « Toutes les conditions sont réunies pour qu’il y ait de nouveaux accidents. » Sont employés sur les voies des prestataires sous-traitant. Et si SNCF assure délivrer la même formation à ses prestataires extérieurs qu’à ses agents, ce n’est pas l’avis des principaux intéressés.

Baisse des effectifs, fatigue des ouvriers, mauvais état des machines… « Si les accidents de voyageurs ont pu être évités jusqu’à aujourd’hui, c’est uniquement par chance« , affirme la CGT, très inquiète. SNCF attend, quant à elle, les résultats de l’enquête en défendant la fiabilité de ses chantiers.

Excédés, les cheminots et les aiguilleurs annoncent une journée de grève pour le vendredi 27 avril.

(Avec metrofrance.com).

 

Posted in Ain, Ardèche, Bassin annecien, Chablais, Drôme, Genevois, Grèves, Isère, Loire, Ouest Lyonnais, Rhône, Savoie, SNCF, Travaux | Tagué: , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :