ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Archive for the ‘Passage à niveau’ Category

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés mercredi 5 septembre

Posted by ardsl sur 5 septembre 2012

Aiserey : un TER percuté par une camionnette

Le TER 891806 (Seurre 8h40 – Dijon 9h26) a été percuté vers 9h par un fourgon qui traversait les voies, au passage à niveau de la D34 d’Aiserey.

D’importants moyens de secours, pompiers, gendarmes, hélicoptère du SAMU, ont été dépêchés sur les lieux.

La camionnette, au volant de laquelle se trouvait un habitant de Magny-lès-Aubigny âgé de 47 ans, a été projetée sur le côté et littéralement pulvérisée au niveau de l’habitacle. Le conducteur de la camionnette a été pris en charge par les pompiers, mais il ne souffrait miraculeusement que de blessures légères. Il a été soumis à des tests d’alcoolémie et de produits stupéfiants qui sont négatifs.

Deux passagères du train, à bord duquel se trouvaient 46 voyageurs, ont été choquées.

La circulation ferroviaire a été interrompue dans les deux sens.

Les passagers ont poursuivi leurs trajets en autocar.

Trains supprimés

  • TER 884650/1 (Saint-Gervais 6h03 – Bellegarde 7h51) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 889655 (Roanne 6h45 – Perrache 8h19) en raison de l’absence d’un membre du personnel.
  • TER 890207 (Lozanne 7h04 – Saint-Paul 7h44) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 884307 (Annemasse 7h19 – Chêne-Bourg 7h27) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 884356 (Chêne-Bourg 7h34 – Annemasse 7h42) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 96500/1 (Part-Dieu 6h38 – Genève 8h27) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 891806 (Seurre 8h40 – Dijon 9h26) : supprimé uniquement entre Aisery et Dijon, en raison d’une collision avec une camionnette.
  • TER 891808 (Seurre 11h06 – Dijon 11h42) en raison de la collision entre une camionnette et le 891806 à Aiserey.
  • TER 96562/3 (Genève 11h29 – Part-Dieu 13h22) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Lyon. Mise en place d’un car de remplacement.
  • TER 887717 (Perrache 16h58 – Givors 17h24) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 887722 (Givors 17h35 – Perrache 18h01) en raison d’un incident technique sur le train.
  • ICN 638 (Bâle 19h03 – Genève aéroport 21h56) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin, en raison d’un dérangement technique à la locomotive.

Trains retardés

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 9764 (Genève 7h42 – Paris 10h49) en raison d’une panne à Genève.
  • le TER 886030 (Part-Dieu 17h46 – Mâcon 18h34) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 5312/3 (Nantes 7h05 – Marseille 13h14) en raison de l’attente de l’attente du 5358/9 au Mans et de l’intervention des forces de l’ordre à Lyon.
  • le TGV 5358/9 (Rennes 7h07 – Marseille 13h14) en raison d’un incident affectant la voie et de l’intervention des forces de l’ordre à Lyon.
  • le TGV 9211 (Paris 10h23 – Zürich 14h26) en raison de la panne d’un train de fret à Velars.
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h46).

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 6601 (Paris 5h50 – Part-Dieu 7h56) en raison de travaux.
  • le TER 96720 (Genève 5h58 – Bellegarde 6h31).
  • le TER 886609 (Roanne 7h10 – Part-Dieu 8h19) en raison d’arrêts supplémentaires et de l’affluence.
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55).
  • le TER 894258 (Besançon 14h36 – Dijon 15h42) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9785 (Paris 19h11 – Paris 22h19) en raison d’un incident affectant la voie.
  • le TER 886626 (Part-Dieu 21h12 – Roanne 22h30).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 886103 (Perrache 5h40 – Valence 6h52).
  • le TGV 6201 (Paris 6h07 – Montpellier 9h40) en raison de travaux.
  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52) en raison d’une correspondance avec un train retardé à Vichy.
  • le TGV 6643 (Paris 7h27 – Part-Dieu 9h24) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6801 (Part-Dieu 8h07 – Marseille 9h50) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 882111 (Mâcon 8h11 – Bourg-en-Bresse 8h37) en raison de la réutilisation de la rame du 882104.
  • le TER 17564/5 (Valence 8h14 – Annecy 11h24) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • l’EC 32 (Milan 8h25 – Genève 12h18) en raison de travaux.
  • le TER 891805 (Dijon 8h33 – Seurre 9h18) en raison de la collision entre une camionnette et le 891806 à Aiserey.
  • le TER 17974/5 (Part-Dieu 9h08 – Annecy 11h07) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 17922/3 (Part-Dieu 9h34 – Chambéry 10h53) même motif.
  • le TER 17518/9 (Annecy 9h37 – Chambéry 10h35) même motif.
  • le TGV 9768 (Genève 9h42 – Paris 12h49) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6232 (Figueras 10h20 – Paris 15h53) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 6050 (Montpellier 12h24 – Paris 15h53) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TER 883372 (Modane 12h26 – Chambéry 13h45).
  • l’IC 5959 (Bercy 13h00 – Clermont-Ferrand 16h33) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 9776 (Genève 15h42 – Paris 18h49) en raison d’un incident affectant la voie.
  • l’ICN 638 (Bâle 19h03 – Genève 21h49) en raison d’un dérangement technique à la locomotive.
  • le TER 17818 (Part-Dieu 20h20 – Dijon 22h19).
  • le TER 886038 (Part-Dieu 22h20 – Mâcon 23h05).

15 minutes de retard pour :

  • le TER 17502/3 (Chambéry 5h38 – Valence 7h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 873351 (Saint-Germain-des-Fossés 5h45 – Clermont-Ferrand 6h26) en raison de travaux.
  • le TER 883354 (Modane 6h26 – Chambéry 7h45) en raison de travaux.
  • le TER 96608/9 (Valence 6h41 – Genève 9h57).
  • le TER 17706 (Marseille 7h06 – Part-Dieu 10h40) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 882104 (Ambérieu 7h09 – Mâcon 8h06).
  • le TER 17802 (Part-Dieu 8h20 – Dijon 10h19).
  • le TER 889429 (Bourg-en-Bresse 13h31 – Part-Dieu 14h30) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 884620/1 (Bellegarde 14h09 – Saint-Gervais 15h55) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Marignier.
  • le TGV 5372/3 (Marseille 14h44 – Nantes 20h48) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5370/1 (Marseille 14h44 – Rennes 21h01) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17814 (Part-Dieu 18h20 – Dijon 20h19).
  • le TGV 9784 (Genève 19h42 – Paris 22h49) en raison d’un incident affectant la voie.

(Avec bienpublic.com et Le Bien Public).

Posted in Bourgogne, Passage à niveau, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Alpes du Sud : 3 passages à niveau pourraient être supprimés

Posted by ardsl sur 26 août 2012

Ce n’est pas la première fois qu’un accident se produit au passage à niveau 51, sur la commune de Saint-Martin-de-Queyrières (lire). Ce n’est la première fois, non plus, qu’une voiture et un train entrent en collision. On se souvient du “carrefour des miracles” au Bersac, l’avenue du commandant-Dumont, à Gap, quartier du Boutariq, à Veynes, Mison et Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Pourtant, selon Réseau Ferré de France (RFF), aucun passage à niveau, dans le département des Hautes-Alpes, n’est considéré comme “dangereux”, selon un classement établi suivant une règle définie par le ministère des Transports.

Sur un total de 77 passages à niveau dans le département, 19 ne sont pas équipés de barrière, ni de signal lumineux.

Tous ne disparaîtront pas. « Mais l’idée est d’en regrouper certains qui sont proches, pour en supprimer« , précise Marc Svetchine, le directeur régional de Réseau Ferré de France en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Dans les Hautes-Alpes, trois passages à niveau pourraient être supprimés : Montmaur (passage n°7), La Roche-des-Arnauds (n°10) et Laragne (n°58). À Mison, RFF travaille à améliorer le carrefour, en attendant sa suppression, qui sera coûteuse. À Manosque, des études sont en cours.

“Sécuriser les carrefours où la route est parallèle et proche de la voie ferrée”

Concernant les carrefours avec barrière, « à Gap, par exemple, le passage se situe en ville, on ne peut rien faire. Je ne vois pas comment on pourrait supprimer ça« , estime Marc Svetchine. « Il n’y a pas de danger considérable. Le train arrive ou sort de la gare. »

Quant au passage à niveau où s’est produit l’accident, mercredi 22 août, à Saint-Martin-de-Queyrières, « il y a du relief, la fin de la route n’est pas goudronnée« , constate le directeur régional de RFF. « La partie sur la voie ferrée est une dalle en béton, bien aménagée. Il ne dessert que deux maisons et ne présente pas un grand danger, pas plus qu’un carrefour entre deux routes, avec un “stop”. Les habitants ont l’habitude. Il faudrait investir des millions pour le supprimer, alors que ce n’est pas une priorité« .

Cependant, RFF tente d’améliorer régulièrement la sécurité des passages à niveau. Le maire de Saint-Martin-de-Queyrières, Pierre Denis, souhaiterait sécuriser ce passage. « Le locataire de la maison s’apprête à l’acheter. Pour rentrer chez lui, il faut qu’il traverse la voie ferrée. Nous devons trouver une solution, voir les possibilités de financement. Pourquoi ne pas installer un flash clignotant ? »

Du côté de RFF, « nous devons en discuter. Mais pourquoi pas, si la commune le souhaite. La difficulté, dans les Hautes-Alpes, c’est de sécuriser les carrefours où la route est parallèle et proche de la voie ferrée« , poursuit Marc Svetchine. « On voit parfois des configurations où une voiture attend sur les rails que le passage se libère, ou un chargement de véhicule arrêté qui déborde sur les rails. Il y en a quelques-uns dans le Buëch et entre Veynes et La Freissinouse. On travaille avec le conseil général pour les améliorer et créer des aménagements routiers plus vastes. »

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud, Passage à niveau | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saint-Martin-de-Queyrières : collision entre une voiture et un TER

Posted by ardsl sur 23 août 2012

Un terrible accident s’est produit ce mercredi après-midi vers 17h au passage à niveau numéro 51 sur la commune de Saint-Martin-de-Queyrières (Hautes-Alpes).

Une voiture et le TER 17426/7 (Briançon 16h46 – Marseille 21h21) sont entrés en collision. Le passage à niveau n’est pas équipé de barrières. Déjà en 1993, deux personnes avaient trouvé la mort à cet endroit dans des circonstances similaires. Cette fois heureusement, la conductrice de la voiture n’est que blessée. Un miracle.

Le TER a été retardé de 2h30 suite à cette collision.

(Avec ledauphine.com).

Posted in Alpes du Sud, Passage à niveau, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Pont-Saint-Esprit : le maire prend des mesures après l’accident du passage à niveau

Posted by ardsl sur 8 août 2012

Une minute de silence en guise de prélude, c’est le temps fort du conseil municipal qui s’est tenu mardi 31 juillet. La séance convoquée, en pleine torpeur estivale fut l’occasion pour le maire Roger Castillon de commenter officiellement le dramatique accident du 21 juillet dernier.

Une collision entre un train marchandises et une voiture avait coûté la vie à un touriste danois de 69 ans et son petit-fils de 11 ans.

Dans sa déclaration liminaire, le premier magistrat a exprimé « sa sympathie et sa solidarité » à la famille durement éprouvée. Il a remercié également les gendarmes, les pompiers, la police municipale et les services techniques communaux pour « l’efficacité des décisions prises ».

Le premier magistrat a annoncé une série de mesures pour remédier à la dangerosité du passage à niveau n° 18, situé avenue du président Kennedy, route d’Ardèche, sur la D6086. L’édile a ainsi décidé que pendant ce mois d’août, un agent police surveillera le passage à niveau, le samedi jour de marché, de 10h à 12h30, créneau horaire de fort trafic touristique. Sa mission ? Faire respecter la sécurité au niveau de la traversée ferroviaire.

Le maire de Pont-Saint-Esprit a demandé également à la gendarmerie un « contrôle accru des usagers qui contreviendraient aux règles du code de la route« . Les services communaux ont d’ailleurs installé la semaine dernière cinq panneaux supplémentaires écrits en français, anglais, allemand, et rappelant qu’il ne faut pas s’arrêter sur les rails. Une interdiction de tourner à gauche a été posée avant et après la voie ferrée. Elle concerne les automobilistes arrivant de Saint-Just-d’Ardèche et se rendant à Pont-Saint-Esprit. Par ailleurs, la création d’un carrefour à hauteur de l’intersection entre la D6086 et la rue des Arizonas serait la bienvenue, pour décongestionner la circulation. Le maire a demandé enfin que des mesures « transitoires » soient prises pour sécuriser la traversée ferroviaire. « J’ai saisi le préfet dès le lundi 23 juillet au matin, pour faire pression sur RFF« , a-t-il annoncé.

(Avec Midi Libre).

Posted in Languedoc-Roussillon, Passage à niveau | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Pont-Saint-Esprit : SNCF assure que ses trains sont sûrs et la réglementation respectée

Posted by ardsl sur 8 août 2012

La question avait surgi après l’accident mortel du 21 juillet dernier, au passage à niveau n° 18, route d’Ardèche. Que se serait-il passé si le train avait détaillé, et perdu sa cargaison dangereuse ? La collision entre un train chargé de produits chimiques et une voiture a provoqué un carambolage ayant impliqué deux autres automobiles.

Le drame avait fait deux tués et onze blessés. Dans les lotissements voisins où l’impact du choc avait été ressenti, on s’interroge désormais. Comment se fait-il qu’on laisse circuler une rame aussi dangereuse en plein jour ? Il était, en effet 11h57 lorsque le train a percuté le véhicule qui se trouvait engagé sur le passage à niveau.

Un riverain s’étonne : « imaginez les conséquences, si les wagons s’étaient renversés, déversant des matières toxiques, avec toutes ces habitations autour« . Il plaide pour que les matières dangereuses soient convoyées « exclusivement la nuit, lorsque les habitants sont confinés chez eux« . Et il se dit persuadé : « Au cœur de l’été, et en plein jour, c’eût été une catastrophe si le train avait quitté les rails. À cette heure-là, les gens sont dans leurs jardins, font le barbecue. Sur la route c’est le chassé-croisé entre ceux qui partent en vacances et ceux qui en arrivent. Ça fait des bouchons. Tout ça aurait compliqué le travail des secours ».

« Il vaut mieux charger ces matières sur des wagons que sur des camions fous »

À SNCF, on reconnaît une « certaine pertinence » à l’argument. Mais la direction de la communication de Fret SNCF l’assure : « nos trains de jour comme de nuit, sont contrôlés au départ, à l’arrivée et tout au long du parcours. Ils sont totalement sûrs. Ils sont gérés par des professionnels de transport de marchandises qui respectent la réglementation en vigueur« .

L’affréteur ne communique pas en revanche, la nature du produit chimique qui était convoyé par les wagons impliqués dans le dernier accident du passage à niveau n°18. « De ce côté-là, pas « d’inquiétude à générer« , répète-t-on à la direction de la communication. Cela suffira-t-il à rassurer les riverains ? « On croise également régulièrement des poids lourds routiers remplis de produits chimiques et inflammables« , explique un cadre de l’entreprise publique. « On les voit aussi circuler pendant la journée. C’est un atout de transporter des matières dangereuses sur des trains de ce type plutôt que sur des camions fous« .

(Avec Midi Libre).

Posted in Fret, Languedoc-Roussillon, Passage à niveau | Tagué: , , , , | 1 Comment »

Archamps : une femme se donne la mort en s’allongeant sur la voie ferrée

Posted by ardsl sur 7 août 2012

Le drame s’est produit au passage à niveau d’Archamps, un endroit isolé du réseau secondaire en pleine campagne genevoise.

Une femme, habitante de Saint-Julien-en-Genevois, âgée d’une cinquantaine d’années est morte vers 10h30 mardi 7 août au passage à niveau n°33 à Archamps, percutée par les TER 884509 (Bellegarde 10h09 – Évian 11h30) et 884608/9 (Bellegarde 10h09 – Saint-Gervais 11h55 – rame ZGC n°27671).

La ligne a été suspendue entre Saint-Julien et Annemasse, le temps de permettre aux services de secours et de sécurité d’évacuer dignement le corps de la victime. Le train a été stoppé pendant deux heures sur la voie longeant la zone commerciale d’Archamps.

Pompiers et gendarmes ont été rapidement dépêchés sur les lieux de l’accident pour organiser l’évacuation du corps de la victime coincé sous le train au niveau du milieu de la double rame du TER. Il s’agissait de la première intervention sur le terrain pour le capitaine Stéphane Lhyvernay qui a pris depuis quelques jours le commandement de la compagnie de Saint-Julien-en-Genevois. L’intervention des pompiers n’a pas été facilitée par la violence du choc qui a engendré le blocage du corps de la victime sous le train.

Selon les premiers éléments recueillis par les policiers auprès du conducteur du TER, la femme se serait allongée sur les rails à une soixantaine de mètres de l’arrivée du train. Le freinage d’urgence enclenché à l’approche du passage à niveau d’Archamps n’aura pas permis d’éviter la catastrophe. La femme décéda sur le coup.

Un car affrété par SNCF a été dépêché sur place pour prendre en charge jusqu’à la gare d’Annemasse les quelques dizaines de voyageurs présents dans le train. Les voyageurs au départ d’Annemasse et des gares suivantes ont été acheminées par des trains de remplacement.

Selon les premières constatations, la femme était chaussée de petites sandalettes aux semelles en liège.

(Avec ledauphine.com et latribunerepublicaine.fr).

Posted in Genevois, Passage à niveau, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le casse-tête de l’accès à l’aire d’accueil de Mésinges

Posted by ardsl sur 4 août 2012

L’ouverture de l’aire de grand passage de Mésinges pose la question du franchissement du passage à niveau par les caravanes.

De sinistre mémoire depuis qu’en 2008 un choc entre un train et un bus coûta la vie à sept enfants, le passage à niveau d’Allinges suscite de nouvelles inquiétudes.

Pour accéder à l’aire de grand passage de Mésinges, les voyageurs et leurs caravanes n’ont que deux options : soit traverser le bourg de Margencel, soit franchir le passage à niveau malgré l’interdiction du code de la route. « Des panneaux d’interdiction ont été posés de chaque côté du passage », souligne Vincent Ossadzow, commandant de la compagnie de gendarmerie du Chablais. Cette dernière option reste pourtant la plus évidente pour qui vient de la D903.

Reste que pour l’arrivée de la première mission (environ 100 caravanes), quelques véhicules ont toute de même franchi le passage. « Normalement, l’arrivée des grandes missions doit être encadrée pour la gendarmerie. En l’occurrence, les premières caravanes sont arrivées plus tôt qu’annoncé, sans que les gendarmes soient prévenus. Elles se sont en quelque sorte fait piéger en empruntant le chemin le plus évident. Les gendarmes sont arrivés quand ils l’ont su », note le maire d’Allinges, Jean-Pierre Fillion. Une fois sur place, les gendarmes se sont montrés intransigeants. « Nous avons verbalisé une vingtaine de véhicules », précise Vincent Ossadzow.

Mercredi 25 juillet, le départ de cette première grande mission ne s’est pas non plus fait sans mal. Là encore, un défaut de programmation à en croire Jean-Pierre Fillion. « Un délai de vacance de l’aire est prévu entre le départ d’une communauté et l’arrivée d’une nouvelle. Seulement, la deuxième mission est arrivée le jour du départ de la première. Là encore, c’est un problème d’organisation et de calendrier qui est du ressort de la préfecture », glisse Jean-Pierre Fillion, qui confesse avoir dû demander à la première communauté installée d’avancer son départ pour tenter de faciliter le « chassé-croisé ».

Pas suffisant pour empêcher l’embouteillage de Margencel. « Imaginez : nous avions 100 caravanes qui partaient dans un sens et 80 qui arrivaient dans l’autre. Cela a provoqué des bouchons jusque sur la RD1005 », souligne l’édile allingeois. La bonne nouvelle est que, ce jour-là, personne ou presque n’a franchi le passage à niveau. « L’arrivée de la deuxième mission s’est faite dans les règles avec l’encadrement de la gendarmerie. Je crois que seules 2% des caravanes ont franchi le passage », note Jean-Pierre Fillion. D’ici la disparition du passage à niveau annoncée pour 2014 (au plus tôt), gendarmerie et élus locaux s’attendent à de jolis casse-têtes. « Pour que les arrivées soient correctement encadrées, il est indispensable qu’en amont l’organisation soit irréprochables », insiste Jean-Pierre Fillion.

(Avec Le Messager).

Posted in Chablais, Passage à niveau | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Un nouveau plan de modernisation des passages à niveaux

Posted by ardsl sur 29 juillet 2012

Un nouveau plan de modernisation des quelque 200 passages à niveau dangereux en France sera lancé en septembre, a annoncé samedi 28 juillet le ministre délégué chargé des Transports, Frédéric Cuvillier.

Un plan de renforcement de la sécurité aux passages à niveau avait été adopté par le précédent gouvernement en juin 2008, suite à une collision entre un TER et un car en Haute-Savoie qui avait coûté la vie à 7 adolescents.

« Il reste de l’ordre de 200 passages à niveaux qui sont dangereux, et nous allons dès septembre relancer un plan de modernisation« , a déclaré samedi 28 juillet Frédéric Cuvillier sur France Inter.

« Par ailleurs, je crois qu’il est nécessaire, toujours, de relancer l’information et également l’éducation car les comportements sont souvent à l’origine de drames terribles« , a-t-il ajouté.

Le précédent plan gouvernemental prévoyait, entre autres, des actions de communication, le déploiement de radars en amont des passages à niveau, et définissait un agenda pour le traitement des infrastructures les plus « préoccupantes ».

Son objectif était de diviser par deux le nombre d’accidents aux passages à niveau en 10 ans.

Entre 2009 et 2010, l’État, Réseau Ferré de France et les collectivités territoriales ont investi 105 millions d’euros pour installer une nouvelle signalisation et des barrières de protection.

Trente-deux personnes sont mortes en 2011 suite à des accidents sur des passages à niveau, contre 26 en 2010 et 36 en 2009. Le nombre de collisions et de blessés a quant à lui légèrement baissé depuis 2009.

La quasi-totalité de ces accidents (98%) sont dus au non-respect de la signalisation routière, d’après le ministère.

(Avec Reuters).

Posted in Passage à niveau | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Jura : deux passages à niveau jugés potentiellement dangereux à Vercia et Arbois

Posted by ardsl sur 9 juillet 2012

Réseau Ferré de France a organisé jeudi 5 juillet une action de sensibilisation auprès des automobilistes. Dans le Jura, on dénombre un peu moins d’une dizaine d’incidents par an aux croisements entre rails et routes, notamment des bris de barrières.

À l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation de la sécurité aux passages à niveau, une action était menée à Vercia par RFF. Le Jura en compte cent six, dont deux considérés comme dangereux : à Arbois et à Vercia.

Vercia : zone dangereuse

Le passage à niveau n° 36 se trouve au croisement de la route de Bourg et de la ligne reliant Mouchard à Bourg-en-Bresse. Plus de 4000 véhicules et 20 trains y passent chaque jour. Ces dix dernières années, neuf collisions se sont produites là, dont une avec un camion et une avec un convoi exceptionnel. Le dernier accident mortel remonte à 2002. Deux jeunes gens avaient « décollé » sur la bosse que forme le passage et avaient percuté un poteau plus loin.

Depuis 1998, de nombreuses améliorations ont été apportées aux lieux : installation de feux à diodes ainsi que des potences pour une meilleure visibilité, une limitation de vitesse à 50 km/h et la pose d’un radar de contrôle de vitesse.

Autre passage à risque : Arbois

Outre Vercia, un passage à niveau à Arbois était jugé dangereux en raison du trafic routier, du taux d’accidentologie et d’une mauvaise visibilité. Là aussi, des travaux d’aménagement ont été réalisés, feux à diode, signalisation routière renforcée… Le passage à niveau devrait être bientôt déclassé.

Des règles de sécurité simples

La journée était l’occasion, pour RFF, de rappeler certaines règles à l’approche d’un passage à niveau.

Dès que le feu de signalisation clignote au rouge, il faut s’arrêter avant les barrières. Ne pas oublier que la distance d’arrêt d’un train peut atteindre 500 mètres. Une fois les barrières baissées, ne pas tenter de passer. Si vous êtes immobilisé sur une voie ferrée, il faut dégager le véhicule en enfonçant la barrière. Elle est conçue pour ne pas résister à ce type de choc. Si ce n’est pas possible, il faut évacuer toutes les personnes du véhicule et alerter au plus vite un agent du chemin de fer avec le téléphone du passage.

(Avec Le Progrès).

Posted in Jura, Passage à niveau | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Protéger sa vie au passage à niveau, une opération nationale de sensibilisation

Posted by ardsl sur 8 juillet 2012

Vingt-neuf accidents mortels, une collision tous les trois jours, dus dans 98% des cas à des infractions au code de la route… Face à ces chiffres recensés en France en 2011, la Journée mondiale de sécurité aux passages à niveau, jeudi 5 juillet, prend tout son sens.

Une opération de sensibilisation “Au passage à niveau, Protégeons nos vies” s’est tenue au Thor, D901, à l’un des trois derniers passages à niveau recensés dangereux, encore en service en Vaucluse.

Profitant de barrières intentionnellement baissées, des personnels et bénévoles de Réseau Ferré de France, de SNCF, de la gendarmerie nationale, de la police municipale, de la prévention routière, des services du Conseil général du Vaucluse et de la Région PACA ont distribué consignes et conseils aux automobilistes, en présence, en tout début de matinée, de Jacques Olivier, conseiller régional et maire du Thor et d’Olivier Tainturier, nouveau directeur de cabinet du préfet du Vaucluse, tout juste nommé, effectuant là son premier déplacement.

« Ce passage devra être supprimé » confirmera ce dernier, rappelant les obligations liées au contrat de performance entre État et RFF.

(Avec Vaucluse Matin).

Posted in Passage à niveau, Provence | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :