ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Aix-en-Provence’

Dates, lieux et documents des comités de ligne de la Région PACA

Posted by ardsl sur 9 octobre 2012

La Région PACA organise plusieurs comités de ligne durant l’année 2012.

Ligne Marseille – Toulon

Mardi 30 octobre à 18h à Aubagne (13).

Ligne Les Arcs – Cannes

Jeudi 25 octobre à 18h à Mandelieu (06).

Ligne Avignon – Bollène

Vendredi 19 octobre à 18h30 à Entraigues (84). Syndicat Mixte du bassin des Sorgues, 1 chemin des Palermes (avenue des Palermes), La passerelle.

Ligne Miramas – Marseille

Mardi 16 octobre à 18h à Carry-Le-Rouet (13). Salle Canepa, Rue Joseph Arrighi.

Ligne Nice – Vintimille

Jeudi 11 octobre à 18h à Monaco.

Ligne Marseille – Pertuis

Mardi 9 octobre à 18h à Gardanne (13). Salle du conseil municipal, Hôtel-de-ville.

Ligne Grasse – Nice

Jeudi 04 octobre à 18h Cagnes-sur-Mer (06). Salle Espace Centre, 5 avenue de Verdun.

Ligne Miramas – Cavaillon – Avignon

Vendredi 28 septembre à 18h au Thor (84). Hôtel de ville.

Ligne Veynes – Briançon

Lundi 24 septembre à 18h Guillestre (05). Hôtel de ville.

Télécharger la présentation

Ligne Nice – Breil – Cuneo

Jeudi 20 septembre à 18h à Drap (06). Lycée Goscinny.

Ligne Aix-en-Provence – Veynes

Mardi 18 septembre à 18h à Manosque (04). Salle des fêtes « Osco Manosco », avenue du Moulin Neuf.

Ligne Nice – Tende

Mercredi 18 avril à La Brigue.

Télécharger la présentation

Télécharger le compte-rendu

Étoile d’Aix-en-Provence

Mercredi 22 février à 18h à Aix-en-Provence (13). Hôtel de ville, salle des mariages.

Étoile d’Avignon

Lundi 6 février à 18h à Avignon (84). Gare SNCF Avignon centre. Quai A, salle de conférence.

Étoile de Nice

Lundi 30 janvier à 18h à Nice (06). Gare SNCF Thiers. Salle Espace Forum.

Télécharger la présentation

Télécharger le compte-rendu

Étoile de Veynes

Jeudi 26 janvier à 17h à Veynes (05). 4 rue de Surville.

Télécharger le document de présentation du comité d’étoile de Veynes

Étoile de Toulon

Lundi 23 janvier à 18h à Toulon (84). Antenne de la Région PACA, 17 place de la liberté.

Étoile de Miramas

Mercredi 18 janvier à 18h à Miramas (13). Salle des mariages.

Publicités

Posted in Alpes du Sud, Comités de ligne, Provence | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La gare routière d’Avignon va-t-elle enfin être rénovée ?

Posted by ardsl sur 19 septembre 2012

La gare routière d’Avignon est pour le moins inhospitalière.

Dans une lumière glauque qui éclaire à peine la pénombre des quais, Houria attend son car, debout, son sac serré contre elle. Elle a préféré déserter la minable salle d’attente couverte de graffitis, où l’odeur d’urine est intenable. Le local est aéré pourtant, toutes les portes sont cassées ! « Je ne suis jamais rassurée quand je viens ici« , murmure-t-elle. « Et l’hiver, quand il fait nuit à 17 h, c’est encore pire… »

Depuis des années, l’urgent et indispensable chantier de rénovation de la gare routière d’Avignon, qui appartient à la commune, cale sur un problème de financement. Après la menace de la ville d’Avignon en 2009 de fermer l’accès de la gare et des années de tractations, la martingale semblait enfin avoir été trouvée pour boucler un budget estimé à 2,7M€. « Le Conseil général de Vaucluse, qui participe à hauteur de 25 %, prend la maîtrise d’ouvrage du chantier pour débloquer enfin un dossier que personne ne veut vraiment faire avancer« , dénonce Claude Haut, le président du Département. Cinq autres financeurs participent au tour de table : les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône (15 % chacun), la Région PACA (20 %), la ville d’Avignon et le Grand Avignon (12,5 % chacun). Et l’Europe apportera une aide de 700000€.

Mais de nouvelles normes de sécurité risquent d’alourdir la facture et de retarder encore un chantier qui doit démarrer début 2013. « On connaîtra la semaine prochaine les préconisations des commissions de sécurité, qui évoquent entre autres un système de désenfumage, et le surcoût engendré« , précise Marie-Françoise Rozenblit, première adjointe d’Avignon.

L’enfumage, pour Philippe Fernandez, un chauffeur qui dit son exaspération, viendrait plutôt des beaux discours et des vaines promesses : « ça fait plus de sept ans que j’entends parler de ces travaux. Cette gare, c’est une vraie honte. Les passagers ont peur et chaque matin, mes collègues trouvent des excréments devant la porte de leur bureau. Imaginez si un car prend feu là-dedans… Il faut la reconstruire en plein air. Et en attendant, on pourrait quand même remettre un coup de peinture sur les murs et une paire de néons pour qu’on y voie ! »

En filigrane, la question d’un déménagement de la gare routière est aussi évoquée. Intégrée à une refonte complète des transports autour du futur tram. « Si on pense que la rénovation est trop chère et le lieu inapproprié, on peut prendre une autre option. Nous, à la Région, on plaide depuis cinq ans pour que la gare routière soit sur le parvis de la gare SNCF. Il y aurait une cohérence en terme de connexion des transports« , explique Cécile Helle, la conseillère régionale qui admet « l’urgence à agir car la situation est intenable« .

« Si la gare routière doit aller ailleurs, qu’on nous le dise, mais vite. On ne va pas lancer des travaux pour rien« , s’impatiente Claude Haut.

Reste enfin la très épineuse question de la gestion de la gare routière. La ville d’Avignon a décidé de ne plus prendre en charge cet équipement qui lui revient à plus de 150000€ par an. Mais, bien évidemment, personne ne se bouscule pour la remplacer. Ni le Conseil général du Vaucluse, ni l’agglo d’Avignon ne veulent supporter cette charge. « Pour nous, la solution idéale serait pourtant le Grand Avignon« , dit Cécile Helle en lançant un pavé dans la mare. « Ailleurs en PACA, les gares routières sont gérées par les agglos, comme à Aix ou à Marseille. » Sur les travaux comme sur la gestion de la gare, le Grand Avignon reste muet, préférant attendre la réunion prévue la semaine prochaine en préfecture. De nouvelles tractations serrées se dessinent déjà sur l’horizon toujours bouché de la gare routière.

(Avec Midi Libre).

Posted in Provence | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Service 2013 : Briançon – Marseille

Posted by ardsl sur 18 septembre 2012

La Région PACA a décidé de reconduire la plupart des trains sans le moindre changements d’horaires. Au rayon des bonnes nouvelles : la création d’un aller-retour entre La Brillane et Marseille du lundi au vendredi, un train Briançon – Marseille supplémentaire tous les samedis. Une mauvaise nouvelle : la suppression d’un train entre Meyrargues et Gap, du lundi au vendredi.

La Région PACA a décidé d’étoffer la desserte du val de Durance. Pour le service 2013, cela passe par la création d’un aller-retour ferroviaire entre Marseille et La Brillane du lundi au vendredi. Il s’agit essentiellement de boucher des trous spectaculaires dans la desserte de Manosque (23100 habitants, ville la plus peuplée des Alpes-de-Haute-Provence). Au service 2012, aucun train ne part de Manosque vers Marseille entre 11h07 et 16h05. Il y aura un train à 13h04 à compter du 10 décembre 2012. En sens inverse, un train est ajouté à 10h35 au départ de Marseille (entre celui de 8h35 et celui de 12h35).

Le TER 17424/5 (Briançon 15h47 – Marseille 20h22) circule au service 2012 uniquement les dimanches en période scolaire de la zone B. En 2011, il ne circulait uniquement au départ de Gap. À compter du 9 décembre 2012, ce train circulera tous les samedis, dimanches et jours fériés.

Ces améliorations devraient contribuer à développer la fréquentation des trains dans les Alpes du Sud. En revanche, la Région PACA a décidé de supprimer le TER 17400/1 (Marseille 6h35 – Gap 9h52) du lundi au vendredi entre Meyrargues et Gap. Les voyageurs devront se reporter sur le train suivant qui arrive à Gap à 11h28.

Service 2013 : Axe Briançon > Marseille

  • 17412/3 (du lundi au samedi, sauf fêtes) : Gap 5h25 – Veynes 5h44/47 – Serres 5h58 – Laragne 6h11 – Sisteron 6h26 – Château-Arnoux 6h39 – La Brillane 6h51 – Manosque 7h04 – Meyrargues 7h28/30 – Aix-en-Provence 7h48/50 – Gardanne 7h50 – Marseille 8h21. Par rapport au service 2012, le départ de Gap est retardé de 9 minutes.
  • 17415 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Veynes 6h42 – Serres 6h55 – Laragne 7h09 – Sisteron 7h24 – Château-Arnoux 7h38 – La Brillane 7h52 – Manosque 8h04 – Meyrargues 8h26/29 – Aix-en-Provence 8h48/50 – Gardanne 9h00 – Marseille 9h21.
  • 17416/7 : Briançon 7h57 – L’Argentière 8h12 – Mont-Dauphin 8h23 – Embrun 8h38 – Chorges 8h57 – Gap 9h09/11 – Veynes 9h31/33 – Serres 9h48 – Laragne 10h02 – Sisterone 10h28 – Château-Arnoux 10h41 – La Brillane 10h55 – Manosque 11h07 – Meyrargues 11h28/30 – Aix-en-Provence 11h48/50 – Gardanne 12h00 – Marseille 12h21.
  • 880653 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : La Brillane 12h51 – Manosque 13h04 – Meyrargues 13h28/30 – Aix-en-Provence 13h48/50 – Gardanne 14h00 – Marseille 14h21.
  • 17418/9 : Briançon 12h50 – L’Argentière 13h03 – Mont-Dauphin 13h14 – Embrun 13h29 – Chorges 13h49 – Gap 14h01/04 – Veynes 14h29/31 – Serres 14h44 – Laragne 14h58 – Sisteron 15h20 – Château-Arnoux 15h37 – La Brillane 15h52 – Manosque 16h05 – Meyrargues 16h27/30 – Aix-en-Provence 16h48/50 – Gardanne 17h00 – Marseille 17h21.
  • 17424/5 (samedis, dimanches et fêtes) : Briançon 15h47 – L’Argentière 16h01 – Mont-Dauphin 16h13 – Embrun 16h29 – Chorges 16h51 – Gap 17h05/11 – Veynes 17h31/34 – Serres 17h47 – Laragne 18h00 – Sisteron 18h14 – Château-Arnoux 18h28 – La Brillane 18h41 – Manosque 18h56 – Meyrargues 19h28/31 – Aix-en-Provence 19h48/50 – Gardanne 20h00 – Sainte-Marthe-en-Provence 20h16 –  Marseille 20h22.
  • 17430/1 (train des neiges, les samedis et dimanches du 12 janvier au 10 février et du 23 au 31 mars) : Briançon 16h40 – L’Argentière 16h55 – Mont-Dauphin 17h07 – Embrun 17h29 – Chorges 17h48 – Gap 18h00/03 – Veynes 18h34/37 – Manosque 20h02 – Aix-en-Provence 20h47/50 – Gardanne 21h00 – Marseille 21h21.
  • 17426/7 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Briançon 16h42 -L’Argentière 16h57 – Mont-Dauphin 17h10 – Embrun 17h26 – Chorges 17h47 – Gap 18h00/03 – Veynes 18h34/37 – Serres 18h48 – Laragne 19h03 – Sisteron 19h17 – Château-Arnoux 19h31 – La Brillane 19h46 – Manosque 20h02 – Meyrargues 20h27/28 – Aix -en-Provence 20h47/50 – Gardanne 21h00 – Marseille 21h21. Par rapport au service 2012, ce train est avancé de 4 minutes au départ de Briançon.
  • 17428/9 (samedis, dimanches et fêtes) : Briançon 17h56 – L’Argentière 18h09 – Mont-Dauphin 18h21 – Embrun 18h36 – Chorges 18h57 – Gap 19h09/12 – Veynes 19h32/35 – Serres 19h46 – Laragne 20h01 – Sisteron 20h16 – Château-Arnoux 20h30 – La Brillane 20h43 – Manosque 20h54 – Meyrargues 21h17/18 – Aix-en-Provence 21h37/40 – Gardanne 21h49 – Marseille 22h14.

Service 2013 : Axe Marseille > Briançon

  • 17422/3 (train des neiges, les samedis et dimanches du 12 janvier au 10 février et du 23 au 31 mars) : Marseille 5h35 – Gardanne 6h00 – Aix-en-Provence 6h09/20 – Manosque 7h05 – Veynes 8h11/17 – Gap 8h36/40 – Chorges 8h58 – Embrun 9h21 – Mont-Dauphin 9h40 – L’Argentière 9h52 – Briançon 10h06
  • 17400/1 (samedis, sauf fêtes) : Marseille 6h35 – Gardanne 7h00 – Aix-en-Provence 7h10/12 – Meyrargues 7h29/31 – Manosque 8h05 – La Brillane 8h17 – Château-Arnoux 8h30 – Sisteron 8h44 – Laragne 9h00 –  Serres 9h13 – Veynes 9h26/32 – Gap 9h52/57 – Chorges 10h12 – Embrun 10h32 – Mont-Dauphin 10h50 – L’Argentière 11h01 – Briançon 11h10.
  • 17402/3 : Marseille 8h35 – Gardanne 9h00 – Aix-en-Provence 9h08/10 – Meyrargues 9h27/28 – Manosque 9h50 – La Brillane 10h01 – Château-Arnoux 10h14 – Sisteron 10h27 – Laragne 10h42 – Serres 10h54 – Veynes 11h06/08 – Gap 11h28/31 – Chorges 11h44 – Embrun 12h04 – Mont-Dauphin 12h19 – L’Argentière 12h31 – Briançon 12h44.
  • 880652 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Marseille 10h35 – Gardanne 11h00 – Aix-en-Provence 11h10/12 – Meyrargues 11h29/31 – Manosque 11h55 – La Brillane 12h07.
  • 17404/5 : Marseille 12h35 – Simiane 12h54 – Gardanne 13h00 – Aix-en-Provence 13h09/11 – Meyrargues 13h29/31 – Manosque 13h58 – La Brillane 14h11 – Château-Arnoux 14h27 – Sisteron 14h41 – Laragne 14h57 – Serres 15h10 -Veynes 15h23/26 – Gap 15h47/50 – Chorges 16h07 – Embrun 16h27 – Mont-Dauphin 16h46 – L’Argentière 17h00 – Briançon 17h13.
  • 17406/7 : Marseille 16h35 – Gardanne 17h00 – Aix-en-Provence 17h08/11 – Meyrargues 17h28/30 – Manosque 17h57 – La Brillane 18h10 – Château-Arnoux 18h27 – Sisteron 18h42 – Laragne 19h04 – Serres 19h18 – Veynes 19h31/34 – Gap 19h54/59 – Chorges 20h14 – Embrun 20h38 – Mont-Dauphin 20h57 – L’Argentière 21h10 – Briançon 21h24.
  • 17408/9 (du dimanche au vendredi) : Marseille 17h35 – Simiane 17h53 – Gardanne 18h00 – Aix-en-Provence 18h09/12 – Meyrargues 18h30/31 – Manosque 18h55 – La Brillane 19h10 – Château-Arnoux 19h31 – Sisteron 19h45 – Laragne 20h02 – Serres 20h19 – Veynes 20h35/37 – Gap 20h57.
  • 17410/1 (du dimanche au jeudi) : Marseille 18h35 – Gardanne 19h00 – Aix-en-Provence 19h09/12 – Meyrargues 19h30/32 – Manosque 20h03 – La Brillane 20h16 – Château-Arnoux 20h31 – Sisteron 20h45 – Laragne 21h01 – Serres 21h14 – Veynes 21h27/29 – Gap 21h49.
  • 17438/9 (les vendredis) : Marseille 18h35 – Gardanne 19h00 – Aix-en-Provence 19h09/12 – Meyrargues 19h30/32 – Manosque 20h03 – La Brillane 20h16 – Château-Arnoux 20h31 – Sisteron 20h45 – Laragne 21h01 – Serres 21h14 – Veynes 21h27/29 – Gap 21h50/54 – Chorges 22h09 – Embrun 22h30 – Mont-Dauphin 22h46 – L’Argentière 22h58 – Briançon 23h11.

Posted in Alpes du Sud, Provence, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Éric Fournier veut faire de Chamonix une zone d’action prioritaire pour l’air

Posted by ardsl sur 1 mars 2012

Le maire de Chamonix, Éric Fournier

Éric Fournier, maire de Chamonix, propose de placer Chamonix en zone d’action prioritaire pour l’air (ZAPA). Il s’agirait de prendre de mesures de réductions du trafic motorisé en période de pic de pollutions. Explications.

L’édile chamoniard, également président de la communauté de communes de Chamonix et conseiller régional (Nouveau Centre) veut ainsi limiter le trafic des poids lourds lors des épisodes de pollution.

ZAPA : jusqu’à 135 euros d’amende si vous roulez en zone interdite

Le décret sur les zones d’actions prioritaires pour l’air (ZAPA) publié au Journal officiel du 22 février fixe le montant des amendes pour les automobilistes, chauffeurs de poids lourds, de bus et de cars qui contreviendront à la réglementation de ces zones interdites à certains véhicules jugés polluants : de 68 ou de 135 euros. À ce jour, huit villes sont candidates à l’expérimentation.

Les agglomérations volontaires pourront interdire les véhicules « les plus polluants » à pénétrer dans certaines zones, les ZAPA.

Maintenant que le décret est paru (JO du 22 février 2012), les villes vont-elles mordre aux Zapa, ces Zones d’actions prioritaires pour l’air créés par le Grenelle de l’Environnement ?

Le décret annonce la couleur : pour les automobilistes qui s’y aventureront avec un véhicule non autorisé parce que dépassant les seuils d’émissions de particules fines et d’oxyde d’azote, l’amende sera de 68 euros.

Pour les conducteurs de bus, autocars et autres poids lourds équipé d’un moteur antérieur à la norme Euro 4, le montant de l’amende s’élèvera à 135 euros. Avec immobilisation du véhicule dans tous les cas.

Dans les villes de plus de 100 000 habitants

La vallée de Chamonix, 9 février 2012. Photo : Daniel Zorloni.

Les ZAPA sont inscrites dans la loi Grenelle 2 votée en juillet 2010, et visent à réduire les émissions de particules et d’oxydes d’azote dans les agglomérations les plus polluées. Celles de plus de 100 000 habitants peuvent créer des ZAPA à titre expérimental.

Actuellement, huit agglomérations ont fait acte de candidature : Paris, Saint-Denis, Bordeaux, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Nice, Aix-en-Provence. Les villes ont jusqu’au 16 juillet 2012 pour se porter candidates, mais la limite territoriale d’une ZAPA n’est pas encore clairement définie.

Selon une étude de faisabilité réalisée par l’Ademe, le pourcentage de véhicules non autorisés à pénétrer dans les ZAPA serait en 2012 de 64% pour les bus et autocars, 57% pour les poids lourds, 43% pour les véhicules utilitaires légers et 38% pour les véhicules légers.

Un second décret fixe, lui, la liste des véhicules dont l’accès à la zone ZAPA ne peut être interdit : il s’agit des véhicules d’intérêt général, des véhicules relevant du ministère de la Défense et des véhicules portant une carte de stationnement pour personnes handicapées.

Une ZAPA à Chamonix ?

Une modification de la loi semble nécessaire pour que Chamonix puisse s’inscrire dans le dispositif ZAPA, car la ville ne remplit pas le critère des 100 000 habitants. En effet Chamonix ne compte que 9 400 habitants permanents.

Dans tous les cas, il est urgent d’agir. La vallée de l’Arve subit des niveaux de pollution très importants. Pour réduire le trafic motorisé, il faut au plus vite rendre plus performant les transports respectueux de l’environnement. Cela signifie pour les particuliers de développer les transports publics par :

  • l’augmentation des fréquences des TER.
  • la modernisation des lignes ferroviaires (ligne du Mont-Blanc Express entre Saint-Gervais et Vallorcine, ligne Saint-Gervais – La Roche – Annecy / Annemasse).
  • l’utilisation du tramway du Mont-Blanc comme un transport public entre Le Fayet et le centre de Saint-Gervais.
  • la création d’un réseau de bus urbain à Sallanches (16 200 habitants), qui devrait également desservir les communes voisines (Cordon, Combloux, Megève, Praz-sur-Arly, Les Contamines-Montjoie, Saint-Gervais-les-Bains et Passy).
  • le développement d’un réel réseau de bus urbain à Cluses (18 000 habitants), qui devrait également desservir les communes voisines.
  • la création d’un réseau de bus urbain à Bonneville (12 300 habitants), qui devrait également desservir les communes voisines.

Pour les marchandises, il est impératif de réduire le trafic poids lourds. Le trafic international doit être reporté sur l’autoroute ferroviaire alpine entre Aiton et Orbassano.

L’ARSMB (Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc) organise un débat public sur la pollution de la vallée de Chamonix vendredi 2 mars  à 20h30 à Chamonix (salle du Majestic).

(Avec mobilicites.com).

Posted in Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Marseille – Briançon : le train des neiges siffle ses 10 bougies

Posted by ardsl sur 12 janvier 2012

Grâce à la Région PACA, le ski peut se pratiquer à un tarif très attractif pour les habitants de Marseille, Aix-en-Provence et Manosque.

Le premier Train des Neiges a pris la voie des Alpes en 2002 et fête donc sa première décennie cette année. La vocation de ce mode de transport est simple : « Il s’agit de proposer un aller et retour au prix de 15€ en dehors des vacances scolaires. De leur côté, les 27 stations de ski partenaires des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence offrent une réduction sur le prix du forfait sur présentation du billet de train. Cette formule met l’accès au ski à la portée de bourses modestes » décrit Joël Giraud, député-maire de L’Argentière et vice-président du Conseil régional PACA.

Des fidèles

L’hiver précédent a vu 2 500 Provençaux monter dans le Train des Neiges et, samedi 7 janvier 2012, pour la première sortie, 150 personnes sont descendues dans les gares de Gap et de L’Argentière-la-Bessée. Elles ont ensuite été acheminées par autocar dans les stations d’Orcières 1850 et de Grand Puy ou Puy-Saint-Vincent et Pelvoux-Vallouise. Le lendemain, Embrun et Briançon accueillaient la cohorte ayant opté pour Crévoux, Les Orres et Serre-Chevalier. Le sourire était sur tous les visages qui apparaissaient sur les quais de gare après un voyage confortable entamé à Marseille Saint-Charles pour les uns, Aix-en-Provence ou Manosque pour les autres.

Parmi les voyageurs, Margaret, domiciliée à Marseille, une assidue de ce train. « Tous les ans, j’essaye de faire tous les Trains des Neiges et je conseille à des amis de venir avec moi. Tantôt je skie, tantôt je marche. Mes destinations favorites sont le Queyras et Pelvoux-Vallouise. »

Marc a effectué le même trajet depuis la capitale régionale. « J’ai pris le premier train en 2002 et, depuis, je m’efforce de ne manquer aucune sortie. C’est un bon moyen de découvrir la montagne et je change régulièrement de station. » Ces deux fidèles illustrent remarquablement le rôle du Train des Neiges.

Certes, il faut se lever tôt pour embarquer à 5h36, mais au bout de la voie ferrée, quel plaisir de fouler la neige sous le soleil du haut-pays.

Au total, ce sont 14 journées – soit 7 week-ends – qui sont proposées aux Provençaux. Les dates :

  • en janvier les 14 et 15, 21 et 22, 28 et 29 ;
  • en février les 4 et 5 ;
  • en mars les 17 et 18, 24 et 25.

Toutes les infos sur le Train des Neiges sur le site du TER PACA.

(Avec La Provence).

Posted in Alpes du Sud, Loisirs | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

PACA a redonné le goût du train aux Provençaux

Posted by ardsl sur 20 octobre 2011

Terminées les années noires où les TER provençaux étaient en retard ou supprimés. Un an après la mise en place du plan redressement de la qualité de service, baptisé PrioriT, la barre a été redressée : le taux de régularité est de 89,7% (un niveau jamais atteint) et le nombre de trains supprimés a été divisé par sept. Résultat : la fréquentation a progressé de 8% sur les huit premiers mois de 2011, tandis que les recettes ont bondi de 13%. Un succès dont s’est félicité Michel Vauzelle, président de la Région.

Grace au plan PrioriT la fréquentation sur le réseau TER PACA a progressé de 8% sur les huit premiers mois de 2011
26 000. C’est le nombre de collégiens, lycéens, apprentis ou stagiaires qui ont choisi le TER pour se rendre sur leur lieu d’études. Une raison à cela : la gratuité du transport accordée par le conseil régional de Provence Alpes Côte d’Azur. Une mesure phare de la réforme tarifaire portée par la carte Zou ! « Ce nom reflète non seulement notre identité culturelle mais aussi notre ambition de développer et rendre accessible les transports collectifs au plus grand nombre», expliquait le 20 octobre Michel Vauzelle, président de la Région, lors d’une conférence de presse.Un point d’étape deux mois après l’entrée en vigueur du premier volet de la réforme tarifaire. «Si nous comparons les 11 000 cartes jeunes vendues sur la même période en 2010, nous mesurons l’engouement suscité par la care Zou ! Cela prouve qu’elle répond à un réel besoin des jeunes ». Celui d’une plus grande autonomie et d’un sérieux coup de pouce pour les aider à préserver leur pouvoir d’achat (souvent petit) et celui de leur famille. « Nous avons rétabli une égalité républicaine », précisait Michel Vauzelle.

Une réforme qui coûte 16 M€ par an

Cette carte domicile/étude offre également une réduction de 50% sur tous les autres déplacements. Pour le grand public, la nouvelle gamme comporte des abonnements hebdomadaires, mensuels et annuels présentant des réductions de 75% et pouvant être combinés avec les réseaux urbains de la région. Enfin, un titre solidaire, offrant 90% de réduction, est destiné aux demandeurs d’emploi percevant une allocation inférieure au Smic et aux personnes allocataires du RSA.

Le deuxième volet de la réforme tarifaire sa traduit aujourd’hui par la commercialisation de la carte « Zou !50/75% ». « Ce produit tarifaire a séduit en un mois près de 5 500 abonnés dans la région », se félicitait l’élu. Un succès lié au fait que cette carte s’adresse à tous, sans condition d’âge ou d’activité. Sur un trajet favori, elle permet de bénéficier de 75% de réduction en achetant 10 billets. Elle offre aussi 50% de réduction sur tous les billets achetés à l’unité. Disposition applicable jusqu’à trois personnes accompagnant le titulaire de la carte. «Trains et cars sont donc plus que jamais nettement moins chers que la voiture ». Et ce dans un écart de 1 à 7 pour un trajet entre Aix en Provence et Marseille. Cette réforme tarifaire à des conséquences financières qualifiées de « lourdes » par l’élu puisque son coût s’élève à 16 millions d’euros par an.

Des trains à l’heure !

Autre facteur expliquant cet engouement pour les nouveaux tarifs : la ponctualité des trains. Ce qui n’a pas été le cas pendant des années où la qualité du service TER était déficiente avec des trains annulés, en retard, en panne et des conflits sociaux à répétition. «La page est tournée et de grands progrès ont été réalisés », reconnaissait Michel Vauzelle. Notamment grâce au plan PrioriT, visant à rétablir la qualité de service au travers de 300 mesures. « Là encore, les objectifs sont tenus et même largement dépassés ».

Deux chiffres pour traduire cette évolution : au cours des trois premiers trimestres de 2011, moins de 2720 TER ont été supprimés. Chiffre à comparer aux 12 300 suppressions enregistrées en 2010 sur la même période. Quant à la ponctualité, près de 9 trains sur 10 arrivent à l’heure sur les 700 qui circulent chaque jour. Soit un taux de régularité de 89,7% (un niveau jamais atteint en PACA) en progression de 5 points par rapport à l’an dernier.

Fréquentation et recette en hausse

Conséquence : un retour à la confiance de la clientèle. A tel point que la fréquentation a augmenté de 8% depuis le début de l’année. « La meilleure performance dans les conseils régionaux de France », précisait avec un brin de fierté Michel Vauzelle. Et comme un bonheur n’arrive pas seul, les recettes ont également suivi cette tendance à la hausse en progressant de 13%. Rappelons que la politique régionale en faveur des transports représente pour 2011 une contribution d’exploitation de 239 millions d’euros. Ces dix dernières années, la Région a investi 240 millions pour développer le réseau et affecté 815 millions d’euros au renouvellement du matériel. «C’est là le prix à payer pour le développement d’un service public de qualité».

Le TER PACA en chiffres

  • 1023 Km de lignes
  • 700 trains par jour
  • 143 rames en service
  • 100 000 voyageurs par jour.
(Source : mobilicites.com)

Posted in Alpes du Sud | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :