ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Annonay’

Neige : bus urbains perturbés

Posted by ardsl sur 20 décembre 2011

Tour d’horizon des perturbations recensées mardi 20 décembre en Rhône-Alpes et dans le bassin lémanique.

Annonay babus

Aucun bus n’a circulé avant 8h.

Thonon BUT

Des perturbations sur les lignes C, H et P ont été enregistrées.

Romans-sur-Isère Citébus

Aucune perturbation.

Aix-les-Bains Ondéa

Aucune perturbation.

Bourgoin-Jallieu RUBAN

Aucune perturbation.

Annecy Sibra

Situation à la mi-journée

  • Ligne 1 : terminus à « Meythet Le Rabelais » / Terminus à « Vignières »
  • Ligne 3 : terminus à Gevrier, les arrêts « Panorama » et  » Beauregard » en direction de Gevrier sont reportés aux arrêts « Pont-Neuf » et/ou « Chapelle »
  • Ligne 4 : terminus à « France Maquis » / terminus à « Saint-Jean »
  • Ligne 5 : terminus à « Seynod Périaz », les arrêts « Seynod Vieugy », « Rioz Busson », « Vieugy » et « Château Vieux » sont reportés à l’arrêt « Seynod Périaz » et l’arrêt « Galerie Val Semnoz » est reporté aux arrêts « Seynod Periaz » et/ou « Val Semnoz »
  • Ligne 8 : l’arrêt « Papeteries » est reporté à l’arrêt « Chorus »
  • Ligne 9 : terminus à « Stade »
  • Ligne 12 : service assuré entre les arrêts « Meythet Le Rabelais » et « Poisy ». Les arrêts « Macully », « Lachat », « Poisy Collège », « Marny », « Sorbiers », « Epinettes », « Poisy Moiry » et « Lovagny » sont reportés à l’arrêt « Poisy »
  • Ligne 16 : les arrêts « La Foire », « Les Golières » et « La Croix » sont reportés aux arrêts « Chavanod » et/ou « Chavanod Stade » / Les arrêts « Montagny-Avulliens », « Relais des Lanches », « Crévion » et « La Chapelle » sont reportés aux arrêts « Corbier ».

Situation à 17h30

  • Ligne 1 : l’arrêt « Ponchy » est reporté aux arrêts « Hautevue » et/ou « Arc en Ciel »
  • Ligne 5 : l’arrêt « Galerie Val Semnoz » est reporté aux arrêts « Seynod Periaz » et/ou « Val Semnoz »
  • Ligne 16 : les arrêts « La Foire », « Les Golières » et « La Croix » sont reportés aux arrêts « Chavanod » et/ou « Chavanod Stade » / Les arrêts « Montagny-Avulliens », « Relais des Lanches », « Crévion » et « La Chapelle » sont reportés aux arrêts « Corbier »

Chambéry STAC

Le service a été interrompu dans la matinée.

Tous les bus circulent depuis 14h45.

Grenoble TAG

  • Lignes 30, 26, 23, 21, 16, 13, 33, 51, 31, 34, 41, 11, 55, 1 : retards
  • Ligne 9 : déviée, dans les deux sens, entre les arrêts Lycée du Grésivaudan et La Détourbe. La ligne circule avec retards.
  • Ligne 56 : ne circule pas entre Veurey La Rive et Châtelard
  • Ligne 58 : circule uniquement entre Claix Pont Rouge et Claix Mairie.Un bus assure la liaison entre Les Nalettes et Le Prisme.

Genève TPG

12 à 20 minutes de retards sur la plupart des lignes selon un pointage des TPG à 19h30.

Publicités

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

39% des habitants du Genevois français ont un emploi en Suisse

Posted by ardsl sur 21 octobre 2011

La distance moyenne parcourue par l’ensemble des actifs de Rhône-Alpes atteint désormais 11 km. La Maurienne compte 40 000 habitants et 18 000 emplois. La métropole lyonnaise compte 1 680 000 habitants et 720 000 emplois .

Au sein d’une zone donnée, la cohérence entre la population et l’emploi peut être caractérisée par le taux de stables, c’est-à-dire le taux d’actifs travaillant dans la zone où ils résident. C’est dans la zone d’emploi  de Grenoble que le taux de stables est le plus élevé, atteignant 94% des actifs. Dans les grandes zones d’emploi de Lyon et de Saint-Étienne, ainsi que dans celles qui sont trop isolées pour permettre d’importants échanges quotidiens avec l’extérieur (Maurienne, Tarentaise), ce taux est également très élevé, supérieur à 90%.

Il est un peu plus faible, quoique supérieur à 80%, dans les zones d’emploi de villes moyennes (Valence, Roanne, Annecy, Chambéry, Bourg-en-Bresse, Mâcon) et dans celles bordées de territoires peu attractifs en termes d’emplois (Oyonnax, Aubenas).

En revanche, ce taux est plus faible (de 70 à 80%) dans les zones d’Annonay, de la Vallée de l’Arve, de Romans-sur- Isère ou du Chablais, zones de moindre taille à proximité d’espaces offrant beaucoup plus d’emplois (Genève pour la Vallée de l’Arve et le Chablais, Vienne-Roussillon et Lyon pour Annonay, Valence pour Romans-sur-Isère). Dans les zones entourant Lyon, le taux de stables ne dépasse pas les 70%.

Enfin, il n’est que de 50% dans la zone du Genevois Français, laquelle ne comprend pas la ville-centre de Genève, située en Suisse et principal pôle d’emploi de cet espace transfrontalier.

Les échanges entre les différentes zones sont, d’une manière générale, plutôt équilibrés, même si quelques déséquilibres méritent d’être signalés. Ainsi, la zone d’emploi reçoit, de la part des zones alentour, plus d’actifs qu’elle n’en envoie, sauf de la part des zones du Chablais, de la Tarentaise et de la Maurienne, probablement en raison des emplois saisonniers liés au tourisme d’hiver. À l’inverse, dans les zones d’Aubenas et d’Annonay, les actifs sortants sont plus nombreux que les entrants, et ce pour toutes les zones avec lesquelles les flux sont significatifs. Ces observations permettent la distinction entre des zones plutôt pôles d’emploi et des zones plutôt résidentielles.

Les principaux échanges entre zones de Rhône-Alpes :

  • 39% des habitants du Genevois français travaille en Suisse. Cela représente plus de 64 000 personnes.
  • 30% des résidents du secteur de Villefranche-sur-Saône ont un emploi dans la métropole lyonnaise. Cela représente plus de 31 000 personnes.
  • 27% des habitants du secteur d’Ambérieu-en-Bugey travaille dans la métropole lyonnaise. Cela représente près de 11 000 personnes.
  • 25% des résidents de l’agglomération de Bourgoin ont un emploi dans la métropole lyonnaise. Soit plus de 22 000 personnes.
  • 22% des habitants des agglomérations de Vienne et du Péage-de-Roussillon travaille dans la métropole lyonnaise. Soit plus de 19 000 personnes.
  • 20% des résidents de l’agglomération de Romans ont un emploi sur l’agglomération de Valence. Soit plus de 6 000 personnes.
  • 15% des habitants du Chablais travaille en Suisse. Soit plus de 6 000 personnes.
  • 14% des résidents du secteur d’Annonay ont emploi dans les agglomérations de Vienne ou du Péage-de-Roussillon. Soit plus de 2 900 personnes.
  • 12% des habitants de la vallée de l’Arve travaille dans le Genevois français. Soit plus de 3 300 personnes.
  • 11% des habitants de l’agglomération de Montélimar ont un emploi dans le Vaucluse. Soit plus 7 000 personnes.
  • 6% des habitants du Stephanois travaille dans la métropole lyonnaise. Soit plus de 14 100 personnes.
Les réseaux de transports publics ne sont pas toujours adaptés à ces migrations pendulaires. Les habitants de la métropole lyonnaise bénéficie d’un réseau de transport collectif très important. Ce n’est pas le cas des résidents du Genevois français.
(Données issues d’une étude l’INSEE d’octobre 2011).

Posted in Etudes | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :