ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Area’

Chambéry – Lyon : une voie unique ferroviaire et prochainement une autoroute à 3 voies

Posted by ardsl sur 10 juin 2012

La voie ferrée reliant Chambéry à Lyon est toujours à voie unique entre Chambéry et Saint-André-le-Gaz. L’autoroute A43 qui relie également Chambéry et Lyon va passer à 3 voies sur de nouvelles portions. Une enquête sera lancé le 18 juin 2012.

La modernisation de la voie ferrée entre Chambéry et Saint-André-le-Gaz n’est pas à l’ordre du jour, malgré son classement au registre des lignes malades et des retards récurrents.

En revanche, l’A 43 verra sa capacité accrue dans les prochaines années.

La société d’autoroutes Area compte avant tout fluidifier le trafic en créant des sections supplémentaires dotées d’une troisième voie. La société dit agir dans « un souci de confort et de sécurité des usagers. »

Les prochaines sections dotées d’une troisième voie se situent d’une part dans le secteur de La Tour-du-Pin et dans le secteur compris entre Chambéry nord et le tunnel de l’Épine.

Du côté de la sous-préfecture iséroise, il s’agit d’ajouter une troisième voie réservée aux véhicules lents sur une distance de 6 kilomètres, depuis l’échangeur existant avec l’A 48 et jusqu’à l’aire des Marouettes.

Le trafic est actuellement de 35 000 véhicules/jour dans les deux sens à hauteur de La Tour-du-Pin sur l’A43.

L’enquête publique débutera le 18 juin 2012. Les travaux devraient être lancés en 2013, pour une mise en service prévisionnelle début 2015. En raison du nombre d’ouvrages d’art touchés par le projet et de la nécessité de mettre aux normes le système d’assainissement, la facture est conséquente, sur le papier estimée à 45 millions d’euros HT.

En Savoie, une voie pour les véhicules lents est déjà en place. L’objectif est notamment de créer une véritable bande d’arrêt d’urgence (BAU) sur toute la longueur de la montée vers le tunnel de l’Épine, pensée en particulier pour faciliter la circulation des véhicules de secours. Le nombre d’ouvrages d’art touchés est moins important que dans le cas turripinois. Il est envisagé, le cas échéant, de faire passer la “BAU” derrière les piles de pont existantes. Le montant prévisionnel avoisine les 15 millions d’euros (HT). Il faudra tout de même revoir toute la signalisation déjà installée dans la montée. La phase de préparation administrative doit débuter en juin. Le terme du chantier est espéré pour la fin de l’année 2014.

Dans les deux cas, la charge financière sera entièrement assumée par Area dans le cadre du contrat de plan 2009-2013 passé avec l’État.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Posted in Autoroutes, Isère, Savoie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Seynod sud : Les automobilistes boudent le nouvel échangeur de l’A41

Posted by ardsl sur 17 novembre 2011

Le 29 novembre 2010 ouvrait un nouvel échangeur sur l’A41 au sud de la commune de Seynod (entre les échangeurs d’Alby-sur-Chéran et d’Annecy sud).

Avec ce nouvel échangeur, Area comptait récupérer une grande partie du trafic de la D1201. Pari raté !

Le Conseil général de la Haute-Savoie et la communauté d’agglomération d’Annecy (C2A) avaient également parié que ce nouvel accès à l’autoroute réduirait considérablement le trafic sur la D1201.

Area, le Département et la C2A ont investi 15 millions d’euros pour créer ce nouvel échangeur. Le Département et la C2A ont financé 50% des travaux.

Area attendait 7 000 véhicules par jour sur le nouvel échangeur de Seynod Sud. Les comptages montrent que le trafic se limite à 3 000 passages journaliers. Et encore, une partie du trafic est généré par des automobilistes qui prenaient auparavant l’A41 à Alby.

Pour augmenter la fréquentation de l’autoroute, Area mise désormais sur la création par la commune de Seynod d’une zone d’activité à proximité du nouvel échangeur.

Il convient de souligner que la DTA des Alpes du Nord proscrit la création de nouveaux échangeurs autoroutiers. Pour réduire le trafic automobile sur les départementales de l’agglomération annecienne, la solution n’est pas de créer de nouveaux accès à l’autoroute ou de doubler les voieries existantes voire d’en créer de nouvelles, mais de mettre en oeuvre une politique ambitieuse de développer des transports collectifs.

Posted in Autoroutes, Bassin annecien | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :