ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Aspartam’

Barbara Dalibard : « le TGV low-cost sera 25% moins cher »

Posted by ardsl sur 19 juin 2012

SNCF va lancer en 2013 des voyages en TGV à bas coût entre Marne-la-Vallée TGV, Saint-Éxupéry, Marseille et Montpellier. Une petite révolution. Les explications de Barbara Dalibard, la patronne de SNCF Voyages.

Nom de code Aspartam. Sur le modèle des compagnies aériennes (Easy Jet, Ryanair ou Transavia…), SNCF lancera début 2013 la version « édulcorée » de son train à grande vitesse. Quatre rames Duplex transportant toujours plus de voyageurs, sur des sièges moins confortables que ceux du couturier Christian Lacroix, sans voiture-bar, avec une vente de billets — non remboursables — uniquement sur Internet et un seul bagage gratuit.

En échange, SNCF annonce des prix de billets 25% moins chers. Pour la première fois, la patronne de SNCF Voyages, Barbara Dalibard, détaille ce projet. Mais, à six mois de son lancement, le pari paraît bien risqué.

Avec iDTGV, SNCF a déjà une offre à bas prix. Que va changer le TGV low-cost ?

Barbara Dalibard : « Jusqu’ici, la SNCF ne propose qu’une offre à bas prix ou une offre confortable mais plus chère. Et le TGV reste un modèle généraliste qui ne répond pas à toutes les demandes. Or mon credo c’est : « Un train pour tous, un train pour chacun. » D’où l’importance de lancer une offre à grande vitesse entièrement à bas prix. iDTGV n’était qu’un premier pas. Notre nouvelle offre, qui a nécessité un investissement de 10M€, permettra de répondre à une demande massive de tout petit prix sans transiger sur la qualité ni sur la sécurité. »

On a évoqué un billet à 25€. Vous confirmez ?

« La gamme tarifaire n’est pas complètement bouclée mais ce sera sans doute inférieur. En tout cas, il n’y aura pas de tarif unique. Le billet en TGV low-cost sera 25% moins cher que le prix moyen d’une place de TGV classique. Cette offre devrait être rentable à horizon 2017. »

Quelles seront les destinations ?

« Quatre rames double duplex effectueront 8 ou 9 trajets par jour entre Marne-la-Vallée – Lyon – Montpellier ou Marseille. Chaque rame pourra transporter 1200 passagers en classe unique, contre 1000 aujourd’hui entre la seconde et la première classe. Ces trains, en cours de réaménagement, arboreront une nouvelle livrée. À l’intérieur, plus de voiture-bar, des sièges spécifiques aussi larges qu’actuellement mais qui permettront de loger son bagage en dessous. »

Y aura-t-il des services payants ?

« Oui, le deuxième bagage sera payant. En revanche, lors de la réservation, seulement sur Internet, pas question de prélever des frais de dossier ou de carte bancaire, les prix seront TTC. »

Pour tenir ces prix bas, sur quoi allez-vous faire des économies ?

« Le fait d’embarquer les passagers à partir de gares périphériques comme celle de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne) ou de Lyon-Saint-Exupéry (Rhône) nous permet de réaliser une économie de 30% sur l’utilisation de la voie car chaque TGV sera immédiatement sur la ligne à grande vitesse et cela lui fera gagner du temps. Les rames rouleront environ douze heures par jour, contre huit heures pour les TGV classiques. La maintenance sera assurée de nuit sur notre site de Lyon. Enfin, les clients devront se présenter en gare quarante-cinq minutes avant le départ du train car le contrôle des billets se fera en amont par un contrôleur sur le quai pour limiter la fraude à bord. »

Où en êtes-vous des négociations avec les organisations syndicales ?

« La concertation a lieu actuellement. Le recrutement se fera sur la base du volontariat et le personnel conservera son statut de cheminot. En revanche, l’organisation du travail sera différente. »

 (Avec Le Parisien).

Posted in Service 2013, SNCF, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Des TGV low cost entre la Méditerranée, Saint-Éxupéry et Marne-la-Vallée dès 2013 ?

Posted by ardsl sur 6 juin 2012

SNCF va proposer à partir de l’année prochaine un tarif de billet unique et bon marché sur un TGV low cost, à moins de 25 euros, en contrepartie toutefois de « conditions de voyage moins agréables« , a affirmé la radio RTL lundi 4 juin 2012.

« Des prix très bas, moins de 25 euros c’est-à-dire encore moins cher que le meilleur des tarifs en Prem’s et a priori le même prix pour tout le monde que vous soyez le premier ou le dernier à réserver« , selon RTL.

Les destinations choisies sont ciblées « loisirs ». Les trains, à destination de Montpellier et Marseille, partiront de la gare Marne-la-Vallée-TGV en passant par Lyon-Saint-Éxupéry et accueilleront « un maximum de passagers » à bord de quatre rames Duplex utilisées à cet effet, ne disposant pas de la première classe et du wagon restaurant, développe RTL. Ces rames devraient pouvoir embarquer 630 passagers. Le plan de circulation est basé sur 62 circulations hebdomadaires avec 2 allers-retours quotidiens entre Marne-la-Vallée TGV et Marseille et un aller-retour quotidien entre Marne-la-Vallée TGV et Montpellier une fois par jour.

Les billets, non remboursables, ne pourront être achetés que sur internet et les voyageurs ne pourront emporter qu’un seul bagage, le deuxième pouvant devenir payant, à l’image de ce que proposent les compagnies aériennes à bas coûts, avance la radio.

SNCF n’a pas souhaité commenter ces informations.

Selon le site internet du magazine Challenges, qui cite un document confidentiel, « l’investissement initial prévu pour ce TGV est estimé à moins de 10 millions d’euros. SNCF espère faire des bénéfices d’ici 2017, en transportant 1,6 million de voyageurs dès 2013, et jusqu’à 2,5 millions en 2020« . Ce projet est baptisé « Aspartam ».

Challenges souligne que cette nouvelle offre SNCF devrait modifier « la façon de travailler des cheminots« . Ainsi, dans ces trains, « la suppression de la voiture-bar permettra de transformer cet espace en salle de repos, qui permettra aux cheminots de faire des coupures et de poursuivre ensuite leur journée de travail« .

Il sera aussi « ponctuellement demandé aux cheminots d’aider les sociétés de nettoyage des rames, malgré la présence systématique à bord d’un nettoyeur en circulation« .

« Leur rémunération sera située entre celle d’un cheminot travaillant dans un TER et celle d’un cheminot conduisant un TGV« , selon le site.

Dans un entretien aux Échos en avril 2012, la directrice générale de SNCF Voyages Barbara Dalibard avait indiqué que SNCF travaillait à l’élaboration d’un TGV low cost dans le cadre d’une « meilleure segmentation de l’offre, en examinant attentivement les besoins exprimés par les différents clients« . « Certaines personnes souhaitent encore plus de confort et de services, ce à quoi nous répondons entre autres avec l’offre Pro 1ère. D’autres demandent qu’on leur propose une activité durant le trajet, c’est le cas par exemple avec IDzap sur IDTGV« , avait-t-elle souligné. « D’autres encore sont très sensibles au prix, et le font primer sur un certain nombre d’autres aspects« , avait-elle poursuivi. « Pour répondre à cette dernière clientèle, nous travaillons effectivement sur une offre TGV low cost« , avait reconnu Barbara Dalibard, sans autre précision.

(Avec AFP).

Posted in Languedoc-Roussillon, Matériel, Provence, Service 2013, SNCF, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :