ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Berne’

Le financement de l’extension de Cornavin sur de bons rails

Posted by ardsl sur 14 octobre 2012

Un TER et un train des CFF en gare de Genève Cornavin. Photo : Nathalie Teppe.

La Commission des transports du Conseil des États a retenu la variante à 6 milliards de francs concernant le financement du rail. Satisfaction à Genève.

En retenant la variante à 6 milliards de francs sur le financement et l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire, la Commission des transports du Conseil des États place l’extension de Cornavin sur de bons rails. Reste aux Chambres fédérales de valider ce dossier lors des sessions d’hiver et les deux voies supplémentaires en gare de Genève seront acquises.

Pour la conseillère d’Etat en charge de la mobilité Michèle Künzler, il s’agit d’une grande victoire : «Genève a défendu une vision confédérale en promouvant le développement la ligne Saint-Gall – Berne – Lausanne – Genève et cela a payé.» Pour agrandir la gare, ville et canton ont d’abord dû mettre en veilleuses leurs désaccords pour défendre une position commune. «Nous avons ensuite actionné le lobby à Berne avec une forte mobilisation des élus nationaux et du Conseil d’État», déclare Michèle Künzler.

La variante du projet Rail 2025 retenue par la Commission des transports inclut quelque 800 millions nécessaires à l’extension de la gare de Genève Cornavin, ainsi qu’un montant pour le nœud ferroviaire de Lausanne. Le vote sur le financement et l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire est attendu cet hiver. Cette manne acquise, Genève pourra alors revenir à sa cuisine interne et départager les options, souterraine ou extérieure, des deux futures voies de Cornavin.

Arc lémanique surchargé

Sur l’axe Genève – Lausanne, l’autoroute et le rail sont d’ores et déjà saturés avec respectivement 50000 usagers des CFF et plus de 100000 véhicules par jour aux abords des agglomérations, alors que les projections prévoient une augmentation de 20% à 40% du trafic automobile et de 120% pour le rail en 2030.

(Avec tdg.ch).

Publicités

Posted in Genève | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et si le TGV ne passait plus par Neuchâtel et Pontarlier à compter du 8 décembre 2013 ?

Posted by ardsl sur 8 octobre 2012

Lyria pourrait décider de basculer l’aller-retour quotidien Paris – Berne par Bâle au service 2014 (qui débutera en le 8 décembre 2013). Avantage de cette solution : le TGV mettrait Berne à 4h03 de Paris, contre jusqu’à 4h49 actuellement par Neuchâtel, Pontarlier, Frasne et Dole. Inconvénient : Neuchâtel et Pontarlier seraient alors rayés de la carte des villes desservies par le TGV. Explications et décryptage du blog ARDSL.

L’aller-retour quotidien TGV Paris – Berne circule depuis toujours via Dijon, Dole, Frasne, Pontarlier et Neuchâtel. C’est l’itinéraire le plus court en kilomètres entre les capitales française et helvétique. Mais ce n’est plus l’itinéraire le plus rapide depuis le 11 décembre 2011 et l’ouverture de la LGV Rhin-Rhône. Le TGV Paris – Berne doit-il rester sur la ligne classique afin de desservir Pontarlier et Neuchâtel ou doit-il emprunter la LGV pour aller plus rapidement de Paris à Berne ?

Le TGV 9284 (Berne 7h29 – Paris 12h18) et 9287 (Paris 17h57 – Berne 22h30) mettent au service 2012 respectivement 4h49 et 4h33 pour relier les deux capitales. Les temps de parcours sont peu performants en raison des ralentissements liés aux travaux sur la ligne classique en Bourgogne.

Au service 2013, le TGV 9284 (Berne 7h29 – Paris 12h11) et 9287 (Paris 17h57 – Berne 22h30) mettront respectivement 4h42 et 4h33 pour relier les deux capitales. Les temps de parcours demeurent peu performants malgré la fin des travaux en Bourgogne, les CFF n’ayant pas modifié les horaires des TGV entre Frasne, Pontarlier et Berne. Conséquence : les arrêts en gare de Pontarlier et de Frasne vont sérieusement s’allonger. La perte de temps, qui en résulte, tourne autour de 10 minutes. Le temps de parcours entre les deux capitales pourraient avoisiner les 4h20 avec un tracé parfait sur France, comme sur Suisse.

Entre le TGV direct mais plus lent et un trajet plus rapide mais par correspondance optimisée (en 5 minutes) à Bâle, il semblerait que les voyageurs bernois privilégient désormais le trajet le plus rapide. Bâle a de plus l’avantage d’avoir 6 allers-retours directs pour Paris.

Berne > Bâle > Paris

  • Quotidien : IC 1060 (Berne 7h34 – Bâle 8h29) + TGV 9206 (Bâle 8h34 – Paris gare de Lyon 11h37)
  • Quotidien : IC 1066 (Berne 9h34 – Bâle 10h29) + TGV 9210 (Bâle 10h34 – Paris gare de Lyon 13h37)
  • Quotidien : IC 1070 (Berne 11h34 – Bâle 12h29) + TGV 9218 (Bâle 12h34 – Paris gare de Lyon 15h37)
  • Quotidien : IC 1074 (Berne 13h34 – Bâle 14h29) + TGV 9222 (Bâle 14h34 – Paris gare de Lyon 17h37)
  • Sauf le samedi : IC 1078 (Berne 15h34 – Bâle 16h29) + TGV 9226 (Bâle 16h34 – Paris 19h37)
  • Quotidien : IC 1082 (Berne 17h34 – Bâle 18h29) + TGV 9230 (Bâle 18h34 – Paris gare de Lyon 21h37).

Paris > Bâle > Berne

  • Sauf le dimanche : TGV 9205 (Paris gare de Lyon 6h15 – Bâle 9h26) + IC 1067 (Bâle 9h31 – Berne 10h27)
  • Quotidien : TGV 9207 (Paris gare de Lyon 8h23 – Bâle 11h26) + IC 1071 (Bâle 11h31 – Berne 12h27)
  • Quotidien : TGV 9211 (Paris gare de Lyon 10h23 – Bâle 13h26) + IC 1075 (Bâle 13h31 – Berne 14h27)
  • Quotidien : TGV 9215 (Paris gare de Lyon 14h23 – Bâle 17h26) + EC 59 (Bâle 17h31 – Berne 18h27)
  • Quotidien : TGV 9219 (Paris gare de Lyon 16h23 – Bâle 19h26) + IC 1087 (Bâle 19h31 – Berne 20h27)
  • Quotidien : TGV 9223 (Paris gare de Lyon 18h23 – Bâle 21h26) + IC 1093 (Bâle 21h31 – Berne 22h27).

Ce comparatif met en évidence des parcours systématiquement plus performant 4h03 à 4h04 par Bâle depuis l’ouverture de la LGV Rhin-Rhône. La fréquentation du TGV direct aurait donc chuté. Lyria va d’ailleurs tenter de trouver une clientèle nouvelle au TGV Paris – Berne en le prolongeant dès le 9 décembre 2012 à Interlaken, haut lieu du tourisme alpin (lire).

Le TGV Interlaken – Berne – Paris détourné par Bâle au service 2014 ?

Lyria envisage de basculer par Bâle à compter du 8 décembre 2013 l’aller-retour Paris – Berne. Le TGV circulerait entre Bâle et Interlaken en lieu et place de l’InterCity Bâle – Interlaken (avec desserte de Thoune et Olten, villes comptant respectivement 42600 et 17200 habitants) et serait couplé à Bâle à un TGV Zürich – Paris. Dans ce scénario, le TGV 9284 quitterait Berne à 7h34 pour arriver à Paris 11h37. Le retour de Paris se ferait à 18h23 pour une arrivée à Berne à 22h27.

Le gain de temps serait alors de près de 30 minutes (par rapport aux horaires 2013 via Frasne) pour les voyageurs de Berne. L’itinéraire le plus rapide entre Berne et Paris est aussi celui qui dispose du potentiel de passagers d’affaires le plus important, à un moment où Lyria déclare la guerre à l’avion (lire). Le canton de Berne compte près de 980000 habitants, dont plus de 124000 dans la seule ville de Berne.

Le détournement du TGV Paris – Berne par Bâle et Olten rayerait de la carte TGV Neuchâtel et Pontarlier, villes qui comptent respectivement 33100 et 19100 habitants. Cela n’a pas échappé aux dirigeants de Lyria, le consortium ferroviaire franco-suisse qui gère ces circulations transfrontalières et dont SNCF est l’actionnaire majoritaire. Aux yeux du consortium, qui se garde bien de l’exprimer ouvertement, l’un des deux itinéraires est superflu et d’évidence, Pontarlier et Neuchâtel ne font plus le poids face à Berne.

La direction régionale SNCF de Franche-Comté a néanmoins averti récemment Marie-Guite Dufay, d’une hypothèse de suppression, en décembre 2013, de la liaison Lyria Berne – Paris via Neuchâtel, Pontarlier, Frasne et Dole.

Dilemme pour Marie-Guite Dufay

L’ennui, c’est que la capitale du canton de Neuchâtel et la sous préfecture du Doubs, qui ont l’habitude de bénéficier de desserte TGV depuis un quart de siècle, ont déjà perdu le bénéfice du second aller-retour Paris – Berne (supprimé au service 2009 par Lyria qui avait invoqué alors une fréquentation insuffisante). La Région Franche-Comté et le canton de Neuchâtel avaient dû pour éviter d’être isolé du réseau à grande vitesse mettre en place une desserte TER  transfrontalière en correspondance à Frasne sur les TGV Paris – Lausanne.

Si le « principe de réalité » économique l’emporte cette fois encore, Neuchâtel et Pontarlier n’auront plus la moindre relation directe avec Paris. Au plan local de l’aménagement du territoire, le coup serait rude.

Ainsi la président de la Région Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, se trouve-t-elle face à un dilemme. Soit elle joue la carte rentable du Rhin-Rhône, dont elle s’est érigée en porte-drapeau près de SNCF, de RFF et de l’État, pour justifier notamment les participations financières conséquentes qu’elle sollicite afin de poursuivre le chantier qui réduira encore le temps de parcours entre Paris et Bâle. Soit elle lui préfère le désenclavement par la grande vitesse d’un secteur moins significatif au plan économique et à plus faible population. Espérer cumuler les deux semble relever du rêve improbable. Le Paris – Berne via Neuchâtel et Pontarlier semble donc condamné à disparaître. Si tel est le cas, la Région Franche-Comté et le canton de Neuchâtel devront à nouveau compenser le désengagement de relier par la mise en place de TER transfrontaliers supplémentaires.

La présidente du Conseil régional de Franche-Comté a réagi au travers du communiqué ci-dessous.

« Un premier TGV Lyria avait déjà été supprimé sur cette ligne en 2009, ce qui avait imposé la mise en place d’une liaison TER de substitution entre Neuchâtel et Frasne. Cette perspective, qui contredit toutes les assurances données par Lyria et la SNCF au cours des dernières années, aurait des conséquences très graves sur le secteur de Pontarlier, qui ne disposerait plus de liaison directe avec la Capitale. Marie-Guite Dufay souhaite que cette hypothèse donne impérativement et rapidement lieu à une large concertation avec les élus des territoires concernés. Elle relève qu’un démenti a été donné il y a quelques jours quant au risque de création d’une desserte Lausanne-Paris via Genève, évoquée lors du dernier Conseil d’administration de la SNCF. La Présidente s’était alors adressée au Président de Lyria pour lui demander des explications. Face à cette situation, Marie-Guite Dufay organisera dans les prochains jours une réunion des élus suisses et français concernés, et demandera des précisions au Président de Lyria. Je ne doute pas que la mobilisation des élus et des usagers soit très forte« .

« Étude de forme »

 Au Conseil régional, certains soupçonnent cette « concertation » avec les élus frontaliers de n’être qu’un simple « cache-sexe » diplomatique, destiné à faire avaler la pilule d’un changement d’itinéraire qui aurait été secrètement prescrit par l’état-major de Lyria. Le directeur régional SNCF en Franche-Comté, Dominique Devin, chargé d’accompagner la phase d’échanges, s’en défend. L’homme jure que « rien n’est acté », qu’il ne s’agit que de « l’étude de forme » d’une « hypothèse ». Il ajoute cependant que « la nouvelle situation nécessite un réexamen de l’existant » et glisse, l’air de rien, « qu’il serait beaucoup plus lourd s’il impactait Dole… »

(Avec macommune.info et L’Est Républicain).

Posted in Bourgogne, Jura, Service 2014, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Berne à 4h03 de Paris avec la LGV Rhin-Rhône

Posted by ardsl sur 6 octobre 2012

La capitale helvétique a conservé un aller-retour quotidien TGV direct avec Paris (via Neuchâtel, Pontarlier, Frasne, Dole et Dijon), malgré la mise en service de la LGV Rhin-Rhône qui met Berne à 4h03 de Paris par correspondance à Bâle.

Les horaires indiqués ci-dessous ne tiennent pas compte d’éventuels travaux à venir.

Berne > Paris

  • Quotidien : IR 2504 (Berne 5h04 – Lausanne 6h15) + TGV 9260 (Lausanne 6h22 – Paris gare de Lyon 10h11)
  • Sauf le week-end : IC 704 (Berne 5h34 – Genève 7h15) + TGV 9764 (Genève 7h42 – Paris gare de Lyon 10h49)
  • Quotidien : TGV 9284 (Berne 7h29 – Neuchâtel 8h06/10 – Pontarlier 8h52/55 – Frasne 9h07/23 – Dole 10h05/07 – Dijon 10h37/40 – Paris gare de Lyon 12h18)
  • Quotidien : IC 1060 (Berne 7h34 – Bâle 8h29) + TGV 9206 (Bâle 8h34 – Paris gare de Lyon 11h37)
  • Sauf le week-end : IC 956 (Berne 8h04 – Bâle 8h59) + TER 96218 (Bâle 9h21 – Strasbourg 10h37) + TGV 2356 (Strasbourg 10h46 – Paris Est 13h05).
  • Quotidien : IC 1066 (Berne 9h34 – Bâle 10h29) + TGV 9210 (Bâle 10h34 – Paris gare de Lyon 13h37)
  • Quotidien : IC 1070 (Berne 11h34 – Bâle 12h29) + TGV 9218 (Bâle 12h34 – Paris gare de Lyon 15h37)
  • Quotidien : IC 968 (Berne 12h04 – Bâle 12h59) + IR 90 (Bâle 13h21 – Strasbourg 14h37) + TGV 2358 (Strasbourg 14h46 – Paris Est 17h05)
  • Quotidien : IC 1074 (Berne 13h34 – Bâle 14h29) + TGV 9222 (Bâle 14h34 – Paris gare de Lyon 17h37)
  • Sauf le week-end : IC 974 (Berne 14h04 – Bâle 14h59) + TER 9228 (Bâle 15h21 – Strasbourg 16h37)  + TGV 2360 (Strasbourg 16h46 – Paris Est 19h05)
  • Sauf le samedi : IC 1078 (Berne 15h34 – Bâle 16h29) + TGV 9226 (Bâle 16h34 – Paris 19h37)
  • Quotidien : IC 1078 (Berne 15h34 – Bâle 16h29) + TER 96126 (Bâle 16h39 – Mulhouse 17h10) + TGV 6708 (Mulhouse 17h42 – Paris gare de Lyon 20h37)
  • Quotidien : RE 96454 (Berne 17h23 – Frasne 19h00) + TGV 9272 (Frasne 19h26 – Paris gare de Lyon 22h21)
  • Quotidien : IC 1082 (Berne 17h34 – Bâle 18h29) + TGV 9230 (Bâle 18h34 – Paris gare de Lyon 21h37)
  • Le dimanche : IC 986 (Berne 18h04 – Bâle 18h59) + TER 96240 (Bâle 19h21 – Strasbourg 20h39) + TGV 2474 (Strasbourg 21h46 – Paris gare de Lyon 0h05).

Paris > Berne

  • Sauf le dimanche : TGV 9205 (Paris gare de Lyon 6h15 – Bâle 9h26) + IC 1067 (Bâle 9h31 – Berne 10h27)
  • Sauf le week-end : TGV 9761 (Paris gare de Lyon 7h11 – Genève 10h16) + IC 723 (Genève 10h45 – Berne 12h26)
  • Le week-end : TGV 6467 (Paris gare de Lyon 7h11 – Bellegarde 9h48) + TER 96502 (Bellegarde 10h01 – Genève 10h27) + IC 723 (Genève 10h45 – Berne 12h26)
  • Quotidien : TGV 9261 (Paris gare de Lyon 7h57 – Frasne 10h51) + RE 96439 (Frasne 10h58 – Berne 12h36)
  • Quotidien : TGV 9207 (Paris gare de Lyon 8h23 – Bâle 11h26) + IC 1071 (Bâle 11h31 – Berne 12h27)
  • Quotidien : TGV 9211 (Paris gare de Lyon 10h23 – Bâle 13h26) + IC 1075 (Bâle 13h31 – Berne 14h27)
  • Quotidien : TGV 9769 (Paris gare de Lyon 11h11 – Genève 14h16) + IC 731 (Genève 14h45 – Berne 16h26)
  • Sauf le week-end : TGV 9573 (Paris Est 11h25 – Strasbourg 13h42) + TER 96221 (Strasbourg 13h51 – Bâle 15h09) + IC Bâle (15h31 – Berne 16h27)
  • Sauf le week-end : TGV 9269 (Paris gare de Lyon 11h57 – Vallorbe 15h06) + BUS 164 (Vallorbe 15h13 – Yverdon 15h55) + ICN (Yverdon 16h04 – Neuchâtel 16h22) + RE 3061 (Neuchâtel 16h33 – Berne 17h07)
  • Quotidien : TGV 9773 (Paris gare de Lyon 12h11 – Genève 15h27) + IC 735 (Genève 15h45 – Berne 17h26)
  • Quotidien : TGV 9215 (Paris gare de Lyon 14h23 – Bâle 17h26) + EC 59 (Bâle 17h31 – Berne 18h27)
  • Quotidien : TGV 9215 (Paris gare de Lyon 16h23 – Bâle 19h26) + EC 59 (Bâle 19h31 – Berne 20h27)
  • Quotidien : TGV 9287 (Paris gare de Lyon 17h57 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h07/09 – Frasne 20h52/58 – Pontarlier 21h09/11 – Neuchâtel 21h52/58 – Berne 22h30)
  • Quotidien : TGV 9215 (Paris gare de Lyon 18h23 – Bâle 21h26) + EC 59 (Bâle 21h31 – Berne 22h27)
  • Quotidien : TGV 9785 (Paris gare de Lyon 19h11 – Genève 22h19) + IR 2501 (Genève 22h56 – Berne 0h59).

Travaux

Les 17 et 18 avril le TGV 9287 a été détourné. Le trajet pour les voyageurs à destination de Berne a été rallongé de 35 minutes supplémentaires.

Les RE 96439 et 96454 sont supprimés entre Neuchâtel et Berne les 6 et 7 octobre.

Posted in Service 2012, Suisse, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des TGV Paris – Lausanne via Genève en 2014 ?

Posted by ardsl sur 2 octobre 2012

Lyria pourrait mettre en place une desserte Paris – Lausanne via Genève au service 2014. Ce sujet a été évoqué jeudi 27 septembre lors du conseil d’administration de SNCF.

Le dernier conseil d’administration de SNCF s’est tenu jeudi 27 septembre dans la matinée. Le devenir des relations avec la Suisse était à l’ordre du jour.

SNCF et les CFF travaillent en partenariat sur les dessertes TGV entre la France et la Suisse, via leur société commune Lyria.

Pour le service 2013, Lyria récupère l’exploitation des TGV Genève – Marseille et Genève – Nice (lire). Le TGV Genève – Montpellier sera prolongé en Espagne, à l’ouverture de la LGV Figueras – Barcelone (lire). Cette relation ne tombe pas dans le giron de Lyria, mais dans celui de Gala, la société commune entre SNCF et RENFE qui exploitera les nouvelles dessertes avec l’Espagne.

Pour le service 2014, les CFF doivent présenter à SNCF un projet d’exploitation de deux allers-retours Genève – Lausanne, en prolongement des Paris – Genève actuels. Cette disposition entraînerait la suppression d’un ou plusieurs allers-retours Paris – Dijon – Dole – Frasne – Vallorbe – Lausanne.

Avec un tel scénario, Lyria ferait des économies conséquentes (sur les péages payés et les effectifs de personnels) sur l’exploitation des dessertes entre Paris et la Suisse romande. Les réductions des frais d’exploitation ont d’ailleurs déjà commencé sur la desserte Paris – Genève. Un aller-retour a été supprimé 4 jours par semaine entre le 23 juillet et le 24 août. Un aller-retour est également supprimé tous les samedis depuis le 14 juillet (lire). Des réductions de fréquences sont introduites au service 2013 sur les relations Paris – Genève avec le passage de 9 à 8 allers du lundi au jeudi (lire). Ainsi la fréquence de base, entre Paris et la Suisse romande sera au service 2013 de 13 allers-retours :

  • 8 AR Paris – Bellegarde – Genève
  • 4 AR Paris – Dijon – Lausanne,
  • 1 AR sur Neuchâtel avec prolongement à Berne et Interlaken.

Si le scénario envisagé par les CFF et SNCF voyait le jour au service 2014, la fréquence de base entre Paris et la Suisse romande serait alors au service 2014 de 11 à 12 allers-retours :

  • 8 AR sur Paris – Bellegarde – Genève (dont 2 AR prolongés à Lausanne).
  • 2 à 3 AR Paris – Dijon – Lausanne.
  • 1 AR sur Neuchâtel avec prolongement à Berne et Interlaken.

Les élus de Franche-Comté s’opposent à ce projet

Lors du conseil d’administration de SNCF, Françoise Branget, conseillère régionale UMP  de Franche-Comté et ancienne députée du Doubs s’est vivement opposée à cette proposition « qui contribuerait à isoler un peu plus Dole, qui fait déjà les frais de la mise en place de la LGV Rhin-Rhône ».

Guillaume Pépy, président de SNCF, s’est engagé personnellement à apporter des solutions afin de garantir les meilleures conditions possibles de desserte des territoires francs-comtois concernés.

Dans un communiqué, la conseillère régionale juge qu’une telle décision, si elle se concrétisait, « serait incompréhensible en terme d’équité du maillage ferroviaire des territoires du Jura et du Haut-Doubs, et notamment de la desserte de Frasne et Pontarlier ».

(Avec Le Progrès).

Posted in Ain, Bourgogne, CFF, Genève, Jura, Service 2012, Service 2013, Service 2014, SNCF, Suisse, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Neuchâtel seulement à 3h49 de Paris à compter du 9 décembre

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Le TGV Berne – Paris reste fort utile pour Neuchâtel et ses 33000 habitants, tout comme les 2 allers-retours TER  Neuchâtel – Frasne en correspondance avec les TGV Lausanne – Paris. Cela garantit des temps de parcours autour de 4h et même moins à compte du compter du 9 décembre.

Les horaires indiqués ci-dessous ne tiennent pas compte d’éventuels travaux. Voir notamment les travaux affectant la circulation des TGV Paris – Lausanne et Paris – Berne.

Neuchâtel > Paris gare de Lyon (jusqu’au 8 décembre)

  • Quotidien : RE 96436 (Neuchâtel 6h07 – Frasne 7h04) + TGV 9260 (Frasne 7h17 – Paris 10h11)
  • Quotidien : TGV 9284 (Neuchâtel 8h10 – Pontarlier 8h52/55 – Frasne 9h07/23 – Dole 10h05/07 – Dijon 10h37/40 – Paris 12h18)
  • Sauf le dimanche : R 5129 (Neuchâtel 10h37 – Bienne 11h08) + RE 2673 (Bienne 11h12 – Delle 12h24) + BUS 71000 ou 71006 (Delle 12h30 – Belfort TGV 12h56) + TGV 9218 (Belfort TGV 13h20 – Paris 15h37)
  • Le dimanche : R 5129 (Neuchâtel 10h37 – Bienne 11h08) + RE 2673 (Bienne 11h12 – Delle 12h24) + BUS 71002 (Delle 12h31 – Belfort TGV 12h57) + TGV 9218 (Belfort TGV 13h20 – Paris 15h37)
  • Sauf le week-end : ICN 518 (Neuchâtel 11h37 – Yverdon 11h54) + BUS 159 (Yverdon 12h08 – Vallorbe 12h46) + TGV 9268 (Vallorbe 13h01 – Paris 16h17).
  • Le week-end : ICN 518 (Neuchâtel 11h37 – Yverdon 11h54) + BUS 255 (Yverdon 12h00 – Vallorbe 12h53) + TGV 9268 (Vallorbe 13h01 – Paris 16h17).
  • Quotidien : R 5139 (Neuchâtel 12h37 – Bienne 13h08) + RE 2677 (Bienne 13h21 – Delémont 13h40) + S3 17351 (Delémont 13h43 – Bâle 14h22) + TGV 9222 (Bâle 14h34 – Paris 17h37)
  • Sauf le samedi : ICN 522 (Neuchâtel 13h37 – Genève 14h46) + TGV 9776 (Genève 15h42 – Paris 18h49)
  • Sauf le samedi : R 5149 (Neuchâtel 14h37 – Bienne 15h08) + RE 2683 (Bienne 15h12 – Delémont 15h40) + S3 17361 (Delémont 15h43 – Bâle 16h22) + TGV 9226 (Bâle 16h34 – Paris 19h37)
  • Quotidien : ICN 624 (Neuchâtel 14h37 – Genève 15h46) + TGV 9778 (Genève 16h29 – Paris 19h49).
  • Sauf le samedi : RE 2776 (Neuchâtel 15h32 – Le Locle 16h08) + TER 96422 (Le Locle 16h18 – Besançon Viotte 17h59) + TGV 6765 (Besançon Viotte 18h34 – Paris 21h07).
  • Les vendredis et dimanches : ICN 1626 (Neuchâtel 15h34 – Lausanne 16h15) + TGV 9270 (Lausanne 16h25 – Paris 20h21).
  • Le vendredi : ICN 526 (Neuchâtel 15h37 – Yverdon 15h54) + BUS 167 (Yverdon 16h15 – Vallorbe 16h53) + TGV 9270 (Vallorbe 17h01 – Paris 20h21)
  • Le dimanche : ICN 526 (Neuchâtel 15h37 – Genève 16h46) + TER 96570 (Genève 17h29 – Bellegarde 17h56) + TGV 6504 (Bellegarde 18h10 – Paris 20h49).
  • Sauf le dimanche : R 5157 (Neuchâtel 16h37 – Bienne 17h08) + RE 2687 (Bienne 17h12 – Delle 18h24) + BUS 71001 ou 71006 (Delle 18h30 – Belfort TGV 18h56) + TGV 9230 (Belfort TGV 19h21 – Paris 21h37)
  • Le dimanche : R 5157 (Neuchâtel 16h37 – Bienne 17h08) + RE 2687 (Bienne 17h12 – Delle 18h24) + BUS 71007 (Delle 18h31 – Belfort TGV 18h57) + TGV 9230 (Belfort TGV 19h21 – Paris 21h37)
  • Quotidien : RE 96454 (Neuchâtel 18h04 – Frasne 19h00) + TGV 9272 (Frasne 19h26 – Paris 22h21).

Neuchâtel > Paris gare de Lyon(à compter du 9 décembre)

  • Quotidien : RE 96436 (Neuchâtel 6h07 – Travers 6h26/27 – Pontarlier 6h51 – Frasne 7h04) + TGV 9260 (Frasne 7h16 – Dole 7h59/8h01 – Dijon 8h22/25 – Paris 10h01).
  • Quotidien : TGV 9284 (Neuchâtel 8h10 – Pontarlier 8h52/55 – Frasne 9h07/18 – Dole 10h01/03 – Dijon 10h26/35 – Paris 12h11).
  • Quotidien : RE 96454 (Neuchâtel 18h04 – Travers 18h21/23 – Pontarlier 18h47 – Frasne 19h00) + TGV 9272 (Frasne 19h16 – Paris 22h02).

D’autres trajets seront possibles (par Delle, Vallorbe, Bâle, Genève, Le Locle ou Lausanne), mais avec de parcours autour de 5h.

Paris gare de Lyon > Neuchâtel(jusqu’au 8 décembre)

  • Sauf le dimanche : TGV 9205 (Paris 6h15 – Belfort TGV 8h38) + BUS 71002 ou 71004 (Belfort TGV 9h02 – Delle 9h29) + RE 2662 (Delle 9h33 – Bienne 10h48) + R 5128 (Bienne 10h52 – Neuchâtel 11h23)
  • Quotidien : TGV 9261 (Paris 7h57 – Frasne 10h51) + RE 96439 (Frasne 10h58 – Neuchâtel 11h52)
  • Sauf le dimanche : TGV 9765 (Paris 9h11 – Genève 12h16) + ICN 629 (Genève 13h14 – Neuchâtel 14h22)
  • Quotidien : TGV 9211 (Paris 10h23 – Bâle 13h26) + S3 17342 (Bâle 13h37 – Delémont 14h17) + RE 2674 (Delémont 14h20 – Bienne 14h48) + R 5148 (Bienne 14h52 – Neuchâtel 15h23)
  • Quotidien : TGV 9769 (Paris 11h11 – Genève 14h16) + ICN 635 (Genève 15h14 – Neuchâtel 16h22)
  • Sauf le week-end : TGV 9269 (Paris 11h57 – Vallorbe 15h06) + BUS 164 (Vallorbe 15h13 – Yverdon 15h55) + ICN 635 (Yverdon 16h04 – Neuchâtel 16h22)
  • Quotidien : TGV 9773 (Paris 12h11 – Genève 15h27) + ICN 637 (Genève 16h14 – Neuchâtel 17h22)
  • Sauf le dimanche : TGV 9215 (Paris 14h23 – Belfort TGV 16h39) + BUS 71003 ou 71004 (Belfort TGV 16h52 – Delle 17h19) + RE 2686 (Delle 17h33 – Bienne 18h48) + R 5174 (Bienne 18h52 – Neuchâtel 19h23)
  • Le dimanche : TGV 9215 (Paris 14h23 – Belfort TGV 16h39) + BUS 71008 (Belfort TGV 17h03 – Delle 17h30) + RE 2686 (Delle 17h33 – Bienne 18h48) + R 5174 (Bienne 18h52 – Neuchâtel 19h23)
  • Quotidien : TGV 9273 (Paris 15h57 – Frasne 18h54) + RE 96455 (Frasne 19h05 – Neuchâtel 20h11)
  • Quotidien : TGV 9287 (Paris 17h57 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h07/09 – Frasne 20h52/58 – Pontarlier 21h09/11 – Neuchâtel 21h52)
  • Quotidien : TGV 9215 (Paris 18h23 – Bâle 21h26) + IC 1093 (Bâle 21h31 – Olten 21h55) + IR 2142 (Olten 22h03 – Bienne 22h45) + R 5192 (Bienne 22h52 – Neuchâtel 23h23)
  • Quotidien : TGV 9785 (Paris 19h11 – Genève 22h19) + IR 1749 (Genève 22h33 – Lausanne 23h12) + ICN 1649 (Lausanne 23h45 – Neuchâtel 0h25).

Paris gare de Lyon > Neuchâtel(à partir du 9 décembre)

  • Quotidien : TGV 9261 (Paris 8h03 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h00/02 – Frasne 10h44) + RE 96439 (Frasne 10h55 – Pontarlier 11h08 – Travers 11h31/33 – Neuchâtel 11h52)
  • Quotidien : TGV 9273 (Paris 15h58 – Dijon 17h34/37 – Dole 17h59/18h01 – Frasne 18h44) + RE 96455 (Frasne 19h08 – Pontarlier 19h27 – Travers 19h49/50 – Neuchâtel 20h11)
  • Quotidien : TGV 9287 (Paris 17h57 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h00/02 – Frasne 20h44/52 – Pontarlier 21h03/11 – Neuchâtel 21h52).

D’autres trajets seront possibles (par Delle, Vallorbe, Bâle, Genève, Le Locle ou Lausanne), mais avec de parcours autour de 5h.

Posted in Service 2012, Service 2013, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le TGV Paris – Berne sera prolongé à Interlaken dès le 9 decembre 2012

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Un TGV reliera directement Paris à Interlaken (BE) dès le 9 décembre prochain.

Un train quittera tous les soirs Paris à 17h57 à destination d’Interlaken, dès le changement d’horaire prévu le 9 décembre 2012. En sens inverse, une liaison sera mise en place les samedis et dimanches à 6h09 au départ d’Interlaken.

La ville bernoise lorgnait depuis longtemps sur l’arrivée du TGV. Un groupe de travail en avait sondé le potentiel. Au total, plusieurs dizaines de milliers de passagers devraient utiliser chaque année cette ligne directe, selon les analyses du groupe de travail.

Un dialogue avait finalement été lancé à l’automne 2011 avec les responsables du TGV. La décision de prolonger la ligne Paris – Berne jusqu’à Interlaken a été prise en mars 2012.

De nombreux touristes en provenance de régions lointaines comme l’Asie gagnaient déjà Berne via Paris, affirme le directeur du tourisme d’Interlaken, Stefan Otz. Cette ligne sera désormais plus attractive grâce à la liaison directe, selon lui.

On connaît désormais les horaires de la desserte TGV Paris – Berne – Interlaken :

  • TGV 9287 (quotidien) : Paris gare de Lyon 17h57 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h00/02 – Frasne 20h44/52 – Pontarlier 21h03/11 – Neuchâtel 21h52/55 – Berne 22h30/41 – Interlaken Ouest 23h35/38 – Interlaken Est 23h43.
  • TGV 9284 (les samedis et dimanches) : Interlaken Est 6h09 – Interlaken Ouest 6h12/14 – Berne 7h06/29 – Neuchâtel 8h06/10 – Pontarlier 8h52/55 – Frasne 9h07/18 – Dole 10h01/03 – Dijon 10h26/35 – Paris 12h11.
  • TGV 9284 (du lundi au vendredi) : Berne 7h29 – Neuchâtel 8h06/10 – Pontarlier 8h52/55 – Frasne 9h07/18 – Dole 10h01/03 – Dijon 10h26/35 – Paris 12h11.

L’office du tourisme d’Interlaken a déjà édité une brochure indiquant l’arrivée du TGV. Télécharger ce document

L’aller-retour quotidien Frasne – Berne en correspondance avec la desserte TGV Paris – Lausanne est maintenu. Voici les horaires à compter du 9 décembre :

  • TGV 9261 (Paris 8h03 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h00/02 – Frasne 10h44) + TER 96439 (Frasne 10h55 – Pontarlier 11h08 – Travers 11h31/33 – Neuchâtel 11h52/58 – Berne 12h36).
  • TER 96454 (Berne 17h23 – Neuchâtel 18h00/04 – Travers 18h21/23 – Pontarlier 18h47 – Frasne 19h00) + TGV 9272 (Frasne 19h16 – Dole 19h58/20h00 – Dijon 20h22/25 – Paris 22h02).

(Avec ATS).

Posted in Bourgogne, Jura, Loisirs, Service 2013, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Suppressions, détournements et modifications des horaires de certains TGV Paris – Lausanne et Paris – Berne entre le 30 mars et le 6 décembre

Posted by ardsl sur 29 septembre 2012

Des travaux entraînent des modifications dans les dessertes TGV entre Paris et la Suisse du 30 mars au 6 décembre.

Lausanne <> Paris

Les TGV 9260 (Lausanne 6h22 – Paris 10h10) et 9261 (Paris 7h57 – Lausanne 11h44) sont supprimés :

  • le 31 mars.
  • les 1er, 21 et 22 avril.
  • les 6, 7, 12, 13, 18, 19 et 27 mai.
  • les 2, 3, 9, 10, 16 et 17 juin.
  • les 29 et 30 septembre.
  • le 21 octobre.

Le TGV 9264 (Lausanne 8h22 – Paris 12h18) a été supprimé les 21 et 22 avril. Ce TGV a été détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Vallorbe, Frasne, Dole et Dijon) :

  • les 6, 7, 18, 19 et 27 mai.
  • les 2, 3, 9, 10, 16 et 17 juin.
  • les 29 et 30 septembre. Départs de Lausanne à 8h20.
  • le 21 octobre.

Le TGV 9268 (Lausanne 12h22 – Paris 16h17) :

  • a été supprimé les 6, 7, 18, 19 et 27 mai.
  • a été retardé les 2, 3, 4, 5 et 6 juillet et a circulé avec l’horaire suivant (Lausanne 14h18 – Vallorbe 14h52 – Frasne 15h14/16 – Dole 16h01/03 – Dijon 16h40/43 – Paris 18h18).
  • est détourné le 20 octobre par Genève (avec suppressions des arrêts à Vallorbe, Frasne, Dole et Dijon). Départ de Lausanne à 11h37.

Le TGV 9269 (Paris 11h57 – Lausanne 15h44) :

  • a été supprimé uniquement le 28 avril.
  • a été détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Dijon, Dole, Frasne et Vallorbe) les 6, 7, 18, 19 et 27 mai. Départ de Paris à 12h16. Arrivée à Lausanne à 16h47.
  • est détourné le 20 octobre par Genève (avec suppressions des arrêts à Dijon, Dole, Frasne et Vallorbe).

Le TGV 9270 (Lausanne 16h25 – Paris 20h21) a été détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Vallorbe, Frasne, Dole et Dijon) dimanche 6 et vendredi 18 mai.

Le TGV 9271 (Paris 13h57 – Lausanne 17h48) a été détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Dijon, Dole, Frasne et Vallorbe) dimanche 6 mai.

Le TGV 9272 (Lausanne 18h30 – Paris 22h21) :

  • a été détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Vallorbe, Frasne, Dole et Dijon) les 6, 7, 18  et 19 mai. Départ de Lausanne à 18h10. Arrivée à Paris à 22h29.
  • est détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Vallorbe, Frasne, Dole et Dijon) le 20 octobre.

Le TGV 9273 (Paris 15h57 – Lausanne 19h47) :

  • a été détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Dijon, Dole, Mouchard, Frasne et Vallorbe) les 6, 7, 18  et 19 mai. Départ de Paris à 15h42. Arrivée à Lausanne à 20h21.
  • est détourné par Genève (avec suppressions des arrêts à Dijon, Dole, Mouchard, Frasne et Vallorbe) le 20 octobre.

Le TGV 9277 (Paris 17h57 – Lausanne 21h47) est :

  • supprimé les 6, 7, 18 et 19 mai.
  • supprimé le 20 octobre. Les trajets entre Paris et Lausanne restent possible par correspondance à Genève.
  • avancé à 17h56 au départ de Paris du 13 août au 19 septembre (sauf le 17 septembre).

Berne <> Paris

Le TGV 9284 (Berne 7h29 – Paris 12h18) est supprimé :

  • le 31 mars.
  • les 1er, 21 et 22 avril.
  • les 6, 7, 8, 12, 13, 18, 19, 20 et 27 mai.
  • les 2, 3, 9, 10, 16 et 17 juin.
  • les 29 et 30 septembre.
  • le 20 octobre.

Le TGV 9284 est avancé :

  • les 15 et 16 septembre. Départ de Berne à 7h23. Arrivée à Neuchâtel à 8h04. Départ de Neuchâtel à 8h10.
  • du 8 au 14 octobre. Départ de Berne à 7h15.

Le TGV 9287 (Paris 17h57 – Berne 22h30) est supprimé :

  • les 30 et 31 mars.
  • les 20 et 21 avril.
  • les 5, 6, 7, 11, 12, 17, 18, 19 et 26 mai.
  • les 1er, 2, 8, 9, 15 et 16 juin.
  • les 28 et 29 septembre.

Le TGV 9287 (Paris 17h57 – Berne 22h30) a été retardé de 35 minutes à l’arrivée à Berne les 17 et 18 avril en raison de travaux.

Le TGV 9287 circule dans un horaire avancé de 2 heures (Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h06/08 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/19h05 – Pontarlier 19h16/27 – Travers 19h49/50 – Neuchâtel 20h11/14 – Berne 20h58) :

  • du 25 au 29 juin.
  • le lundi 2 juillet.
  • du lundi au vendredi entre le 12 novembre et le 6 décembre.

Le TGV 9287 circule dans un horaire avancé de 2 heures (Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h07/09 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/19h05 – Pontarlier 19h16/27 – Travers 19h49/50 – Neuchâtel 20h11/14 – Berne 20h58) :

  • les 3 et 4 juillet.
  • le jeudi 6 septembre.

Le TGV 9287 circule dans un horaire avancé de 2 heures (Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h07/09 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/19h05 – Pontarlier 19h16/27 – Travers 19h49/50 – Neuchâtel 20h11/15 – Berne 21h02) :

  • les 15 et 16 septembre.
  • les 6 et 7 octobre.

En conséquence, le TER 96455 (Frasne 19h05 – Neuchâtel 20h11) circule dans un horaire modifié (Frasne 20h58 – Pontarlier 21h09/11 – Neuchâtel 21h52, en correspondance à Frasne avec le TGV 9277 Paris 17h57 – Frasne 20h53 – Lausanne 21h47) les :

  • du 25 au 29 juin.
  • du 2 au 4 juillet.
  • les 6, 15 et 16 septembre.
  • les 6 et 7 octobre.
  • du lundi au vendredi entre le 12 novembre et le 6 décembre.

Les trajets entre Paris et Berne restent possible par correspondance à Bâle.

Les autres TGV entre Paris et la Suisse sont maintenus (voir les horaires des autres TGV Paris – Lausanne).

Posted in Suisse, Travaux, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , | 6 Comments »

Franche-Comté : trafic ferroviaire impacté par des travaux jusqu’au 15 décembre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

SNCF a organisé mardi 3 juillet une conférence de presse à Besançon sur les travaux qui vont affecter le trafic ferroviaire en Franche-Comté jusqu’au 15 décembre 2012.

Plusieurs chantiers vont entraîner la suppression, le détournement ou l’allongement du temps de parcours de certains trains.

Ligne Besançon – Dole – Dijon

Les travaux se concentrent sur le pont ferroviaire d’Auxonne qui supporte un trafic de plus de 80 trains par jour de 5h30 à 22h30.

Du 2 janvier au 29 juin, des travaux préparatoires (pose de 4 appareils de voie, signalisation temporaire, caténaire et modification du poste de régulation de sécurité d’Auxonne et tunnel de Champvans) ont eu lieu.

Du 3 juillet au 8 décembre inclus, les tabliers métalliques sont remplacés. Les travaux sur la voie 1 sont prévus jusqu’au 19 septembre. Ceux de la voie 2 ont commencé le 20 septembre. Durant cette période, les trains circulant sur une seule voie sur 3,7 kilomètres à une vitesse réduite à 60 km/h. Les circulations se font voie 2 du 3 juillet au 19 septembre et voie 1 du 20 septembre au 8 décembre. 8 TER (4 allers-retours) sont supprimés entre Dijon et Dole.

Télécharger la fiche horaire Besançon – Dijon valable du 3 juillet au 19 septembre

Attention, certains trains ont été supprimés les 6, 11, 13, 14, 16, 17, 20, 21, 28, 29, 30, 31 août et les 4 et 5 septembre. Détails

À compter du 20 septembre 2012, deux TER supplémentaires sont mis en service entre Dijon et Dole. Dans le cadre de la deuxième phase des travaux de remplacement du pont ferroviaire d’Auxonne sur la Saône, d’importantes modifications d’horaires sont appliquées entre le 20 septembre et le 8 décembre 2012 sur la ligne Dijon – Dole – Besançon. Un nouveau plan de transport a été instauré par SNCF. En complément de ce plan de transport, TER Franche-Comté remet en service deux TER, du lundi au vendredi, dans les deux sens. Ainsi, un TER partira à 6h08 de Dole et arrivera à 6h43 à Dijon. Un autre partira à 6h49 de Dijon et arrivera à Dole à 7h23. Exceptionnellement le 25 septembre 2012, ces deux TER ne circuleront pas.

Télécharger la fiche horaire Besançon – Dijon valable à partir du 20 septembre

Attention, les horaires de certains trains sont modifiés du 20 au 30 septembre. Détails

Attention, certains trains sont supprimés du 1er au 14 octobre. Détails

Les horaires des TGV Lausanne – Paris ont été ainsi adaptés jusqu’au 19 septembre :

  • 9260 : Lausanne 6h22 – Vallorbe 7h01 – Frasne 7h15/17 – Mouchard 7h44/46 – Dole 8h02/04 – Dijon 8h38/41 – Paris 10h11
  • 9264 : Lausanne 8h22 – Vallorbe 9h01 – Frasne 9h16/23 – Dole 10h05/07 – Dijon 10h41/44 – Paris 12h18
  • 9268 (sauf 02-06.07) : Lausanne 12h22 – Vallorbe 13h01 – Frasne 13h15/17 – Dole 13h58/14h00 – Dijon 14h35/38 – Paris 16h17
  • 9268 (02-06.07) : Lausanne 14h18 – Vallorbe 14h52 – Frasne 15h14/16 – Dole 16h01/03 – Dijon 16h40/43 – Paris 18h18
  • 9270 (les vendredis et dimanches) : Lausanne 16h25 – Vallorbe 17h01 – Frasne 17h16/18 – Dole 17h59/18h01 – Dijon 18h36/39 – Paris 20h21
  • 9272 : Lausanne 18h30 – Vallorbe 19h10 – Frasne 19h24/26 – Dole 20h07/09 – Dijon 20h43/45 – Paris 22h21
  • 9261 : Paris 7h57 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h06/08 – Frasne 10h51/53 – Vallorbe 11h06 – Lausanne 11h44
  • 9269 : Paris 11h57 – Dijon 13h34/37 – Dole 14h08/10 – Frasne 14h51/53 – Vallorbe 15h06 – Lausanne 15h44
  • 9271 (le dimanche) : Paris 13h57 – Dijon 15h34/37 – Dole 16h07/09 – Frasne 16h50/52 – Vallorbe 17h12 – Lausanne 17h48
  • 9273 : Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h07/09 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/56 – Vallorbe 19h09 – Lausanne 19h47
  • 9277 : Paris 17h57 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h08/10 – Frasne 20h53/56 – Vallorbe 21h09 – Lausanne 21h47.

Les horaires des TGV Lausanne – Paris sont ainsi adaptés du 20 septembre au 8 décembre :

  • 9260 : Lausanne 6h22 – Vallorbe 7h01 – Frasne 7h15/17 – Mouchard 7h44/46 – Dole 8h02/04 – Dijon 8h36/39 – Paris 10h11
  • 9264 : Lausanne 8h22 – Vallorbe 9h01 – Frasne 9h16/23 – Dole 10h05/07 – Dijon 10h37/40 – Paris 12h18.
  • 9268 : Lausanne 12h22 – Vallorbe 13h01 – Frasne 13h15/17 – Dole 13h58/14h00 – Dijon 14h35/38 – Paris 16h17
  • 9270 (les vendredis et dimanches) : Lausanne 16h25 – Vallorbe 17h01 – Frasne 17h16/18 – Dole 17h59/18h01 – Dijon 18h30/34 – Paris 20h21
  • 9272 : Lausanne 18h30 – Vallorbe 19h10 – Frasne 19h24/26 – Dole 20h07/09 – Dijon 20h40/44 – Paris 22h21
  • 9261 : Paris 7h57 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h06/08 – Frasne 10h51/53 – Vallorbe 11h06 – Lausanne 11h44
  • 9269 : Paris 11h57 – Dijon 13h34/37 – Dole 14h06/08 – Frasne 14h51/53 – Vallorbe 15h06 – Lausanne 15h44
  • 9271 (le dimanche) : Paris 13h57 – Dijon 15h34/37 – Dole 16h07/09 – Frasne 16h50/52 – Vallorbe 17h12 – Lausanne 17h48
  • 9273 : Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h06/08 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/56 – Vallorbe 19h09 – Lausanne 19h47
  • 9277 : Paris 17h56 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h07/09 – Frasne 20h53/56 – Vallorbe 21h09 – Lausanne 21h47.

Les TGV Berne – Paris sont impactés de la manière que les TGV Lausanne – Paris. (Ces trains sont couplés entre Frasne et Paris).

Ligne Besançon – Lons-le-Saunier

Plusieurs chantiers sont programmés sur cette ligne.

De mars à juillet, des travaux préparatoires ont lieu sur le pont ferroviaire de Montferrand (situé entre Mouchard et Besançon). Du 6 août au 14 octobre, les tabliers métalliques avec voie sur longrines bois sont remplacés par un tablier (112 mètres de long, 10 mètres de large) à poutrelles enrobées de béton avec voie ballastée. Des travaux de finition sont programmés du 15 octobre au 15 décembre.

Un renouvellement voie et ballast en suite rapide a lieu de Mouchard (km 393,248) à Passenans (km 423,111) entre le 6 août et le 27 octobre. Des travaux préparatoires ont débuté le 25 juin. Les conséquences sur la circulation ferroviaire sont très limitées. Télécharger la fiche infos travaux valable jusqu’au 3 août

Du 6 août au 14 septembre, deux autres opérations sont prévues :

  • confortement du PRA de Voiteur (km 431,180)
  • confortement de l’aqueduc de Montain (km 434,556).

Aucun train ne circule du lundi 6 août au samedi 13 octobre entre Besançon et Lons-le-Saunier. Un plan de transport routier est mis en place en place. Télécharger la fiche horaire Besançon – Lons-le-Saunier – Bourg-en-Bresse – Lyon valable jusqu’au 13 octobre

Les TGV Marseille – Strasbourg desservant Bourg-en-Bresse, Lons-le-Saunier et Besançon Viotte sont détournés par Besançon Franche-Comté TGV.

  • 5404/5 (jusqu’au 5 août et à partir du 14 octobre) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Viotte 13h01/04 – Lons-le-Saunier 13h58/14h01 – Bourg-en-Bresse 14h41/43 – Lyon Part-Dieu 15h26/36 – Valence TGV 16h10/13 – Avignon TGV 16h45/48 – Marseille 17h18.
  • 5404/5 (le 13 octobre) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Franche-Comté TGV 12h57/13h00 – Lyon Part-Dieu 15h26/36 – Valence TGV 16h12/15 – Avignon TGV 16h48/51 – Marseille 17h20.
  • 5404/5 (du 6 au 19 août, du 23 au 27 août et du 31 août au 12 octobre) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Franche-Comté TGV 12h57/13h00 – Lyon Part-Dieu 15h27/36 – Valence TGV 16h12/15 – Avignon TGV 16h48/51 – Marseille 17h20.
  • 5404/5 (du 20 au 22 août, du 28 au 30 août) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Franche-Comté TGV 12h55/58 – Bourg-en-Bresse 14h41/43 – Lyon Part-Dieu 15h26/36 – Valence TGV 16h12/15 – Avignon TGV 16h48/51 – Marseille 17h20.
  • 5430/1 (jusqu’au 5 août et à partir du 14 octobre) : Marseille 10h42 – Avignon TGV 11h11/14 – Valence TGV 11h46/49 – Part-Dieu 12h24/34 – Bourg-en-Bresse 13h14/16 – Lons-le-Saunier 13h51/59 – Besançon Viotte 14h54/57 – Belfort-Montbéliard TGV 15h27/30 – Mulhouse 15h53/56 – Colmar 16h21/24 – Strasbourg 16h49.
  • 5430/1 (du 1er au 9 octobre) : Marseille 10h42 – Avignon TGV 11h11/14 – Valence TGV 11h46/49 – Part-Dieu 12h24/34 – Besançon Franche-Comté TGV 14h59/15h02 – Belfort-Montbéliard TGV 15h27/30 – Mulhouse 15h53/56 – Colmar 16h21/24 – Strasbourg 16h49.
  • 5430/1 (du 6 août au 30 septembre et du 10 au 13 octobre) : Marseille 10h42 – Avignon TGV 11h11/14 – Valence TGV 11h46/49 – Part-Dieu 12h24/34 – Besançon Franche-Comté TGV 15h00/03 – Belfort-Montbéliard TGV 15h27/30 – Mulhouse 15h53/56 – Colmar 16h21/24 – Strasbourg 16h49.

Les voyageurs souhaitant se rendre à Besançon Viotte au départ de Strasbourg, Colmar, Mulhouse et Belfort-Montbéliard TGV arrivent à 12h55 ou 12h57 à Besançon Franche-Comté TGV. Pour regagner Besançon Viotte, ils doivent attendre le TER 896418 (Besançon Franche-Comté TGV 13h40 – Besançon Viotte 13h55).

Les voyageurs souhaitant se rendre à Lyon, Valence TGV, Avignon TGV ou Marseille au départ de Besançon Viotte doivent prendre le TGV à 12h58 ou 13h00 à Besançon Franche-Comté. Cela implique l’emprunt du TER 894521 (Besançon Viotte 11h36 – Besançon Franche-Comté TGV 11h49).

Les voyageurs souhaitant se rendre à Besançon Viotte au départ de Marseille, Avignon TGV, Valence TGV ou Lyon arrivent à 14h59 ou 15h00 à Besançon Franche-Comté TGV. Pour regagner Besançon Viotte, ils doivent emprunter le TER 894528 (Besançon Franche-Comté TGV 15h11 – Besançon Viotte 15h24).

Les voyageurs souhaitant se rendre à Belfort-Montbéliard TGV, Mulhouse, Colmar ou Strasbourg au départ de Besançon Viotte doivent prendre le TGV à 15h02 ou 15h03 à Besançon Franche-Comté TGV. Cela implique l’emprunt du TER 894527 (Besançon Viotte 14h36 – Besançon Franche-Comté TGV 14h49).

Aucune substitution n’est prévue pour les voyageurs au départ ou à destination de Bourg-en-Bresse et Lons-le-Saunier !

Le trafic TER est très impacté par ces travaux.

Sens Belfort > Besançon > Lons-le-Saunier > Bourg-en-Bresse > Lyon Part-Dieu (du 6 août au 13 octobre)

  • TER 895810/1 (Lons-le-Saunier 6h00 – Bourg-en-Bresse 6h40/42 – Part-Dieu 7h31, sauf le dimanche et 15 août) : train maintenu.
  • TER 895800/1 (Besançon Viotte 6h51 – Lons-le-Saunier 7h56/58 – Bourg-en-Bresse 8h37/44 – Part-Dieu 9h26) : train maintenu au départ de Lons uniquement du lundi au vendredi sauf le 15 août, correspondance assurée à Lons avec le car TER 43645 (Besançon Viotte 5h53 – Lons 7h48). Le samedi, train maintenu au départ de Bourg-en-Bresse, correspondance assurée à Bourg avec le car 43647 (Besançon Viotte 5h16 – Lons 7h22 – Bourg 8h34). Train supprimé le dimanche et le 15 août ; mise en place d’un car entre Bourg et Ambérieu.
  • TER 895824/5 (Belfort 7h33 – Besançon Viotte 8h49/51 – Lons-le-Saunier 10h00/02 – Bourg-en-Bresse 10h43/45 – Part-Dieu 11h26, sauf le dimanche et 15 août) : train maintenu entre Belfort et Viotte. Train maintenu entre Lons et Lyon sous le n° 895820/1. Correspondance assurée à Lons avec le car 43649 (Besançon Viotte 7h51 – Lons-le-Saunier 9h43, sauf le 15 août et les dimanches jusqu’au 2 septembre).
  • TER 895802/3 (Besançon Viotte 8h51 – Lons-le-Saunier 10h00/02 – Bourg-en-Bresse 10h43/45 – Part-Dieu 11h26, dimanche et fêtes) : train supprimé. Au départ de Bourg report sur le TER 886423 (Bourg-en-Bresse 10h45 – Part-Dieu 11h35). Correspondance assuré à Bourg avec le car 43679 (Lons 9h15 – Bourg 10h30). Aucune substitution routière entre Besançon et Lons.
  • TER 895836/7 (Belfort 13h36 – Besançon Viotte 14h49/51 – Lons-le-Saunier 16h00/02 – Bourg-en-Bresse 16h43/46 – Part-Dieu 17h26) : train maintenu entre Belfort et Viotte. Train maintenu entre Lons et Lyon sous le n° 895826/7. Correspondance assuré à Lons avec le car 43653 (Besançon 13h57 – Lons 15h52).
  • TER 895854/5 (Belfort 15h36 – Besançon Viotte 16h49/51 – Lons-le-Saunier 18h00/02 – Bourg-en-Bresse 18h44, sauf le samedi) : train maintenu uniquement entre Belfort et Viotte. Correspondance assurée à Viotte avec le car 43655 (Viotte 16h59 – Lons 18h54 – Bourg 20h06, sauf les samedis). Correspondance à Bourg avec le TER 889451 (Bourg-en-Bresse 20h31 – Part-Dieu 21h35).
  • TER 895848/9 (Belfort 18h36 – Besançon Viotte 19h49/51 – Lons-le-Saunier 21h00/02 – Bourg-en-Bresse 21h43/45 – Part-Dieu 22h28) : train maintenu uniquement entre Belfort et Viotte. Train maintenu entre Lons et Bourg sous le n° 895899 du lundi au vendredi (sauf le 15 août). Train maintenu entre Lons et Lyon sous le n° 895838/9 les dimanches et le 15 août ; les autres jours trajet assuré en autocar au départ de Bourg à 21h48. Correspondance assurée à Lons avec le car 43663 (Viotte 18h57 – Lons 20h52).

Sens Lyon Part-Dieu > Bourg-en-Bresse > Lons-le-Saunier > Besançon Viotte > Belfort (du 6 août au 13 octobre)

  • TER 895890/1 (Bourg-en-Bresse 7h17 – Lons-le-Saunier 7h57/8h00 – Besançon Viotte 9h09, sauf week-end et 15 août) : train maintenu jusqu’à Lons. Correspondance assurée avec le car 43620 (Lons 8h07 – Viotte 10h01).
  • TER 895822/3 (Part-Dieu 7h34 – Bourg-en-Bresse 8h14/16 – Lons-le-Saunier 8h57/9h01 – Besançon Viotte 10h09/11 – Belfort 11h29) : train maintenu uniquement entre Viotte et Belfort. Substitution par le car 43622 (Bourg 7h45 – Lons 8h57 – Viotte 10h52) en correspondance avec le TER 889402 (Part-Dieu 6h25 – Bourg 7h40, sauf les dimanches et le 15 août). Mise en place du car direct 76912 (Lyon Part-Dieu 6h55 – Bourg-en-Bresse 8h14) du lundi au vendredi à compter du 6 septembre. Aucune substitution entre Lyon et Bourg les dimanches et le 15 août.
  • TER 895804/5 (Part-Dieu 9h41 – Bourg-en-Bresse 10h19/20 – Lons-le-Saunier 10h59/11h01 – Besançon Viotte 12h09, week-end et 15 août) : train supprimé. Aucune substitution routière.
  • TER 895828/9 (Part-Dieu 9h41 – Bourg-en-Bresse 10h19/20 – Lons-le-Saunier 10h59/11h01 – Besançon Viotte 12h09/15 – Belfort 13h28, sauf week-end et 15 août) : train maintenu entre Viotte et Belfort. Train maintenu entre Lyon et Lons sous le n° 895814/5. Aucune substitution routière entre Lons et Besançon.
  • TER 895806/7 (Part-Dieu 16h34 – Bourg-en-Bresse 17h14/19 – Lons-le-Saunier 18h00/01 – Besançon Viotte 19h09, week-end et 15 août) : train maintenu jusqu’à Lons. Car de substitution 43648 (Lons 18h10 – Viotte 20h05) uniquement les dimanches à partir du 3 septembre.
  • TER 895842/3 (Part-Dieu 16h34 – Bourg-en-Bresse 17h14/19 – Lons-le-Saunier 18h00/01 – Besançon Viotte 19h09/11 – Belfort 20h29, sauf week-end et 15 août) : train maintenu entre Viotte et Belfort. Train maintenu entre Lyon et Lons sous le n° 895830/1. Aucune substitution routière entre Lons et Besançon.
  • TER 895812/3 (Part-Dieu 17h34 – Bourg-en-Bresse 18h17/19 – Lons-le-Saunier 19h02, sauf le samedi) : train maintenu.
  • TER 895808/9 (Part-Dieu 18h34 – Bourg-en-Bresse 19h17/19 – Lons-le-Saunier 19h59/20h01 – Besançon Viotte 21h09, sauf week-end et 15 août) : train maintenu jusqu’à Lons. Correspondance assurée à Lons avec le car 43634 (Lons 20h09 – Viotte 22h04).
  • TER 895846/7 (Part-Dieu 18h34 – Bourg-en-Bresse 19h17/19 – Lons-le-Saunier 19h59/20h01 – Besançon Viotte 21h09/17 – Belfort 22h28, week-end et 15 août) : train maintenu entre Viotte et Belfort. Train maintenu entre Lyon et Lons sous le n° 895834/5. Correspondance assurée à Lons avec le car 43634 (Lons 20h09 – Viotte 22h04).
  • TER 895816 (Part-Dieu 21h25 – Bourg-en-Bresse 22h30/32 – Lons-le-Saunier 23h12, le vendredi et le 14 août) : train maintenu.
  • TER 895818 (Part-Dieu 21h25 – Bourg-en-Bresse 22h27/32 – Lons-le-Saunier 23h12, le dimanche et le 15 août) : train maintenu.

Ligne Andelot  (Jura) – Oyonnax (Ain)

La ligne ferroviaire qui relie Oyonnax à Andelot par Saint-Claude et Oyonnax a été fermée plusieurs semaines durant l’été. Durant ces périodes, RFF a procédé à des travaux de modernisation (pose de rails de sécurité) et des travaux de maintenance (pose de traverses).

La section entre Oyonnax et Saint-Claude a été fermée uniquement du 9 au 26 juillet (lire notre article à ce sujet).

La section entre Andelot et Saint-Claude a été fermée du 9 juillet au 31 août.

Le TER 895500 (Saint-Claude 4h49 – Andelot 6h22) a circulé uniquement le 9 juillet. Aucune substitution n’a été mise en place les autres lundis.

Le TER 895502 (Saint-Claude 6h25 – Dole 8h45) a été remplacé :

  • par un transport à la demande (TAD) jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 5h45 – Champagnole 7h25 et le car 43594 (Champagnole 7h30 – Dole 9h05).
  • par le car 43602 (Saint-Claude 6h01 – Dole 9h05) à partir du 21 juillet.
  • les cars ne desservaient ni Arc-et-Senans, ni Montbarrey.

Le TER 895508 (Saint-Claude 9h54 – Andelot 11h58) a été remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 9h51 – Champagnole 11h31 et le car 43596 (Champagnole 11h36 – Andelot 11h54).
  • par le car 43588 (Saint-Claude 10h06 – Andelot 11h54) à partir du 21 juillet.

Le TER 895522 (Saint-Claude 15h10 – Mouchard 17h05) a été remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 14h32 – Champagnole 16h12 et le car 43598 (Champagnole 16h17 – Mouchard 17h05).
  • par le car 43604 (Saint-Claude 14h47 – Mouchard 17h05) à partir du 21 juillet.

Le TER 895520 (Saint-Claude 15h51 – Champagnole 17h12) a été remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 15h25 – Champagnole 17h10
  • par le car 43606 (Saint-Claude 15h40 – Champagnole 17h10) à partir du 21 juillet.

Le TER 895524(Saint-Claude 17h25 – Andelot 18h58) est remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 16h51 – Champagnole 18h31 et le car 43600 (Champagnole 18h36 – Andelot 18h54).
  • par le car 43608 (Saint-Claude 17h06 – Andelot 18h54) à partir du 21 juillet.

Le TER 895505 (Andelot 7h08 – Saint-Claude 9h10) est remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par le car 43365 (Andelot 7h08 – Champagnole 7h26) et un TAD Champagnole 7h31 – Saint-Claude 9h11.
  • à partir du 21 juillet, par le car 43555 (Andelot 7h08 – Saint-Claude 9h20).

Le TER 895511 (Dole 10h21 – Saint-Claude 12h37) a été remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par le car 43637 (Dole 10h21 – Champagnole 11h55) et un TAD Champagnole 12h00 – Saint-Claude 13h40.
  • à partir du 21 juillet, par le car 43627 (Dole 10h21 – Saint-Claude 13h25).
  • les cars ne desservaient ni Arc-et-Senans, ni Montbarrey.

Les TER 895515 (Andelot 12h08 – Saint-Claude 13h37) et 895525 (Andelot 17h12 – Saint-Claude 19h15) n’ont pas été remplacés.

Le TER 895525 (Champagnole 17h49 – Saint-Claude 19h15) a été remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par un TAD Champagnole 17h49 – Saint-Claude 19h37.
  • à partir du 21 juillet, le car 43641 (Champagnole 17h49 – Saint-Claude 19h16).

Le TER 895529 (Andelot 19h08 – Saint-Claude 20h37) a circulé uniquement le 31 août. Les autres vendredis, dimanches et le 15 août, il a été remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par le car 43639 (Andelot 19h08 – Champagnole 19h27) et un TAD Champagnole 19h32 – Saint-Claude 21h11.
  • à partir du 21 juillet, par le car 43563 (Andelot 19h08 – Saint-Claude 21h02).

Télécharger la fiche horaire Saint-Claude – Dole valable du 9 au 31 août

Le TER en Franche-Comté

22000 voyageurs empruntent chaque jour 220 TER qui circulent sur 770 kilomètres de lignes émaillées de 65 gares et haltes.

La ponctualité s’est redressée par rapport à la mise délicate du service 2012. Au mois de juin, elle dépasse les 92% sur toutes les lignes sauf une, la ligne Lyon – Belfort (80%).

Télécharger le dossier de presse

(Avec gazette.info).

Posted in Ain, Jura, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Lyria déclare la guerre à l’avion

Posted by ardsl sur 25 septembre 2012

Lyria, la société qui exploite les TGV reliant Paris aux principales villes suisses, gagne en autonomie. Objectif : prendre des parts de marché au transport aérien.

Le Suisse Alain Barbey, directeur général de Lyria, a longtemps travaillé chez Swissair, la compagnie aérienne helvétique. « Pour gagner des parts de marché sur l’avion, qui offre aux passagers un certain standard, il faut offrir le même dans les trains« , a-t-il expliqué mardi 25 septembre à Paris.

Lyria, filiale à 74% de SNCF et à 26% des CFF, créée en 2002, dessert les principales villes suisses : Zurich, Genève, Berne, Lausanne, Bâle et Neuchâtel. Une filiale fort rentable qui devrait réaliser cette année 315 millions d’euros de chiffre d’affaires et transporter près de 4,5 millions de passagers, souvent aisés. SNCF lui accorde son autonomie, comme elle l’a déjà fait pour Thalys (qui dessert Bruxelles, Amsterdam et Cologne) et Eurostar (Londres).

3h05 entre Paris et Genève

Cette autonomie s’accompagne d’un beau cadeau : 19 nouvelles rames, alors que jusqu’ici Lyria louait ses voitures à SNCF. Alors, en quoi consiste cette autonomie ? « Outre le fait de posséder notre propre flotte, notre délégation de tâches s’étend au personnel, aux horaires, à la politique des prix, à la gestion des taux d’occupation, à la publicité, à la communication« , a énuméré Alain Barbey.

Et quid du standard comparable à celui offert par les compagnies aériennes ? Pour les premières classes, Lyria Première offre avec le billet un repas, distribue gratuitement des journaux, et recrute un personnel parlant français, allemand et anglais, susceptible de « répondre au mieux aux demandes, aux désirs des passagers« . Paris – Bâle s’effectue en 3h03, Paris – Genève en 3h05. « Or, trois heures, c’est le seuil psychologique pour transférer l’aérien vers le rail« , a commenté Alain Barbey.

Un recrutement différent

Avec le train, pas de temps perdu pour l’enregistrement, pour l’attente des bagages à l’arrivée, sans oublier le trajet entre l’aéroport et le centre-ville. Lyria a déjà gagné par K.-O. sur Bâle, Easy Jet préférant se retirer de cette destination, en revanche le transporteur low cost s’est maintenu sur Genève, diversifiant son offre. « Nous avons gagné 6 points sur Genève, enlevant 57% de parts de marché. Et 9 points sur Bâle, totalisant 73% de parts de marché« , a ajouté le directeur général de Lyria.

Encore faut-il, pour conserver cette avance, que le rail ne soit pas fréquemment paralysé par les grèves. « Lyria possède toute liberté pour recruter son personnel. Nous prenons les meilleurs, en France, en Suisse, également à l’international« , a répondu Frank Bernard, le président de Lyria. Un personnel que l’on veut « très motivé« , et peut-être un peu moins syndiqué qu’à SNCF.

Les dessertes Marseille – Genève et Nice – Genève seront gérées par Lyria à compter du 9 décembre 2012 (lire).

(Avec lepoint.fr).

Posted in Aéroports, CFF, Fréquentation, Genève, Service 2012, Service 2013, SNCF, Suisse, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Des espaces de travail en gares de Berne pour le printemps 2013 et de Genève pour le printemps 2014

Posted by ardsl sur 19 septembre 2012

En Suisse, les voyageurs d’affaires vont pouvoir travailler tout en attendant leur train à partir du printemps 2013.

Dans le cadre d’un partenariat avec Regus, les CFF ouvriront des espaces de travail, salles de réunions et bureaux temporaires – appelés SBB Businesspoints – dans les gares de Berne et de Genève. Les CFF sont l’unique exploitant et propriétaire, Regus fournira la technologie et l’expertise du marché.

Le Businesspoint SBB de Berne ouvrira au printemps 2013 et celui de Genève, environ un an plus tard. Ces centres offriront toute une gamme de salles de réunion, de bureaux et d’espaces de travail – tous pouvant être réservés dans un délai très court et en toute flexibilité. Les salles de réunion sont équipées d’une technologie de pointe et peuvent accueillir jusqu’à 36 personnes. Les centres seront également équipés de Coffeepoints, où les voyageurs pourront patienter avant leur réunion, faire une pause ou discuter. Ils seront également accessibles aux titulaires des cartes Businessworld de Regus.

Ces nouveaux espaces rentrent dans la politique des CFF d’amélioration des services pour les voyageurs d’affaires. Elle a ainsi installé dans plus de 75% des wagons des prises électriques. Un réseau WLAN est disponible dans 75 wagons de première classe et dans 31 gares ferroviaires principales. De plus d’ici fin 2014, toutes les rames longues distances seront équipées d’amplificateurs de signaux 3G afin d’améliorer la réception des téléphones mobiles.

(Avec deplacementspros.com).

Posted in CFF, Genève, Suisse | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :