ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘carte Oùra’

Un syndicat mixte de transports en Rhône-Alpes début 2013

Posted by ardsl sur 10 octobre 2012

Les agglomérations de Lyon, Saint-Étienne, Bourgoin-Jallieu et Vienne ont signé le 19 janvier 2012 un protocole d’orientation pour la création d’un Syndicat métropolitain des transports (SMT). Objectif, rendre plus attractifs les déplacements entre les quatre agglomérations, en dépassant la complexité institutionnelle actuelle. Ce syndicat devrait voir le jour début 2013.

Ce n’est pas un hasard si la première action du pôle métropolitain unissant les agglomérations de Lyon, Saint-Étienne, Bourgoin-Jallieu et Vienne, porte sur l’amélioration des transports. Unies, ces quatre agglomérations « pèsent » près de 2 millions d’habitants, 140 communes et 1 million d’emplois.

Tarification zonale

Sans attendre la création d’un schéma métropolitain des services de déplacements, qui sera la feuille de route de la métropole en matière de mobilité pour les années à venir, ce nouveau syndicat mixte des transports (SMT) portera son effort sur deux actions prioritaires :

  • Mise en place d’une tarification multimodale zonale. L’objectif est d’aller au-delà des accords tarifaires existants, en développant un titre de transport, supporté par la carte OùRA!, qui permette de circuler sur l’ensemble des réseaux, quelles que soient les autorités organisatrices, avec une tarification par zones (« Carte Orange » métropolitaine). La mise en œuvre sera progressive ; il s’agit à court terme d’engager la dynamique, avant d’envisager un déploiement sur l’ensemble du territoire de l’aire métropolitaine lyonnaise et sur tous les réseaux.
  • Amélioration de l’accès au réseau métropolitain de transports en commun. L’idée est de faciliter l’accès des usagers à ce réseau, notamment en développant les parcs relais de stationnement et les autres modes de rabattement vers le réseau structurant (lignes complémentaires ou navettes de rabattement, itinéraires modes doux…).

Les quatre agglomérations et le SYTRAL membres du SMT veulent établir « des relations privilégiées » avec la Région Rhône-Alpes, autorité organisatrice des transports ferroviaires et les départements qui souhaiteraient s’inscrire dans cette démarche.

Lors de la séance plénière du 4 octobre, la Région Rhône-Alpes a approuvé le principe de la création d’un syndicat mixte de transports de type loi SRU pour l’aire métropolitaine lyonnaise. Tous les groupes politiques ont voté, à l’exception de l’UDC qui s’est abstenue. Pour Éliane Giraud (PS), vice-présidente aux transports, déplacements et infrastructures et à l’administration générale, « nous nous devions, en tant qu’autorité organisatrice des transports (AOT) régionale, de porter cette nouvelle instance de coordination, étape décisive de coopération institutionnelle, dont le travail sera rapidement perceptible pour les habitants ».

Consulter le texte de l’intervention de Guillaume Lissy (PS)

C’est quoi un pôle métropolitain ?
La constitution d’un pôle métropolitain s’inscrit dans le cadre de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Assimilé à un syndicat mixte fermé, le pôle métropolitain est un établissement public constitué par accord entre des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre, en vue d’actions d’intérêt métropolitain en matière :
  • de développement économique,
  • de promotion de l’innovation, de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la culture,
  • d’aménagement de l’espace par la coordination des schémas de cohérence territoriale dont le périmètre est identique à celui des EPCI qui composent le pôle,
  • de développement des infrastructures et des services de transport.

Ce syndicat mixte de transport (de type SRU) devrait voir le jour début 2013. Rayonnant sur l’aire métropolitaine lyonnaise, celui-ci regroupera cinq autorités organisatrices de transport : la Région, le SYTRAL, les communautés d’agglomération des Portes de l’Isère et du Pays Viennois, ainsi que Saint-Étienne Métropole.

Jean-Jack Queyranne président du SMT

« Il est prévu d’ouvrir cette structure aux départements« , précise Jean-Jack Queyranne (PS) qui présidera ce syndicat mixte. Il a même déclaré « vouloir engager dès 2013 une procédure d’ouverture pour permettre à d’autres collectivités AOT, comme les Conseils généraux, de rejoindre rapidement le syndicat mixte de transports pour l’aire métropolitaine lyonnaise ».

L’objectif de ces collectivités est de mieux organiser l’offre de transport public et de porter conjointement les projets de développement des infrastructures, d’intermodalité (covoiturage, parcs relais…) et de tarification. Ce qui reviendra à changer l’échelle de coordination des modes. L’occasion pour Jean-Jack Queyranne de se déclarer « favorable à ce que les Régions soient compétentes pour organiser la mobilité« .

(Avec mobilicites.com).

Publicités

Posted in Isère, Loire, Politique, Rhône, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Grenoble : inauguration lundi 17 septembre de l’agence de mobilité

Posted by ardsl sur 10 septembre 2012

Lundi 17 septembre, l’agence de mobilité de Grenoble sera inaugurée. Présentation.

Cette agence multimodale se situe au n° 15 du boulevard Joseph-Vallier. Accès par le réseau TAG :

  • tram C et lignes de bus 1 ou 17 à l’arrêt Vallier – Jaurès
  • tram C et ligne de bus 32 à l’arrêt Vallier – Docteur Calmette

Elle sera inaugurée par Éliane Giraud (vice présidente de la Région Rhône-Alpes), Marc Baïetto (président de Grenoble-Alpes Métropole), Michel Issindou (président du SMTC, député-maire de Gières), Richard Samuel (préfet de l’Isère), Michel Destot (député-maire de Grenoble) et Didier Rambaud (vice-président du Conseil Général de l’Isère chargé des  transports).

L’agence est un lieu de conseil en mobilité, de vente de titres « Tous transports », et de promotion des nouveaux moyens de déplacement. Elle concerne principalement la Région Urbaine Grenobloise, mais des services peuvent être proposés sur un périmètre plus étendu, notamment grâce à la billetique OùRA. Il ne s’agit donc pas d’une agence « TAG » ou « Transisère » ou « SNCF » ou « Métro-Vélo », … mais de la combinaison de tous ces services et d’autres au sein d’un même lieu. Cette agence multimodale est la première d’un réseau qui se construira au cours des prochaines années.

Portée par le SMTC, elle a été réalisée en partenariat avec tous les gestionnaires des réseaux de déplacement de la Région Urbaine Grenobloise (Région, Conseil Général, Métro, …).

En libre-service, vous trouverez de la documentation sur l’offre existante de transport, une borne d’information permettant d’accéder aux sites internet des gestionnaires de réseaux de déplacements, d’acheter et d’imprimer des titres « en ligne ».

Au guichet, vous pourrez auprès des conseillers obtenir un conseil en mobilité  pratique et pédagogique. Par exemple, des trajets ou modes de déplacement auxquels vous n’avez pas pensé, des explications sur la tarification … Mais aussi comment utiliser les sites internet relatifs aux déplacements, comment lire une grille horaire, comment utiliser une Métro vélo box, comment acheter des titres de transport, comment ….

Pour les professionnels, l’agence vous aide à promouvoir les modes alternatifs :

  • accompagner votre entreprise pour son PDE (Plan de Déplacements Entreprise)
  • mettre en place de pédibus et/ou vélobus dans votre école,
  • accompagner, initier des manifestions en faveur des nouveaux moyens de déplacement, …

L’agence est ouverte de :

  • de 8h30 à 18h30, du lundi au vendredi.
  • de 9h à 17h, le samedi.

Posted in Isère | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Création d’une ligne de bus entre Épinouze et la gare de Saint-Rambert-d’Albon

Posted by ardsl sur 3 septembre 2012

Le Conseil général de la Drôme et la Communauté de communes Rhône Valloire ont mis en place une ligne de bus entre Épinouze et la gare SNCF de Saint-Rambert-d’Albon. Elle fonctionne depuis le 3 septembre 2012.

La ligne dessert les communes d’Épinouze (1400 habitants), Saint-Sorlin-en-Valloire (2100 habitants), Anneyron (4000 habitants) et Saint-Rambert-d’Albon (5700 habitants).

Les horaires des bus sont conçus pour assurer les correspondances avec les TER desservant Lyon et Valence suivants :

  • 886106 : Saint-Rambert-d’Albon 6h57 – Part-Dieu 7h40
  • 886105 : Saint-Rambert-d’Albon 7h01 – Valence 7h31
  • 886108 : Saint-Rambert-d’Albon 7h07 – Jean-Macé 7h45 – Perrache 7h50
  • 886110 : Saint-Rambert-d’Albon 8h12 – Jean-Macé 8h56 – Perrache 9h01
  • 886111 : Saint-Rambert-d’Albon 8h24 – Valence 8h52
  • 886135 : Perrache 16h40 – Jean-Macé 16h44 – Saint-Rambert-d’Albon 17h23
  • 886126 : Valence 17h08 – Saint-Rambert-d’Albon 17h36
  • 886195 : Perrache 17h40 – Jean-Macé 17h44 – Saint-Rambert-d’Albon 18h23
  • 886139 : Perrache 18h10 – Jean-Macé 18h14 – Saint-Rambert-d’Albon 18h53
  • 886190 : Valence 18h29 – Saint-Rambert-d’Albon 18h56
  • 886141 : Part-Dieu 18h20 – Saint-Rambert-d’Albon 19h00.

La ligne fonctionne du lundi au vendredi (sauf les jours fériés). Le matin, deux arrivées en gare SNCF de Saint-Rambert-d’Albon à 6h45 et 7h55. Le soir, 3 départs de la gare de Saint-Rambert-d’Albon à 17h40, 18h35 et 19h10.

La ligne dessert les 6 arrêts suivants :

  • Épinouze stade
  • Saint-Sorlin-en-Valloire La Poste
  • Anneyron gymnase
  • Anneyron cité Lafuma
  • Saint-Rambert-d’Albon Coinaud
  • Saint-Rambert-d’Albon gare SNCF.

Télécharger les horaires de la ligne Épinouze – Saint-Rambert-d’Albon

Tarification

Le trajet coûte 2€ (achat au conducteur). Un abonnement mensuel sur la ligne vaut 40€.

Les abonnés TER peuvent charger sur leur carte OùRA ! leur abonnement à bord du bus (en espèces) ou chez le transporteur. Les personnes ne possédant pas de carte OùRA ! doivent se rendre en gare et remplir un formulaire pour obtenir une carte OùRA !

Le service est assuré par les Autocars Fayard.

Posted in Drôme | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Veolia gèrera le réseau STAS jusqu’en 2021

Posted by ardsl sur 7 juin 2012

Veolia a été le seul candidat à avoir remis une offre aux services de Saint-Étienne Métropole dans le cadre de la Délégation de service public (DSP) du réseau de transport en commun de l’agglomération. Son contrat est ainsi renouvelé dès le 1er juillet.

Le candidat sortant vient de remporter le renouvellement de sa délégation de service public des transports de la Communauté d’agglomération de Saint-Étienne Métropole pour neuf ans. Le contrat d’un montant de 47 millions d’euros par an, doit être signé en juin 2012 et entrera en vigueur le 1er juillet.

Dans le cadre de ce nouveau contrat de plus de 400 millions sur neuf ans, la Communauté d’agglomération (43 communes, 380000 habitants), a fixé de nouveaux objectifs à Veolia Transdev, notamment l’augmentation « continue » de la fréquentation sur la période du contrat et la maîtrise des dépenses.

La nouvelle délégation de service public qui démarre en juillet 2012 prévoit :

  • une nouvelle gamme tarifaire avec la création d’une zone unique sur l’ensemble du territoire (au lieu de 2 actuellement)
  • la possibilité de voyager librement de Firminy à Rive-de-Gier avec le même ticket du réseau STAS pendant 1h30
  • la possibilité de recharger sur la carte sans contact OùrA!
  • l’apport du post-paiement des billets à l’unité
  • une tarification sociale CMU
  • un tarif étudiant
  • le lancement d’un service de transport des personnes à mobilité réduite à la demande, sur toute l’agglomération avec des véhicules spécifiques.

Concernant l’information-voyageurs et la vente des titres, le contrat prévoit le déploiement de l’information temps réel sur mobile, l’ouverture d’un poste central d’information et la création d’une agence virtuelle sur internet.

Enfin, l’offre de tramway est augmentée avec l’acquisition de 3 rames de supplémentaires pour une mise en service prévue en 2015.

Dans un communiqué, les élus de l’opposition expliquent pourquoi ils se sont abstenus lors du vote de cette DSP . « Nos craintes ont été renforcées puisque nous avons appris que : les 3 nouvelles rames de tramway ne seraient pas en service avant 2015 au plus tôt, le projet de BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) ne verrait pas le jour avant 2019, et non plus 2014 comme annoncé, de futures hausses des tarifs à compter du 1er janvier 2013. Très concrètement pour le Pass 100 unités, en heures creuses aujourd’hui, nous pouvons faire 20 voyages, ce qui revient à 0,97 € le voyage. À compter du 1er janvier 2013, nous ne pourrons faire que 15 voyages maximum en heures creuses, ce qui reviendra à 1,05 € le voyage, soit une hausse du prix de 8,2 % ! »

(Avec zoomdici.fr et mobilicites.com).

Posted in Loire, Matériel, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Roanne : le réseau STAR desservira plus de communes dès 2014 et adoptera la carte Oùra en 2015

Posted by ardsl sur 2 janvier 2012

La délégation de service public (DSP) qui lie le Grand Roanne avec Veolia jusqu’au 31 décembre 2012 a été prolongée d’une année en raison de l’évolution à venir du périmètre de l’intercommunalité qui doit passer de 6 à 40 communes, avec l’intégration des communautés de communes de l’Ouest roannais, de la Côte roannaise, de La Pacaudière, du Pays de Perreux ainsi que de la commune de Saint-Alban-les-Eaux.

S’il n’est pas envisagé d’offrir le même niveau de service de transports en commun sur tout ce territoire, une réflexion sera conduite pour l’améliorer et l’adapter aux déplacements. L’enquête sur les déplacements devrait en cela être précieuse. Le Grand Roanne a fait appel au bureau d’études spécialisé SP 2 000/EREA conseil pour se faire accompagner sur les orientations à prendre pour le futur contrat et définir un cahier des charges qui permettra ensuite de lancer l’appel d’offres en vue du renouvellement de délégation qui interviendra donc au 31 décembre 2013.

La carte Oùra sur le réseau STAR en 2015

En 2015, les usagers roannais devraient pouvoir prendre un bus de l’agglo, un train et le métro de Lyon, avec un seul ticket. C’est le dispositif Oùra qui le permettra une fois que le Grand Roanne y aura été intégré.

OuRA, c’est quoi ? Cela signifie « Où vous voulez en Rhône-Alpes » et désigne un dispositif mis en place pour faciliter la vie des usagers des transports en commun en leur proposant de voyager avec un ticket unique sur la région, la carte à puce OùRA, avec un tarif intermodal. Pour le moment, seuls les gros réseaux de transport en commun se sont associés au sein d’OùRA. Outre les trains express régionaux (TER), on retrouve les réseaux urbains de Grenoble, Lyon, Saint-Étienne, Valence et Genève, mais il en manque encore plusieurs pour que l’offre soit complète dont le service des transports de l’agglomération roannaise (STAR).

Pour rejoindre cette plateforme, le Grand Roanne a signé une convention, avec toutes les autres collectivités associées qui fixe les engagements financiers. Ainsi, de 2012 à 2016, il y aura 7,9 millions d’investissement pour le système billettique mutualisé et les assistances à maîtrise d’ouvrage dont 100 000 euros pris en charge par le Grand Roanne et 5,9 millions en fonctionnement dont 30 500 euros par an pour le Grand Roanne à partir de 2014. Une fois que le réseau de transports de l’agglomération fera partie intégrante d’OùRA, il faudra équiper en 2015 tous les bus de valideurs adaptés comme ceux qu’on trouve en gare de Roanne, ce qui représentera un investissement d’environ 700 000 euros. « De toute façon, il aurait fallu à un moment ou un autre changer les valideurs actuels qui sont devenus obsolètes et dont on ne sait même pas si on peut les réparer », indique Jean-Luc Chervin, vice-président du Grand Roanne en charge des transports. « On prend le train en route… »

(Source : Le Progrès).

Posted in Loire | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :