ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Chagny’

Travaux majeurs entre Chalon-sur-Saône et Mâcon

Posted by ardsl sur 26 août 2012

D’importants travaux sont programmés en 2012 et 2013 sur la ligne ferroviaire entre Chalon-sur-Saône et Mâcon.

Du 4 septembre au 28 octobre

Il s’agit de travaux préparatoires à un grand chantier de modernisation de la voie (remplacement des voies, du ballast et des aiguillages) programmé en 2013.

De plus, des aiguillages secondaires seront démontés entre Fleurville et Senozan.

Quelles conséquences ?

Ces travaux auront un impact de 10 minutes en moyenne sur tous vos trajets entre :

  • Chalon & Mâcon en TER omnibus
  • Dijon & Chalon en TER omnibus
  • Dijon & Nevers en TER
  • Dijon, Chalon, Mâcon & Lyon en TER Intercités.

Au total, 92 trains sont directement impactés. Les TGV circulant entre la Bourgogne et Lyon sont également concernés.

Indirectement, ces travaux auront des conséquences sur le fonctionnement de la gare de Dijon, puisqu’un grand nombre de lignes ferroviaires s’imbriquent dans l’agglomération dijonnaise.

Elles sont souvent :

  • en correspondance (ex : sud <> nord). Pendant cette période, toutes les correspondances à Dijon sont fragiles.
  • en continuité (6 trains par jour et par sens effectuent le parcours Lyon – Mâcon – Chalon – Dijon puis Paris Bercy).

Pour les voyageurs entre la Bourgogne et Paris, il est recommandé de privilégier les trajets en TGV depuis Mâcon TGV, Le Creusot TGV, Chalon-sur-Saône, Beaune, Dijon et Montbard.

Pour les voyageurs ayant une correspondance TER + TGV à Dijon, il est recommandé d’emprunter le TER précédent.

Pour les voyages entre le nord et le sud de la Bourgogne, il est recommandé d’emprunter les TER Paris Bercy – Lyon Part-Dieu.

Week-ends du dernier trimestre 2012

Réseau Ferré de France travaille à favoriser la fluidité des circulations entre Chalon et Mâcon. Pour cela, SNCF met en place des installations qui permettent de circuler indifféremment dans un sens ou dans un autre sur chaque voie (IPCS). Ceci permet notamment de pouvoir changer de voie pour éviter un obstacle ou un train en panne.

Quelles conséquences ?

Du samedi 20 octobre 13h au dimanche 21 octobre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon et Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg-en-Bresse.

Le dimanche 28 octobre en matinée et le dimanche 18 novembre en matinée : la desserte est légèrement adaptée sur la ligne Dijon – Mâcon.

Du samedi 1er décembre 13h au dimanche 2 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Dijon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Dijon et Nevers sont toutes terminus ou origine Chagny.

Du samedi 8 décembre 13h au dimanche 9 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon & Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg en Bresse.

Posted in Bourgogne, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Temps de parcours allongé de 4 minutes pour tous les TER Lyon – Dijon en 2013 et 2014

Posted by ardsl sur 3 juillet 2012

La Région Bourgogne a organisé jeudi 31 mai à Dijon le comité de ligne de l’étoile dijonnaise et jeudi 21 juin à Mâcon le comité de ligne Lyon – Dijon. À retenir une amélioration significative de la ponctualité, un allongement de 4 minutes du temps de trajet entre Lyon et Dijon et un programme copieux de travaux qui impactera aussi les TGV Lyon – Metz, Lyon – Strasbourg, Paris – Lausanne, Paris – Berne et les trains de nuit.

Ponctualité

Des progrès conséquents sont observés avec les nouveaux horaires 2012.

Le mois de février a été délicat en raison de la panne de plusieurs trains en période de pointe et d’une paralysie des aiguillage de la gare de Dijon (le 14 février). La mauvaise régularité de février est principalement due à l’informatisation de la gestion des circulations (depuis la Commande Centralisée du Réseau à Dijon). Cette informatisation qui se poursuit a généré des perturbations temporaires liées à la mise en place et à la prise en main du nouveau système d’exploitation.

La ponctualité de ligne Dijon – Mâcon a été de 92% en avril 2012. Les résultats sont meilleurs pour la ligne la Bresse avec 95% de régularité.

Les TER Bercy – Part-Dieu ont subi d’importants retards en mars et en avril, en raison d’un RVB (renouvellement voie ballast) entre Melun et Combs-la-Ville. La ponctualité des TER Bercy – Dijon – Part-Dieu a été de 84% en avril 2012. En 2011, la ponctualité des TER Lyon – Dijon a été de 80%.

Sur Dijon – Mâcon, la ponctualité depuis le début de l’année 2012 est de 89%. C’est 4 points de plus en qu’en 2011. La ponctualité se redresse y compris dans les heures de pointe (gain de 5 points).

Sur Dijon – Saint-Amour, la ponctualité depuis le début de l’année 2012 est de 92%. C’est un point de plus qu’en 2011. La ponctualité se redresse y compris dans les heures de pointe (gain de 5 points).

Une rame de réserve est en place à Dijon. Elle a été utilisée plus de 60 fois depuis le 1er janvier, en particulier sur les trajets Dijon – Lyon. Une locomotive supplémentaire a été obtenue fin avril. Une organisation pour le dépannage des trains a été mise en place à Laroche-Migennes.

Travaux

Plusieurs chantiers majeurs sont programmés : mise en place d’IPCS entre Chalon-sur-Saône et Mâcon, remplacement d’aiguillages à Dijon, un renouvellement de la voie et du ballast entre Chalon et Mâcon … Un programme copieux de travaux qui impactera aussi les TGV Lyon – Metz, Lyon – Strasbourg, Paris – Lausanne, Paris – Berne et les trains de nuit.

2012

Les travaux suivants sont programmés :

  • La modernisation des installations de signalisation (IPCS, installations permanentes de contre-sens) entre Chalon-sur-Saône et Mâcon va engendrer des retards des 5 à 10 minutes en septembre et en octobre.
  • RVB entre Villeneuve-Saint-Georges et Cesson (21km) du 1er janvier au 4 mai.
  • Maintenance entre Dijon et Tonnerre pendant plusieurs week-ends.
  • Étanchéité sur un ouvrage d’art entre Saint-Florentin et Tonnerre en juin.
  • Renforcement électrique,  maintenance et étanchéité du pont de la Brenne.
  • Intervention sur le tunnel de Blaisy-Bas entre Aisy et Dijon.
  • Modernisation du pont d’Auxonne et modification des installations de signalisation.
  • Nœud dijonnais : remplacement des appareils de voie (aiguillages) entre juin et octobre : coupures sur quelques week-ends.
  • Maintenance entre Dijon et Is-sur-Tille.
  • Modernisation des infrastructures en gare de Dijon du 27 février au 23 mars et du 19 novembre au 30 novembre, travaux de nuit.
  • Travaux de modernisation des infrastructures de voies et d’aiguillages du 9 mai au 7 septembre, sur le secteur de Dijon-Perrigny.
  • Modernisation et renforcement des aiguillages du 02 janvier au 14 décembre, avec périodes de ralentissement de la circulation entre le 20 août et le 07 décembre. Une coupure complète des circulations aura lieu les 20/21 octobre, 01/02 décembre et 8/9 décembre de 13h06 à 13h05.

Conséquences à prévoir sur les circulations ferroviaires :

  1. Coupure de tous les axes de l’étoile dijonnaise du 10 août 23h au 12 août 15h.
  2. Coupure entre Champigny et Laroche-Migennes du 24 septembre au 5 octobre entre 9h25 et 15h30.
  3. Coupure entre Dijon et Montereau entre 9h et 13h les 29 et 30 septembre ainsi que les 3 et 4 novembre.
  4. Coupure entre Dijon et Is-sur-Tille du 20 octobre 13h au 21 octobre 13h.
  5. Coupure entre Chalon et Mâcon du 20 octobre 13h au 21 octobre 13h, du 1er décembre 13h au 2 décembre 13h et du 8 décembre 13h au 9 décembre 13h.
  6. Coupure entre Laroche-Migennes et Sens le 28 octobre de 6h05 à 9h30, le 3 novembre de 8h25 à 11h35, le 4 novembre de 13h05 à 17h30 et le 10 novembre de 18h à 20h.
  7. Coupure entre Nuits-Saint-Georges et Beaune du 1er décembre 13h30 au 2 décembre 13h30. Les TER Dijon – Lyon seront supprimés entre Dijon et Mâcon.
  8. Travaux nocturnes sur le pont route de Beaune du 10 décembre 2012 au 13 décembre 2013.

2013

  1. Travaux nocturnes sur le pont route de Beaune du 10 décembre 2012 au 13 décembre 2013.
  2. Remplacement d’aiguillage entre Tonnerre et Montbard pendant 12 semaines entre le 7 janvier et le 22 mars.
  3. Remplacement d’aiguillage entre Montbard et Les Laumes pendant 10 semaines du 14 janvier au 22 mars.
  4. Modernisation des aiguillages dans le nœud dijonnais : 5 mois de travaux nocturnes entre le 4 février et le 28 juin.
  5. Dépose d’aiguillage : 11 semaines de travaux nocturnes entre Chalon-sur-Saône et Mâcon du 18 février au 3 mai.
  6. Modernisation de la section Gevrey – Chagny : 23 semaines de travaux nocturnes entre le 18 février et le 31 octobre.
  7. Travaux nocturnes de modernisation des voies entre Chagny et Chalon-sur-Saône pendant 8 mois entre le 18 février et le 2 novembre avec 3 à 4 minutes de ralentissement des circulations.
  8. Modernisation de l’infrastructure en gare de Dijon : 8 mois de travaux nocturnes entre le 25 février et le 29 novembre.
  9. Pont route en gare de Beaune : 7 semaines de travaux nocturnes en mars et en octobre.
  10. Confortement de 7 aqueducs entre Seurre et Louhans du 25 mars au 3 mai.
  11. Travaux nocturnes préparatoires avant rénovation entre Chalon-sur-Saône et Mâcon pendant 15 semaines entre le 6 mai et le 16 août.
  12. Modernisation de la ligne entre Dijon et Les Laumes pendant 2 semaines en mai et 7 semaines en octobre et novembre.
  13. Maintenance de la ligne Dijon – Is-sur-Tille sur 4 semaines entre juin et septembre.
  14. RVB entre Châlon et Mâcon : travaux nocturnes pendant 11 semaines entre le 12 août et le 25 octobre.
  15. Modernisation à Port sec de Pacy pendant 11 semaines en juillet, puis de fin octobre à mi-décembre.
  16. Modernisation de la ligne entre Saint-Florentin et Montbard pendant 7 semaines entre les 16 septembre et le 31 octobre.
  17. Modernisation de la bifurcation de Longvic pendant 3 semaines, du 30 septembre au 18 octobre.

Fréquentation

Hausse de 9% des voyages entre Dijon et Beaune entre le premier trimestre 2011 et le premier trimestre 2012. Sur la même période, la hausse atteint 8% sur la relation Mâcon – Lyon et 5% sur les relations Dijon – Chalon-sur-Saône et Dijon – Mâcon.

4700 voyageurs sont comptabilisés chaque jour en gare de Chalon-sur-Saône. Ils sont 3900 à Mâcon, 2300 à Beaune, 1100 à Chagny et 950 à Tournus.

Modification des horaires d’ouverture des guichets

  • Chalon-sur-Saône : du lundi au vendredi de 5h30 à 19h30 ; le samedi de 8h15 à 17h45 ; le dimanche de 12h30 à 19h30.
  • Chagny : le lundi de 5h50 à 12h10 et de 12h30 à 18h10 ; du mardi au vendredi de 6h40 à 14h25 ; le samedi de 8h20 à 12h et de 13h15 à 17h ; le dimanche de 12h à 19h.
  • Tournus : du lundi au jeudi de 7h10 à 14h50 ; le vendredi de 7h10 à 19h30 ; le samedi de 8h10 à 16h15 ; le dimanche de 14h10 à 20h15.

Gare de Dijon

L’accès piétons depuis la rue Mariotte sera ouvert en septembre ou en octobre 2012.

Mise en service du tramway à Dijon

La ligne T1 (Dijon gare – Quétigny centre) sera mise en service le 1er septembre 2012.

Un tarif promotionnel sera mis en place les 1er et 2 septembre.

Tarification

Les cartes Bourgogne liberté ont augmenté de 1€ le 1er juillet 2012. Elles coûteront désormais 31€ (ou 28€ pour les moins de 26 ans).

Service 2013

Ligne Dijon – Lyon

Le temps de parcours des TER entre Dijon et Lyon va augmenter de 4 minutes.

Les horaires sont inchangés au niveau de Dijon. Toujours un train toutes les heures du lundi au vendredi (sauf jours fériés) pour Lyon Part-Dieu à la minute 40 de 5h40 à 20h40. Le samedi, un train toutes les 2 heures de 6h40 à 18h40. Le dimanche et fêtes, un train toutes les 2 heures de 6h40 à 20h40.

À Chalon-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 22 (au lieu de la minute 23 actuellement).

À Mâcon, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 57 (au lieu de la minute 54).

À Belleville-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 11 (au lieu de la minute 08).

À Villefranche-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 20 (au lieu de la minute 18).

À Saint-Germain-au-Mont-d’Or, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 29 (au lieu de la minute 27).

À Lyon Part-Dieu, les arrivées se feront à la minute 44 (au lieu de la minute 40). Les départs se feront à la minute 16 (au lieu de la minute 20).

Hormis ces décalages de quelques minutes, l’offre TER Dijon – Lyon sera inchangée.

Ligne Dijon – Bourg-en-Bresse

Le TER 891819 (Dijon 18h43 – Bourg-en-Bresse 20h28) sera avancé de 4 minutes au départ de Dijon. Il arrivera à Bourg à 20h21.

Aucun autre changement.

Service 2014

Les allongements des temps de parcours mis en œuvre au SA 2013 seront reconduits.

Pour en savoir plus, télécharger :

Posted in Ain, Bourgogne, Comités de ligne, Fréquentation, Retards / Suppressions, Rhône, Service 2012, Service 2013, Service 2014, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés dimanche 17 juin

Posted by ardsl sur 17 juin 2012

Suicide en gare d’Orange

Un Vauclusien de 46 ans s’est donné la mort à 13h45 en se jetant sous un train de marchandise, à la gare d’Orange. Peu de voyageurs étaient sur le quai à ce moment-là. Seule une employée de SNCF a assisté à la scène. Elle avait discuté avec l’individu quelques minutes avant son acte désespéré. Les trains en partance de Lyon et de Marseille ont été interrompus pendant près d’1h30. Un TGV a été supprimé. Les pompiers, les polices nationale et municipale d’Orange ainsi que la police technique et scientifique d’Avignon se sont rendus sur place.

Chagny : chute mortelle

Une femme de 40 ans est décédée en tombant d’un pont enjambant la ligne Dijon – Lyon à Chagny. Les pompiers de Chagny ainsi qu’un chef de groupe de Chalon-sur-Saône sont intervenus vers 20h15, mais les secours n’ont rien pu faire pour sauver la victime. Les circonstances de cette chute ne sont pas encore connues et devront être déterminées par l’enquête de la gendarmerie.

Trains supprimés

  • TGV 9763 (Paris 8h11 – Genève 11h27) : supprimé uniquement entre Simandre et Genève, en raison d’une collision avec une voiture à Simandre (Ain). Les passagers ont acheminés à destination en autocar (lire).

Trains retardés

1h45 de retard pour le TGV 6228 (Montpellier 21h24 – Paris 0h56) en raison d’un acte de malveillance.

1h30 de retard pour le TGV 9768 (Genève 9h42 – Paris 12h52) en raison de la collision entre le 9763 et une voiture à Simandre. Ce train a dû retourner à Bellegarde, puis être détourné par Culoz.

1h15 de retard pour :

  • le TER 17717 (Part-Dieu 13h20 – Marseille 16h54) en raison d’un accident de personne à Orange.
  • le TER 17816 (Part-Dieu 19h20 – Dijon 21h19) en raison d’un suicide à Chagny.

1h de retard pour :

  • le TGV 6818/9 (Genève 12h42 – Nice 19h05) en raison de l’attente d’un personnel à Bellegarde.
  • le TER 17716 (Marseille 13h06 – Part-Dieu 17h32) en raison d’un accident de personne à Orange.
  • le TER 17765 (Bercy 17h38 – Part-Dieu 22h40) en raison d’un suicide à Chagny.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 17704 (Marseille 9h06 – Part-Dieu 12h40) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 17405 (Veynes 15h28 – Briançon 17h13).

30 minutes de retard pour :

  • le TER 17755 (Dijon 10h40 – Part-Dieu 12h40) en raison d’un incident technique sur le train.
  • l’IC 4480/1 (Bordeaux 10h44 – Part-Dieu 18h20) en raison de l’affluence à Limoges.
  • le TER 17403 (Veynes 11h08 – Briançon 12h44).
  • le TER 18531 (Part-Dieu 14h40 – Bourg-Saint-Maurice 17h43) en raison de la réutilisation de la rame du 18538.
  • le TGV 4640/1 (Strasbourg 19h08 – Part-Dieu 23h14) en raison d’un suicide à Chagny.
  • le TGV 7762/3 (Mulhouse 20h07 – Part-Dieu 23h14) même motif.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 18538 (Bourg-Saint-Maurice 10h55 – Part-Dieu 14h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48) en raison d’un incident technique sur le train et de la panne d’un autre train.
  • le TGV 9769 (Paris 11h11 – Genève 14h16) en raison d’un détournement par Culoz.
  • le TGV 5016/7 (Nice 11h27 – Lille Europe 18h57) en raison de travaux.
  • le TGV 9864/5 (Nice 11h27 – Bruxelles 19h42) même motif.
  • le TGV 9773 (Paris 12h11 – Genève 15h27) en raison d’un détournement par Culoz.
  • le TER 96510/1 (Part-Dieu 12h38 – Genève 14h27) en raison du retard du 9769.
  • le TGV 9772 (Genève 13h42 – Paris 16h52) en raison d’un détournement par Culoz.
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h46).
  • le TER 17960/1 (Annecy 16h52 – Part-Dieu 18h52) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 883630 (Chambéry 17h36 – Ambérieu 18h47) même motif.
  • le TER 17994/5 (Part-Dieu 19h06 – Annecy 20h59) en raison de la réutilisation de la rame du 17960/1.
  • le TER 17407 (Veynes 19h33 – Briançon 21h24).
  • le TGV 6221 (Paris 20h07 – Montpellier 23h24) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 886750/1 (Part-Dieu 21h24 – Saint-Étienne 22h10) en raison d’un incident technique sur le train.

20 minutes de retard pour :

  • le TGV 5112/3 (Lille Europe 9h02 – Montpellier 13h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05) même motif.
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05) même motif.
  • le TER 895836/7 (Belfort 13h36 – Part-Dieu 17h26) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 4852/3 (Marseille 15h14 – Strasbourg 20h46) en raison de l’affluence à Marseille.
  • le TGV 6628 (Part-Dieu 18h04 – Paris 20h14) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 884531 (Bellegarde 18h09 – Évian 19h27) en raison de l’affluence à Bellegarde.
  • le TER 884630/1 (Bellegarde 18h09 – Saint-Gervais 19h55) même motif.
  • le TER 17633 (Part-Dieu 18h14 – Grenoble 19h33).

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 6232 (Figueras 10h20 – Paris 15h56).
  • le TGV 6062 (Perpignan 10h51 – Paris 15h56).
  • le TGV 6212 (Béziers 12h31 – Paris 17h56).
  • le TER 884620/1 (Bellegarde 14h09 – Saint-Gervais 15h55) en raison de la correspondance avec le 9769.
  • le TGV 6052 (Montpellier 14h24 – Paris 17h56).
  • le TGV 9249 (Paris 14h41 – Milan 21h45) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Modane.
  • le TGV 7766/7 (Marseille 15h14 – Mulhouse 19h53) en raison de l’affluence à Marseille.
  • l’EC 36 (Milan 17h25 – Genève 21h18).
  • le TER 96574/5 (Saint-Gervais 17h03 – Part-Dieu 20h28) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17408 (Marseille 17h35 – Laragne 20h00).
  • le TER 96576/7 (Évian 17h35 – Part-Dieu 20h28) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17410 (Marseille 18h35 – Laragne 20h59) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 17429 (Laragne 20h01 – Marseille 22h14).
  • le TER 886752/3 (Part-Dieu 22h20 – Saint-Étienne 23h15) en raison de la panne d’un autre train.

(Avec le jsl.com et Vaucluse Matin).

Posted in Ain, Bourgogne, Passage à niveau, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Projet de LGV POCL : le fret s’invite dans le débat

Posted by ardsl sur 10 janvier 2012

Une rencontre organisée à Lyon fin décembre 2011 a posé la question du fret dans le projet de POCL. Une LGV axée vers un trafic passagers, mais qui ne peut aujourd’hui totalement s’affranchir d’une composante marchandises. La LGV POCL devrait permettre de dégager des sillons pour d’autres projets fret en Rhône-Alpes.

Au départ tout le monde semble d’accord pour dire que le projet de LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL) n’est clairement pas un projet fret. Ne serait-ce que parce que les 200 TGV qui circuleront chaque jour sur la future ligne excluent tout trafic de trains de fret (hors hypothétiques circulations de nuit), du moins tel qu’on les conçoit et organise aujourd’hui.

Mais les différents intervenants de la rencontre de Lyon fin 2011 n’ont eu de cesse de montrer que l’arrivée du POCL aura forcément des conséquences sur le fret, ne serait-ce qu’en raison du Grenelle et de l’engagement national pour le fret ferroviaire pris en 2009.

À ce contexte favorable s’ajoutent par ailleurs les paramètres propres à cette LGV. L’un des premiers effets de la mise en service du POCL sera en effet de libérer de la capacité sur le réseau historique, notamment sur les secteurs les plus contraints actuellement pour les circulations de trains fret, entre Paris et Orléans d’une part et à l’approche du nœud ferroviaire lyonnais d’autre part.

Trois grands corridors de fret en Rhône-Alpes

Deux autres paramètres vont également peser de plus en plus. D’une part, comme le rappelle Philippe Ledenvic (DREAL Rhône Alpes), un réseau européen de fret est en train de voir le jour dont deux des trois grands corridors de fret (Bettenbourg-Perpignan et le projet Espagne-Alpes) concernent la région Rhône Alpes et impacteront le nœud ferroviaire lyonnais. D’où l’importance du tracé du POCL à l’approche de la capitale des Gaules.

D’autre part, Philippe Essig rappelle, au nom du Cercle sur l’Optimodalité, que le paysage du fret ferroviaire est en train de changer et que du fret arrive sur des lignes nouvelles : ainsi la ligne Douvres-Londres ouverte la nuit ou le train qui circule entre Barcelone et la frontière française. Il évoque les études menées par RFF sur les trains Maxi-Perfo, de plus de 5 000 tonnes. « Cette idée est en train de prendre corps » explique-t-il, au point qu’un démonstrateur devrait être mis en service entre 2013 et 2015 entre Paris et Le Havre. L’ancien président de SNCF se dit convaincu que si les trains possèdent la puissance et l’adhérence, « on peut les insérer dans le graphique voyageurs« , ce qui arrivera selon lui avant l’ouverture du POCL.

Dégager des sillons pour le projet Carex

Parallèlement, l’autre intérêt du POCL est l’augmentation de la capacité qu’il permettra : cela pourrait favoriser le projet Carex qui reliera notamment les aéroports de Saint-Éxupéry et de Roissy. Comme le rappelle Salvatoire Alaimo, vice-président d’EuroCarex, le POCL devrait dégager des sillons au profit de Carex entre Roissy et Saint-Éxupéry.

Enfin, lancées timidement à partir de 2003, les autoroutes ferroviaires semblent bien désormais l’avenir du fret : Jean-Michel Genestier, DGA de Geodis, revient sur la montée en puissance des deux autoroutes actuelles, Aiton-Orbassano dans les Alpes et Bettenbourg-Perpignan. Cette dernière a vu son trafic passer de 17 000 remorques en 2009 à près de 50 000 en 2011. « Ces autoroutes pourraient faire la moitié du fret de la SNCF si on avait les bons sillons« , explique-t-il, rappelant que ces deux autoroutes viennent de franchir le premier milliard de T/k transportées. Et selon lui, le projet Carex a un grand avenir.

Mais, insiste à nouveau Jean Depraeter, président de la Commission Transport CESER Île-de-France, le projet POCL apporte des perspectives positives à la condition que les sillons dégagés soient de bonne qualité, que des cycles multimodaux soient développés entre l’Île-de-France et Rhône-Alpes et surtout que les sillons dégagés par le POCL ne soient pas donnés qu’aux voyageurs, et notamment aux TER sous la pression des Conseils Régionaux, leurs autorités organisatrices.

Des trafics fret mal cernés aujourd’hui

On dispose de peu d’éléments sur les trafics fret actuels qui circulent sur les différents axes ferroviaires positionnés sur l’ensemble de la future ligne.

Sur l’axe Paris – Etampes – Orléans, on a recensé, en 2011, environ 65 trains par jour (2 sens cumulés).

Sur le trafic Est-Ouest, le trafic fret reste assez faible. Le territoire du projet POCL, en dehors de l’axe Paris – Orléans – Tours, est plutôt parcouru par du fret local.

Toutefois, selon RFF, un axe Est-Ouest pourrait voir le jour avec l’électrification Nevers – Chagny qui offrirait un itinéraire performant (les itinéraires transitant par la ligne Saint-Germain-des-Fossés – Saint-Germain-au-Mont-d’Or ou Paray-le-Monial – Lozanne demeurent peu performants), à traction électrique continue (la ligne Bourges – Saincaize vient d’être électrifiée), et permettant de capter aussi des flux arrivant de l’Allemagne et de Suisse du nord.

(Avec wk-transport-logistique.fr).

Posted in Fret | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :