ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Chalon-sur-Saône’

Veolia Transdev est reconduit pour six ans à Chalon-sur-Saône

Posted by ardsl sur 3 octobre 2012

Opposé à RATP Dev, c’est finalement Veolia Transdev, candidat sortant, qui exploitera jusqu’en 2018 les transports publics du Grand Chalon. Le nouveau délégataire s’est engagé à augmenter la fréquentation de 35% et les recettes de 49%.

« La procédure a été marquée par un climat très concurrentiel qui a permis à la communauté d’agglomération d’obtenir une offre particulièrement intéressante tant sur le plan technique que financier« , indique-t-on au Grand Chalon (39 communes, 110000 habitants autour de Chalon-sur-Saône).

À partir du 1er janvier 2013, la collectivité va disposer d’une offre de transport étoffée (+ 22%) pour une subvention forfaitaire inférieure au montant actuel. La subvention s’élèvera en moyenne à 8,997 millions d’euros par an, contre 9,009 millions d’euros en 2011.

Parmi les actions à mener, Veolia Transdev devra réorganiser le réseau urbain autour de la nouvelle ligne de BHNS (inaugurée le 3 septembre 2012) reliant la gare SNCF aux pôle d’activités de Saôneor. Il devra également exploiter la nouvelle desserte permettant aux salariés d’Amazon de se rendre au Distripôle à Sevrey. L’offre sera également renforcée en deuxième couronne.

Plus de sous-traitance

« Pour ce réseau, Veolia Transdev recourra à la sous-traitance de façon plus importante, associant de la sorte les transporteurs locaux et les artisans taxis. Ce qui permet de préserver l’emploi et le tissu économique local« , explique le Grand Chalon. Enfin, Veolia Transdev développera un système de vélos en libre-service doté de 150 vélos, répartis dans 12 stations.

Il est également prévu de créer un système de location en longue durée avec 50 vélos, dont 20 pliants et 10 en assistance électrique. Ces mesures devraient porter à 9,05 millions le nombre de voyages en 2018 (6,7 millions en 2001) et augmenter de 49% les recettes commerciales.

(Avec mobilicites.com).

Publicités

Posted in Bourgogne, Veolia | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Travaux sur la ligne classique Paris – Dijon – Lyon

Posted by ardsl sur 29 septembre 2012

De nombreux travaux perturbent la circulation ferroviaire sur la ligne classique Paris – Dijon – Lyon.

Le TER 17756 (Part-Dieu 7h20 – Bercy 12h22) est supprimé :

  • entre Dijon et Bercy les 17, 18, 19, 21, 29 et 30 septembre.
  • sur tout son parcours le 20 septembre.
  • entre Lyon et Dijon le 21 octobre. Un car de remplacement circule entre Mâcon et Chalon-sur-Saône.

Le TER 17804 (Part-Dieu 9h20 – Dijon 11h19) est supprimé :

  • le 20 octobre sur tout son parcours.
  • le 21 octobre entre Mâcon et Dijon. Un car de remplacement circule entre Mâcon et Chalon-sur-Saône.

Le TER 17806 (Part-Dieu 10h20 – Dijon 12h19) est supprimé entre Beaune et Dijon du 20 au 22 août, du 28 au 30 août et les 5, 6 et 7 septembre. Un car de remplacement circule entre Beaune et Dijon.

Les TER 17758 et 17760 (Part-Dieu 11h20 – Bercy 16h22) :

  • sont supprimés entre Beaune et Bercy les 5, 6 et 7 septembre. Un train de remplacement circule entre Dijon et Bercy.
  • circulent dans un horaire retardé les 29 et 30 septembre à partir de Dijon.
  • supprimés entre Mâcon et Dijon le 21 octobre. Un car de remplacement est mis en place.

Les TER 17762 (Part-Dieu 13h20 – Bercy 18h22), 17766 (Part-Dieu 17h20 – Bercy 22h22) et 17816 (Part-Dieu 19h20 – Dijon 21h19) sont supprimés entre Mâcon et Dijon le 20 octobre. Mise en place de cars de  de remplacement.

Le TER 17764 (Part-Dieu 15h20 – Bercy 20h22) est supprimé entre Lyon et Dijon le 20 octobre.

Le TER 17803 (Dijon 6h40 – Part-Dieu 8h40) est :

  • supprimé le 21 octobre.
  • détourné par Seurre, Bourg-en-Bresse et Ambérieu le 28 octobre. Tous les arrêts intermédiaires sont supprimés.

Les TER 17807 (Dijon 8h40 – Part-Dieu 10h40) est supprimé entre Dijon et Mâcon le 21 octobre. Mise en place d’un car de remplacement.

Le TER 17755 (Bercy 7h38 – Part-Dieu 12h40) est supprimé :

  • entre Bercy et Dijon les 29 et 30 septembre.
  • entre Dijon et Mâcon le 21 octobre. Mise en place d’un car de remplacement.

Le TER 17757 (Bercy 9h23 – Part-Dieu 14h40) est supprimé :

  • entre Bercy et Dijon du 17 au 21 septembre. Un train de remplacement entre Bercy et Laroche-Migennes.
  • entre Dijon et Lyon les 20, 21, 22, 28, 29 et 30 août.

Le TER 17759 (Bercy 9h38 – Part-Dieu 14h40) est supprimé :

  • entre Bercy et Dijon les 29 et 30 septembre.
  • entre Dijon et Lyon le 20 octobre.

Le TER 17813 (Dijon 13h40 – Part-Dieu 15h40) est supprimé entre Dijon et Beaune les 20, 21, 22, 28, 29 et 30 août ainsi que du 5 au 7 septembre. Mise en place d’un car de remplacement entre Dijon et Beaune.

Le TER 17815 (Dijon 14h40 – Part-Dieu 16h40) est supprimé entre Dijon et Mâcon le 20 octobre. Un car de remplacement circule entre Chalon et Mâcon.

Le TER 17761 (Bercy 13h38 – Part-Dieu 18h40) est supprimé entre Dijon et Mâcon le 20 octobre. Un car direct circule entre Dijon et Mâcon.

Le TGV 9211 (Paris 10h23 – Zürich 14h26) est détourné par Strasbourg les 29 et 30 septembre. Il ne dessert pas Dijon. Les arrêts à Mulhouse, Bâle et Zürich sont retardées respectivement à 14h30, 14h55 et 16h00. Pour les voyageurs au départ de Bâle, les CFF mettent en place un train de remplacement dans le sillon habituel du 9211.

Les TGV 9207 (Paris 8h23 – Zürich 12h26) et 9210 (Zürich 9h34 – Paris 13h37) sont  supprimés les 29 et 30 septembre. Les CFF mettent en place des trains de remplacement entre Bâle et Zürich.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger :

Posted in Bourgogne, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chalon-sur-Saône : un réseau de bus réorganisé depuis le 3 septembre

Posted by ardsl sur 7 septembre 2012

Le réseau Zoom des bus de l’agglomération de Chalon-sur-Saône a été modifié en profondeur depuis lundi 3 septembre. Le réseau continue d’être exploité par la STAC (dont Veolia Transdev est actionnaire à 80%).

Le réseau de la plus peuplée des villes de Saône-et-Loire (47200 habitants) comptait auparavant 8 lignes urbaines, une navette gratuite desservant le centre-ville de Chalon, 13 lignes périurbaines, un service de transport pour les personnes à mobilité réduite et un service de vélos en libre service.

Le réseau de bus du Grand Chalon (105000 habitants) est utilisé en moyenne par 23000 voyageurs chaque jour. La fréquentation annuelle approche les 7 millions de voyages. La fréquentation a doublé en 8 ans.

Le nouveau réseau est marqué par la mise en place d’une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS). L’agglomération de Chalon compte ainsi très vite atteindre une fréquentation annuelle de 8 millions de voyages. « Pour grignoter des parts sur la voiture, il fallait franchir un cap dans l’offre proposée et mettre en place un réseau plus simple et intuitif », explique Ludovic Jourdain, le directeur de la STAC.

Le BHNS est la colonne vertébrale du nouveau réseau. Il bénéficie de voirie en partie réservée.

Avec le nouveau réseau, l’offre de transports publics sera augmentée (234000 kilomètres supplémentaires par an). 2 parkings relais sont mis en place à la périphérie de Chalon. Le Grand Chalon a dépensé 550000 euros H.T. pour le parking relais de SaôneOr. Ce sont cinquante places qui ont été affectées à la voiture des usagers du BHNS, indépendamment des arceaux fixés pour seize vélos, et des emplacements réservés à des engins motorisés à deux roues.

Le BHNS dessert notamment la gare SNCF de Chalon-sur-Saône et le nouvel hôpital.

Le coût total de son implantation dans le paysage local s’élève à quelque 11 millions d’euros. La Région Bourgogne a contribué au financement à hauteur d’1,9 million. L’État a apporté 950000€, à travers l’appel à projet TCSP du Grenelle 2.

Les nouvelles lignes

Ligne 1 : Chalon-sur-Saône gare SNCF – SaôneOr (BHNS)

  • 146 allers-retours du lundi au jeudi de 5h51 à 21h18.
  • Un bus toutes les 10 minutes en heures de pointe (sauf l’été).
  • Un bus toutes les 15 minutes en heures creuses.
  • Un service prolongé jusqu’à 23h30 les vendredis et les samedis.
  • Un bus toutes les 30 minutes le dimanche de 8h à 21h20.
  • Un temps de parcours de 19 minutes pour les 6,4 kilomètres entre la gare SNCF et Saôneor.

Ligne 2 : Champforgeuil – Nouvel hôpital – Saint-Rémy – CHS Sevrey

  • 114 allers-retours entre 5h40 et 20h30.
  • Un bus toutes les 15 minutes entre Champforgeuil et le centre hospitalier.
  • Dessert la gare SNCF.

Ligne 3 : Aubepins – ZI Sud

  • Un bus toutes les 15 minutes en heures de pointe.
  • Un bus toutes les 20 minutes en heures creuses.
  • Un service assuré entre 6h et 20h20.

Ligne 4 : Châtenoy-le-Royal – Crissey

  • Un bus toutes les 30 minutes entre 6h30 et 20h15.
  • Dessert la gare SNCF.

Ligne 5 :  Saint-Marcel – Chalon-sur-Saône gare SNCF

  • Un bus toutes les 30 minutes de 6h à 20h.

Ligne 6 :  Taisey – Hilaire

  • Un service assuré entre 6h30 et 19h30.
  • Un bus toutes les 30 minutes en heures de pointe.
  • Un bus toutes les heures en heures creuses.

Ligne 7 : Virey-le-Grand ESAT-AMEC – Chalon Gares-République

Cette ligne emprunte une partie de la rue Sabatier permettant de prendre le Flash si on le désire. Puis elle bifurque rue Ferrée pour regagner les Prés Saint-Jean sur le même tracé que le Flash.

La place de l’Obélisque n’est plus le point de convergence des lignes du réseau. Désormais, celles-ci se retrouvent toutes à la gare SNCF et au carrefour de la Colombière.

Navette centre-ville

  • Nouveau tracé resserré autour du centre-ville.
  • Des bus toutes les 15 minutes de 7h30 à 19h30.
  • La navette reste gratuite.

Pour en savoir plus, télécharger le dossier de presse

Évolutions tarifaires

Le prix du ticket unitaire est passé de 1€ à 1,20€.

Le carnet de 10 tickets plein tarifs est passé de 7,50€ à 8€.

L’abonnement orange est passé de 25€ à 30 euros. « Un prix dans la moyenne des villes similaires à Chalon », selon Ludovic Jourdain.

Veolia-Transdev renouvelé

Fin août, le Grand Chalon a décidé de renouveler Veolia-Transdev pour une durée de six ans à partir du 1er janvier 2013. Le groupe aurait fait un effort pour l’emporter face à RATP Dev, le contrat serait attribué pour un montant inférieur à celui de la DSP précédente. Le principal objectif de cette nouvelle DSP sera la montée en puissance de la desserte BHNS Flash. Veolia-Transdev devra également optimiser le système de transport à la demande et proposer une nouvelle offre de vélo en libre-service. La décision, qui doit encore être avalisée par l’assemblée communautaire, devrait être officialisée le 27 septembre.

(Avec Le Journal de Saône-et-Loire, infos-chalon.com et ville-rail-transports.com).

Posted in Bourgogne, Fréquentation, Tarification, Veolia | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Chalon-sur-Saône : le bus en site propre débarque en force

Posted by ardsl sur 7 septembre 2012

Lundi 3 septembre 2012, Chalon-sur-Saône a mis en service une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS). Dans les agglomérations de taille moyenne, le BHNS va ainsi jouer le rôle structurant qu’a eu le tramway dans les plus grandes.

Le mouvement est lancé. Si la période 1990-2000 a été celle du tramway qui équipe désormais presque toutes les grandes agglomérations, les années qui viennent vont être celles du bus à haut niveau de service. Une terminologie un peu barbare pour désigner un bus circulant majoritairement dans une emprise qui lui est réservé et équipée de vraies stations et pas de simples arrêts.

Chalon-sur-Saône « flash » sur ses bus

À Chalon-sur-Saône, la ligne de BHNS longue de 6,4 kilomètres, dont les trois premiers kilomètres ont été inaugurés le 3 septembre, a été baptisée Flash en référence à Nicéphore Niépce, pionnier de la photographie natif (en 1765) de la ville. Ce site propre dessert désormais les principaux pôles d’activités de la ville : la zone industrielle de Saôneor (où se trouve le site du cybermarchand Amazon), des établissements scolaires et un quartier en renouvellement urbain. Il tangente également la zone piétonne (créée en 2011), passe à proximité du palais de justice, de la sous-préfecture et a son terminus à la gare SNCF. « Laquelle est amenée à se développer avec le TGV Rhin/Rhône« , souligne Jean-Noël Despocq, vice-président des transports et de l’intermodalité au Grand Chalon (39 communes, 110000 habitants). C’est pourquoi ce pôle d’échanges a été requalifié pour devenir un lieu d’intermodalité avec la création de chemins piétonniers sécurisés. D’autres secteurs du centre-ville ont également bénéficié d’opérations de requalification urbaine. Notamment la rue Niépce où un auto-pont a été détruit dans l’objectif de réduire les flux de transit. Cette politique s’est enfin accompagnée de la suppression de places de stationnement en centre-ville. En échange, deux parc-relais ont été construits en périphérie pour inciter l’utilisation des transports collectifs.

Une vitesse commerciale de 19 km/h

Fin 2013, cette ligne sera totalement achevée et les bus évolueront alors en site protégé sur 4,5 kilomètres. Une extension permettra de relier le centre-ville aux Près Saint-Jean, un quartier en renouvellement urbain concentrant 15% de la population de l’agglomération. Avec une fréquence de 10 minutes en heure de pointe, Flash dessert un bassin de vie de 18000 habitants et autant d’emplois. Le tout en moins de 20 minutes grâce à une vitesse commerciale de 19 km/h, soit 6 km/h de plus que les bus évoluant au cœur de la circulation.

Ce projet qui a nécessité un investissement de 11 millions d’euros (HT), en incluant le matériel roulant, a bénéficié d’une subvention de l’État (1,1M€) dans le cadre du Grenelle 2 de l’Environnement.

« Une nouvelle ère est en route pour les moyens de transports doux dans les deux principales agglomérations de Bourgogne« , souligne Michel Neugnot, conseiller régional. « Dijon a inauguré son tramway, Chalon, son bus à haut niveau de service« .

Faire préférer le bus à la voiture

Pour Michel Neugnot, « le temps est au changement de comportements face à la problématique du coût du pétrole et de ses produits dérivés mais aussi, face à la problématique du vieillissement de la population ».  À Chalon-sur-Saône, cela passe par le BHNS

Le député-maire de Chalon, Christophe Sirugue, a félicité lors de l’inauguration tous les artisans de ce projet, « partenaires et entreprises qui ont permis de réaliser en un temps record cette première ligne du Flash ».

Un nouveau mode de transport qui « vient s’ajouter au Pixel, Déclic, Pouce, vélos Réflex et au réseau Zoom », a-t-il rappelé. « Même si », concéda-t-il, « il y a encore quelques ajustements à faire pour le Flash au niveau des feux aux carrefours pour permettre une meilleure fluidité du trafic ».

Si le Flash se veut plus rapide, il se veut aussi plus accessible aux personnes à mobilité réduite et plus confortable tout en circulant plus fréquemment aux heures de pointe et sur une amplitude horaire, étendue jusqu’à 23h30, les vendredis et samedis. « 18000 habitants vivent le long de la ligne 1 du Flash », a rappelé le sous-préfet de Chalon. « Ce qui était », selon lui, « un gage de développement pour les services de proximité ».

L’opposition municipale « Chalon pour tous » a tout bonnement boycotté l’inauguration en « fanfare du Flash » qui selon elle, est « la pire erreur du mandat de M. Sirugue et de sa majorité ». Un projet qu’elle juge « démesuré » et aux « conséquences néfastes » avec « la création d’embouteillages », mais aussi « la dissuasion pour la clientèle de venir faire ses courses en centre-ville avec la suppression de parking ».

L’association « Vélosursaône » a également menacé la municipalité chalonnaise de la proposer pour le titre de « Clou rouillé », qui, au contraire du « guidon d’or », pointe du doigt les municipalités qui entravent la circulation des cyclistes. « Sur le boulevard rien n’a été pensé pour la circulation des vélos », dénonce M. Pouleau, « On nous conseille la route ou le trottoir selon l’élu, alors que nous ne demandons que la permission de pouvoir emprunter le couloir du bus comme cela se fait déjà à Mâcon ou Dijon. Le seul couloir qui nous est accessible celui de l’avenue Jean-Jaurès en venant de la gare ». L’association laisse six mois à la ville de Chalon-sur-Saône pour revoir sa copie avant d’entamer ses démarches.

(Avec mobilites.com et Le Journal-de-Saône-et-Loire).

Posted in Bourgogne | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Travaux majeurs entre Chalon-sur-Saône et Mâcon

Posted by ardsl sur 26 août 2012

D’importants travaux sont programmés en 2012 et 2013 sur la ligne ferroviaire entre Chalon-sur-Saône et Mâcon.

Du 4 septembre au 28 octobre

Il s’agit de travaux préparatoires à un grand chantier de modernisation de la voie (remplacement des voies, du ballast et des aiguillages) programmé en 2013.

De plus, des aiguillages secondaires seront démontés entre Fleurville et Senozan.

Quelles conséquences ?

Ces travaux auront un impact de 10 minutes en moyenne sur tous vos trajets entre :

  • Chalon & Mâcon en TER omnibus
  • Dijon & Chalon en TER omnibus
  • Dijon & Nevers en TER
  • Dijon, Chalon, Mâcon & Lyon en TER Intercités.

Au total, 92 trains sont directement impactés. Les TGV circulant entre la Bourgogne et Lyon sont également concernés.

Indirectement, ces travaux auront des conséquences sur le fonctionnement de la gare de Dijon, puisqu’un grand nombre de lignes ferroviaires s’imbriquent dans l’agglomération dijonnaise.

Elles sont souvent :

  • en correspondance (ex : sud <> nord). Pendant cette période, toutes les correspondances à Dijon sont fragiles.
  • en continuité (6 trains par jour et par sens effectuent le parcours Lyon – Mâcon – Chalon – Dijon puis Paris Bercy).

Pour les voyageurs entre la Bourgogne et Paris, il est recommandé de privilégier les trajets en TGV depuis Mâcon TGV, Le Creusot TGV, Chalon-sur-Saône, Beaune, Dijon et Montbard.

Pour les voyageurs ayant une correspondance TER + TGV à Dijon, il est recommandé d’emprunter le TER précédent.

Pour les voyages entre le nord et le sud de la Bourgogne, il est recommandé d’emprunter les TER Paris Bercy – Lyon Part-Dieu.

Week-ends du dernier trimestre 2012

Réseau Ferré de France travaille à favoriser la fluidité des circulations entre Chalon et Mâcon. Pour cela, SNCF met en place des installations qui permettent de circuler indifféremment dans un sens ou dans un autre sur chaque voie (IPCS). Ceci permet notamment de pouvoir changer de voie pour éviter un obstacle ou un train en panne.

Quelles conséquences ?

Du samedi 20 octobre 13h au dimanche 21 octobre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon et Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg-en-Bresse.

Le dimanche 28 octobre en matinée et le dimanche 18 novembre en matinée : la desserte est légèrement adaptée sur la ligne Dijon – Mâcon.

Du samedi 1er décembre 13h au dimanche 2 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Dijon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Dijon et Nevers sont toutes terminus ou origine Chagny.

Du samedi 8 décembre 13h au dimanche 9 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon & Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg en Bresse.

Posted in Bourgogne, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saint-Amour : la mort d’un jeune de 23 ans percuté par un train de fret

Posted by ardsl sur 24 août 2012

L’alerte a été donnée vendredi 24 août, vers 1h45, par le centre régional des opérations ferroviaires SNCF. Un jeune de 23 ans a été percuté par un train de marchandises sur la ligne Bourg-en-Bresse – Dijon, à Saint-Amour, deux kilomètres avant la gare.

Il se serait jeté volontairement sous un train de marchandises, qui circulait à plus de 100km/h. Il est malheureusement décédé. Il résidait à Saint-Amour.

Les voies ont été coupées et fermées pendant près de trois heures. Le trafic normal n’a été rétabli qu’à 4h du matin. Et même si les rails jurassiens ne sont pas sur fréquentés une nuit d’août, l’accident a provoqué des perturbations en chaîne sur le réseau. Car avec les travaux actuels la ligne Dijon – Chalon-sur-Saône – Mâcon – Lyon, la circulation est coupée sur l’axe de 23h à 4h et tous les trains détournés par cette ligne dite de la Bresse, qui relie Lyon et Dijon via Bourg-en-Bresse et Saint-Amour. Ce sont donc 29 trains (12 de voyageurs de nuit venus ou en route pour le Midi et 17 de fret) qui ont dû être stoppés, pendant 2h30. Les astreintes SNCF ont été mobilisées et des coffrets de petits-déjeuners ont été offerts aux voyageurs en gare de Dijon, Lyon et Chambéry (370 rien qu’à Dijon).

Des retards conséquents ont été constatés sur les trains de nuit (lire).

(Avec leprogres.fr et Le Progrès).

Posted in Fret, Jura, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Déjà 5 millions de passagers pour le TGV Rhin-Rhône

Posted by ardsl sur 25 juillet 2012

Lancée le 11 décembre 2011, la nouvelle ligne à grande vitesse Rhin-Rhône connait un succès plus important qu’imaginé.

Depuis le 11 décembre 2011, les relations entre Rhône-Alpes, la Bourgogne, la Franche-Comté et l’Alsace se sont considérablement améliorées avec l’entrée en service de 140km de ligne à grande vitesse (consulter les horaires des TGV Lyon – Strasbourg). Pour preuve, Jean-Christophe Archambault, directeur du TGV Sud-Est, se félicite de la fréquentation des différents axes de ce nouveau TGV : déjà 5 millions de voyageurs entre mi-décembre et fin juin, sachant que le mois de mai a été un peu morose à cause des élections et des ponts pluvieux mais que l’été s’annonce bon malgré un début juillet assez triste.

Le représentant de SNCF n’hésite donc pas à parler de « succès » pour le TGV Rhin-Rhône, même si il attend un an pour faire un véritable bilan. Plusieurs facteurs pour expliquer tout ça : « la vitesse, bien sûr » détaille Jean-Christophe Archambault « mais aussi le dynamisme et l’attractivité des régions traversées par les trains : Alsace, Franche-Comté, Bourgogne et Rhône Alpes. 60% de nos trajets sont ainsi effectués sur les liaisons Paris – Besançon – Mulhouse avec une clientèle essentiellement professionnelle. Les 40 autres pour cent se concentrent sur l’axe Besançon – Chalon – Lyon – Marseille, la plupart du temps pour des trajets « loisirs ». Les trains sont donc un peu moins remplis qu’entre la capitale et l’Alsace mais la tendance devrait un peu s’inverser cet été ».

Un TGV ponctuel mais pas toujours propre

S’il refuse de donner précisément le taux de remplissage des trains (cependant « meilleur que les autres lignes TGV »), le directeur du TGV Sud Est se vante en revanche d’un excellent taux de ponctualité : 91% des TGV Rhin Rhône arrivent à l’heure, même s’ils sont un peu moins nombreux sur la route Nord / Sud – celle qui passe par Lyon, « car sur les voyages plus longs, les retards sont mathématiquement plus fréquents ». Cela dit, les clients de la ligne semblent globalement satisfaits. « Selon les enquêtes mensuelles que nous faisons, environ 87% des voyageurs ont une bonne image de ce TGV. Le rapport qualité / prix est notamment très bien noté » se félicite Jean Christophe Archambault. Reste quand même quelques points à améliorer comme la propreté des trains, en dépit de la mise en place d’un service de nettoyage sur les liaisons Alsace / Méditerranée avec le passage d’agents de propreté entre les gares de Besançon et Lyon Part-Dieu.

Pour 2013, et la deuxième année du TGV Rhin Rhône, peu d’évolutions sont à prévoir. La desserte entre la Saône-et-Loire, la Méditerranée, Besançon, Strasbourg ou Francfort n’évoluera pas. Un arrêt sera supprimé pour accélérer un voyage Strasbourg / Lyon « mais en contrepartie on va créer un nouveau train Lyon – Mulhouse via Dijon qui s’arrêtera partout et qui sera prolongé jusqu’à Bâle en Suisse à l’été 2013 » explique SNCF. Une liaison Paris – Dijon – Fribourg (Allemagne) devrait également voir le jour l’an prochain. L’international, c’est la vraie force de cette ligne Rhin-Rhône avec notamment un beau succès pour le Francfort – Marseille lancé en mars. L’objectif sur 2012 était de 75000 voyageurs, « on sera au dessus » promet Jean Christophe Archambault.

La branche « Sud » de la LGV Rhin-Rhône abandonnée ?

Alors que le prolongement de la ligne à grande vitesse actuelle entre Belfort et Mulhouse à l’Est et vers Dijon à l’Ouest semble acquis, il n’en est pas de même pour la partie Besançon – Lyon. Cette portion du projet initial, qui aurait pu passer par le Jura et la Bresse de Saône et Loire, était déjà très contestée car jugée peu rentable (vitesse maximum de 220km/h, nombre de voyageurs attendu moindre…). Elle est maintenant quasiment enterrée à cause de la crise, le ministre du budget Jérôme Cahuzac ayant clairement affirmé que la construction de nouvelles LGV était moins important que l’entretien du réseau actuel. La branche Dijon – Montbard risque également de rester dans les cartons pendant un bon moment. En revanche, le projet de nouvelle ligne à grande vitesse Paris – Lyon via Orléans, Nevers et Roanne reste d’actualité.

(Avec infos-chalon.com).

Posted in Ain, Bourgogne, Drôme, Fréquentation, Jura, Languedoc-Roussillon, Loisirs, Provence, Retards / Suppressions, Rhône, Service 2012, Service 2013, SNCF, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Vers la réouverture aux voyageurs de la ligne Chalon-sur-Saône – Saint-Marcel

Posted by ardsl sur 3 juillet 2012

La Région Bourgogne porte le projet de réouverture de la ligne ferroviaire longue d’environ 5 kilomètres entre Chalon-sur-Saône (47200 habitants) et Saint-Marcel (6100 habitants).

Une étude inscrite au Contrat de Projet État Région 2007-2013 sur les lignes secondaires de Bourgogne ouvertes au seul trafic a été rendue en 2011. Elle démontre que le rétablissement du trafic voyageur serait intéressant sur les lignes Auxerre – Nevers et Chalon-sur-Saône – Saint-Marcel. La réouverture de cette dernière a été inscrite en 2007 au Schéma Régional des Infrastructures de Transports de la Région Bourgogne.

La Région Bourgogne a donc voté le 25 juin 2012 le financement d’une étude préliminaire sur la réouverture de la ligne Chalon – Saint-Marcel. Le rendu de l’étude est prévu pour le second semestre 2013. L’étude est co-financée par Le Grand Chalon (vote unanime le 28 juin 2012).

Le projet de réouverture aux voyageurs de cette ligne prévoit :

  • l’amélioration de la voie
  • l’électrification
  • la modernisation de la signalisation
  • une rénovation éventuelle du pont sur la Saône
  • la création de 3 haltes ferroviaires (2 haltes au niveau de zones d’activité et d’emploi et la halte terminale à Saint Marcel, dans une zone d’habitat et dans un site permettant de bons échanges avec les axes routiers vers l’Est). L’agglomération chalonnaise aurait alors 4 points d’arrêts des TER (au lieu de la seule gare SNCF de Chalon).
  • 24 allers-retours entre Chalon et Saint-Marcel. Les 17 AR Dijon – Chalon et les 7 AR Montchanin – Chalon seraient prolongés à Saint-Marcel.

Ce projet permettrait un report modal significatifs pour des déplacements locaux.

La ligne n° 882000 du RFN Chalon – Saint-Marcel est fermée au trafic voyageurs depuis le 1er juillet 1951. Le coût de la réouverture est estimé à 25M€. Fin 2010, une étude a estimé un trafic journalier possible dès la réouverture de 915 voyageurs par jour.

(Avec infos-chalon.com).

Posted in Bourgogne | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Temps de parcours allongé de 4 minutes pour tous les TER Lyon – Dijon en 2013 et 2014

Posted by ardsl sur 3 juillet 2012

La Région Bourgogne a organisé jeudi 31 mai à Dijon le comité de ligne de l’étoile dijonnaise et jeudi 21 juin à Mâcon le comité de ligne Lyon – Dijon. À retenir une amélioration significative de la ponctualité, un allongement de 4 minutes du temps de trajet entre Lyon et Dijon et un programme copieux de travaux qui impactera aussi les TGV Lyon – Metz, Lyon – Strasbourg, Paris – Lausanne, Paris – Berne et les trains de nuit.

Ponctualité

Des progrès conséquents sont observés avec les nouveaux horaires 2012.

Le mois de février a été délicat en raison de la panne de plusieurs trains en période de pointe et d’une paralysie des aiguillage de la gare de Dijon (le 14 février). La mauvaise régularité de février est principalement due à l’informatisation de la gestion des circulations (depuis la Commande Centralisée du Réseau à Dijon). Cette informatisation qui se poursuit a généré des perturbations temporaires liées à la mise en place et à la prise en main du nouveau système d’exploitation.

La ponctualité de ligne Dijon – Mâcon a été de 92% en avril 2012. Les résultats sont meilleurs pour la ligne la Bresse avec 95% de régularité.

Les TER Bercy – Part-Dieu ont subi d’importants retards en mars et en avril, en raison d’un RVB (renouvellement voie ballast) entre Melun et Combs-la-Ville. La ponctualité des TER Bercy – Dijon – Part-Dieu a été de 84% en avril 2012. En 2011, la ponctualité des TER Lyon – Dijon a été de 80%.

Sur Dijon – Mâcon, la ponctualité depuis le début de l’année 2012 est de 89%. C’est 4 points de plus en qu’en 2011. La ponctualité se redresse y compris dans les heures de pointe (gain de 5 points).

Sur Dijon – Saint-Amour, la ponctualité depuis le début de l’année 2012 est de 92%. C’est un point de plus qu’en 2011. La ponctualité se redresse y compris dans les heures de pointe (gain de 5 points).

Une rame de réserve est en place à Dijon. Elle a été utilisée plus de 60 fois depuis le 1er janvier, en particulier sur les trajets Dijon – Lyon. Une locomotive supplémentaire a été obtenue fin avril. Une organisation pour le dépannage des trains a été mise en place à Laroche-Migennes.

Travaux

Plusieurs chantiers majeurs sont programmés : mise en place d’IPCS entre Chalon-sur-Saône et Mâcon, remplacement d’aiguillages à Dijon, un renouvellement de la voie et du ballast entre Chalon et Mâcon … Un programme copieux de travaux qui impactera aussi les TGV Lyon – Metz, Lyon – Strasbourg, Paris – Lausanne, Paris – Berne et les trains de nuit.

2012

Les travaux suivants sont programmés :

  • La modernisation des installations de signalisation (IPCS, installations permanentes de contre-sens) entre Chalon-sur-Saône et Mâcon va engendrer des retards des 5 à 10 minutes en septembre et en octobre.
  • RVB entre Villeneuve-Saint-Georges et Cesson (21km) du 1er janvier au 4 mai.
  • Maintenance entre Dijon et Tonnerre pendant plusieurs week-ends.
  • Étanchéité sur un ouvrage d’art entre Saint-Florentin et Tonnerre en juin.
  • Renforcement électrique,  maintenance et étanchéité du pont de la Brenne.
  • Intervention sur le tunnel de Blaisy-Bas entre Aisy et Dijon.
  • Modernisation du pont d’Auxonne et modification des installations de signalisation.
  • Nœud dijonnais : remplacement des appareils de voie (aiguillages) entre juin et octobre : coupures sur quelques week-ends.
  • Maintenance entre Dijon et Is-sur-Tille.
  • Modernisation des infrastructures en gare de Dijon du 27 février au 23 mars et du 19 novembre au 30 novembre, travaux de nuit.
  • Travaux de modernisation des infrastructures de voies et d’aiguillages du 9 mai au 7 septembre, sur le secteur de Dijon-Perrigny.
  • Modernisation et renforcement des aiguillages du 02 janvier au 14 décembre, avec périodes de ralentissement de la circulation entre le 20 août et le 07 décembre. Une coupure complète des circulations aura lieu les 20/21 octobre, 01/02 décembre et 8/9 décembre de 13h06 à 13h05.

Conséquences à prévoir sur les circulations ferroviaires :

  1. Coupure de tous les axes de l’étoile dijonnaise du 10 août 23h au 12 août 15h.
  2. Coupure entre Champigny et Laroche-Migennes du 24 septembre au 5 octobre entre 9h25 et 15h30.
  3. Coupure entre Dijon et Montereau entre 9h et 13h les 29 et 30 septembre ainsi que les 3 et 4 novembre.
  4. Coupure entre Dijon et Is-sur-Tille du 20 octobre 13h au 21 octobre 13h.
  5. Coupure entre Chalon et Mâcon du 20 octobre 13h au 21 octobre 13h, du 1er décembre 13h au 2 décembre 13h et du 8 décembre 13h au 9 décembre 13h.
  6. Coupure entre Laroche-Migennes et Sens le 28 octobre de 6h05 à 9h30, le 3 novembre de 8h25 à 11h35, le 4 novembre de 13h05 à 17h30 et le 10 novembre de 18h à 20h.
  7. Coupure entre Nuits-Saint-Georges et Beaune du 1er décembre 13h30 au 2 décembre 13h30. Les TER Dijon – Lyon seront supprimés entre Dijon et Mâcon.
  8. Travaux nocturnes sur le pont route de Beaune du 10 décembre 2012 au 13 décembre 2013.

2013

  1. Travaux nocturnes sur le pont route de Beaune du 10 décembre 2012 au 13 décembre 2013.
  2. Remplacement d’aiguillage entre Tonnerre et Montbard pendant 12 semaines entre le 7 janvier et le 22 mars.
  3. Remplacement d’aiguillage entre Montbard et Les Laumes pendant 10 semaines du 14 janvier au 22 mars.
  4. Modernisation des aiguillages dans le nœud dijonnais : 5 mois de travaux nocturnes entre le 4 février et le 28 juin.
  5. Dépose d’aiguillage : 11 semaines de travaux nocturnes entre Chalon-sur-Saône et Mâcon du 18 février au 3 mai.
  6. Modernisation de la section Gevrey – Chagny : 23 semaines de travaux nocturnes entre le 18 février et le 31 octobre.
  7. Travaux nocturnes de modernisation des voies entre Chagny et Chalon-sur-Saône pendant 8 mois entre le 18 février et le 2 novembre avec 3 à 4 minutes de ralentissement des circulations.
  8. Modernisation de l’infrastructure en gare de Dijon : 8 mois de travaux nocturnes entre le 25 février et le 29 novembre.
  9. Pont route en gare de Beaune : 7 semaines de travaux nocturnes en mars et en octobre.
  10. Confortement de 7 aqueducs entre Seurre et Louhans du 25 mars au 3 mai.
  11. Travaux nocturnes préparatoires avant rénovation entre Chalon-sur-Saône et Mâcon pendant 15 semaines entre le 6 mai et le 16 août.
  12. Modernisation de la ligne entre Dijon et Les Laumes pendant 2 semaines en mai et 7 semaines en octobre et novembre.
  13. Maintenance de la ligne Dijon – Is-sur-Tille sur 4 semaines entre juin et septembre.
  14. RVB entre Châlon et Mâcon : travaux nocturnes pendant 11 semaines entre le 12 août et le 25 octobre.
  15. Modernisation à Port sec de Pacy pendant 11 semaines en juillet, puis de fin octobre à mi-décembre.
  16. Modernisation de la ligne entre Saint-Florentin et Montbard pendant 7 semaines entre les 16 septembre et le 31 octobre.
  17. Modernisation de la bifurcation de Longvic pendant 3 semaines, du 30 septembre au 18 octobre.

Fréquentation

Hausse de 9% des voyages entre Dijon et Beaune entre le premier trimestre 2011 et le premier trimestre 2012. Sur la même période, la hausse atteint 8% sur la relation Mâcon – Lyon et 5% sur les relations Dijon – Chalon-sur-Saône et Dijon – Mâcon.

4700 voyageurs sont comptabilisés chaque jour en gare de Chalon-sur-Saône. Ils sont 3900 à Mâcon, 2300 à Beaune, 1100 à Chagny et 950 à Tournus.

Modification des horaires d’ouverture des guichets

  • Chalon-sur-Saône : du lundi au vendredi de 5h30 à 19h30 ; le samedi de 8h15 à 17h45 ; le dimanche de 12h30 à 19h30.
  • Chagny : le lundi de 5h50 à 12h10 et de 12h30 à 18h10 ; du mardi au vendredi de 6h40 à 14h25 ; le samedi de 8h20 à 12h et de 13h15 à 17h ; le dimanche de 12h à 19h.
  • Tournus : du lundi au jeudi de 7h10 à 14h50 ; le vendredi de 7h10 à 19h30 ; le samedi de 8h10 à 16h15 ; le dimanche de 14h10 à 20h15.

Gare de Dijon

L’accès piétons depuis la rue Mariotte sera ouvert en septembre ou en octobre 2012.

Mise en service du tramway à Dijon

La ligne T1 (Dijon gare – Quétigny centre) sera mise en service le 1er septembre 2012.

Un tarif promotionnel sera mis en place les 1er et 2 septembre.

Tarification

Les cartes Bourgogne liberté ont augmenté de 1€ le 1er juillet 2012. Elles coûteront désormais 31€ (ou 28€ pour les moins de 26 ans).

Service 2013

Ligne Dijon – Lyon

Le temps de parcours des TER entre Dijon et Lyon va augmenter de 4 minutes.

Les horaires sont inchangés au niveau de Dijon. Toujours un train toutes les heures du lundi au vendredi (sauf jours fériés) pour Lyon Part-Dieu à la minute 40 de 5h40 à 20h40. Le samedi, un train toutes les 2 heures de 6h40 à 18h40. Le dimanche et fêtes, un train toutes les 2 heures de 6h40 à 20h40.

À Chalon-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 22 (au lieu de la minute 23 actuellement).

À Mâcon, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 57 (au lieu de la minute 54).

À Belleville-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 11 (au lieu de la minute 08).

À Villefranche-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 20 (au lieu de la minute 18).

À Saint-Germain-au-Mont-d’Or, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 29 (au lieu de la minute 27).

À Lyon Part-Dieu, les arrivées se feront à la minute 44 (au lieu de la minute 40). Les départs se feront à la minute 16 (au lieu de la minute 20).

Hormis ces décalages de quelques minutes, l’offre TER Dijon – Lyon sera inchangée.

Ligne Dijon – Bourg-en-Bresse

Le TER 891819 (Dijon 18h43 – Bourg-en-Bresse 20h28) sera avancé de 4 minutes au départ de Dijon. Il arrivera à Bourg à 20h21.

Aucun autre changement.

Service 2014

Les allongements des temps de parcours mis en œuvre au SA 2013 seront reconduits.

Pour en savoir plus, télécharger :

Posted in Ain, Bourgogne, Comités de ligne, Fréquentation, Retards / Suppressions, Rhône, Service 2012, Service 2013, Service 2014, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Service 2012 : TGV Metz / Strasbourg / Dijon – Lyon

Posted by ardsl sur 25 mai 2012

Avec les nouveaux horaires et la mise en service de la LGV Rhin-Rhône, la desserte Lyon – Metz et la desserte Lyon – Strasbourg sont désormais assurés exclusivement en TGV. La plupart de ces TGV sont prolongés à Marseille ou Montpellier.

La desserte Metz – Lyon comporte 3 allers-retours. La desserte Strasbourg – Lyon comporte 6 allers-retours.

Des travaux (renouvellement voie ballast, avec utilisation d’une suite rapide) sont programmés à partir du 25 juin au 16 septembre entre Metz et Nancy (précisément entre Frouard et Novéant). Les horaires des TGV Metz – Nice, Metz – Montpellier et Metz – Marseille sont donc modifiés dans les deux sens.

Metz / Strasbourg – Dijon > Lyon

  • 6812/3 : Dijon 7h21 – Mâcon 8h18/21 – Part-Dieu 8h56/9h10 – Nîmes 10h25/28 – Montpellier 10h53/57 – Sète 11h15/17 – Béziers 11h39/42 – Narbonne 11h55/58 – Carcassonne 12h26/29 – Toulouse 13h10.
  • 4822/3 : Strasbourg 6h11 – Colmar 6h36/38 – Mulhouse 6h58/7h07 – Belfort TGV 7h30/33 – Besançon TGV 7h56/59 – Chalon-sur-Saône 8h54/56 – Part-Dieu 9h56/10h06 – Aix-en-Provence TGV 11h31/34 – Marseille 11h46.
  • 5148/9 (du 25 juin au 16 septembre) : Metz 6h02 – Nancy 6h44/52 – Toul 7h11/13 – Dijon 9h06/20 – Mâcon 10h18/21 – Part-Dieu 10h56/11h06 – Avignon TGV 12h08/11 – Marseille 12h46/13h01 – Toulon 13h45/48 – Saint-Raphaël 14h37/41 – Cannes 15h02/05 – Antibes 15h13/16 – Nice 15h33.
  • 5148/9 (sauf du 25 juin au 16 septembre) : Metz 6h11 – Nancy 6h44/52 – Toul 7h11/13 – Dijon 9h06/20 – Mâcon 10h18/21 – Part-Dieu 10h56/11h06 – Avignon TGV 12h08/11 – Marseille 12h46/13h01 – Toulon 13h45/48 – Saint-Raphaël 14h37/41 – Cannes 15h02/05 – Antibes 15h13/16 – Nice 15h33.
  • 5462/3 (du 25 juin au 16 septembre) : Metz 8h06 – Nancy 8h48/58 – Neufchâteau 9h38/40 – Dijon 11h07/21 – Chalon-sur-Saône 11h54/56 – Part-Dieu 12h56/13h10 – Valence TGV 13h44/47 – Nîmes 14h30/32 – Montpellier 14h58.
  • 5462/3 (sauf du 25 juin au 16 septembre) : Metz 8h15 – Nancy 8h50/58 – Neufchâteau 9h38/40 – Dijon 11h07/21 – Chalon-sur-Saône 11h54/56 – Part-Dieu 12h56/13h10 – Valence TGV 13h44/47 – Nîmes 14h30/32 – Montpellier 14h58.
  • 5472/3 : Strasbourg 9h16 – Mulhouse 9h57/10h07 – Dijon 11h12/21 – Chalon-sur-Saône 11h54/56 – Part-Dieu 12h56/13h10 – Valence TGV 13h44/47 – Nîmes 14h30/32 – Montpellier 14h58.
  • 5404/5 : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort TGV 12h29/32 – Besançon Viotte 13h01/04 – Lons-le-Saunier 13h58/14h01 – Bourg-en-Bresse 14h41/43 – Part-Dieu 15h26/36 – Valence TGV 16h10/13 – Avignon TGV 16h45/48 – Marseille 17h18.
  • 4600/1 : Strasbourg 13h14 – Mulhouse 13h57/14h07 – Belfort TGV 14h30/33 – Besançon TGV 14h56/59 – Mâcon 16h18/21 – Part-Dieu 16h56/17h10 – Valence TGV 17h40/43 – Nîmes 18h25/28 – Montpelllier 18h53.
  • 6829 : Dijon 15h52 – Chalon-sur-Saône 16h35/37 – Part-Dieu 17h56/18h06 – Valence TGV 18h41/44 – Aix-en-Provence TGV 19h31/34 – Marseille 19h46/20h01 – Toulon 20h44/47 – Les Arcs 21h19/21 – St Raphaël 21h37/40 – Cannes 22h02/05 – Antibes 22h13/16 – Nice 22h33.
  • 5385 : Dijon 17h21 – Mâcon 18h18/21 – Part-Dieu 18h56/19h10 – Nîmes 20h25/28 – Montpellier 20h53/21h01 – Sète 21h20/22 – Agde 21h36/38 – Béziers 21h49/52 – Narbonne 22h05/08 – Perpignan 22h41.
  • 9580/1 : Francfort 14h00 – Mannheim 14h37/39 – Karlsruhe 15h02/11 – Baden-Baden 15h31/33 – Strasbourg 16h03/16 – Mulhouse 16h57/17h07 – Belfort TGV 17h30/33 – Besançon TGV 17h56/59 – Chalon 18h54/56 – Part-Dieu 19h56/20h06 – Avignon TGV 21h08/11 – Aix-en-Provence TGV 21h31/34 – Marseille 21h46.
  • 5456/7 (du 25 juin au 16 septembre) : Metz 15h52 – Nancy 16h35/43 – Neufchâteau 17h26/28 – Culmont-Chalindrey 18h14/20 – Dijon 19h06/21 – Mâcon 20h18/20 – Part-Dieu 20h56/21h06 – Avignon TGV 22h08/11 – Aix-en-Provence TGV 22h31/34 – Marseille 22h46.
  • 5456/7 (sauf du 25 juin au 16 septembre) : Metz 16h01 – Nancy 16h35/43 – Neufchâteau 17h26/28 – Culmont-Chalindrey 18h14/20 – Dijon 19h06/21 – Mâcon 20h18/20 – Part-Dieu 20h56/21h06 – Avignon TGV 22h08/11 – Aix-en-Provence TGV 22h31/34 – Marseille 22h46.
  • 4640/1 : Strasbourg 19h08 – Colmar 19h36/38 – Mulhouse 19h57/20h07 –  Belfort TGV 20h30/33 – Besançon TGV 20h56/59 – Dijon 21h27/36 – Chalon-sur-Saône 22h08/11 – Mâcon 22h37/40 – Part-Dieu 23h14.

Lyon > Dijon / Strasbourg / Metz

  • 4650/1 : Part-Dieu 6h00 – Mâcon 6h34/37 – Chalon-sur-Saône 7h03/06 – Dijon 7h38/52 – Besançon TGV 8h21/24 – Belfort TGV 8h46/49 – Mulhouse 9h12/15 – Colmar 9h40/42 – Strasbourg 10h10.
  • 5458/9 (sauf du 25 juin au 16 septembre) : Marseille 6h14 – Aix-en-Provence TGV 6h27/29 – Valence TGV 7h18/21Part-Dieu 7h56/8h04 – Chalon-sur-Saône 9h03/06 – Dijon 9h37/46 – Culmont Chalindrey 10h33/41 – Nancy 12h10/18 – Metz 12h49.
  • 5458/9 (du 25 juin au 16 septembre) : Marseille 6h14 – Aix-en-Provence TGV 6h27/29 – Valence TGV 7h18/21Part-Dieu 7h56/8h04 – Chalon-sur-Saône 9h03/06 – Dijon 9h37/46 – Culmont Chalindrey 10h33/41 – Nancy 12h10/18 – Metz 13h00.
  • 9582/3 : Marseille 8h14 – Aix TGV 8h26/29 – Avignon TGV 8h48/51 – Part-Dieu 9h54/10h04 – Mâcon 10h39/41 – Besançon TGV 12h01/04 – Belfort TGV 12h27/30 – Mulhouse 12h53/56 – Strasbourg 13h44/54 – Baden-Baden 14h22/24 – Karlsruhe 14h46/53 – Mannheim 15h18/20 – Francfort 15h58.
  • 4854/5 : Montpellier 10h03 – Nîmes 10h26/29 – Part-Dieu 11h50/12h04 – Chalon-sur-Saône 13h04/06 – Dijon 13h38/47 – Mulhouse 14h53/56 – Strasbourg 15h45.
  • 5430/1 : Marseille 10h42 – Avignon TGV 11h11/14 – Valence TGV 11h46/49Part-Dieu 12h24/34 – Bourg-en-Bresse 13h14/16 – Lons-le-Saunier 13h51/59 – Besançon Viotte 14h54/57 – Belfort TGV 15h28/31 – Mulhouse 15h53/56 – Colmar 16h21/23 – Strasbourg 16h49.
  • 5306/7 : Bordeaux 7h37 – Agen 8h39/42 – Montauban 9h17/20 – Toulouse 9h46/50 – Carcassonne 10h31/34 – Narbonne 11h01/04 – Béziers 11h17/20 – Montpellier 11h57/12h00 – Nîmes 12h24/27 – Part-Dieu 14h00/04 – Mâcon 14h39/42 – Dijon 15h39.
  • 5464/5 (sauf du 25 juin au 16 septembre) : Montpellier 14h02 – Nîmes 14h26/29 – Valence TGV 15h13/16Part-Dieu 15h50/16h04 – Chalon-sur-Saône 17h04/06 – Dijon 17h38/51 – Neufchâteau 19h18/20 – Nancy 20h05/13 – Metz 20h45.
  • 5464/5 (du 25 juin au 16 septembre) : Montpellier 14h02 – Nîmes 14h26/29 – Valence TGV 15h13/16 – Part-Dieu 15h50/16h04 – Chalon-sur-Saône 17h04/06 – Dijon 17h38/51 – Neufchâteau 19h18/20 – Nancy 20h05/13 – Metz 20h54.
  • 4852/3 : Marseille 15h14 – Aix-en-Provence TGV 15h27/30 – Part-Dieu 16h54/17h04 – Chalon-sur-Saône 18h04/06 – Besançon TGV 19h00/03 – Belfort TGV 19h25/28 – Mulhouse 19h53/56 – Strasbourg 20h46.
  • 5198/9 (sauf du 25 juin au 16 septembre) : Nice 13h26 – Antibes 13h43/46 – Cannes 13h54/57 – Saint-Raphaël 14h20/23 – Toulon 15h12/15 – Marseille 15h59/16h14 – Avignon TGV 16h48/51 – Part-Dieu 17h54/18h04 – Mâcon 18h39/42 – Dijon 19h38/46 – Toul 21h39/42 – Nancy 22h03/11 – Metz 22h44.
  • 5198/9 (les samedis et dimanches, du 25 juin au 16 septembre) : Nice 13h26 – Antibes 13h43/46 – Cannes 13h54/57 – Saint-Raphaël 14h20/23 – Toulon 15h12/15 – Marseille 15h59/16h14 – Avignon TGV 16h48/51 – Part-Dieu 17h54/18h04 – Mâcon 18h39/42 – Dijon 19h38/46 – Toul 21h38/40 – Nancy 22h01/09 – Metz 22h54.
  • 5198/9 (les lundis, du 25 juin au 16 septembre) : Nice 13h26 – Antibes 13h43/46 – Cannes 13h54/57 – Saint-Raphaël 14h20/23 – Toulon 15h12/15 – Marseille 15h59/16h14 – Avignon TGV 16h48/51 – Part-Dieu 17h54/18h04 – Mâcon 18h39/42 – Dijon 19h38/46 – Toul 21h38/40 – Nancy 22h01/09 – Metz 23h25.
  • 5198/9 (du mardi au vendredi, du 25 juin au 16 septembre) : Nice 13h26 – Antibes 13h43/46 – Cannes 13h54/57 – Saint-Raphaël 14h20/23 – Toulon 15h12/15 – Marseille 15h59/16h14 – Avignon TGV 16h48/51 – Part-Dieu 17h54/18h04 – Mâcon 18h39/42 – Dijon 19h38/46 – Toul 21h38/40 – Nancy 22h01/11 – Metz 23h22.
  • 5474/5 : Montpellier 17h02 – Nîmes 17h25/28 – Valence TGV 18h12/15Part-Dieu 18h50/19h04 – Mâcon 19h39/41 – Besançon TGV 21h01/04 – Belfort TGV 21h26/29 – Mulhouse 21h51/54 – Colmar 22h18/21 – Strasbourg 22h49.
  • 6876 du lundi au vendredi : Nice 17h27 – Antibes 17h43/46 – Cannes 17h54/57 – Saint-Raphaël 18h20/23 – Toulon 19h12/15 – Marseille 19h59/20h14 – Aix-en-Provence  TGV 20h27/30 – Avignon TGV 20h51/53 – Part-Dieu 21h58/22h04 – Chalon-sur-Saône 23h04/06 – Dijon 23h40.
  • 6876 le week-end : Nice 17h27 – Antibes 17h43/46 – Cannes 17h54/57 – Saint-Raphaël 18h20/23 – Toulon 19h12/15 – Marseille 19h59/20h14 – Aix-en-Provence TGV 20h27/30 – Avignon TGV 20h51/53 – Part-Dieu 21h58/22h04 – Mâcon 22h36/38 – Chalon-sur-Saône 23h04/06 – Dijon 23h40.

(Avec Le Républicain Lorrain).

Posted in Service 2012, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :